Sombres perspectives pour la France

Sombres perspectives pour la France

Comme il était prévisible, le fameux « barrage à l’extrême droite » a fort bien fonctionné et la victoire d’Emmanuel Macron est nette : 58,5 % des voix.

Bien sûr, il est aussi possible de regarder le « verre à moitié plein » et de constater que Marine Le Pen a réuni un nombre record de suffrages (13,3 millions, loin devant les 10,6 millions qu’elle avait réunis au deuxième tour de 2017).

On peut aussi constater que la victoire d’Emmanuel Macron est une victoire par défaut. D’abord parce que moins de 18,2 % des inscrits l’ont choisi au premier tour. Ensuite, et peut-être surtout, parce que, malgré le « front républicain », seuls 43,6 % des inscrits ont voté pour lui au deuxième tour, plus de 16 millions d’électeurs refusant de choisir.

C’est dire que la colère est profonde dans le pays. Les atteintes sans précédent aux libertés et la crise des gilets jaunes, sans parler des « petites phrases » insultantes, ont fait leur œuvre.

La campagne, quant à elle, n’a rien résolu, puisque ni le bilan, ni le projet n’ont été sérieusement discutés.

Par conséquent, tout laisse à craindre que cette colère, qui n’a pas pu s’exprimer par le vote, s’exprime différemment.

Pour le moment, je vois deux possibilités et aucune n’est vraiment réjouissante.

La première possibilité serait que cette colère s’exprime aux législatives.

C’est ce que tous les opposants espèrent. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que l’histoire électorale ne leur laisse guère de raison de l’espérer. Il n’y a, à ma connaissance, pas un seul exemple, depuis 1965 et la première élection présidentielle au suffrage universel direct, d’élections législatives effectuées après une élection présidentielle qui aurait permis « d’équilibrer les pouvoirs ».

Au demeurant, c’est assez logique : cela n’aurait guère de sens d’élire un président et, dans la foulée, une majorité parlementaire qui lui soit opposée.

Mais, à supposer que cela soit possible, je ne crois pas que ce serait une bonne nouvelle : la seule opposition qui serait en mesure de profiter de ce vote de rejet serait l’extrême gauche.

Selon toute vraisemblance, il y aura en effet une assez large union de la gauche – alors que les droites seront divisées.

Rappelons qu’en 2017, au premier tour des législatives, le RN avait recueilli un peu moins de 3 millions de voix, soit moins de 39 % de ce qu’avait réuni Marine Le Pen à la présidentielle.

La seule façon pour résister au courant est d’être implanté localement et d’être uni, ce qui sera le cas d’une bonne partie des candidats de gauche et de très peu de candidats de droite.

L’autre possibilité, ce sont les émeutes « anti-fascistes » à la première occasion (probablement la réforme des retraites).

Dans les deux cas, le plus vraisemblable est donc que l’extrême gauche constitue l’opposition la plus forte et la plus cohérente de ce quinquennat.

Et, sans même s’interroger sur la suite des événements, les déclarations d’Emmanuel Macron, dans l’entre-deux tours et dès sa réélection, sont parfaitement explicites : il va mener une politique de gauche.

Peut-être serait-il salutaire que la droite cesse de rêver à l’homme providentiel, s’enracine localement, abandonne les anathèmes contre le voisin le plus proche.

Faute de quoi, en 2027, les mêmes causes produisant les mêmes effets, dans une France encore plus ensauvagée, encore plus islamisée, encore plus endettée, encore plus désindustrialisée, nous aurons de nouveau la victoire du candidat social-démocrate, voire celle de l’extrême gauche.

En attendant la ruine et la disparition de notre civilisation que méprisent nos oligarques et que haïssent les envahisseurs.

Partager cette publication

(9) Commentaires

  • Marie Répondre

    Venir à la déclaration de Louis xX la seule valable en ces temps de grave crise.

    01/05/2022 à 8 h 50 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Il n’ y aura aucune surprise !  » Il  » nous sortira du chapeau une  » conformiste  » en tout !
    la devise actuelle de la France :  » confort et conformisme « 

    29/04/2022 à 14 h 11 min
  • Laure Tograf Répondre

    Entendu ce soir sur une chaine TV au sujet du ou de la futur – e premier -ère ministre – tresse (ouf) : Macron aurait avancé qu’il souhaitait, tenez vous bien au bastingage pour ne pas passer par dessus bord :
    – une femme (un travelo ferait l’affaire)
    – écologiste (c’est la garantie de l’arrêt de l’électricité nucléaire, gonflez vos poumons pour souffler sur les éoliennes)
    – à forte tendance sociale.
    Le but étant de « désarmer les essstrèmes, tant goache que de droate.
    Ainsi, notre Machiavel en peau de lapin se ménagerait une majorité aux législative, pour remplacer les députés – ées « click » de la fois précédente.
    Quel artiste ce comédien, il ne lui reste plus qu’à jouer du piano debout, les bras en l’air, comme Zélinski.
    A remarquer que Nathalie Kociusco tape à la porte et pourrait apporter son expertise, surtout si l’on se fie à la photo qu’elle avait publié il y a quelques années, en train de cloper sur un trottoir, appuyée au mur, façon « engageante ».
    Le cirque Pinder est dépassé.

    29/04/2022 à 0 h 19 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Tant que vous serez les partisans d’ une forme de  » REACTION  » , surtout d’ ORDRE … MORAL , vous serez des marginaux et des … déçus !
    C’ est pourtant simple à comprendre non ?
    il faut UNE DROITE SOCIALE ! … Même Macron l’ a compris qui une fois encore va ABUSER les gens en nommant un Premier Ministre qui AURAIT la  » FIBRE SOCIALE  » !

    28/04/2022 à 9 h 23 min
  • HOMERE Répondre

    Tant que la Marine restera elle coulera et les français avec…ce n’est lus une candidate c’est le radeau de la méduse…mettez Bardella le résultat sera meilleur voire vainqueur et les français avec….les Le PEN pen le dos…..mais elle va encore persister en 2027….misère !!

    27/04/2022 à 14 h 38 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      Vous avez sans doute MIEUX à proposer !
      Pour info Bardella , s’ il est à ce poste, c’ est qu’ il est entré dans la Famille Le Pen !

      28/04/2022 à 9 h 16 min
  • theodule Répondre

    si MLP et le RN ne comprennent pas que le mode de scrutin des législatives est totalement différent de celui des présidentielles et qu’aller aux législatives , vote par CIRCONSCRIPTINS soigneusement délimitées pour que sans ALLIANCE. la majorité soit absolument ingagnable par eux , ils courent à l’abattoir : ils auront des millions de voix et 3 députésà la chambre. Macron et Mélanchon eux ont bien compris le fonctionnement et préparent un vaste TROC de circonscription avec leurs ennemis d’hier contre qui ils ne présenteront pas de candidats en échange d’autres circonscriptions « gagnables » !!

    26/04/2022 à 21 h 42 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      La solution est pourtant d’ une simplicité toute biblique : les  » SOUVERAINISTES « , s’ ils le sont vraiment, doivent voter comme un seul homme pour le R.N. qui depuis déjà des dizaines d’ années défend, souvent maladroitement, la France contre les trahisons des  » droites  » et des  » centres  » … Eric Zemmour étant le dernier mirage , la dernière comète , le dernier arc en ciel auquel il ne faut surtout pas succomber si on veut être politiquement efficace contre les prédateurs de droite , du centre et bien sûr de gauche et … d’ ailleurs ( ! )
      Moralité : [ ce que vous croyez être ] le Mieux est l’ ennemi du Bien !
      P.S. il en va de même de Bellamy , jeune homme par ailleurs fort sympathique et sincère mais marginal jusque dans sa propre  » Famille  » ( un Garraud au masculin ) et plus généralement politiquement et du point de vue sociétal …  » Famille  » dans laquelle il joue le rôle du leurre, de l’ attrape nigaud electoral ( c’ est les 10 % aux Européennes qu’ aurait pu faire par exemple un Eric Zemmour ) … SOYEZ REALISTES !

      27/04/2022 à 10 h 50 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    Idéologiquement  » La Droite  » TRADITIONNELLE ne peut rien contre l’ évolution  » naturelle  » de la Société française venue d’ autre côté de l’ Atlantique dans sa variante socialite (  » démocrate  » )
    Emmanuel Macron est donc le parfait accord de l’ homo novus economicus  » gallicus « 

    26/04/2022 à 15 h 22 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *