Naissance d’un « Macrongate » ?

Posté le mai 02, 2018, 9:32
3 mins

Le site d’investigation Médiapart, dirigé par le trotskiste Edwy Plenel, ancien directeur du « Monde », est, pour cela même, toujours à lire avec précaution.

Mais sa lecture (comme celle du « Canard enchaîné », lui aussi de gauche, mais fort bien renseigné par toutes sortes d’officines étatiques) est souvent intéressante.

Surtout à propos de la gauche social-démocrate que l’extrê­me-gauche déteste peut-être plus encore que la droite.

Le 27 avril, le site commençait à s’intéresser au financement de la campagne d’Emmanuel Macron.

En particulier, il semble que la grosse entreprise lyonnaise d’événementiel GL Events ait consenti d’importantes ristournes pour des meetings organisés lors de la campagne présidentielle dans des salles dont GL Events est concessionnaire.

En droit, rien n’empêche une société de faire des rabais pour ses prestations.

Et GL Events se défend en disant que ce genre de ristournes est habituel dans la profession.

Le problème, c’est qu’il semble que la campagne de François Fillon – qui, lui aussi, avait utilisé des salles de GL Events – n’ait pas bénéficié des mêmes réductions, selon Médiapart.

De là à supposer qu’il y ait eu un traitement de faveur …

D’autant que Lyon est aussi la ville de Gérard Collomb, le premier poids lourd de la vie politique française à avoir rejoint Emmanuel Macron.

D’autant aussi qu’il semble que, désormais, le patron de GL Events soit présenté par Emmanuel Macron comme « son ami » – et l’on sait que, dans le contexte politico-économique français, cette notion peut être aussi ambiguë que dans le monde de la « Françafrique » !

À ce stade, il n’y a pas d’« affaire » à propos de la campagne d’Emmanuel Macron.

La commission des comptes de campagne a validé les comptes de cette dernière. (Hélas, les révélations de Roland Dumas, ancien président du Conseil constitutionnel, sur la validation d’une campagne frauduleuse de Jacques Chirac limite singulièrement la portée de cette validation.)

Mais il est évident que Médiapart tient un os et qu’il ne lâchera pas facilement.

C’est aussi l’inconvénient de jouer au « chevalier blanc » et au grand moralisateur de la vie politique. Les affaires politico-financières font alors beaucoup plus mal.

François Hollande en a fait les frais avec l’affaire Cahuzac.

François Fillon en a fait les frais, à son tour (avec beaucoup plus d’injustice car, dans son cas, autant que l’on sache, rien d’illégal n’était en jeu).

Emmanuel Macron en fera-t-il les frais à son tour ?

36 réponses à l'article : Naissance d’un « Macrongate » ?

  1. HOMERE

    08/05/2018

    Lorsque dans un pays,les médias ont le pouvoir de révocation des élus,ou peser sur les résultats d’une élection,alors la démocratie est inexistante…..il en va de même pour les syndicats et autres corps intermédiaires….seuls les élus représentent le peuple et la nation…personne d’autre !!
    Les corps intermédiaires doivent disparaître….au plus tôt !!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      08/05/2018

      non les corps intermédiaires, et tout particulierement les syndicats, doivent être  » obligatoirement  » *** élus et consultatifs auprès de commissions des deux assemblées

      * ** ce qui signifie que tout salarié DOIT être syndiqué comme le sont ( à peu d’ exceptions près ) les salariés allemands

      Répondre
      • HOMERE

        09/05/2018

        Avec des corps intermédiaires politisés,ce n’est pas possible….même à titre consultatif !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          09/05/2018

          c’ est bien pourquoi j’ ai insisté sur le fait qu’ ils [ les syndicats ] devaient être élus par TOUS les salariés

          par contre si un corps intermédiaire me reste étranger c’ est bien le  » conseil économique social et environnemental  » ( C.E.S.E. ) une lessiveuse à recycler les copains et les copines

          Répondre
          • HOMERE

            10/05/2018

            Oui
            J’en ai fait partie et ce n’est pas glorieux !

  2. quinctius cincinnatus

    07/05/2018

    la C.N.C.C.F.P. … blanchie … les ristournes accordées à Macron et à lui SEUL pour sa campagne … où voyez vous un Macrongate ?

    Macron ce n’ est quand même pas Fillon ce benêt provincial avide de cadeaux et qui se fait pincer pour deux  » malheureux  » costards

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    07/05/2018

    je viens de faire une constatation stylistique que je pense intéressante : …

    en parcourant les blogs , par exemple ceux du  » Figaro  » ou du  » Point « , j’ ai relevé que ceux qui emploient l’ expression  » MONSIEUR MACRON  » manifestent tous, sans exception , dans leurs commentaires, plus qu’ une simple déférence à la fonction, mais véritablement une certaine servilité à la personne même d’ Emmanuel Macron

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      07/05/2018

       » en tout protestant sommeille un démystificateur goguenard , étrangement semblable à lui-même du XVI ième siècle à nos jours  »

      écrit Janine Garrison l’ historienne du protestantisme dans  » l’ Homme Protestant ( éditions complexe )

      … cette citation pour me faire admettre par les esprits chagrins

      Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    05/05/2018

    toujours à propos de l’ usage de la langue … ici de la langue française

    Marlène Schiappa  » écrivaine  » de je ne sais plus quel livre et Ministre ( faut il deux « e  » ? ) de je ne sais plus de quel ministère est académiquement et politiquement indignée du slogan *  » la fête à Macron  » estimant doctement qu’ il n’ est pas grammaticalement correct et politiquement encore plus incorrect sans parler que l’ usage du  » à  » traduit un mépris de classe envers la société populaire comme si dit elle celle ci ne pouvait entendre qu’ une langue  » dégradée  »

    réponse immédiate d’ une certaine Laélia Veron , ancienne élève de Normale Sup. Lyon et agrégée de lettres modernes : …

    la réflexion de la Ministre comporte DEUX contre-sens :

    1 – il y a une différence de sens importante entre  » la fête DE Macron  » et faire  » la fête à Macron  » le second étant l’ antiphrase ironique du 1er

    2 – une tournure populaire n’ est pas une  » langue française dégradée  » [ comme l’ insinuait la Ministre ] on appelle ça l’ USAGE
    cette  » tournure populaire  » est parfaitement attestée et recensée [ par exemple ] par le dictionnaire  » Trésor de la langue française  »

    cerise sur le gâteau elle corrige … l’ orthographe , défectueuse, de Mme Schiappa qui avait omis l’ accent circonflexe dans  » eût été « 

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      06/05/2018

      la société populaire??

      Je croyais avoir lu « masses populaires » dans un article d’un baveux « mainstream ».
      Nous faisons donc tous partie de ces masses populaires dégradées, les zélites comme Mme Schiappa faisant bande à part.
      Cela me rappelle ce bon vieux Mao, quand il parlait de l’augmentation du bonheur des masses.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        07/05/2018

        c’ était, vous n’ avez rien compris, un bonheur dans les famines et les répressions, un bonheur … maosochiste

        Répondre
        • HansImSchnoggeLoch

          07/05/2018

          Pour la population gay sado maso chinoise un vrai festival.

          Répondre
      • quinctius cincinnatus

        07/05/2018

        oui il s’ agissait bien de  » masses populaires « 

        Répondre
  5. HansImSchnoggeLoch

    05/05/2018

    Delicious / delightful

    La langue anglaise comprend d’après le Webster et l’Oxford dictionary environ 470000 mots.
    Aucune autre langue européenne n’en comporte autant.
    De ce fait les nuances y sont mieux décrites.
    Un peu comme les Inuits qui ont plusieurs définitions pour décrire la neige.

    Un non initié à la langue anglaise peut aisément tomber dans le panneau surtout le français.
    En effet certains mots anglais ont une ressemblance avec des mots français, par exemple « pet », animal domestique chez les anglais.

    Si Macron était resté dans les clous il aurait utilisé « delightful wife » traduit par « charmante épouse » et non « delicious wife » traduit par « savoureuse épouse ».
    Conclusion, Macron a du apprendre son anglais sur les bancs d’une école mais certainement pas sur le tas, autrement il n’aurait pas commis cette bourde.

    Jupiter n’a pas droit à l’erreur sinon il tombe de l’Olympe et atterrit parmi les mortels.
    Nous connaissons désormais son point de chute.
    Avec lui l’Olympe ne sera plus jamais pareil.
    LOL

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      05/05/2018

      hé oui hélas De Malherbe , Vaugelas et l’ Académie de Richelieu ont appauvri la langue

      Malherbe rêvait d’ une langue simple et concise qui serait commune à toutes les couches de la société  » des Princes de sang , jusqu’ aux crocheteur du port au foin « 

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        05/05/2018

        Nous avons même en langue française des spécialistes pour les bourdes inutile de s’aventurer sur les terres inconnues d’une langue étrangère.
        En effet la brave Ségolène n’a-t’elle pas évoqué la « bravitude » du haut de la muraille de Chine toute de blanc vètue.
        Blanc qui en Chine signifie deuil.
        Les Chiniois ayant du tact n’en ont pour autant pas fait un foin.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          07/05/2018

          le  » tact  » des Chinois ? je demande confirmation ! des Japonais oui, des Chinois non !

          Répondre
          • HansImSchnoggeLoch

            07/05/2018

            Demandez donc aux survivant(e)s du massacre de Nankin ce qu’elles / ils pensent du tact japonais?
            Surtout « elles »!

          • quinctius cincinnatus

            07/05/2018

            chaque peuple se considère supérieur à son voisin , je ne connais aucune exception à cette règle de bonne … société

             » l’ homme est un loup pour l’ homme  » dit le proverbe sauf que le loup lui craint l’ homme et ne l’ attaque qu’ à la toute dernière extrémité

            je parlais du tact chinois ; demandez plutôt à nos hôteliers ; leur tact vaut celui des princes du Golfe

          • HansImSchnoggeLoch

            07/05/2018

            Les loups attaquent toujours en meute, rarement seul.

          • quinctius cincinnatus

            07/05/2018

            le loup est un animal …  » social  » !

          • HansImSchnoggeLoch

            07/05/2018

            Oui social mais avec une nette tendance collectiviste en ce qui concerne la proie ou le butin.
            Tout la meute doit participer à la chasse, mais ce sont les boss qui se servent en premier.

          • quinctius cincinnatus

            07/05/2018

            comme partout ailleurs ; tenez prenez mon cas etc … etc …

  6. BRENUS

    05/05/2018

    Avec la finesse qui les caractérisent, les journalistes autraliens ont tiré un numéro spécial pour la visite de Macron, en pointant, avec délicatesse l’emploi d’un « faux ami » linguistique anglais. En effet l’érudit qui entend bien se faire admirer par sa maitrise de la langue de Shakespeare a commis une erreur en voulant flatter la femme du premier ministre. Il aurait placé « délicieuse » ou quelque chose comme cela qui, en France, reflèterait une simple admiration mais est pris en anglais dans autre sens -un langage de bourrin en quelque sorte). Il s’en est suivit que le torche-cul local a représenté jupiter avec un croquis d’une vieille bande dessinée US des années 50 représentant un putois qui pour faire bonne mesure s’exprimait avec un accent de lourd dragueur franchouillard.
    Hollande provoquait la pluie partout où il allait, même aux enterrements qu’il semblait affectionner. Macron provoque l’hilarité a peine masquée de ses hotes en voulant se la jouer sans aucune réserve. Si on veut faire un concours de qui puisse le plus loin, il vaut mieux s’entrainer avant et s’assurer de l’état de sa prostate (ceci pour les urologues, pas pour les proctologues). Ou alors qu’il commande un gri-gri a son griot préféré – le modèle tous usages avec retour d’affection, destruction des ennemis et autres.

    Répondre
  7. betsynette

    03/05/2018

    Je ne me fais pas de soucis pour macron, déjà une affaire étouffée avec pénicaut avant d’être élu, d’ailleurs embaucher par lui après l’élection, cette personne a fait sa fortune sur des licenciements chez danone, le directeur d’une mutuelle ayant eu droit au beurre et à l’argent du beurre, moralité, zéro, toutes ces affaires nous n’en entendons plus parler, comme quoi, on rend en argent dans ce monde, impôts sur la fortune, aide aux ….grosses …..entreprises, ETC, que peuvent attendre de ces RIENS, le peuple Français, ……RIEN …..RIEN…..RIEN…..tout pour eux …..RIEN……pour les autres.

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    03/05/2018

    Manu la scoumoune ! et ça continue !

    Manu en Australie : la plus grande banque du pays perd toutes les données de 30.000.000 de comptes

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      03/05/2018

      Les Australiens ont eu de la chance car en France il les siphonne.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      04/05/2018

      et maintenant une tempête de sable dans l’ Etat indien tant admiré par Manu et Bibi ; ce n’ est plus la scoumoune mais une punition céleste pour ceux qui les accueillent … empli d’ une sainte crainte j’ apprend , ce jour, qu’ il doit se rendre avec son épouse en visite officielle au Vatican

      Répondre
  9. Bainville

    02/05/2018

    Les fondements juridiques en droit constitutionnel, en droit des libertés publiques, en droit des affaires, ne manquent pas pour qu’une procédure d’invalidation de l’élection présidentielle de 2017 soit mise en oeuvre, et qu’elle débouche sur une mise en évidence de la nullité de cette pseudo-élection.

    Les ventes d’Alstom, celles de SFR, sont aussi des pavés qui pourraient peser lourd, si la France avait encore une justice véritable et indépendante, et des politiciens qui soient encore des citoyens, ou simplement des hommes d’honneur.

    La parodie électorale de 2017 a ramené la France au rang d’Etat chaotique, non civilisé, et contrôlé par quelques groupes oligarchiques, échappant à tout débat et contrôle.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/05/2018

      c’ est justement ce que dit depuis bientôt DIX ans, Nicolas Dupont-Aignan

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        03/05/2018

        Il faudra qu’il range sa permanence. On y a constaté un peu de désordre…

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          04/05/2018

          oui … les  » casseurs  » , ces enfants de pute gâtés de la bourgeoisie

          Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      02/05/2018

      La justice de la France est sociale, c.à.d. avec des magistrats syndiqués et un mur des cons
      Cela explique beaucoup.

      Répondre
  10. HansImSchnoggeLoch

    02/05/2018

    Il est plutôt réjouissant de voir des enemis se bagarrer entre eux.
    Un peu de « Schadenfreude » ne fait pas de mal.
    Faisons confiance à Médiapart et attendons que le linge soit bien déballé pour pouvoir juger du degré de saleté dévoilé.
    LOL.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      02/05/2018

       » la joie mauvaise  » est aussi délicieuse que la vengeance quand elle se mange froide

      moi personnellement je m’ intéresserais plutôt à l’ influent baron Rothschild et à la … City ce sous-marin de Wall-Street

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        03/05/2018

        ” la joie mauvaise ” est aussi délicieuse que la vengeance quand elle se mange froide

        Délicieuse comme l’épouse du PM australien, dixit le play-boy élyséen.

        Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)