Islamophobie : Le retour de la censure

Posté le décembre 19, 2012, 7:25
3 mins

Le 26 novembre, Mme Tau­bira a adressée au parlement européen une requête pour levée l’immunité parlementaire de Marine Le Pen.

Le « crime » de l’actuelle présidente du FN remonte au 10 décembre 2010. Ce jour-là, Marine Le Pen avait déclaré :

« Maintenant, il y a dix ou quinze endroits où, de manière régulière, un certain nombre de personnes viennent pour accaparer les territoires. C’est une occupation de pans du territoire, des quartiers dans lesquels la loi religieuse s’applique, c’est une occupation. Certes, il n’y a pas de blindés, il n’y a pas de soldats, mais c’est une occupation tout de même. »

Le contexte de la déclaration permettait de penser qu’il était question des prières de musulmans dans les rues de Paris, Lyon et autres villes françaises.

Instantanément, tous les « bien-pensants » ont vu dans ces propos un « amalgame » (forcément haineux !) entre islam et nazisme.

Mais rien ne permet de penser que Marine Le Pen faisait allusion à l’Occupation allemande. Et quand bien même ? Il y a, de fait, bien des moyens de rapprocher islam et nazisme. À commencer par le fameux grand mufti de Jérusalem, Hadj Amin al Husseini, à la fois islamiste et nazi.

En toute hypothèse, tout rapprochement n’est pas forcément amalgame. Tout amalgame n’est pas forcément haineux. Et tout amalgame haineux n’est pas forcément justiciable. Michel Mer­cier, alors Garde des sceaux, avait d’ailleurs refusé de poursuivre Marine Le Pen devant les tribunaux.

Le plus clair de l’histoire, c’est que, pour la majorité actuelle, critiquer l’islam, c’est nécessairement de l’islamophobie.

Que le mot ne veuille rien dire (phobie peut désigner tantôt la haine, tantôt la peur et avoir peur de l’islam n’est pas, que je sache, un délit !) n’y change rien. Que la critique d’une religion n’ait rien à voir avec du racisme (au titre duquel l’islamophobie est bizarrement poursuivie) n’y change rien non plus.

Il en va de même pour « l’homophobie », « crime » encore moins compréhensible : Mme Bertinotti vient de déclarer que s’opposer à l’adoption d’enfants par des couples homosexuels était de l’homophobie ! Ces « phobies » ont ceci de génial que n’étant pas précisées, elles permettent de museler tout citoyen.

Les censeurs sont de retour. Mais qu’ils ne comptent pas sur nous pour applaudir à leur censure : quoi que nous pensions de Marine Le Pen, c’est notre liberté à nous qui est en jeu dans ce procès politique !

44 réponses à l'article : Islamophobie : Le retour de la censure

  1. Euréka

    16/01/2013

    @AZ Vous détestez la France et les gens comme vous sont un véritable cancer pour notre société. Nos élites de gauche franmacs ont fait le choix irréaliste et fort dangereux de lier le destin de la France à celui de l’Afrique. Délibérément, elles ont projeté d’importer sur notre sol toute la misère, la pauvreté, l’analphabétisme, le trop plein de violence ingérable par les pays concernés.
    Loin d’être une chance pour nous, comme le pensent des illuminés comme Mélenchon et tous les attardés de sa suite,
    l’invasion-submersion est un apauvrissement à tous les niveaux. Bref pour en revenir à vos propos sur les méfaits de la présence française en Algérie, et plus particulièrement sur l’état de servage dans lequel était tenu les « indigènes », il y a du vrai dans vos affirmations. Il existait bien une classe moyenne et des notables côté algérien ainsi que des propriétaires terriens aisés. Cependant, dans les premiers temps de la colonisation, il est vrai que des terres furent enlevés par un système de « réquisition » et qu’ainsi d’anciens petits seigneurs féodaux gros propriétaires fonciers se retrouvèrent expropriés et ramenés à un statut d’ouvrier agricole sur leurs propres terres. J’ai moi-même vécu une dizaine d’années en Algérie, 20 ans après l’indépendance et j’ai vu des mechtas, où les gens nomadisaient plus ou moins sous un abri-campement de fortune, un peu partout dans les Aurès et plus vers le sud dans la région de Tebessa.
    La venue d’occidentaux dans certains villages -douars reculés était considérée comme une intrusion et les regards hostiles que nous subissions étaient suffisament explicites.
    Ca c’était dans les années 80… Alors leurs conditions de vie dans les années 50 ne devaient pas être pires. Evidemment je ne vous parle pas de la situation des populations citadines vivant sur le littoral mais de celles qu’on rencontrait dès qu’on s’enfonçait à l’intérieur des campagnes quasiment inhabitées. L’Algérie est un drôle de pays, qui n’a aucune tradition d’hospitalité telle que celle pratiquée par les Tunisiens ou les Marocains. Rien n’y est organisé pour l’accueil des touristes. Pas d’hôtel dès qu’on quitte la côte.ou alors des bouis-bouis aux draps non changés. etc etc Aucun artisanat, rien de rien. Comme si on voulait signifier aux touristes (forcément occidentaux) tout le mépris dans lequel ils étaient tenus. Ce pays transpire la haine du roumi. C’est triste.
    Le jour et la nuit comparé à l’accueil qu’on trouve en Tunisie et au Maroc. Cette différence de nature se vérifie encore sur le notre sol. Ceux qui nous harcèlent ne sont ni marocains ni tunisiens. Ceux qui brûlent notre drapeau et sifflent notre hymne sont les Algériens. Ceux qui se répandent en calomnies et en ressentiment dès qu’ils ont accès aux médias, encore les Algériens. Le succès et l’exposition médiatique obtenus grâce à leur talent mais aussi grâce aux moyens mis à leur disposition par la France (cinéastes, écrivains, artistes) sont la plupart du temps récompensés par des brûlots et des exigences de repentance. etc….
    Bref des pourritures.

    Répondre
  2. RaLeBolHenri

    13/01/2013

    OUI on est dans notre propre pays soumis à une dictature . Et il faut se taire,sinon !!!!!! je me demande quand cela va cesser .

    Répondre
  3. IOSA

    25/12/2012

    [email protected]………..
    Ben alors que dire des arabo-musulman qui viennent en France pour y pratiquer la prière de rue ?

    En considérant la chose sous votre angle, il devient évident de votre part, de convenir que ces derniers se comportent comme des envahisseurs nazis sur un sol qui n’est pas le leur en imposant de force ( blocage de la circulation, donc atteinte à la liberté fondamentale du droit de circuler) leur pratique idéologique venue d’un pays et qui n’a pas sa place en France.

    Mais comme on est civilisé en France, nous n’égorgeons pas les gens parce qu’ils ont une autre idée de la liberté et du savoir vivre.

    Toutefois, je tiens encore à signaler que la soit disante religion musulmane ne peut être considérer comme telle et ce, selon l’organisme européen de surveillance des sectes, qui définit comme secte tout groupement dont un membre ne peut quitter de sa propre volonté.

    L’apostasie étant punie de mort chez les musulmans, je me demande comment la mère taubira va obtenir gain de cause ?

    IOSA

    Répondre
  4. Lach

    23/12/2012

    A vous tous qui répondez à ce AZ et qui lui donnez, par ce fait, une importance qu’il n’aurait pas pu imaginer, je vous conseille d’arrêter de le faire : vous n’arriverez jamais à faire boire un âne qui n’a pas soif et celui-là ressemble en plus à un chameau …

    Répondre
  5. AZ

    23/12/2012

    Lavandin

    – Je suis parfaitement Français, j’ai remonté mes générations, dans un petit village du Centre, antérieurement à l’époque de l’établissement de l’état-civil (1792). Pourquoi voudriez-vous que je m’installe en Syrie ou en Libye ?

    – On peut parfaitement être Français sans être de droite, ni réactionnaire, ni pour les riches ni pour les Américains (je veux dire les Américains genre Bush).

    – Je vous signale, à ce propos, que la première notion de patriotisme (telle que nous la connaissons aujourd’hui) a eu une connotation nettement de gauche, puisque c’était celle des années 1792-1794, celle qui luttait pour conserver les conquêtes de la Révolution contre les prédécesseurs des Parisot, Sarkozy et Buisson actuels.

    Répondre
    • 23/12/2012

      AZ, merci de vous limiter à une réponse par message, nous avons déjà un Jaures, les visiteurs ne viennent pas sur ce site d’opinion pour lire vos commentaires.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      23/12/2012

      quand les  » 4 V ²  » prendront elles enfin la décision secourable pour nous tous de nous priver ( ? ) de la logorrhée  » sanguinaire  » de ce psychopathe des Révolutions !

      ce message s’adresse au modérateur

      Répondre
  6. AZ

    23/12/2012

    Lavandin

    – Vous en êtes resté aux images d’Epinal des Expositions coloniales des années 1930 (vous savez, celles où on exhibait les indigènes dans des enclos, comme les antilopes ou les singes ?).

    – Apparemment, vous ne savez ni ce qu’était le Code de l’Indigénat ni le travail forcé (heureux homme !). Vous n’avez sans doute jamais lu non plus les observations sur l’état lamentable des Algériens musulmans en 1954 (85 % d’illettrés).

    – Et l’interdiction, pour ces mêmes indigènes, d’accéder au statut d’officier. Une des rares exceptions fut faite au petit-fils d’Abd-el-Kader. Mais pas pour aller plus loin que le grade de capitaine. Belle intégration, belle promotion pour des malheureux que la France a tout de même envoyés se faire tuer en 1870, en 1914 et en 1940…

    – Je confirme bien : les Algériens avaient, en 1954, le statut de serfs chez eux. Les Français étaient en Algérie comme les Allemands en France en 1940-44, en envahisseurs, intrus et parasites !

    Répondre
    • lavandin

      24/12/2012

      vous avez tout à fait raison Lach, mais ils est parfois difficile de ne pas répondre à des falsifications de l’histoire

      Répondre
  7. AZ

    22/12/2012

    Lavandin

    – Vous jouez sur les mots en parlant de l’Algérie comme d’un assemblage de départements français. Ce qu’ils étaient, en effet… sauf pour les habitants musulmans, traités en serfs et en hilotes sur leur propres terres !

    – Le statut des Algériens musulmans était donc bien un statut de colonisé : soumission au Code de l’indigénat, travail forcé, interdiction d’accéder à des fonctions supérieures – notamment dans l’armée – et, couronnant le tout, situation sociale très inférieure à celle des Européens.

    – Et vous qui prétendez que je dis des choses inexactes, je vous mets au défi de me démentir…

    Répondre
    • lavandin

      22/12/2012

      vous n’avez probablement jamais vecu en Algérie. Le pays était notoirement sous administré, et des régions entières voyait rarement des européens. Je vois mal comment des européens auraient pu exploiter des indigènes , là ou ils n’y étaient pas. Je pense en particulier à des régions comme la Kabylie , les Aurès, l’Atas, ou il étaient bien rares .Dire que c’était leurs propres terres (je parle des espaces ravis aux populations précédents éliminées par l’envahisseur arabe) c’est négliger les immenses travaux de mise en valeur, d’assèchement, de défrichement. travaux jalonnés des tombes de ceux qui mourrurent à la tache. La présence française était cantonnée dans les zones cotières et urbaines. Vous citez le mot serf pour désigner les indigènes. Je vous signale que c’est la présence française qui mit fin à l’esclavage pratiqué fort couramment dans le Maghreb. Pour ce qui est des fonctions supérieures, j’ai personnellement connu des officier au grade de commandant, de capitaine, de lieutenant……(je note par ailleurs qu’il est encore de coutume dans les pays arabes d’interdire l’accès aux fonctions supérieures civiles et militaires aux non musulmans, et de façon très officielle).Pour ce qui est de la situation sociale, imaginez l’effort et les moyens gigantesques qu’il faudrait pour faire passer un pays du moyen age au 20 ème siecle en quelques décennies .mais des efforts importants furent quand meme accomplis : ports, routes, chemins de fer, hopitaux, aéroports, construction de ponts, de villes, électrification , barrages hydrauliques, irrigation, développement agricole. Une classe moyenne était en cours de développement en 1962. Pour y avoir fréquente quelques établissements scolaires, j’y ai vu nombre d’élèves musulmans.Vous detestez la France , ce pays pourri à vos yeux, raciste, discriminant, vous haissez les français, ce peuple ingnoble et indigne de salauds, de tortionnaires. Quittez le bien vite, installez vous donc en Irak , en Syrie, en Egypte, en Arabie. en Libye .Vous y vivrez en parfaite démocratie, avec un avenir radieux devant vous et vous y serez heureux

      Répondre
  8. AZ

    22/12/2012

    Jayjay.nc

    – Non, le terme islamophobie ne dérive pas de la notion de peur (phobie) mais de celle de xénophobie (hostilité aux étrangers).

    – La justification de la peur, elle, vient a posteriori, avec des raisons controuvées.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      22/12/2012

      soyons précis :

      phobie vient du grec  » phobos  » qui signifie : CRAINTE

      pour reprendre votre fameux  » exemple  » : l’arachnophobie en psychiatrie et en  » psychanalyse  » ( une  » science  » pour les mous du cerveau ) signifie donc un crainte  » déraisonnable  » des araignées
      dans le langage courant ou  » vulgaire  » cela signifie une AVERSION très vive envers quelqu’un par exemple

      le’  » noble  » quinctius cincinnatus a la phobie du  » vulgaire  » @ Aziz

       » vulgaire  » du latin  » vulgatus  » : d’usage généralisé
      donc employé ici sans la notion péjorative de  » trivial  » ,  » bas  » , commun  » ,  » vulgaire  » etc …

      donc @ Aziz ne dit le plus souvent que des choses communément admises par le plus grand nombre

      Répondre
      • Lach

        22/12/2012

        vulgus = peuple, grossier, vulgaire en opposition à populus = peuple, entité humaine

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          23/12/2012

          pour vulgatus je parlais bien entendu du français vulgate c’est à dire  » en langue vulgaire  » comme la Bible de Luther

          Répondre
    • Jayjay.nc

      23/12/2012

      Vous ne vous confrontez pas au problème de fond et préférez ergoter sur les nuances sémantiques. Votre démarche intellectuelle est quand même curieuse. L’islamophobie, peur ou refus d’une doctrine totalitaire agressive serait donc selon vous issue de la xénophobie. Je me flatte d’avoir des amis venant de toutes les parties du monde, certains, comme moi, sont athées d’autres bouddhistes ou chrétiens, tous, esprits éclairés, expriment leur crainte de l’islam, pouvez vous m’expliquer cela ou bien allez vous encore vous empêtrer dans vos sophismes et autres paralogismes informels.

      Répondre
  9. Jayjay.nc

    22/12/2012

    Je suis islamophobe (peur de l’islam) parce que tout bon musulman nous dit que selon sa religion il doit s’efforcer de mettre ses pas dans ceux de son prophète.
    J’ai lu les hadiths ( faits et dits du prophète) cela fait froid dans le dos, ce type était capable d’amputer lui même les chapardeurs et de leur arracher les yeux avec un clou. Il pouvait sans sourciller tuer un juif et contraindre le soir même, la jeune épouse de sa victime à une nuit fébrile; ou faire assassiner comme un mafieux, une chansonnière qui le mettait en boîte. Oui vraiment un bel exemple que ce Mahomet ! Ses suiveurs sont une calamité pour le Monde.

    Répondre
  10. AZ

    21/12/2012

    IOSA

    – Les Pieds-Noirs étaient en Algérie comme les soldats de la Wehrmacht étaient en France entre 1940 et 1945 : en envahisseurs, en intrus et en parasites.

    – Les Algériens pro-Français avaient le rôle qu’eurent les Miliciens et les Collaborateurs entre 1940 et 1945. Leur cause est celle de toutes les causes indignes : à oublier.

    – Cela posé, il n’en reste pas moins que leur sort fut abominable (comme, d’ailleurs, en 1944 et 1945, ceux qui furent soupçonnés de Collaboration). La France, lors des négociations d’Evian aurait dû – et aurait pu – obtenir leur rapatriement (y compris avec leur famille). Il aurait mieux valu sauver ces malheureux que d’avoir un F.N. à 20 % et une UMP qui a fait passer la scandaleuse loi de 2005 sur le « rôle positif » de la colonisation…

    Répondre
    • lavandin

      22/12/2012

      vous n’avez manifestement pas connu ni l’occupation allemande, ni la période coloniale (quoique l’Algerie était non pas une colonie , mais composée de 3 départements français) Vous ne faites que débiter des choses inexactes que l’on vous a inculquées. La France a eu le tort de ne pas savoir elever plus rapidement le sort de l’Algérie et d »y avoir opéré des maladresses et des choses inadmissibles. Mais l’histoire du monde fourmille d’exemples en tout genre de cet ordre et en tout lieux. Sauf que le monde musulman se croit supérieur.Les collaborateurs français furent tous jugés, et l’épuration ne concerna que quelques milliers de personnes après la libération. En Algérie, ce fut tout autre chose, et le FLN ne respecta pas les accords d’Evian. Vous ne répondez aux questions qui vous sont posées que par d’autres questions, et vous pratiquez la langue de bois avec autant d’adresse qu’un enarque.Vous developpez une telle haine de la France et des français que l’on peut se demander ce que vous faites ici sur ce blog, et en France (peut-etre)

      Répondre
  11. IOSA

    21/12/2012

    Dire qu’en 132 ans d’occupation de l’Algérie par la force coloniale, ce n’est pas une ineptie, puisque c’est la vérité.

    Donc dire qu’en 132 années passées sous le joug français, les algériens sont restés des indigents n’est pas faux non plus, puisque c’est la vérité.

    Au fait, si la France n’avait pas occupée l’ Algérie française de l’époque, les algériens qui étaient déjà des indigents depuis belle lurette, seraient ils devenus autre chose que ce qu’ils sont actuellement ?
    Car depuis 50 ans qu’ils ont obtenus l’indépendance, le nombre d’indigents n’a pas diminué chez eux et si il faut une preuve de ce que j’avance, il suffit de compter ceux qui viennent en nombre en France.

    Ah autre chose, la colonisation de l’ Algérie c’était il y a 132 ans….presqu’un siecle et demi, alors je m’en balance du début jusqu’à la fin.

    Quand au nombre de morts côté algériens pro-indépendants…il y a eu combien de morts et de portés disparus du côté des algériens pro-français et combien il y a eu des pieds noirs qui furent enlevés ?

    Dommage qu’il n’y a pas l’option du stylet sur le site, j’aurai bien aimé dessiner un bras d’honneur à aziz.

    IOSA

    Répondre
  12. AZ

    21/12/2012

    Lavandin

    – Entre 1940 et 1944, les Allemands (dont M. Le Pen a dit le plus grand bien) occupaient les 550 000 km² du terrtoire métropolitain, contrôlaient toutes les voies, les gares, les chemins de fer, imposaient le couvre-feu, imposaient leurs lois.

    – Sur le total des musulmans vivant en France, quel est le pourcentage de ceux qui prient dans la rue ? Et qu’est-ce que cela représente par rapport à l’ensemble du territoire ?

    – Rien, en tout cas, de comparable aux 132 ans de l’Occupation de l’Algérie, ses 875 000 morts de la conquête (sur 3 millions d’habitants) avec sa population soumise au Code de l’Indigénat (c’est-à-dire à un statut de servage sur son propre territoire) et dont 85 % des habitants musulmans, en 1954, ne savaient ni lire ni écrire.

    Répondre
    • lavandin

      21/12/2012

      JM Le Pen n’a jamais dit le plus grand bien des allemands . Vous fantasmez (son père, marin pecheur avait par ailleurs sauté sur une mine) et de façon générale l’extreme droite n’a jamais dit de bien des allemands durant l’occupation ( le colonel De la Roque est mort en déportation) C’est une affabulation que dire que la collaboration fut l’oeuvre de l’extreme droite.Les 550000 km2 ne furent occupés qu’à partir de 1942, à l’invasion de la zone occupée, suite au débarquement allié en Algérie . Pour ce qui est du couvre feu et d’imposer leurs lois, je dirai simplement que dans nos banlieues actuellement il ne fait pas bon circuler le soir,que les femmes doivent se conformer à une tenue vestimentaire pour ne pas faire l’objet d’insultes, d’agressions , et toutes sortes de turpitudes, que l’économie paralèlle tourne à plein pot, que les forces de l’ordre ne s’y engagent que par compagnie complète, avec hélicoptère à l’appui, que ces territoires échappent au controle de notre république , que les exigences d’un autre mode de vie s’impose de plus en plus au sous-chien de base. En ce qui concerne les prieres dans les rues, c’est un délit que de s’approprier l’espace public par la contrainte, et si un délit est relativement peu courant, il reste quand meme un delit, et doit etre réprimé à ce titre . Concernant l’occupation de l’Algérie, les algériens n’ont aucune mémoire de ce qui se passait avant 1830. D’abord les envahisseurs arabes venant de la péninsule arabique n’étaient pas les indigènes de la région. Ils ont conqui par la force, massacré ou converti par la force . Génocide accompli par les arabes . Ensuite, ils ont ravagé toutes les cotes du nord de la méditerranée : pillages, destructions enlèvement d’esclaves, mises à sac, terrorisé toutes les populations cotières de l’Espagne jusque la Grèce. Un million d’esclaves furent ainsi capturés en 2 siècles et périrent dans les bagnes du Maghreb dans des conditions atroces. Le débarquement de 1830 mis fin à cette situation. La liberté de circulation maritime régna alors

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        21/12/2012

        toutes les femmes qui ont vécu cette époque me disaient que du temps de l’Occupation on pouvait se promener sans risque le soir après 22 heures
        la raison en était simple : toute personne agressant une femme après 22 heures ( parce qu’elle ne pouvait pas étant donné l’heure tardive attendre un éventuel secours ) était exécutée !

        Répondre
  13. lavandin

    20/12/2012

    …car s’installer en masse dans une rue, barrer la circulation avec des moyens matériel, forcer les commerçants à fermer leurs magasins, et faire controler et interdire la circulation des pietons par une milice de gros bras musclés, menacer ceux qui prennent des photos, ce n’est pas occuper par la force ?

    Répondre
  14. Lach

    20/12/2012

    Il semblerait que l’auteur de cette petite note ne se soit pas aperçu que la censure ne pouvait pas revenir (retour) car elle n’a jamais cessé … que ce soit sous la Droite ou sous la Gauche, à fortiori, le premier qui cause de quelques sujets interdits est, immédiatement et sans jugement, fusillé par le peloton médiatico-politico-intello-maçonnique (pléonasme) des antiphobes de tous les bords.

    Répondre
  15. AZ

    20/12/2012

    Bayle

    – Quel est cet amalgame entre l’Islam, les islamistes et les musulmans ?

    – En quoi un musulman vous porte-t-il préjudice ? En quoi vous porte-t-il davantage préjudice qu’un juif, un catholique ou un bouddhiste dès lors qu’il se conforme aux stipulations de la loi de 1905 sur la Séparation des Eglises et de l’Etat ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      20/12/2012

      les rues sont des voies publiques
      leur usage : celui de la circulation
      le préfet de police peut exceptionnellement interdire temporairement cette dernière : manifestations , défilés , processions etc …

      en aucun cas la loi AUTORISE les prières dans la rue

      je crois savoir que certains sur le site demandent votre exclusion je me joins à eux pour racisme anti-français !

      signé : le bédouin

      Répondre
  16. Magne

    20/12/2012

    Les islamistes occupaient les rues de Paris et MLP l’a pointé , un point , c’est tout .
    Cela se passe peut -être ainsi dans leurs pays , mais en France , pas question .
    La France est laïque et ceux qui ne le comprennent pas doivent émigrer , point final .

    Répondre
  17. BAYLE

    20/12/2012

    Mme TAUBIRA : ce n’est pas seulement Mme LE PEN qu’il faut assigner, mais tous les Français de souche chrétiens qui en ont marre de ces islamistes , de l’islam, et des musulmans en général.
    Comme dit un autre intervenant, j’attends avec impatience d’être appelé à la barre par Mme TAUBIRA! Devant une cour de justice, la parole ne peur être censurée !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      20/12/2012

      hé bien si !
      d’une part le président vous dira de vous taire
      ensuite si n’obtempérez pas vous serez poursuivi pour outrage à magistrat
      sans compter un petit lynchage médiatique qui commencera dans la salle elle même sans que le président ne s’y oppose

      Répondre
  18. AZ

    20/12/2012

    – Rien ne permet de penser que Marine Le Pen faisait allusion à l’Occupation allemande ?

    – Ah bon ? Et la dernière fois que la France a vu une occupation étrangère, sur tout son territoire, avec des soldats et des blindés, c’étaient qui ces soldats ? Des Papous ?

    – Lorsqu’en France, on parle de l’Occupation, avec une majuscule, et sans autre précision, à quoi ce terme fait-il penser à 100 % de Français ?

    – Quant à gloser sur le sens du terme « phobie » (employé en dérivation), c’est de la cuistrerie pure et simple ! Les personnes atteintes d’arachnophobie (peur des araignées) n’ont qu’une idée, les écrabouiller. Est-ce là de la simple peur ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      20/12/2012

      le plus souvent les victimes ( sic ) de l’arachnophobie sont paralysées par la peur ( sidération psychique ) … contentez vous de parler de ce que vous pensez connaître … c’est à dire pour notre plus grand bien … de rien

      Répondre
    • dany

      21/12/2012

      Aïe, aïe, aïe. Si Marine prononce les majuscules….. Entre occupation et Occupation…. Je n’ai pas appris de prononciations différentes à l’école.
      Cessez de nous bassiner avec cette guerre. Mon père est mort. C’est le mort le plus important de la guerre.

      Répondre
  19. JEAN PN

    20/12/2012

    Je n’ai pas le temps de finir ma phrase que le message s’enregistre. Serait-ce un effet de la fin du monde qui arrive ? Je plaisante.
    Je disais que moi je suis islamopobe pour la bonne raison que les islamistes veulent « baiser la France jusqu’à ce qu’elle les aime » et ils veulent aussi « niquer » la France. Voilà ! Si la Taubira veut m’attaquer en justice, qu’elle le fasse !!!

    Répondre
  20. quinctius cincinnatus

    19/12/2012

    en réalité , tout cela démontre que la France ne vit que de son passé , le présent et l’avenir on a bien le temps de … voir

    Répondre
    • Lach

      20/12/2012

      Notre avenir est derrière nous. Notre présent ne nous appartient pas. Notre passé nous est interdit car il a été définitivement condamné par les francophobes, dont madame le garde des s(c)eaux (!) …
      Comment allez-vous ?

      Répondre
  21. Shadok

    19/12/2012

    L’islamophobie stigmatise toute une communauté et une population, c’est pas bien et c’est raciste.

    La cathophobie se moque et ironise contre la France moisie, ses préjugés et ses conservatismes, et c’est bien et c’est juste et c’est même un devoir.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      19/12/2012

      pourquoi Jean XXIII il s’est décarcassé avec Vatican II ?
      ( comme disait la réclame …épicée )

      prenez le  » canard enchaîné  » jamais une caricature anti-sémite ou anti-islamique mais Cabu s’en donne à coeur joie avec les cathos

      pourquoi les associations catholiques ne poursuivent elles pas l’hebdomadaire satanique ( euh , satirique ) ?

      Répondre
      • Roak

        19/12/2012

        Cabu dessin d’un rabin + un prêtre + un iman :

        http://bp1.blogger.com/_tPluA5RwfGk/R6oyh9Im-vI/AAAAAAAAAOM/N-KrpV-ZWGo/s400/Cabu.canard.enchain%C3%A9+007.jpg

        Cabu dessin d’un imam :

        http://p1.storage.canalblog.com/11/60/177230/72841791.jpg

        Vous me direz qu’il caricature beaucoup plus souvent les catholiques que les autres, certes, mais votre « jamais » est une affirmation inexacte.

        sans parler du fait que l’anti-sémitisme est une forme de racisme (se moquer des traits physiques et moraux qui ferraient des juifs des être menaçant pour la société) alors que l’islamophobie (quand elle ne sert pas à masquer un racisme anti-arabe) est la caricature d’une croyance – comme l’est la cathophobie.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          19/12/2012

          si vous aviez comptabilisé les caricatures vous n’en tireriez pas ces conclusions
          si vous aviez évalué la  » méchante bêtise  » des caricatures anti-catho , vous n’en tireriez pas ces conclusions
          si aviez jugé au nombre de mots les diatribes anti catho vs les anti-barbus vous n’en tireriez pas ces conclusions
          quant aux rabbins ils sont pour ainsi dire inexistants et je n’ai pas le souvenir d’avoir vu un dessin de Cabu sur Gaza et  » plomb durci « 

          Répondre
      • Lach

        20/12/2012

        Il y a une association qui, maintenant, ne se laisse plus faire : c’est l’AGRIF

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          21/12/2012

          A.G.R.I.F. ?
          pouvez vous … développer s’il vous plait ?
          merci

          Répondre
          • Lach

            21/12/2012

            l’Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l’Identité Française et chrétienne. dont le président est Bernard Antony. L’adresse du site est : http://www.lagrif.fr/

  22. Shadok

    19/12/2012

    Ce chantage à l’islamophobie pour mieux occulter la cathophobie montante!

    Anticléricalisme : rien de nouveau sous le soleil…
    Le christianisme, voilà l’ennemi !

    Non, en réalité, l’ennemi aujourd’hui c’est le christianisme , les chrétiens et les catholiques,

    Aujourd’hui la cathophobie devient non seulement de plus en plus militante, arrogante, fière d’elle même mais INSTITUTIONNELLE !!

     » La haine que suscite le christianisme a pris la dimension d’un fait de société. Marcel Gauchet le constatait il y a douze ans déjà : « La communauté catholique est la seule minorité persécutée culturellement parlant dans la France contemporaine. » Cette persistance d’une hostilité irréductible a même surpris certains milieux chrétiens qui croyaient que la disparition du cléricalisme entraînerait ipso facto celle de l’anticléricalisme. » Suite dans…

    http://www.causeur.fr/le-christianisme-ennemi,20459

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)