Macron et les catholiques : un malentendu persistant

Posté le avril 17, 2018, 10:53
5 mins

Lundi 9 avril, Emmanuel Macron était reçu au Collège des Bernardins, par les évêques de France.

Un certain nombre de catholiques ont protesté contre cette invitation, manifestement pensée sur le modèle des dîners du CRIF.

Pour ma part, cette invitation me semblait plutôt logique et bienvenue : aussi important qu’ait été le catholicisme dans la construction de la France, il est bien évident que le nombre de politiques, d’intellectuels et de journalistes qui connaissent encore en profondeur la pensée catholique s’amenuise à vue d’œil.

Dès lors, ce genre de réunions s’impose pour tenter de faire comprendre les préoccupations des catholiques aux hommes politiques.

En sens inverse, plusieurs hom­mes politiques de gauche ont considéré qu’Emmanuel Macron avait violé la sacro-sainte laïcité, particulièrement en déclarant : « Nous partageons confusément le sentiment que le lien entre l’Église et l’État s’est abîmé et qu’il nous importe, à vous comme à moi, de le réparer. »

Cependant, là aussi, je ne vois rien que de très logique : il saute aux yeux, effectivement, que les relations entre l’Église et l’État ne sont pas bonnes.

Mais personne, ni les évêques, ni le président, n’a semblé intéressé par les causes de cette détérioration des relations Église-État. Pire, le président, malgré son opération de séduction, fort bien menée, a tout à fait pour aggraver la situation.

La cause profonde de cette détérioration réside dans la dégradation de la liberté religieuse. Et cette dégradation vient de deux sources principales.

La principale, c’est qu’une con­ception délétère de la loi, purement positiviste, s’impose de plus en plus – et le discours de M. Macron pousse dans cette direction. Cette conception a été admirablement résumée par l’ancien sénateur socialiste (et co-fondateur du très marxiste Syndicat de la Magistrature) Jean-Pierre Michel : « La loi, c’est l’expression d’un rapport de force à un moment donné. Point final. » À ce compte, on voit mal sur quelle base contester les lois raciales du IIIe Reich, votées dans les formes par un parlement régulièrement élu, et exprimant clairement un « rapport de force à un moment donné ».

Même si la plupart des catholiques eux-mêmes ne s’en aperçoivent pas clairement, c’est là qu’il faut chercher les raisons de l’opposition des catholiques aux lois « sociétales ».

Et, là-dessus, Emmanuel Macron exigeant – sans qu’aucun évêque ne songe à protester ! – que toutes les lois de la république soient respectées par-dessus tout, sans aucun compromis (« loi d’airain », ajoute-t-il), ne peut pas ignorer que sa revendication est exactement une revendication totalitaire.

Les lois de la république ne peuvent s’appliquer que dans les limites de la loi naturelle, qui s’impose à toutes les lois positives. L’ignorer, ou pire le nier, comme vient de le faire Emmanuel Macron, est évidemment exiger des catholiques qu’ils choisissent entre leur foi et la république.

L’autre source de la dégradation de la liberté religieuse en France est la question de l’islam.

C’est, en effet, parce que l’islam s’installe en France que l’on rogne nos libertés (religieuse, de circulation, scolaire, d’expression …).

Or, il est significatif qu’Emmanuel Macron n’ait parlé d’islam que pour vanter le dialogue inter-religieux. Comme s’il méprisait délibérément le fait que l’islam n’est pas une religion comme le christianisme, mais bien davantage une doctrine politique totalitaire.

Tant que le président ignorera notre légitime attachement à la loi naturelle et les spécificités de l’islam, toutes ses opérations de séduction seront vaines.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

40 réponses à l'article : Macron et les catholiques : un malentendu persistant

  1. quinctius cincinnatus

    28 avril 2018

    autre chapitre ;

    ” les Français et la … Culture ”

    à propos des ennuis que rencontre Madame Nyssen, cette remarque particulièrement ” fine ” d’ un lecteur du … ” Figaro ” ( mais oui du … ” Figaro ” )

    ” la Culture en France ça vole pas haut ! la preuve ? … il faut la subventionner ”

    un fan du P.S.G. et de Johnny sans doute !

    Répondre
  2. BRENUS

    26 avril 2018

    En fait, nous n’avions pas bien compris la démarche de Micron. En réalité Il est allé parler avec les “catholiques” (plutot les évèques immigrationnistes et islamo-collabo), mais ce qu’il recherche en permanence c’est l”exposition CATHODIQUE . Comme tout acteur qui se respecte. Ces derniers jours, il a voulu fanfaronner aux US et Trump, avec sa délicatesse habituelle l’a traité avec une condescendance méprisante, allant pratiquement lui conseiller de s’appliquer du “headandshoulders” contre les pellicule. Ceci en le trainant par la main comme un petit garçon qui a eu le malheur de vouloir jouer à qui a la plus grosse. Naturellement la clique de BFMWC applaudit aux exploits du “beau gosse”

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    24 avril 2018

    il y a pire comme malentendu …

    pour la droite israélienne la ” superbe ” Natalie Portmann est … anti-sémite

    pour Guy Millière aussi sans aucun doute

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      27 avril 2018

      Les Arabes étant des sémites, cela la fout mal.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        7 mai 2018

        que dites vous là et … ici !

        Répondre
  4. AMA

    23 avril 2018

    “Malentendu”, le mot surprend. Comme si Macron et le évêques étaient de bonne foi?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      7 mai 2018

      il n’ y a pas de malentendu entre Macron et moi ; il faut dire aussi que je suis calviniste !

      Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    23 avril 2018

    Vivre paisiblement avec des serpents venimeux est une aventure hasardeuse qui requiert une attention continue.
    Cette attention peut devenir insoutenable et empêcher de faire les tâches les plus simples.
    La solution dans ce cas est de se débarasser de ce qui cause le problème.

    Grâce à des politiques menées par gens incompétents tout au long des cinquante dernières années, l’Europe et surtout la France ont été envahies par le monde musulman. Cette population musulmane vit dans un monde parallèle totalement incompatible avec le nôtre.
    Non content de profiter des avantages qui leur sont offerts cette population essaie de plus en plus d’imposer sa façon de vivre aux autres.
    L’ exemple des serpents montre qu’il faut attaquer le problème à sa base, n’importe quel pompier vous dira la même chose en ce qui concerne le feu.
    Toutes solutions alternatives ne sont que des leurres et ne font que retarder l’échéance finale.

    Répondre
    • Gérard Pierre

      23 avril 2018

      Approbation sans réserves.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        24 avril 2018

        signalons quand même que les venins de serpents ont une certaine utilité en … médecine !

        et dans l’ équilibre naturel !

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          24 avril 2018

          Ok, pour le venin des serpents.
          Le venin islamique peut-il aussi servir en médecine?
          Je verrais un usage en suicide assisté, par exemple voiture folle ou camion fou.

          Répondre
  6. HansImSchnoggeLoch

    22 avril 2018

    Plus de 300 personnalités dénoncent l’antisémitisme dans les cités.

    Comme pour les voitures folles et les camions fous, c’est l’antisémitisme des cités qui est maintenant mis en cause.
    Les quelques catholiques qui vivent encore dans ces cités doivent se sentir dans leurs petits souliers.

    Personalités trop pleutres pour mettre le nom correct derrière cet antisémitisme.
    Comment voulez-vous gagner la guerre si vous ne savez même pas à quoi ressemble l’ennemi?
    Un vrai combat de Don Quichotte contre des moulins à vent.

    Répondre
    • Paul

      23 avril 2018

      Vous êtes un peu injuste avec cette pétition qui met explicitement en cause “l’antisémitisme musulman”. C’est assez rare pour être souligné. Demander en plus que le Coran soit expurgé de ses versets violents est un discours nouveau plutôt bienvenu.
      Après, il est entendu qu’on aurait préféré que soit demandée l’interdiction publique de toute référence aux discours et sacrements musulmans mais pour cela, il faut passer par une révision constitutionnelle instaurant la reconnaissance des racines chrétiennes de la France et le retrait de la Déclaration des Droits de l’Homme en préambule de la Constitution. Avant cela, il est difficile d’aller plus loin sinon cette pétition aurait été interdite et ses signataires potentiellement passibles de poursuites.

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        23 avril 2018

        Les convertis de la 25ème heure ont toujours cet air innocent et ringard tellement apprécié des autorités françaises.
        Même vêtus d’un sac de jute et recouverts de cendres les masses silencieuses les considéreraient comme des hypocrites, à quelques exceptions près.

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      24 avril 2018

      c’ est le type même de ” manifest ” qui n’ est que sodomisation de coléoptères ; on le voit chaque soir dans les ” débats ” télévisés … cela donne du grain à moudre à des rhétoriciens sans ” véritables ” emplois

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        24 avril 2018

        Sans véritables emplois?
        Non ce sont ces fameux “emplois d’avenir” tant vantés par la Gauche qu’elle a fini par s’effondrer sur elle-même.
        Heureusement pour le reste du monde que cela n’a pas provoqué de super-novae?

        D’ailleurs où sont donc passés les ténors JC. Cambadélis ou C. Bartolone?
        Les a-t’on empaillés et vendus avec l’immeuble socialo rue de Solférino?

        Répondre
  7. Gérard Pierre

    21 avril 2018

    La république est un système politique totalitaire, …… le premier régime politique totalitaire de l’Histoire de France ! …… qui engendra le premier génocide d’État, le génocide vendéen !

    La laïcité, sous ses présentations sophistiquées, est une des composantes de ce totalitarisme. Dans sa formulation officielle, ce serait, parait-il, une organisation sociale fondée sur l’indépendance des conceptions religieuses ou partisanes et aboutissant à la séparation des rôles des Églises et de l’État.

    Dans la réalité les forces antireligieuses ont réussi, sous couvert de cette prétendue laïcité, à imposer un vide absolu correspondant à l’option de l’athéisme, voire du nihilisme. Or, l’athéisme ou le nihilisme étant par nature des concepts partisans, sinon religieux, la laïcité a donc toujours été un leurre.

    La nature ayant terriblement horreur du vide, d’autres ‘’philosophies‘’ se sont, depuis, engouffrées dans l’espace spirituel, intellectuel et moral libéré. Et c’est paradoxalement au nom d’une prétendue liberté de penser et d’expression que les institutions les laissèrent se développer.

    L’embrouillamini qui en résulte prépare, aujourd’hui, le lit du prochain totalitarisme religieux tandis que le ‘’siècle des lumières‘’ aveuglera encore longtemps les contempteurs du Judéo Christianisme.

    La véritable laïcité, c’est celle du Concordat de Napoléon, …… Concordat que les Alsaciens Mosellans ont conservé par une conséquence imprévue de la bassesse du très républicain Adolphe Thiers, …… et auquel ils sont très attachés !

    La différence fondamentale entre la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905 et le Concordat dit d’Alsace Moselle se situe dans l’Esprit :

    – La loi de 1905 est organisée pour INTERDIR ! …… Pour obtenir une dérogation, il faut demander et l’accord n’intervient toujours qu’après épuisement de toutes les raisons de ne pas l’octroyer ! …… et dans ce domaine, ce ne sont pas les ‘’virtuoses‘’ du genre qui font défaut,

    – Le Concordat est organisé pour OFFRIR LA POSSIBILITÉ de s’exercer à trois religions, le Catholicisme, le Judaïsme, le Protestantisme (calviniste comme luthérien) ! …… Pour être dispensé, notamment de cours religieux à l’école, une simple dérogation, signée dans l’instant, suffit !

    Est-ce d’ailleurs par hasard si des Mélenchon, des Taubira, des ‘’libre penseurs‘’ (le côté faux-cul de cette « raison sociale » m’a toujours amusé) ne rêvent que de la suppression pure et simple du Concordat d’Alsace Moselle ? …… En quoi ce Concordat les dérange-t-il ?

    Macron n’est pas un produit des Jésuites. Il y a longtemps que les Jésuites n’enseignent plus dans les institutions religieuses. Ils ont été progressivement remplacés par des professeurs sous contrat qui n’ont pas tous l’esprit religieux, mais qui ont transformé ces écoles en boîtes à bac : « T’as pas le niveau, au mieux tu te présenteras en candidat libre et au pire t’es viré ! …… On tient à nos bons résultats ! …… réputation de l’école oblige ! ». Ce qu’il a donc appris sur le plan spirituel est peanuts !

    Répondre
    • Paul

      22 avril 2018

      Je partage votre avis sur la laïcité qui est une imposture destinée à imposer l’athéisme qui est également une religion (la croyance dogmatique que Dieu n’existe pas).
      Par contre, le concordat Alsace-Moselle a connu une dérive: aujourd’hui, l’Islam s’y est engouffré et des cours de religion musulmane sont donnés à l’école et des repas hallal servis dans les cantines. L’esprit du concordat a été floué. Nous pourrions imaginer d’instaurer le concordat sur tout le territoire français mais uniquement avec le postulat que la France est un pays aux racines chrétiennes. L’islam serait donc exclu et le judaïsme toléré mais hors concordat.

      Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      22 avril 2018

      La suppression de ce Concordat équivaudra à une déclaration de guerre suivi d’une sécession.
      Ce n’est qu’ensuite que l’islam pourra être remis à sa place et par la même occasion le traitre Roland Ries, maire de Strasbourg.

      Répondre
      • Paul

        22 avril 2018

        Personne de souhaite supprimer ce Concordat puisque les chrétiens se disent qu’il a le mérite d’exister et que les islamistes l’ont perverti. Il faudra simplement dés que possible, lui aussi, le restaurer.

        Répondre
    • quinctius cincinnatus

      1 mai 2018

      il y eut aussi et bien avant les ” génocides ” des cathares puis celui des camisards sous nos bons rois catholiques et notre Sainte Eglise Catholique et Romaine

      Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    20 avril 2018

    le ” malentendu ” vient certainement de ce qu’ il a été ” élevé ” chez les ” Jés. ” !

    Répondre
  9. frei

    19 avril 2018

    “En même temps” que ce beau discours se profile une loi sur l’euthanasie …On ne saurait mieux résumer le mépris de ce technocrate, sans autre conviction que celle de son intérêt personnel, vis à vis des catholiques . Nombreux sont les gouvernants dans l’Histoire à avoir sous estimé leur capacité de résistance : “le pape , combien de divisions ?” disait le petit père des peuples .

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      19 avril 2018

      Macron a sa maman, cela ne suffit-il pas?

      Répondre
  10. AMA

    19 avril 2018

    Est-il raisonnable de faire confiance à Macron, en particulier en matière de religion, et surtout face à des évêques qui, sous prétexte de modernité, ont vider les églises…Les dupes de ces manipulations sont les catholiques qui font confiance…

    Répondre
  11. quinctius cincinnatus

    19 avril 2018

    Monsieur Nicolas Bonnal , mon bon Lyonnais, revenez d’ Espagne pour relever le niveau des ” 4 Vérités ”

    je viens de relire votre papier :

    ” Céline, Paul Valéry et la Nation comme programmation mentale ” paru dans ” les 4 vérités ” du 23 / 02 / 2013 ça avait quand même une autre tenue que les ” papers ” de Millière ou de Josselin

    Répondre
  12. Paul

    17 avril 2018

    M de Thieulloy, le discours d’E.Macron est tout à fait dans la logique laïque. Selon ce discours, la loi positive est la seule qui vaille car le droit naturel n’existe pas et diffère selon celui qui le définit. C’est pourquoi les catholiques ne pourront faire avancer leurs valeurs dans le cadre de la laïcité. Celle-ci doit donc être au moins largement réformée par l’affirmation de l’identité chrétienne de la France, ce qui confère à cette religion un statut supérieur à celui des autres (notamment de l’Islam, incompatible avec l’identité française). Inscrire l’identité chrétienne dans la constitution aurait empêché que le mariage gay devienne loi et, bien avant, que d’autres dispositions légales, telles que l’avortement, la PMA, etc…gangrènent notre société.
    C’est pourquoi c’est là un des pilier du programme de Sens Commun grâce auquel une véritable restauration morale pourra s’accomplir.

    Répondre
  13. quinctius cincinnatus

    17 avril 2018

    un grand moment d’ Histoire française revue et corrigée par le porte parole du Gouvernement Castaner, toujours autant ” laïcard – socialiste “, sur le voile … catholique …

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      17 avril 2018

      Voile catholique.

      Dans ma région on appelait cela le “Kopftuch” ou littéralement traduit “le tissu de tête”, rien à voir avec un voile.
      Les femmes le mettaient aussi bien pour aller à l’Église ou au Temple que pour aller faire les foins.ou tailler les vignes.
      De nos jours cette parure a complètement disparu du paysage.

      Castaner ne sait même pas de quoi il parle.
      À l’époque ce type reposait encore dans les c… de son géniteur d’où il n’aurait jamais du sortir.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        19 avril 2018

        qu’ on le veuille ou pas le Christianisme était tout de même une approche religieuse de la société au pire moyenne-orientale au mieux … méditerranéenne … sociétés dans lesquelles les femmes avaient la tête … couverte !

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          19 avril 2018

          Les femmes d’autrefois avaient aussi la tête couverte dans les sociétés germaniques et même aux USA.
          De vieilles photos du début du 20ème siècle en attestent.
          Pour elles sortir sans “Kopftuch” était l’équivalent d’une femme de nos jours sortant sans son mobile ou sa tablette.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            20 avril 2018

            ” germaniques ” oui, mais … ” christianisées ”

            idem chez les ” slaves “

          • HansImSchnoggeLoch

            22 avril 2018

            À ma connaissance il n’existe plus de société germanique ou slave non christianisée.
            En excluant bien sûr les athéistes qui sont présents dans toutes les sociétés.

  14. quinctius cincinnatus

    17 avril 2018

    références … littéraires

    Emmanuel ( qui signifie ” don de Dieu ” ) Macron m’ a toujours fait penser à la description que fait des Anglais le grand Louis-Ferdinand Céline … lequel entre nous soit dit possède une autre envergure intellectuelle et stylistique que le Maître à penser sur ce site le presque penseur Guy Millière

    voici la citation dans ” Mort à crédit ”

    ” les Anglais c’ est drôle quand même comme dégaine, c’ est mi-curé mi-garçonnet … ils sortent jamais de l’ équivoque … ils s’ enculent plutôt “

    Répondre
  15. HansImSchnoggeLoch

    17 avril 2018

    Dialoguer avec un type qui n’est même pas capable de prendre l’aspersoir d’un bénitier pour en faire le signe de la croix sur un cercueil est une douce utopie.
    Toucher le cercueil avec les deux mains est maintenant le nouveau signe de recueillement de cette république bananière.
    Le play-boy élyséen en est le digne représentant.

    PS: on n’en attendait pas plus d’un mec qui se prosterne debant le Taj Mahal.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      17 avril 2018

      le Taj Mahal est une ” merveille ” … perse

      Emmanuel s’ y rend avec Brigitte et quelques semaines plus tard deux pilier s’ effondrent lors d ‘un modeste typhon !

      un François ” bis ” cet Emmanuel ! toujours là à inciter des catastrophes … naturelles ou … pas !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        17 avril 2018

        Le mauvais sort sévit là où le play-boy et son égérie passent.
        L’ empire moghol en tremble encore sur ses bases.

        Que dire de nous pauvres hères qui subissont leur présence tous les jours?

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          1 mai 2018

          et le mauvais goût sévit aussi dans la coiffure, le maquillage et … l’ élégance vestimentaire de Brigitte … un retour vintage à … Mireille Darc ( ou peut être faut il écrire D’ Arc )

          Répondre
  16. diego48

    17 avril 2018

    Certains “catholiques” en France suivent une pente savonneuse qui je le crains les mènera bien vite aux pogroms et aux massacres inter religieux à nos dépens. A force de scier la branche sur laquelle leurs pères les ont installés, de renier les idéaux de notre civilisation, de promouvoir la complicité avec nos assassins coutumiers et séculaires (l’islam et ses soutiens) ces “bien-mal pensants” nous annoncent et préparent ce qui commence à se passer en Afrique du Sud pour les “Blancs” autochtones.

    Répondre
    • BRENUS

      26 avril 2018

      Il ne faut surtout pas dire -et écrire- sur ce site que les blancs seraient en danger en afrique du sud. Pas que du sud d’ailleurs. Ces blancs ont un fervent adversaire (pour ne pas dire ennemi) parmi les commentateurs négationistes du site qui n’ont d’intéret que pour les “racialisés” comme disent les organisateurs de réunions interdites aux fromages blancs et autres lavabos, aspro, etc… Ceci n’empeche pas de savoir qu’une pétasse “racialisée” appelle sur son site twitter à “gazer tous les blancs, cette sous race” : il s’agit d’une “bedouine” entretenue comme une prostituée par la république des gaulois. La pétasse n’a pas été inquiétée, contrairement à ce qui se serait passé dans le cas inverse. A méditer.

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)