Les trois dettes françaises

Posté le février 16, 2021, 9:50
4 mins

On parle, à raison, du surendettement de la France qui devient dangereux pour son avenir, mais on oublie la dette des Français qui ne l’est pas moins. Rappelons-les:

Dette des entreprises:

Elle atteint pratiquement 2000 Mds€.

Rien que pour l’année 2020, l’endettement de nos entreprises a augmenté de l’équivalent de 17,5 % du PIB, contre seulement 3,6% pour nos voisins allemands.

Pourquoi cet écart phénoménal?

C’est dû à ce que je dénonce à longueur d’années, l’écart de prélèvements obligatoires (charges, taxes et impôts) entre nos deux pays. Les entreprises allemandes peuvent donc utiliser leurs fonds propres dégagés pour passer un mauvais cap ou pour investir et nous, faute de mieux et pour essayer de ne pas être trop largués, nous investissons majoritairement avec de la dette.

Une crise telle que celle que nous connaissons aujourd’hui amplifie énormément notre handicap et, si rien n’est fait de toute urgence pour notre industrie, ce sera tout simplement la sortie de l’histoire pour notre pays et donc la sortie de la liste des grandes puissances.

D’ailleurs, la Banque de France le confirme lorsqu’elle dit «s’inquiéter de la perte de solvabilité de nos entreprises»!

Dette des particuliers:

Elle atteint pratiquement 1500 Mds€.

Elle reste forte, mais encore soutenable à condition que l’économie ne tarde pas trop à rebondir.

Cette dette représente en moyenne une année de revenus des Français, mais il ne faut pas oublier la dette d’État (eh oui, l’État, c’est nous!), qui se rajoutera et nous verrons plus bas que cette dette devient monstrueuse et que ce sera également aux Français d’aujourd’hui, de demain et certainement d’après-demain de la rembourser.

Ce seront donc pratiquement 5 ans de revenus des Français qui devront, à terme, être amputés!

Merci qui?

Enfin, le plus gros morceau, la dette de l’État:

En 2020, elle atteint la somme de 2 650 Mds€, à laquelle il faut rajouter le «hors-bilan» qui correspond aux engagements pris par l’État, comme le financement des retraites des fonctionnaires, les garanties des organismes sociaux en déficit chroniques et autres engagements, tels que le soutien aux dettes grecques et italiennes.

Le total des engagements de notre État dépasse maintenant les 7000 Mds€.

C’est donc un endettement total monstrueux de 10650 Mds€.

Et, pour «les croyants», qui nous parlent d’effacement de notre dette par un coup de «baguette magique», ils peuvent toujours rêver. C’est un peu comme si, pour éradiquer le covid-19, il suffisait de voter une loi pour l’interdire.

Pour reprendre une image beaucoup plus parlante de ce que représente cette dette (qui, parvenue à ce niveau, est difficile à imaginer), je vais reprendre ma démonstration par l’équivalent de production annuelle de Renault Clio, la voiture longtemps la plus vendue en France.

Cette dette correspond à rien de moins que 3500 années de production de Clio (200000 par an). Cependant, ce n’est pas avec un chiffre d’affaires que l’on rembourse une dette, mais avec la marge nette dégagée (5%): ce serait donc 70000 années de production de Clio qui nous seraient nécessaires pour rembourser la dette. On entre là dans la préhistoire !

Allons-nous encore cacher longtemps notre tête dans le sable ou allons-nous profiter de cette crise, véritable révélateur de notre médiocrité, pour enfin s’y attaquer?

Rendez-vous en mai 2022.

Article précédent

Haine mémorielle

4 réponses à l'article : Les trois dettes françaises

  1. vozuti

    18/02/2021

    pour annuler la dette il suffit d’accepter l’idée de ruiner les épargnants. le seul problème est qu’il faudrait un bon prétexte.
    une pandémie serait un bon prétexte. à condition de décréter un confinement obligatoire de la population pour détruire l’économie.
    non, ce n’est pas possible, on n’est pas en corée du nord, les gens sont attachés à la liberté, ils ne se soumettraient pas aussi facilement, d’autant plus qu’on sait que le confinement d’une population n’a jamais stoppé une épidémie.
    et puis il y a des traitements pour diminuer la charge virale, les gouvernants ne vont pas interdire à la population de se soigner, ce serait trop gros, ils ne peuvent pas faire un coup pareil…

    et pourtant, ils l’ont fait.

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      19/02/2021

      Vozuti: « ils ne peuvent pas faire un coup pareil…et pourtant, ils l’ont fait. »

      Plus c’est gros mieux cela passe avait dit un individu tristement célèbre le siècle dernier.
      D’ailleurs Macron est en train de suivre ce précepte, il s’imagine sans doute que prendre du poids lui permettra de passer le test de l’an prochain.
      Et ceux qui voteront contre lui seront accusés de grossophobie. Tout ce tient!

      Conseillons lui « BLM », non ce n’est pas ce que vous pensez Vozuti, c’est le menu spécial pour Gros Calibre, genre Yseult et cela s’appelle “Bouffe La Moitié”.
      Envoyons le dans une cantine scolaire de Lyon cela lui permettra de manger EELV.

      Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    17/02/2021

    Mr.Goudron,

    dans votre dernier article sur Contrepoints j’ai noté ce qui suit:
    En 2015 Bercy employait 140000 personnes là ou l’Allemagne en comptait 54 000 pour une population 20 % supérieure.
    L’ effectif actuel serait à 104 000 employés à Bercy, toujours de trop.

    Cela en dit long sur les instincts prédateurs de l’établissement situé à Bercy.
    Comment voulez-vous travailler dans un pays où le fisc vous épie 7/7 et 24h sur 24?
    C’est tout simple vous jetez l’éponge et retournez vous coucher.

    En ex Allemagne de l’Est on disait à voix basse:
    Ils font semblant de nous payer et nous faisons semblant de travailler. On connait la suite.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    17/02/2021

    [ dette des particuliers + dette des entreprises ] < [ dette de l' Etat + dette des Régions + départements + communes ]

    une bonne dette ? c' est celle qui créera de la richesse … pour tous !

    encore faut il pour cela s' y RISQUER avec un certain HEROÏSME comme le disait de Tocqueville en parlant du commerce de la toute jeune Nation américaine

    mais d' héroïsme commercial nous n' en avons pas !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)