L’islamisme militant progresse chaque jour. Au Moyen-Orient, le catholicisme et la civilisation chrétienne sont en péril

Posté le novembre 18, 2012, 10:45
4 mins

Depuis maintenant un an et demi, les révolutions embrasent le bassin méditerranéen, or politiques et médias applaudissaient et applaudissent encore à ce qu’elles appellent les renouveaux démocratiques.

 Dés l’origine nos chroniques se sont efforcées de mettre en garde contre les illusions occidentales transposant dans cette Afrique du Nord nos concepts européens. Certes, les dictatures tunisienne, égyptienne, libyenne, syrienne, n’avaient rien d’exemplaire, étaient oppressives et souvent vénales, mais elles respectaient un minimum de formes, se voulaient modernistes et protégeaient relativement les minorités chrétiennes.

 Répétons le encore une fois : ces révolutions étaient d’abord celles de la faim et du travail pour des peuples qui devaient faire face à une démographie galopante que l’économie pouvait de moins en moins suivre et assumer.

 L’histoire est pourtant là pour nous rappeler que les révolutions sociales se concluent souvent par des radicalisations politiques dramatiques : Lénine, Staline, Hitler, Mao Tse Toung restent tristement présents dans nos mémoires. Aujourd’hui le nouveau drapeau révolutionnaire n’est plus idéologique mais religieux : c’est l’islamisme militant qui veut combattre et abattre les infidèles, à commencer par ses suppôts : le christianisme, la civilisation chrétienne et Israël.

 Persécution contre les minorités chrétiennes

 Ne soyons pas aveugle devant des signes de radicalisation chaque jour plus évidents dans l’ensemble du Moyen-Orient :

  • En Tunisie, la nouvelle Constitution demanderait que la femme ne soit plus l’égal de l’homme, mais son complément.

  • En Syrie et en Egypte, la pression intégriste demande l’établissement de la Charia.

  • Au Pakistan, après avoir condamner à mort la chrétienne Asia Bibi, c’est la condamnation d’une enfant de 12 ans, trisomique, « coupable » d’avoir brûlé quelques pages du Coran, alors qu’elle ne sait pas lire.

  • En Iran, c’est le président Ahmadinedjad qui demande que le cancer israélien soit éradiqué.

De façon plus générale les persécutions contre les Chrétiens deviennent monnaie courante. C’est les cas en Irak, c’est le cas en Egypte contre les Coptes, sans parler des Chrétiens du Liban et de Syrie : ils émigrent en nombre croissant.

 Ce phénomène de radicalisation militante touche même l’Europe et la France depuis quelques années sous deux formes :

  • Une immigration importante qui rend l’assimilation de plus en plus difficile.

  • L’apparition de l’intégrisme islamique avec le port du voile islamique, pratique encore inconnue il y a vingt ans chez nous.

 La radicalisation de l’Islam implique aujourd’hui une radicalisation politique dans tout le Moyen-Orient avec des persécutions contre les minorités chrétiennes et une forme de croisade idéologique. Il appartient aux politiques, à tous les politiques, de défendre les acquis de notre civilisation, alors que les Etats-Unis semblent se retirer progressivement d’Irak, d’Afghanistan et récuser de nouveaux engagements.

Les périls d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier, mais ils demandent lucidité et courage. Notre histoire a montré que nous en étions capables, mais le temps nous est compté.

Hubert Beaufort

Avec l’aimable autorisation de Radio Notre-Dame

4 réponses à l'article : L’islamisme militant progresse chaque jour. Au Moyen-Orient, le catholicisme et la civilisation chrétienne sont en péril

  1. Béru 45

    19/11/2012

    Quelles illusions !!! Demander à nos politiques de stopper l’invasion barbare des islamites.Il sont tous nos gouvernants dénués de courage!

    Répondre
  2. Audrey

    18/11/2012

    « Devrons-nous changer nos bonnes vieilles habitudes pour être acceptés par les nouveaux venus et leur très nombreuse progéniture…ou quitter le pays ? » Suivant ce livre très idéaliste « les corps indécents ». C’est la bonne question que tout le monde se pose en se promenant dans les rues de Roubaix, Evreux, Amiens, Mulhouse, Saint-Denis, Nice etc. Mais qui a dit le changement c’est maintenant ?

    Répondre
  3. Krempf Gille

    18/11/2012

    Il faut secouer nos politiques avant que le cancer islamique ne nous détruise tous…. si ce n’est pas trop tard…. cette « peste » verte est pire encore que le nazisme

    Répondre
    • 21/11/2012

      Bonjour M. Krempf
      Des mots en or, tellement la réalité nous intérroge.

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)