16 % des « Français » pour l’État islamique !

Posté le septembre 04, 2014, 9:38
3 mins

Un sondage a récemment « fait le buzz » sur internet. Réalisé par l’organisme anglais ICM Research pour l’agence de presse Rossiya Se­godnya, ce sondage comparait, parmi d’autres questions, les at­titudes des Britanniques, Alle­mands et Français à l’égard de l’État islamique.

On y découvrait que 16 % des Français étaient très favorables ou plutôt favorables à ces fous furieux.

Mieux (ou pire, comme vous voudrez), plusieurs sites d’information ont publié, à la suite de ce sondage, une infographie affirmant que 27 % des jeunes « Français » âgés de 18 à 24 ans seraient très favorables ou plutôt favorables à l’État islamique. (Sauf erreur de ma part, le chiffre ne figure pas dans la présentation publique du sondage, mais il est très vraisemblable que les plus jeunes générations soient aussi les plus « sympathisantes »).

Ces chiffres sont très impressionnants. D’autant que, pour une fois, les musulmans dits « modérés » ont critiqué les exactions de l’État islamique (qui a annoncé vouloir détruire la pierre noire de La Mecque et la dynastie saoudienne).

Cela montre quelle confiance nous pouvons avoir dans cet « islam modéré » pour nous préserver de l’islam radical.

Tous les témoignages de Syrie, d’Irak et d’ailleurs prouvent à l’envi que les musulmans « mo­dérés », naguère charmants voisins, ont été les premiers égorgeurs de chrétiens dès que les radicaux ont pris le pouvoir. Le seul moyen de ne pas apparaître un mauvais musulman consiste, en effet, à montrer aux radicaux que l’on est capable, comme le demande le coran, d’égorger des « mécréants ».

Ce sondage montre aussi que la France est devenue largement terre d’islam. Le message des chrétiens d’Irak, nous avertissant que nous serons la prochaine cible, sera-t-il enfin entendu ?

Enfin, ce sondage rappelle aussi à quel point l’islam est une idéologie de destruction : les « meil­leurs » musulmans sont ceux qui assassinent le plus et la seule « administration » que soit capable de mettre en place l’État islamique est un système de spoliation de la richesse pétrolière – richesse qui n’en est une que parce que les Occidentaux ont appris aux musulmans à produire du pétrole et qu’ils se sont mis dans une situation de dépendance énergétique absurde.

Il existe un moyen très simple de résister à l’islam radical : obliger les musulmans présents sur notre sol à s’en désolidariser et, surtout, restaurer notre indépendance énergétique.

Jean Rouxel

5 réponses à l'article : 16 % des « Français » pour l’État islamique !

  1. IOSA

    24/09/2014

    16 % des francais?

    Et ceux de l’UMPS, ils comptent pour du beur ?

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    05/09/2014

    1/3 des  » occidentaux  » ( on y compris les cons-(in)vertis  » ) sont des  » Français  » et la D.G.S.I. est  » dépassée  » par les  » retours  » et cela pour une raison UNIQUE : elle ignore lequel est susceptible INDIVIDUELLEMENT (  » en loup solitaire  » ) de commettre un attentat sur le territoire français

    Répondre
  3. salminander

    04/09/2014

    J’en ai marre qu’on appelle « Français » ces parasites qui se sont incrustés dans notre pays, le pourrissent et n’y font que vivre de nos aides. La grande majorité des 16 % de « Français » ne sont que des immigrés naturalisés en masse et donc, ne sont aucunement FRANCAIS. Pour ma part, tout ce que les socialistes et les islamophiles réussiront à faire, c’est scinder la France (et l’Europe) en deux : les communautés musulmanes incompatibles avec toute nation civilisée, et les nationaux. Je sais que parmi la majorité des Français de souche, les amis des musulmans ne sont pas si nombreux. Mais évidemment les Français de souche n’ont pas la parole !

    Répondre
  4. DESOYER

    04/09/2014

    Je réitère mon message précédent, qui paraît avoir été victime d’un « bug »: y-a-t-il beaucoup de Français de Balaruc les bains ou Bagnomes de l’Orne qui vont faire le djihad au Proche Orient?
    Je maintiens que Jean Rouxel a raison de mettre « Français » entre guillemets.

    Répondre
  5. DeSoyer

    04/09/2014

    Vous avez raison de mettre « Français » entre guillemets. Je doute qu’il y ait beaucoup de Français de Balaruc les bains ou de Bagnoles de l’Orne qui partent faire le « djihad ».
    On devrait dire: des maghrebins de nationalité française pour bien montrer l’antinomie entre les deux termes.

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)