10 milliards d'économies

Posté le juin 30, 2010, 12:00
3 mins

Le ministre du Budget François Baroin.
Le ministre du Budget François Baroin. Crédits photo :
AFP

 

 

On peut se demander au vu des derniers résultats si cela
suffira !

« Le ministre du Budget François Baroin a présenté les détails du plan de réduction des dépenses de l’Etat
qui s’étalera jusqu’en 2013.

L’Etat va se serrer la ceinture. Le ministre du Budget François Baroin a présenté ce mercredi au conseil des
ministres un pavé de plus de 250 pages détaillant 150 mesures pour économiser 10 milliards d’euros sur trois ans. Cela représente notamment une baisse de 10% des dépenses de fonctionnement
de l’Etat, dans le cadre de la deuxième phase de la Révision générale des politiques publiques (RGPP). La première vague de mesures avait permis d’économiser 7 milliards d’euros.

Mesure phare du nouveau dispositif, 100.000 postes seront supprimés entre 2011 et 2013. Bercy précise que cela permettra de
ramener le nombre de fonctionnaires au niveau de 1990 dès la mi-2012. De quoi économiser 3 milliards. La baisse de 10% des frais de fonctionnement de l’administration rapportera 2 milliards. Les
5 milliards restants à économiser le seront grâce à la baisse de 10% des dépenses d’intervention de l’Etat.

Le document élaboré par Bercy liste des mesures phares mais aussi très symboliques:

• La majeure partie des suppressions de postes de fonctionnaires portera sur les missions «périphériques» (gardes statiques dans la police) et les fonctions support de
l’administration.

• Les fanfares de la police et de la gendarmerie seront «rationalisées». Elles emploient aujourd’hui plus de 600
personnes.

• La culture de résultat sera inculquée aux fonctionnaires, via le versement de primes.

• Les achats de l’administration seront désormais centralisés. Economie estimée: 700 millions d’euros.

• Moins d’espace par fonctionnaire. «Chaque fonctionnaire disposera d’un espace de travail de 12 m2 contre 18 m2 actuellement»,
promet Bercy, qui veut réduire de 500.000 m2 les surfaces utilisées par l’Etat. A Paris, il ne sera plus loué non plus de bâtiment à un prix supérieur à 400 euros/m2.

• L’informatique de l’Etat sera modernisé, ce qui va dégager 300 millions d’économies. En attendant, le nouveau logiciel Chorus
connaît de graves dysfonctionnements, notamment dans la défense. » Le FIGARO

 

Une partie de ces mesures, notamment celle sur le nombre de mètres carrés est déjà annoncée depuis 2007 !