Lettre au Père Noël… bien que je n’y crois plus trop !

Lettre au Père Noël… bien que je n’y crois plus trop !

Si par bonheur vous existez encore, je veux croire que vous êtes moderne et informatisé, donc bien informé !

Cette année 2012, bien que paire, fut une suite d’impairs et de mauvaises passes pour la Grande tribu gauloise. S’il fallait vous en rappeler la liste exhaustive, ma lettre n’y suffirait pas. Je me veux condensé mais clair et pas sottement larmoyant.

Malgré une crise de tirelire aiguë, elle avait débuté sous de bons auspices, avec l’espoir d’adouber à nouveau le grand Sachem du tipi élyséen. Hélas, les déconfitures et avanies sont tombées en cascade sur le petit peuple tribal : de nouveaux totems revendicateurs et méchants sont apparus sur l’esplanade hexagonale, bariolés de violentes couleurs vertes, rouge-sang et bleu-marine.

Certes, des parterres de roses les cernaient qui tentaient de les adoucir avec de pâles couleurs pastel et évitaient des allégeances trop démonstratives et trop rapprochées de hordes momentanément ralliées…

Père Noël , pour moi je ne demande rien sinon un peu d’oubli du fisc du Chef.

En revanche je sollicite votre bienveillance pour des cadeaux envers des membres responsables de la communauté.

Au Grand Sachem Edam et au Sorcier sinistre emportés dans leur frêle pirogue vers les sombres cataractes, portez-leur une très sonore corne de brume. Cela pourrait éviter que toute la tribu les suive vers le précipice.

À la Squaw Parisot, confiez une autre corne comme on en trouve dans votre retraite nordique, une Corne d ‘Abondance.

Aux frères ennemis du village Vaugirard, un calumet de l’umPaix serait grandement apprécié par les petits guerriers du terrain qui s’abîment en combats stériles.

Au grand chamane de Bercy, une solide bourse en peau de renne avec des cordons en boyau de rat musclé qui en rendraient l’ ouverture difficile.

Des raquettes en peau de phoques seraient très utiles aux membres du comité qui révèrent le grand Manitou. Cela leur éviterait de se fourvoyer sur des pistes glissantes où ils perdent le bon sens en même temps que l’équilibre .

Deux massacres de Caribou seraient fort opportuns, autant pour les pugnaces chercheurs d’arcel’OR que pour leur guide esseulé et peu productif.

Enfin, et seulement si vos obligations internationales vous en laissent le loisir, munissez-vous d’une grande pioche pour creuser un trou place de la Concorde et y enterrer la hache de guerre…

Au moins pour la période de l’Avent , le temps de remplacer quelques vieilles lunes par de brillantes étoiles…

Henri Gizardin

http://target2007.typepad.fr/hgizardin/

Partager cette publication

Comments (3)

  • collignon Répondre

    Bien que je n’y CROIE plus trop. Une bonne orthographe ne nuit pas au message.

    10/12/2012 à 18 h 35 min
  • JEAN PN Répondre

    Contrairement à vous Henri Gizardin, je n’en ai rien à faire de l’UMPAIX comme vous dites. Moi je souhaite qu’ils en crèvent à cause de tout le mal qu’ils ont fait à notre Pays. Moi je vais m’adresser à MON Père Noël pour ce faire !

    10/12/2012 à 8 h 15 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      La guerre picrocholine a fait quatre victimes : Sarkozy , Fillon , Copé et … Juppé ( on l’oublie toujours  » le meilleur d’entre nous  » ) Sont à l’affût de grandes âmes de la droite nationale : N. K. – M. et Le Maire … c’est toujours  » dans le pire qu’ILS sont les meilleurs  » !
      bon courage à tous les gogos !

      10/12/2012 à 16 h 46 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: