La Macronie contre le droit de propriété

La Macronie contre le droit de propriété

Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, a dénoncé, lors d’un discours prononcé le 14 octobre, le pavillon individuel – qu’habitent tout de même 55 % des propriétaires français ! – comme un « non-sens écologique, économique et social ».

Pour bien enfoncer le clou, elle a précisé : « Le modèle du pavillon avec jardin n’est pas soutenable et nous mène à une impasse. »

Devant la polémique soulevée par ses propos, la ministre a tenu à rassurer le bon peuple : non, jamais au grand jamais, il n’avait été « question d’en finir avec la maison individuelle » – la reconnaissant même comme « une promesse de confort, d’espace et de tranquillité. »

Cela ressemble en tout cas étrangement à un énième coup de sonde anti-propriétaires.

Voici quelques années, de très officiels services publics avaient « proposé » de réfléchir à taxer les loyers que ne payaient pas les propriétaires (!).

Aujourd’hui, il est question de « repenser nos modèles d’urbanisme ».

Les motivations ne sont pas les mêmes, mais c’est toujours la même folie collectiviste.
La première réponse qui vient à l’esprit devant de telles inepties est évidemment de hausser les épaules.

Mais nous avons payé assez cher, ces derniers siècles, pour savoir qu’une ineptie pouvait facilement s’imposer par la propagande et la coercition.

Alors répondons à la ministre.

Ce qu’il faut d’abord défendre dans la propriété, c’est la liberté.

Si tout est collectif, la personne ne peut plus s’affranchir de la contrainte sociale.

Plus j’avance et plus je suis effaré de découvrir qu’au contraire, le modèle de la Macronie est la Chine de Xi Jinping, où le contrôle social est partout.

En défendant la propriété immobilière, on défend aussi la cellule familiale.

Il est d’ailleurs très significatif que Mme Wargon parle spontanément de « maison individuelle », alors que, le plus souvent, il s’agit d’une maison familiale.

Ne parlons pas de la tranquillité : la plupart des gens qui achètent un pavillon fuient les logements collectifs (comme ils fuient les quartiers passés sous d’autres lois que la française) précisément pour cela.

Mais le plus extravagant, c’est d’accuser le « pavillon avec jardin » d’être anti-écologique.

Mme Wargon croit-elle vraiment que les HLM consomment moins d’énergie ?

Il est pourtant assez évident qu’un ménage est d’autant plus économe de l’énergie qu’il consomme qu’il voit immédiatement ce que lui coûte sa prodigalité.

Quant aux jardins, ne sont-ils pas précisément l’endroit où chacun peut « produire bio », tout en absorbant le CO2 devenu ennemi mondial n° 1 ?

Une nouvelle fois, nous constatons que l’écologie, comme naguère l’égalité ou la justice sociale, n’est qu’un prétexte pour la gauche collectiviste.

De belles intuitions se trouvent ainsi dénaturées et exploitées par des politicards sans scrupule pour faire avancer leur agenda liberticide.

Et nul n’est dupe des démentis ministériels.

La déclaration de Mme Wargon est par trop compatible avec les actes de ses prédécesseurs, de ses amis et de ses mentors.

On sait que M. Macron n’est pas précisément un grand défenseur de la propriété immobilière et que les rêves de « Great Reset » évoquent ouvertement un monde où plus personne ne possédera quoi que ce soit.

Pour ma part, je continue à penser que la France irait mieux si nous diffusions davantage la propriété, pour reprendre l’expression du grand économiste de droite Louis Salleron – lequel ne faisait d’ailleurs que développer le bon sens, la doctrine sociale catholique (dont il était un spécialiste), en offrant en exemple à nos dirigeants des régimes qui ont réellement fait progresser l’humanité !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

Partager cette publication

(6) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    très bien Thyphon Tournesol mais il y a quand même dans les cartons ce projet d’ étatiser le sol sur lequel vous construisez votre maison; en résumé vous seriez propriétaire de votre maison ou de votre immeuble ,appartement, studio … mais pas du terrain sur lequel ou laquelle il ou elle a été construit (e) … c’ est le cas depuis des siècles dans certaines villes anglaises où le sol appartient à la haute aristocratie des Ducs , Lords etc … par exemple à Londres

    25/10/2021 à 9 h 32 min
  • Gérard Pierre Répondre

    Avec l’avènement de la  »gôche », en 1981, les gouvernements successifs ont tous recelé en leurs seins de bien « singulières personnes » !

    * DEPUIS Jean-Pierre Chevènement qui disait alors, … et l’écrivait, … que l’enfant n’appartenait pas à sa famille mais à l’État ! … (On en voit le résultat aujourd’hui avec ce « fleuron » qu’est devenu l’Éducation Nationale) … et ce sont ses thuriféraires qui, aujourd’hui amnésiques, se répandent sur les plateaux de télévisions pour dire que c’est d’abord aux parents d’éduquer leurs enfants ! ! ! … cherchez l’Erreur ! …

    * JUSQU’À l’actuelle dame Wargon, … ministre jusqu’ici totalement  »transparente » qui, … en entendant loger tout le monde dans des constructions cubiques, … confond manifestement urbanisme et RANGEMENT, …

    … nous avons droit, depuis quarante ans, aux expressions les plus « autorisées » de la Médiocrité Épanouie.

    S’il nous fallait citer tous les autres cas qui se sont accumulés durant ces quatre décennies, un livre n’y suffirait point, et personnellement je ne le commettrai pas ! … j’aurais sur la conscience le suicide de lecteurs qui auraient sombré dans la neurasthénie avant de parvenir au dernier chapitre !

    24/10/2021 à 9 h 44 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

     » la propriété c’ est du vol  » ceci est bien connu depuis au moins le XIX ième siècle … d’ ailleurs vous n’ avez plus même le droit d’ avoir une opinion  » personnelle  » !

    23/10/2021 à 18 h 56 min
  • Tryphon Tournesol Répondre

    Article hors sujet, Wargon ne parle pas du type de propriété mais du type d’habitat. Figurez vous qu’on peut être locataire d’une maison, et qu’il y a des maisons individuelles HLM, tandis que de nombreux appartements sont des propriétés privées.
    « la macronie contre le droit de propriété », arrêtez de fantasmer, la Macronie c’est pas la Corée du Nord.
    Et si ces propos sont maladroits, il n’empêche que l’étalement urbain et les lotissements posent un problème écologique, avec l’artificialisation des terres agricoles et les distances entre lieu de vie et lieu de travail.

    21/10/2021 à 13 h 45 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    les terrains et les immeubles doivent appartenir aux banques, aux compagnies d’ assurance, aux compagnies d’ investissement, aux fonds de pension , et ne les oublions surtout pas aux … Chinois comme nos bois, nos terres agricoles, nos vignobles etc … ce pays  » commercial  » part à la découpe !

    20/10/2021 à 8 h 43 min
  • Christian Répondre

    Et voilà comment préparer le terrain à une taxation des propriétaires, invoquons des non sens écologique, social, économique.
    Les propriétaires qui s’éloignent des grandes villes sont taxés économiquement sur les transports, le carburant ect tout cela revient dans la poche de l’état oui mais ce n’est pas encore suffisant, écologique une habitation individuelle contribue a créer une zone verte sur le secteur ou elles sont situées quand aux économies d’énergie beaucoup de propriétaires entament des travaux d’isolation, de rénovation au but final d’économie financière Ah oui cela ne tombe pas dans la poche de l’état, si pour les taxations des crédits qui eux tombent dans la poche d’actionnaires, social, bien souvent la vie sociale est beaucoup plus intense dans un quartier que dans une grande ville, mais ce n’est pas cela que veux dire notre très chère ministre, sociale au sens de dépenser nos faibles finances et d’encaisser tva et autres taxes, non pour une rentabilité maximum parquons tout les français dans des barres d’immeubles a la périphérie des villes Paris par exemple (SIC) nous pourrons de cette manière avoir un meilleur contrôle sur les masses populaires, nous nous avançons de plus en plus vers une société dont les dirigeants n’ont plus aucun respect si ce n’est celui de nous considérer comme des vaches à lait, qu’il faut contrôler au maximum, des moutons de Panurge en quelque sorte, abêties par un matraquage de séries sans queue ni tête, d’influenceurs/influenceuses, de nouvelles tellement rapide par le biais de réseaux sociaux que tout cela mets le feu au poudre en moins de temps qu’il faut pour le dire, de prétendu insécurité, de loi sur les armes qui ne touchent que les gens sérieux, je ne suis pas pour la chasse mais quand je vois toutes cette réglementation débile, je me demande comment des AK47 peuvent encore se trouver entre les mains de petites frappes. Réveillez vous bonnes gens, prenez votre destin en mains, réfléchissez enfin à la vie et à la société que de prétendus dirigeants sont en train de mettre en place pour vous sans votre consentement.

    19/10/2021 à 12 h 03 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: