Riches et pauvres, même combat

Posté le décembre 25, 2012, 8:27
3 mins

L’exil fiscal des « riches » illustre une nouvelle fois la stupidité, la nocivité et l’aveuglement de la politique suivie en France depuis 1981.

Depuis vingt-cinq ans, chaque année, l’exode fiscal se poursuit, par dizaines de milliers, pour le plus grand profit des pays voisins, incrédules devant une telle stupidité des gouvernants français. Le parallèle avec l’exode des Huguenots consécutif à la révocation de l’édit de Nantes est frappant. À partir de 1685, plusieurs États européens bénéficièrent de l’exode, au péril de leur vie, d’un million de protestants actifs, instruits et entreprenants, parmi les meilleurs sujets de Louis XIV, chassés par la stupide persécution religieuse du Roi-Soleil.

Aujourd’hui ce sont les persécutions fiscales qui sévissent, tout aussi stupides. Nos politiques non pas lu « la poule aux œufs d’or ». Depuis vingt-cinq ans, le mot d’ordre, de la gauche à la droite, est « sus aux riches », ils sont responsables donc « coupables ». Ces salauds de privilégiés doivent « payer » pour recracher leur fric forcément volé au peuple… Celui-ci en profite-t-il ? Manifestement non, si l’on en juge par le nombre de clients des Restos du cœur, de CMUistes, de RMIstes, qui n’arrête pas d’augmenter… Les politiques ( droite et gauche ) vont-ils en tirer les conclusions qu’en tirerait tout esprit sensé ? Non ! Pas question de supprimer l’ISF ! Ce serait un cadeau aux riches.

Mieux vaut donc tous crever à petit feu de cette hémorragie continue de nos force vives. Sous l’accumulation de taxes, d’impôts, de prélèvements obligatoires, véritable boulet aux pieds du contribuable français. Certes, mais innocents du péché inexpiable des « riches », jetés en pâture comme les chrétiens dans les arènes de l’Empire romain. Nous crèverons tous, mais pauvres, donc innocents !

Ô riche, tu vas nous manquer et j’ai voulu en avoir la certitude mathématique. Imagine une France de 100 personnes avec un riche qui paie 38 € et 99 pauvres qui paient 62 €, soit un budget de 100 €. Le riche part en Belgie ou en Suisserie, à défaut de Poutinerie. Le budget de la France est inchangé. Chaque pauvre payait en moyenne 0,62 € (62/100) en 2012.Il va devoir en 2013 payer 1,01 € (100/99), soit 0, 39 € de plus, ce qui fait une augmentation de 62,9% (0,39/062*100). La France ayant horreur du vide va importer début 2014 un  pauvre, sûrement plus pauvre que la moyenne résiduelle, ce qui va encore faire chuter la moyenne, augmenter le budget (ah les prestations sociales !) Et la part de chacun. Pour éviter ces fuites minables l’Etat va devoir construire sur les frontières un mur de 5.000 kms, confié de préférence à une entreprise israélienne, ce qui va déséquilibrer la balance commerciale, augmenter le budget 2015 et donc les impôts. Insoluble….Un riche, 99 pauvres, même combat.

9 réponses à l'article : Riches et pauvres, même combat

  1. Jaures

    27/12/2012

    Roger, contrairement au fantasme ambiant, les Français s’exportent assez peu comparativement à leurs voisins européens. 230 000 Français partent chaque année s’installer à l’étranger et 168 000 en reviennent. Au Royaume-Uni, ils sont 360 000 à émigrer. Si 1,5 millions de Français résident à l’étranger, ce sont 4,5 millions de Britanniques qui ont choisi l’exil et ce, malgré les sarcasmes de Boris Johnson. Qu’en période de crise on assiste à une plus grande mobilité des population est normal. Faire croire que cela toucherait particulièrement la France est faux. La France est même l’un des pays d’où l’on émigre le moins, derrière l’Allemagne ou l’Italie.
    Et puis comparer l’exil des huguenots au XVIIème siècle avec le départ de Depardieu est une supercherie. Pour les protestants, c’était la prison, les galères ou même la mort. Depardieu est lui parti en sifflotant avec une fortune évaluée à 130 millions d’euros (le fisc ne lui a finalement pas tout pris) après que sa carrière ait été largement facilité par les aides de l’Etat au cinéma et que ce sont les Français (et non les Belges) qui ont fait sa fortune.
    Il ne faut pas assimiler ce qui fut un acte de survie avec un simple acte de cupidité.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      27/12/2012

      le cas  » Depardieu  » n’est pas un cas d’école …mais un cas …. » pipole  » …. de même si Tapie , qui a transféré toute sa  » fortune  » en Belgique est élu maire de Marseille ce sera là aussi un cas  » pipole  » ou pipolpolitique et c’est ce qui passionne les foules mediatiquement lobotomisées !

      Répondre
  2. Roger

    27/12/2012

    Il n’y a pas que les riches qui quittent la France mais aussi presque toutes les forces vives. Entrepreneurs, professions libérales, les jeunes…. Heureusement, il nous reste les chances pour la France toujours plus nombreux. L’avenir radieux est assuré. Et les titulaires d’indemnités non-imposables ne quitteront jamais un paradis fiscal aussi unique au monde. Que du bonheur !

    Répondre
    • Toni

      27/12/2012

      Il faut les comprendre Roger … En fait je pense que avec les gens comme Jaures, il faut savoir à un moment donné déguerpir sans laisser d’adresse et sans prévenir.
      L’autre solution peut consister à réduire son temps de travail pour gagner moins et payer moins d’impôts. ça c’est pour ceux qui veulent rester en France.
      Pour les titulaires d’indemnités, il faut les laisser au syndicaliste, ils sont faits l’un pour l’autre.

      Et il serait bon de faire comprendre au syndicaliste que le monde réel s’éssuie bien les pieds sur ses dogmes.

      Sinon Jaures, cet expédition dans un de vos paradis comme le Venezuella ou Cuba ? Je vous avais fait une proposition et vous ne m’avez toujours pas répondu … Au lieu d’embêter tout le monde, dites nous donc pourquoi vous ne voulez pas répondre ???

      Je demande à la modération que le syndicalisteau lieu de flooder nous explique pourquoi il ne reconnait pas le Venezuela et Cuba comme étant des paradis sur terre et pourquoi il n’accepte pas de participer à une expédition dans ces pays.

      Répondre
  3. Jaures

    26/12/2012

    La question n’est pas de combien le riche doit-être imposé pour qu’il l’accepte de bonne grâce: celui qui ne veut pas payer trouvera aisément les moyens de s’affranchir de l’impôt.
    C’est pourquoi l’exil fiscal a toujours existé: les premiers départs massifs datent de 1918, quand il a fallu reconstruire la France et que certains ne voyaient pas la nécessité de participer à cet effort. Pourtant les prélèvements obligatoires étaient à l’époque de 20% pour 45% aujourd’hui. On voit que, quel que soit le montant de prélèvement, certains riches contribuables préfèreront pour telle ou telle raison (transmission de patrimoine, secrets de certains investissements, refus de la notion même d’imposition …) s’exiler, sauf à trouver la plus performante optimisation fiscale. Car pour beaucoup, le concept de nationalité n’existe pas: seuls existent des pays que l’on met en concurrence comme des marchands de volailles. On se souvient de Johnny affirmant qu’il resterait si Sarkozy changeait les droits de succession et s’installant en Suisse quelques mois plus tard malgré les lois qu’il avait défendues.
    De plus l’exil ne touche pas que la France: l’Angleterre qui fait les yeux doux à nos millionnaires a de nombreux et célèbre exilés (comme David Bowie), des Belges préfèrent le Luxembourg, des Hollandais s’installent à Monaco…A quoi faudra-t-il renoncer pour que Depardieu garde son hôtel particulier et en acquiert un nouveau ? Doit-on supprimer l’école maternelle ? Fermer quelques hôpitaux et commissariats ? Et quand bien même ? Ceux qui ont renoncé à l’ISF et ont un taux de prélèvement obligatoire inférieur se portent-ils tous forcément mieux ? Sont-ils moins endettés ? Plus performants ?
    Je sais que beaucoup sur ce site voudraient que la France soit la Suisse. Mais il faudrait pour cela refaire l’Histoire, devenir neutre, renoncer à nos DOM-TOM, à nos régions désindustrialisées, réduire à 8 millions notre population…
    Bref, limiter nos frontières à l’Ile de France.
    Tout ça pour Gérard Depardieu ? Ce n’est pas nécessaire. Le nouveau PSG vient de nous apporter 22 Depardieu en équivalents fortunes et je gage que son hôtel particulier trouvera bientôt preneur, permettant au passage à l’Etat d’empocher des droits de mutation et autre taxes lucratives.

    Répondre
    • Toni

      27/12/2012

      Le nouveau PSG vient de nous apporter 22 Depardieu en équivalents fortunes et je gage que son hôtel particulier trouvera bientôt preneur, permettant au passage à l’Etat d’empocher des droits de mutation et autre taxes lucratives

      PDG qui viennent de Qatar et n’ont pas leur siège social en France … Ils ne paieront pas une miette d’impôts en France … Un riche étranger qui achète du patrimoine français ne paie pas forcément ses impôts en France Jaures.

      Mais félicitations Jaures, continuez comme ça et je peux vous garantir que bientôt plus un seul français ne fera le moindre sacrifice pour des gens comme vous.

      Il est également souhaitable que Dubai et les riches étrangers rachètent le patrimoine Français, ça nous évitera d’avoir à vous supporter. Vous négocierez directement avec Qatar pour payer l’impôt …

      PS … Il y a des chances que les émirats du golf soient un peu moins indulgents et patients que moi. Il y a des chances que un jour vous regrettiez Depardieu face aux nouveaux patrons Qataris du psg?

      Répondre
  4. Dr H.

    26/12/2012

    Les services officiels ont beau jeu de minimiser le nombre d’exilés fiscaux, mais il est une catégorie impossible à dénombrer et jamais prise en compte. Il s’agit des entrepreneurs de la génération du baby boom partis faire fortune à l’étranger il y a longtemps. Ceux-là prévoyaient sincèrement de revenir « au pays » couler la fin de leurs jours vers la soixantaine, après avoir vendu leurs entreprises. Mais ils ont fait le calcul de ce que la république leur piquerait dans leur dernier quart de siècle, et ils ont compris…

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26/12/2012

      les hommes politiques français sont (presque) une reproduction vivante des 3 singes :

      – l’un se voile les yeux

      – l’autre se bouche les oreilles

      mais le troisième hélas ne s’ occlue pas la bouche !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)