Un drame de l’immigration

Posté le juillet 15, 2019, 10:06
3 mins

Les Français qui n’ont pas voulu de l’Algérie française auront un jour la France algérienne, a dit un jour le grand résistant Georges Bidault.

Nous y sommes: la France vit à l’heure algérienne, pour son malheur.

Jeudi 11 juillet, il était difficile aux habitants de grandes métropoles françaises d’ignorer que l’Algérie s’était qualifiée pour la Coupe d’Afrique des nations, tant le «ramdam» était assourdissant.

Mais le pire, ce sont évidemment les exactions qui s’ensuivirent. Les «traditionnels» incendies de voitures et déprédations de boutiques ou d’arrêts de bus. Mais, surtout, la mort d’une mère de famille, fauchée par un supporter franco-marocain à Montpellier, avec son bébé d’un an qui se trouve toujours dans un état critique.

Comme toujours, les médias ont commencé par nous dire qu’il s’agissait d’un Français sans histoire.

Mais ces lénifiants mensonges ne prennent plus et l’opinion publique comprend d’elle-mê­me ce qu’il faut comprendre.

L’assassin semble avoir fauché la mère et son enfant (sans parler de sa grande fille, elle aussi touchée, mais heureusement moins gravement) en roulant à vive allure dans une rue pourtant large, en klaxonnant pour saluer la victoire de l’Algérie. Il a perdu le contrôle de sa voiture.

Il est déjà surréaliste qu’un match de foot déchaîne de telles passions, a fortiori quand la France n’est pas impliquée. Mais que cela entraîne une mort de mère de famille est proprement scandaleux et devrait normalement justifier les peines les plus sévères.

Pourtant, en fait de peine, le chauffard a été remis en liberté dès le samedi soir – contre l’avis du procureur.

Les rues de nos grandes villes sont désormais comme ce que l’on appelle la «rue arabe»: capables de s’échauffer jusqu’à mort d’homme pour un événement insignifiant.

Mais combien de morts, de viols, d’agressions faudra-t-il encore pour que les pouvoirs publics s’attaquent enfin aux méfaits de l’immigration?

Car, enfin, ce drame est manifestement un drame de l’immigration: c’est parce que des immigrés vivent chez nous sans rien respecter de nos mœurs ni de nos lois, et en continuant à vibrer pour l’actualité de leurs pays d’origine, que cette mère de famille a été tuée.

Tant que l’immigration ne sera pas stoppée, l’intégration sera à peu près impossible. Et tant que l’intégration ne sera pas réalisée, les drames succéderont aux drames.

Peut-on enfin espérer avoir des dirigeants qui se préoccupent davantage de la France et des Français que de leur image politiquement correcte?

8 réponses à l'article : Un drame de l’immigration

  1. quinctius cincinnatus

    22 juillet 2019

    un drame de l’ immigration :…

    en marge de la liesse footballistique et africaine, la statue ( particulièrement tarte ) de Charles de Gaulle ” dégradée ” *** à Evreux

    pas même reconnaissants de leur avoir octroyé l’ Indépendance, les supporteurs !

    *** dégradée comme une ” vulgaire ” église !

    p.s. naturellement la vidéo-surveillance municipale est … inexploitable

    Répondre
  2. KAVULOMKAVULOS

    19 juillet 2019

    Vers 13 heures, sur RMC (Radio Mon Couscous), dans l’émission qui suivait celles des G.G. (grandes gueules, diversito-gauchistes only), l’émission du remarquable Eric Brunet. Ce dernier, qui aborde la questions des manifestations de joie maghrébines à l’occasion de la CAN et des marques de respect de nos invités-installés vis à vis de la France avec prise de possession du territoire et drapeaux de ces modèles de démocraties, reçoit comme toujours et généralement en priorité un Samir quelconque qui, as usual – dénie tous les actes de malfaisance de ses compatriotes, rejetant la fôte sur les CRS. Mon Brunet, toujours prompt à tendre l’oreille aux paroles de stigmatisation de ces gugusses, en rajoute en disant que les quelques débordements ne sont pas le fait de son engeance préférée (à croire que ses filles dont il nous bassine régulièrement l’existence alors que personne ne lui demande rien lui ont ramené un gendre style Mouloud qu’il se croit obligé de défendre envers toute évidence).
    Ensuite vient le tour d’une dame, au moins européenne, qui lui fait remarquer qu’avec ces nord’af c’est toujours le même cirque à l’occasion des match de foot, allant même jusqu’à conspuer la France, virer le drapeau français pour placer leurs chiffons à la place. Pour toute réponse : “il ne faut pas exagérer, c’était pareil avec les Portugais” . Ah bon, les Portugais ont foutu le feu aux voiture, molesté les gens, sifflé la Marseillaise?
    Lorsque vous entendez de tels mecs, non pas prêts à se vendre, mais déjà vendus aux racailles, allez croire quelque chose à ces médias de merde.
    J’ai toujours pensé que, si, un jour, le véritable peuple – et pas les bourges anywhere prêts à copuler avec les envahiseurs pourvu que leur intérêt soit préservé- se révoltait réellement et voulait renverser la table, il lui faudrait d’abord purger le pays de tous ces traitres par l’exil forcé d’où ils pourraient jours baver mais dont ils ne pourraient plus profiter. Les “colons” suivraient rapidement en suite.

    Répondre
    • HOMERE

      19 juillet 2019

      Brunet ? c’est bien le journaleux vendu aux sbires de la nomenklatura libéralo syndico anarcho rien dans le froc ? le Michel Apathie de la révolution culturelle des libre penseurs écervelés qui font la Gazette des médias chargés de dégueuler sur le peuple d’en bas comme disait le gros porc de Raffarin ?
      Proche du FN ,ce poulet hormoné est devenu Macrniste pour les beaux yeux de sa ridicule pensée issue de sa cranienne boîte dont l’étroitesse ne dépassait pas ses orifices auditifs?
      Oui,c’est bien lui…..

      Répondre
      • KAVULOMKAVULOS

        21 juillet 2019

        J’ignorais que Brunet était proche du FN, d’autant qu’il n’en donne pas l’impression, à l’entendre. Par contre pour excuser tous les actes muzz il n’a pas son pareil, alors qu’il n’a pas de mots assez durs envers les G.J. qui, situation insupportable pour lui, l’on empêché d’aller acheter auprès de son primeur à bobos ses “petites tomates”durant les évènements. Vous rendez vous compte mon bon monsieur, ces crapules m’empêchent de boboÏser à mon aise. Mais je vais vous rappeler une fois de plus (on y a droit une fois sur deux de ses émissions) que mes parents étaient agents EDF et que j’ai fait l’école de journalisme , preuve de mes hautes capacités. Comme d’autres sont H.E.C. pour hautes eaux catastrophiques.

        Répondre
  3. HOMERE

    19 juillet 2019

    La reconquista est en route…sans limitation de vitesse….vivement qu’ils soient champions du monde pour nous foutre la merguez dans le cul…au point ou nous en sommes nous pouvons accepter de remplacer la merguez par le croissant …au beurre !!

    Répondre
  4. MOLINA

    16 juillet 2019

    Il faut leur faire la guerre car ce sont eux qui nous la ferons . Mais une vraie guerre …..

    Répondre
  5. BRENUS

    16 juillet 2019

    Nous attendons le démenti énergique du sieur Q.Q. quant aux dégradations de ses “cousins”, ainsi qu’il les nomme.

    Répondre
  6. Janvier

    15 juillet 2019

    Aveuglement de votre part. Vous persistez à faire appel à ceux dont la feuille de route est notre destruction.
    Ce refus de voir la réalité nous condamne tous. Vous êtes la digue, le peuple ne se réveille pas.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)