2010 : triste bilan – 2011 : sombres perspectives

2010 : triste bilan – 2011 : sombres perspectives

Une année vient de s’achever. Une autre commence. De multiples rétrospectives ont été effectuées dans les grands médias. Des prévisions ont été énoncées. Je vais ici, comme je l’ai déjà fait plusieurs fois, tenter de souligner ce qui me semble devoir être retenu de l’année achevée. Je passerai ensuite à ce qu’on peut attendre de l’année qui vient.

Le fait marquant de 2010, en Europe, a été, à mes yeux, la crise de l’euro. Celle-ci a vérifié ce que tous les économistes dignes de ce nom disaient depuis le lancement de la monnaie unique. La Grèce n’a pas été placée en dépôt de bilan, l’Irlande non plus. Mais les coûts seront immenses pour tous les pays membres de l’Union européenne et pour leurs citoyens. La Grèce et l’Irlande sont face à des dettes qui ne pourront jamais être remboursées et vont s’enfoncer dans une stagnation et une baisse du niveau de vie qui ne sont, sans doute, que le commencement d’une douleur destinée à se propager, bientôt, ailleurs, au Portugal, puis en Espagne. Ensuite ? Je laisse un point d’interrogation. J’ai dit que l’euro serait sauvé. Cela ne signifie pas du tout que l’UE et ses populations le seront.

À l’échelle planétaire, le fait marquant a été – seuls les Français qui s’informent uniquement avec la presse française et pensent peut-être encore que le nuage de Tchernobyl s’est arrêté à la frontière allemande, l’ignorent sans doute – l’immense échec de Barack Obama en politique intérieure et en politique extérieure.

À l’intérieur, l’endettement des États-Unis a été démultiplié, les files du chômage s’allongent et la pauvreté se propage.
À l’extérieur, l’axe Moscou-Pékin-Téhéran s’est renforcé et pose des jalons du côté de l’Amérique latine et de l’Afrique subsaharienne. La Turquie a basculé largement vers l’islam radical. L’Otan est sur le chemin de l’impuissance.
Jamais un Président américain n’aura fait autant de dégâts en aussi peu de temps. Tous les ennemis de la liberté économique et politique l’adorent : inutile de demander pourquoi.

Je note, dans ce rapide tableau d’ensemble, un seul point positif : la mort des théories du « réchauffement global » partout sur la planète, sauf en Europe, et tout particulièrement : sauf en France où, disais-je, des gens pensent sans doute encore, grâce à des journalistes « intègres », que le nuage de Tchernobyl s’est arrêté à la frontière allemande.

Ce qui devrait marquer 2011 peut se déduire aisément de ce que je viens d’écrire. La crise de l’euro va s’accentuer. La douleur ressentie en Grèce et en Irlande va se propager : elle est déjà, en fait, très présente au Portugal et en Espagne. Il serait étonnant qu’elle épargne l’Italie, la Belgique et la France. Ceux qui ont aimé les émeutes de 2010 vont probablement adorer celles de 2011. Mais l’euro vivra, oui, l’UE aussi. Une fuite en avant constructiviste ne s’arrête que lorsque tout s’effondre autour d’elle. Nous n’en sommes pas encore tout à fait là.

Aux États-Unis, Obama devra choisir : se renier et adopter une attitude à la Clinton, ou persister et finir comme Carter. C’est un dogmatique, je l’ai dit. Mais il peut aussi faire l’impasse sur les deux années qui le séparent de 2012 pour tenter d’être réélu, de disposer à nouveau d’un Congrès à sa botte et donner alors le coup de grâce aux États-Unis d’Amérique. Je le pense capable de tout, spécialement du pire. C’est aux Républicains de montrer qu’ils sont dignes de l’épreuve qui les attend. C’est aux Tea parties de rester mobilisées.

Sur la planète, l’axe Moscou-Pékin-Téhéran se renforcera encore. Les ennemis de la liberté économique et politique gloseront sur un déclin américain inéluctable en se pâmant d’aise avant d’aller se vendre au dictateur le plus offrant. Ils parleront de l’ascension irrésistible de la Chine : c’est normal, c’est la plus grande dictature de la planète et elle a accumulé des réserves de change.

En France, on parlera toujours de « réchauffement global ». L’ONU organisera toujours des conférences sur le climat et, à ses moments perdus, cultivera l’antisémitisme et la propagation des thèses de l’Organisa­tion de la Conférence Islamique. Ceux qui ont apprécié Durban I et Durban II vont pouvoir assister en septembre 2011 à Durban III, à New York. Quel meilleur moyen de fêter le dixième anniversaire des attentats du onze septembre ?

Partager cette publication

(20) Commentaires

  • Jaures Répondre

    Grepon, vous savez très bien que toutes les banques n’étaient pas soumises au CRA. Or, même celles-ci, largement majoritaires, ont prêté.
    Pourquoi ont-elles prêté ? Tout simplement parce que quand les familles se trouvaient étranglées, les banques saisissaient leur bien pour se rembourser. Cela pouvait fonctionner tant que l’immobilier grimpait. Mais quand l’immobilier s’est effondré, les banques n’ont pu rentrer dans leurs fonds.
    Par ailleurs, ce n’est pas le CRA qui a mis en place la titrisation qui est une des principales causes de la contamination de la crise des subprimes à toutes les banques.

    Enfin, il est un peu facile de montrer les Etats-Unis comme un modèle de libéralisme pour, quand il est en crise, expliquer que le même pays est gangréné par "l’étatisme" en affirmant qui plus est que même "un NBA" gauchiste le comprendrait.

    17/01/2011 à 9 h 57 min
  • Anonyme Répondre

    Grepon : " Pour l’actuelle invasion de la France, demerdez vous."
    –        Se démerder? A moins de la preuve du contraire, les franchouilles en sont absolument incapables aujourd’hui, une fois de plus!
    Ils n’ont meme pas compris ce qui se passe : Ils ne demandent meme pas le Jus Sanguinis (copy right le plus récent, Giscard 89), ils acceptent et discuttent avec les Socialistes, ils acceptent et commercent avec les étrangers en surnombre en France et ils les enrichissent, ils votent pour des politiciens non français pour les gouverner; probablement moins courageux que les Suisses, ils ne demandent meme pas a etre armés; ils ont 20% d’étrangers chez eux, demain 30% et bientôt 40% et au lieu de préparer leur retour dans leurs pays d’origine, ils gueulent apres un Mahomet mort il y a 1275 ans et veulent faire une guerre de religion!
    Eventuellement, ils gueulent apres les Ricains, mais ils applaudissent l’élection du président Obama, sans le connaitre le moins du monde, sauf la couleur de sa peau! Le Francais a changé le proverbe : "Charbonnier est maitre chez soi", par "Tout le monde est maitre chez moi" ; pour le Francais cocu et battu aujourd’hui, "l’Etranger" est le meilleur, "l’Etranger" est le maitre!
    Les Algériens en 62, vaincus et humiliés par nos Paras, avaient bien plus de bon sens que les Francais n’en ont aujourd’hui, et ils ont su nous faire partir de chez eux – ou de ce qu’ils considéraient être chez eux, simplement comme étant la majorité d’Arabes a un contre neuf : Cent trente ans de présence des Francais, ce qui fait beaucoup plus que trois génération, ne les ont pas géné! Bravo, les Arabes d’Algérie, pour avoir réussi ce que l’on est incapable de faire.
    Comment voulez-vous que, sans intelligence, ni courage, ni fierté, ces tas de braillards franchouilles se démerdent aujourd’hui?
    By the way, faites bien attention a ce qui se passe aux US… Please, rappelez-nous quelle est la population qui a doublé en nombre chez vous, ces dernieres années?

    Best,

    Mancney

    15/01/2011 à 21 h 31 min
  • grepon Répondre

    "Sur la responsabilité du CRA, invoquée par les libéraux, et eux seuls,  pour expliquer la crise, seuls les naïfs et les titulaires d’un MBA y croient encore."

    Alors Jaures, dans quelle conditions une banque serait pret a accroder un pret egale a 100% de la valeur d’un bien immobilier, plus les couts de la transaction, a quelqun n’ayant pas une histoire de moyens pour le repayer?   Hein?

    Ils l’ont fait par coercition d’abord, sous le regime du CRA, qui a ete mis en application a partir de l’Administriation Clinton.    Le Black Caucus, les membres noir du Congres, ont fameusement denommer Clinton comme le "First Black President of the United States" pour ses prises de positions et poursuite serieuses de banques sous le regime du CRA et autres principes peu claires.

    Voyez, normalement, un banque demande a ce que un emprunteur paie, genre, 20% ou plus du prix d’une maison, et ca depuis tres longtemps, car ca donne une securite a la banque que l’emprunteur ne voudrait pas perdre sa mise.   Celui qui a eu un pret a 100% de la valeur du marche d’une maison peut parfaitement stopper paiements sans trop perdre…a part un coup severe a son "credit score".    Mais voila que les emprunteurs en question n’avaient pas un credit score.

    Alors ca, c’est le cote coercition de l’histoire.

    Cote "carrote", et un peu plus tard que l’application serieuse du CRA(le cote coercition) Fannie et Freddie, sous l’impulsion du Congress qui a cree et qui a reglemente ses organisations, enlevait effectivement tout risque aux banques, de par leur habitude de racheter les mauvaises prets aux banques tres peu de temps apres le prets ont ete raccorde, et systematiquement!    Ainsi, les banques n’avaient plus de risque, et que des benefices(commissions) dans le fait d’accorder de tels prets, et en plus ils risquaient gros sous la loi, et personellement, merci au CRA si’il n’accordaient pas les prets!

    Ainsi, merci au cote "carrotte" devant les banques… c.a.d. les deux enormes boites Fannie et Freddie pour racheter mauvaise prets a tout va pour ensuite les GUARANTIR utilisant le credit implicite de la Tresorie et donc de l’imposer…une enorme pompe a credit a ete cree, ce qui a fait monter les prix  des maisons, ce qui s’appelle une bulle.   La bulle a ete si important dans ses effets pervers secondaires en matiere de finance et d’economie reelle, que CA A FINI PAR DES DEGATS IMPORTANT EN DEHORS DE L’IMMOBILIER ET DEHORS DES ETATS-UNIS, EXACTEMENT COMME L’ADMINISTRATION BUSH ET LES REPUBLICANS AU COURANT DANS LE CONGRESS ONT ARGUE LORS DE LEURS EFFORTS A RESTREINDRE FREDDIE ET FANNIE.

    Meme un MBA gauchiste…et il y en a plein…pourrait comprendre l’histoire.   Tout effort a comprendre comment les banquiers normalement prudent auraient issuer tant de credit a tout va pendant si longtemps ne peut ignorer la carrotte de Fannie et Freddie et le coercitition du CRA.

    D’aillieurs, on peut bien sur etre un veritable specialiste d’un pays sans savoir tout sur l’arcana de son systeme de prets immobilier, bien evidemment.

    14/01/2011 à 17 h 11 min
  • Anonyme Répondre

    Galafron : " Mesdames, Messieurs voici la triple allégeance inconditionnelle à nos amis encombrants américains et israeliens."
    –        Vous allez voir a qui vous allez faire allégeance, bientot!
    Vous avez deja commencé, d’ailleurs, regardez autour de vous, et essayez, si vous en etes capable, d’imaginer demain, d’imaginer ce que les Francais d’aujourd’hui laisseront au futur.
    C’est bien le moment de gueuler apres les Ricains et les Israeliens. Remarquez, ca change de l’Islam, huh? Ce qui importe, dans le fond, ce n’est pas de pousser le franchouille Gvt a revenir au Jus Sanguinis et de préserver le peuple de France dans ses racines, ce qui compte, c’est d’avoir quelque chose contre qui on peut gueuler : Islam, Americains et juifs, meme combat!
    Les étrangers en France, dont le surnombre devrait etre combattu, et les socialos qui devraient etre méprisés et ignorés, et envoyés en taule, ceux-la, ils s’en tirent plutot bien. Bravo, bien joué.
    Ce sont les Ricains ou les french Socialos – acceptés et nourris par vous-meme – qui affaiblissent notre peuple, détruisent le tissus social (le respect de l’autre, that is) et ouvrent la porte de la France aux populations étrangeres?
    Comment définiriez-vous les frenchs aujourd’hui? Un tas de gueulards pathétiques? On a su faire mieux dans le temps.

    Mancney

    14/01/2011 à 15 h 34 min
  • SAS Répondre

    Même ca c est devenu faux…

    Les Babyloniens, qui ont fondé l’astrologie, avaient en effet fixé les dates en fonction de la constellation avec laquelle le Soleil était aligné au moment de la naissance, rapporte le site de FoxNews. Problème : au fil des ans, “la force gravitationnelle de la Lune a fait osciller la Terre autour de son axe, créant un décalage d’un mois dans l’alignement des étoiles”, rapporte le Star Tribune.

    En conséquence, la chronologie des signes astrologiques serait à revoir de fond en comble. Voici celle qu’il faudrait appliquer selon les astronomes du Minnesota Planetarium Society, et reprise par Slate.fr :

    Capricorne: du 20 janvier au 16 février
    Verseau: du 16 février au 11 mars
    Poisson: du 11 mars au 18 avril
    Bélier: du 18 avril au 13 mai
    Taureau: du 13 mai au 21 juin
    Gémeaux: du 21 juin au 20 juillet
    Cancer: du 20 juillet au 10 août
    Lion: du 10 août au 16 septembre
    Vierge: du 16 septembre au 30 octobre
    Balance: du 30 octobre au 23 novembre
    Scorpion: du 23 novembre au 29 novembre
    Sagittaire: du 17 décembre au 20 janvier

    Ceux nés entre le 29 novembre et le 17 décembre sont en fait des “Ophiuchus”, mais ce signe avait été abandonné par les Babyloniens, qui souhaitaient se contenter de 12 signes, un chiffre plus “marketing”.

     

    alors les analyse du fonctionaire milière….

    arf,arf,arf sas

     

    14/01/2011 à 12 h 36 min
  • Jaures Répondre

    "J’ai un MBA parmi les 10 permier sur la planete" dit Grepon. Cela explique tout.

    Sur la responsabilité du CRA, invoquée par les libéraux, et eux seuls,  pour expliquer la crise, seuls les naïfs et les titulaires d’un MBA y croient encore. Mais nous nous sommes déjà expliqués sur la question, inutile d’y revenir.

    Par ailleurs, s’il y a déjà 300 millions de spécialistes des USA, inutile d’en ajouter.

    14/01/2011 à 11 h 34 min
  • françois Répondre

     Et on en est revenu au point de départ, Jaures, après un détour pour tenter de noyer le poisson: Vous reprochez à Millière de ne pas avoir prévu ce qui allait arriver alors que vous refusez ( de manière sélective) de voir ce qui EST arrivé…

    14/01/2011 à 10 h 51 min
  • grepon Répondre

    "Après avoir proclamé en avril 2008 que l’économie américaine n’était pas en crise, il a, 6 mois plus tard, devant l’évidence, ressorti (voir également les commentaires de Grepon) le Community Reinvestment Act de 1977, comme si, depuis, il n’y avait eu ni Reagan, ni Bush 1 et 2 et en oubliant évidemment de nous expliquer pourquoi, à aucun moment, malgré le caractère potentiellement catastrophique de cette politique, il n’y avait jamais, lui le spécialiste autoproclamé des Etats-Unis, fait allusion dans ses éditoriaux."

    Il y a quand meme 300millions de specialistes des Etats-Unis.   Pour le reste, on  vous a explique 100 fois que le CRA est reste lettre mort lors des administrations Reagan et Bush pere, pour rependre vie sous le regime du Dept de Justice de Clinton avec l’aide de groupuscules communistes ayant lawyers sous paie, comme un certain jeune Barack Obama.    Comme on vous a explique tant de fois, Bush "W" n’avait qu’une mince majorite dans le Congress, ce meme Congress qui a ete createur et reglementeur de Freddie et Fannie entre autres matieres se relevant de la haute finance.    Comme on vous a explique deja, ce n’est pas tout les senateurs et represantants qui sont sur les committees importants, et il y avait tout juste suffissament de RINOs pour stopper les essais de l’Adminstration Bush de mettre fin aux abus de Fannie et Freddie, a partir de 2003 et a plusieurs reprises apres.

    Vous demandez comment c’est possibe de rater quelque chose de si grosse?   Je ne blame pas Milliere personnellement.   J’ai un MBA parmi les 10 permier sur la planete, et la premiere fois qu’on m’a parle de "subprimes" je me trouvais interloque.          Jusqua l’implosion guarantit par les pratiques stupides encourages par Congress, tout aurait pu sortir relativement bien, mais les responsables de cet implosion, pour ne pas dire les fans de ce genre d’implosion, genre vous Jaures, ont pris le pouvoir dessus.    La causalite de ce desastre a ete, et reste, incomprehensible pour beaucoup de monde.   Par la suite, l’Administration Obama et le Congress Pelosi-Reid ont tellement applique de fausse remedes qui ne font rien que empirer les chose, que les sequelles vont etre bien plus terrible que prevu, a mon humble avis.

    Pourquoi Grepon n’a rien dit avant?    Eh bien il ne mettait ses neurones a dechiffrer problematiques de haute finance.   Voyez, sans fraude et corruption, ce genre de marche est efficace(c.a.d . sans histoires extremes), et c’est donc ennuyeux quand on comprend comment les marches fonctionnent a corriger les choses.   Mais voila que aujourdhui les banques centraux politisees et corrompus, et elus corrompus, et partis politiques collectivistes se sont emiscer fortement.    La catastrophe de 2008 n’est rien en rapport avec ce qui se prepare.   

    14/01/2011 à 5 h 18 min
  • Jaures Répondre

    Cher François, je ne reproche certainement pas à Millière de ne pas être "Paul le poulpe" mais de prétendre l’être. Si, après une analyse prudente, Millière donnait son sentiment sur ce qui pourrait advenir et évaluait ensuite ces éventualités à la lumière des faits en observant ce qui était juste et ce qui s’est révélé inexact, j’approuverai la démarche.

    Mais, comme je l’ai dit plusieurs fois, Millière affirme des choses, méprise ceux qui doutent et, quand il constate s’être trompé,comme c’est souvent le cas, se dédouane sur d’autres. Ainsi, après avoir déclaré qu’Obama ne serait jamais élu président, il a mis son erreur sur le dos des journalistes américains qui n’auraient pas fait leur travail.

    Après avoir proclamé en avril 2008 que l’économie américaine n’était pas en crise, il a, 6 mois plus tard, devant l’évidence, ressorti (voir également les commentaires de Grepon) le Community Reinvestment Act de 1977, comme si, depuis, il n’y avait eu ni Reagan, ni Bush 1 et 2 et en oubliant évidemment de nous expliquer pourquoi, à aucun moment, malgré le caractère potentiellement catastrophique de cette politique, il n’y avait jamais, lui le spécialiste autoproclamé des Etats-Unis, fait allusion dans ses éditoriaux.

    Cher François, j’incline peu à l’exercice de la prédiction surtout, comme dirait l’autre, quand elle concerne l’avenir. Je doute trop pour cela. Mais, quand je m’y suis attelé, je n’ai pas plus démérité, moi modeste salarié titulaire d’un BTS, que Millière, éminent philosophe, économiste, universitaire.

    Ainsi, je n’ai, personnellement, jamais appelé à voter Sarkozy, jamais affirmé qu’Obama ne pouvait être élu, j’ai douté chaque fois que Millière écrivait la démocratie triomphe en Irak et affiché mon désaccord quand il écrivait:en avril 2008: "Il n’empêche : l’économie américaine ne s’effondre pas. Dans la plupart des secteurs, la croissance se poursuit, à un rythme plus faible, c’est tout. Le chômage ne monte pas. Le secteur immobilier lui-même est loin d’être en chute libre."

    Alors le bazar dans ma tête, peut-être, mais ailleurs, c’est carrément l’Apocalypse !

    13/01/2011 à 18 h 17 min
  • grepon Répondre

    "Mesdames, Messieurs voici la triple allégeance inconditionnelle à nos amis encombrants américains et israeliens."

    Excusez nous de vous avoir encombre tant lors des deux guerre mondiales et plus recemment la guerre froide.   Certes, tout aurait pu se passer tellement mieux sous la botte des national socialistes ou de la dictature du proletariat.   Pour l’actuelle invasion de la France, demerdez vous.    Aucun besoin de nous remercier pour notre service de rendre les mers du monde entier navigables sans entraves pourque vous pouvez faire du commerce librement.     Nous ne facturons personne pour ce fait.

    13/01/2011 à 16 h 33 min
  • Jean-Pierre Répondre

     

    "L’Otan est sur le chemin de l’impuissance."

    Pour un néo-conservateur américano-sioniste c’est un drame, pour un français patriote pas forcément.

    @troubadour    c’est quoi un français patriote?      un adepte de la collaboration avec l’ennemi selon une vieille tradition franchouille  ou bien un neo con merde in france,  un neo converti à la secte d’amour et de pets de nos envahisseurs.

    13/01/2011 à 13 h 51 min
  • galafron Répondre

    Si l’on avait écouté Millière et son mentor Bush, la turquie serait déjà dans l’espace Schengen après avoir reconnu le génocide arménien et evacué Chypre tandisque les hétaïres se promeneraient dans nos rues uniquement voilées de soie transparente.

    C’est comme dans un concours de patins à glace: après la double allégeance de rigueur, Mesdames, Messieurs voici la triple allégeance inconditionnelle à nos amis encombrants américains et israeliens.

     

     

    galafron.blogspot.com

    13/01/2011 à 2 h 09 min
  • grepon Répondre

    "Confortable également cette manière de tout mettre sur le dos d’Obama alors que la crise battait son plein avant qu’il n’ait mis un pied à la Maison Blanche."

    Pelosi et Reid on pris le controle du Congress lors des elections de 2006.  C’est a partir de ce moment la, debut 2007, que les deficits ont commence a exploser, et que l’espoir de restreindre les exces du Congress, genre leur abus de Fannie et Freddie, a ete perdu.   Quoique deja en 2003 ils ont eu assez de voix et de RINOs pour stopper la reforme.    Pour sa part, Barack a ete dans le business de forcer banques a donner prets aux insolvables depuis ses debuts de jeune lawyer, bien qu’il n’a jamais eu de pouvoir significatif avant d’avoir gagne alors tres recemment sa siege au Senat.    Malgre ca, pour les dix annees jusqua 2008, il a ete le deuxieme politicien americain le plus remunere par les interets prive au centre de la bulle et l’implosion financiere de la fin des "annees Bush"

    "Les Républicains vont probablement obtenir le retrait de son ersatz  de réforme du système de santé avant même qu’il soit mis en place"

    La reforme est inconstitionelle.   Ca ne devrait pas etre le fait de Republicans d’annuler cette loi tyrannique.   Le Supreme Court devrait simplement affirmer que le "Commerce Clause" veut dire exactement ce que ca veut dire, ainsi detruisant "Obamacare".     Si jamais le Supreme Court laisse passer cette prise de pouvoir par le gouvernement federale, les degats politique vont etre terribles.   Ce serait de debut de la fin de l’experience de liberte americain, ou ce serait l’annonce d’une quasi-revolution.   C’est aussi pour ca que les Etats-Unis ne peuvent pas se payer les degats resultant d’un presidence democrat supplementaire:    Le Supreme Court pourrait se trouver dans les mains d’etatistes se foutant de sens de document de plus de deux siecles d’age qui est la base de l’espoir de liberation et de progres pour le humanite dans son entier

    "… et restaurer les baisses d’impôts pour les plus riches qui .ne les réclament même pas. "

    Nous sommes tous riches aux Etats-Unis par rapport a aucun moment de l’histoire ou par rapport au reste de la planete.    Le fait de donner plus au fonctionnariat pour qu’il puissent interferer dans nos vies, sousventionner tout ce qui ne marche pas et imposer tout ce qui marche bien n’aidera personne autre que le fonctionnariat et les suce-sangs attaches au gouvernement.    Pour le reste des americains, ne pas remonter les impots c’est preserver les richesses qu’ils ont cree par leur travail.

    "Voilà qui va relancer l’économie mondiale !"

    Comme si donnant plus de moyens au gouvernment central pourrait ameliorer quelque chose….   Le gouvernement federale est absolumment hors controle.

    12/01/2011 à 23 h 30 min
  • ozone Répondre

    La Turquie bascule dans l’Islam radical,bien sur,de la faute d’Obama.

    Sauf que les troupes de Bush n’avaient déja pas étés autorisées a traverser ce pays en 2003;

    Et si l’OTAN s’affaiblit c’est bien parce qu’elle a suivi la bétise Bushiste,pour la plus grande joie de Poutine et des talibans,

    Pour les Tea partys ?,no problemo,ils sont en alerte rouge sang,les premiers énnemis ont mordu la poussiére…….

    12/01/2011 à 20 h 27 min
  • françois Répondre

      Jaures, c’est rigolo comme tout ce que vous reprochez à Millière, vous le faites vous même à l’échelle industrielle.
     D’autre part, quand vous dites " Que valent ses analyses alors qu’il n’a vu arriver aucun des évènements majeurs de ces dix dernières années" vous lui reprochez bien de ne pas prévoir ce qui allait arriver, non? Mais vous êtes incapable d’assumer ces reproches dans le post suivant…
     C’est un peu le bazar dans votre tête…
     Alors avant de donner des leçons, faites un peu le ménage chez vous.

    12/01/2011 à 19 h 41 min
  • Jaures Répondre

    Cher François, je ne reproche jamais à quiconque de ne pas être capable de prédire l’avenir ni de se tromper dans ses analyses ou de manquer de clairvoyance.

    Ce qui me déplait au profond chez Millière, c’est qu’il avance péremptoirement ses opinions, traitant au passage de cuistres ou de crétins ceux qui ne les partagent pas, sans jamais esquisser le moindre doute ni faire amende honorable quand il se fourvoie.

    Il fait partie de ces gens, comme Jacques Attali ou Alain Minc, qui prétendent savoir tout sur tout et n’ont raison sur rien.

    12/01/2011 à 11 h 50 min
  • françois Répondre

      Extraordinaire, ces gens qui reprochent à d’autres de n’avoir pas su prévoir ce qui allait arriver alors qu’eux même ne voient toujours pas ce qui EST arrivé, parfois depuis des décennies… Mais tous les socialistes sont comme ça, cela fait partie de leur structure.

    11/01/2011 à 23 h 01 min
  • Jaures Répondre

    Ah !!!
    On l’attendais tous ce tour d’horizon planétaire dont le docte Millière nous gratifie annuellement !

    Un petit crû cette année. beaucoup de copier-coller des années précédentes: ainsi, la crise de l’euro qu’il nous décrit depuis sa naissance nous prédisant à maintes reprises son effondrement, ou le fameux axe Moscou-Pékin-Téhéran.
    Curieux également le peu d’analyse sur les crises de l’Irlande ou de l’Angleterre, ces deux pays que son mentor, Pascal Salin, érigeait comme modèle en 2007 (" Français, n’ayez pas peur du libéralisme" à relire sans modération !).
    Quand donc viendra chez Millière l’ombre d’une autocritique ? Le début d’une nuance dans son discours ?

    Confortable également cette manière de tout mettre sur le dos d’Obama alors que la crise battait son plein avant qu’il n’ait mis un pied à la Maison Blanche. Les Républicains vont probablement obtenir le retrait de son ersatz  de réforme du système de santé avant même qu’il soit mis en place et restaurer les baisses d’impôts pour les plus riches qui ne les réclament même pas. Voilà qui va relancer l’économie mondiale !

    De toutes façons, que valent ces analyses alors que Millière n’a vu arriver aucun des évènements majeurs de ces dix dernières années ?

    Et je lui rappelle amicalement que celui qui a prétendu que le nuage de Tchernobyl s’est arrêté au-dessus des Alpes se nomme Alain Madelin dont il a soutenu la candidature aux élections présidentielles avec le succès que l’on sait.
    Cela fait d’ailleurs encore le buzz sur le net.

    11/01/2011 à 16 h 56 min
  • Anonyme Répondre

    **** Les néo-conservateurs en crise d’impérialisme **** « L’Otan est sur le chemin de l’impuissance. » Pour un néo-conservateur américano-sioniste c’est un drame, pour un français patriote pas forcément. L’effondrement de l’Empire est plutôt réjouissant à considérer, c’est même une jouissance de se voir libérer par petites touches successives de cette aliénation. Doucement,faisons durer le plaisir. « La crise de l’euro va s’accentuer. » Bonne nouvelle, la créature des américains (et de quelques banquiers apatrides) est malade. Vive le Franc. On peut s’attendre à ce que les mondialistes caricaturent l’inéluctable sortie de l’Euro. Les adversaires de l’Euro pavoisent, la tour de Babel penche dangereusement, quel spectacle réconfortant! Achetons de l’or et de l’immobilier, laissons aux européistes la monnaie de singe. « l’axe Moscou-Pékin-Téhéran se renforcera encore. » Enfin une concurrence à l’hégémonie américaine, Dieu merci. Chacun sait que l’axe du bien est face à l’axe du mal. Guy Millière appartient au parti du bien.C’est émouvant. DRZZ donne dans la nuance, consultez. « Quel meilleur moyen de fêter le dixième anniversaire des attentats du onze septembre ? » Attention la thèse officielle est obligatoire, toute contestation relève de l’antimachinchose. Encore quelques efforts et la foi sera effondrée avec les tours. Voilà qui inquiète les néo-cons. La vérité progresse. Bonne année au parti du bien. Cordialement Troubadour

    11/01/2011 à 15 h 03 min
  • Anonyme Répondre

    Un axe non mentionné par l’auteur est l’axe Tel-Aviv _ Nework, jusqu’à présent le seul qui ait compté et à côté de quoi les galipettes d’un Obama ne sont que rigolades de saltimbanque. Regardon un peu sérieusement qui dirige vraiment le monde occidental!

    11/01/2011 à 13 h 47 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: