2015 en France : Noël en dhimmitude…

2015 en France : Noël en dhimmitude…

Lentement, mais sûrement, la France glisse vers le scénario de Michel Houelle­becq : une soumission à l’islam sans heurt apparent.
Et, dans ce domaine, comme dans le livre de Houellebecq, ce sont les « élites » qui se soumettent le plus vite, montrant ainsi qu’elles n’avaient rien de commun avec l’être historique et charnel de la France.
Trois symptômes, paradoxalement « offerts » à l’occasion des fêtes de Noël, en témoignent.

Le premier réside dans le fameux « vademecum » de l’Association des maires de France, présidée par le sénateur LR François Baroin (dont le père fut naguère grand-maître du Grand-O­rient…).

Pour faire passer, en quelque sorte, la pilule de l’opposition aux repas halal, l’AMF exigeait aussi que les mairies renoncent à la tradition de la crèche.

Comme si ce n’était pas aux nouveaux venus de s’adapter à nos traditions!

Deuxième symptôme : le « deux poids, deux mesures », auquel nous a accoutumés le gouvernement. On sait que le moindre tag sur une mosquée y compris quand il est réalisé par un musulman… devient instantanément une affaire d’État, alors qu’une profanation d’église ou de cimetière chrétien n’intéresse personne.

Il en va de même pour les fêtes religieuses. Toutes les autorités socialistes (et pas seulement elles) se pressent aux fêtes musulmanes. Mais aucune n’a jugé opportun de présenter ses vœux à l’occasion de la fête de Noël. étrange « oubli »…

Le troisième symptôme me semble le plus grave. Bon nombre de dirigeants politiques et de bien-pensants médiatiques se sont félicités de la « protection » que des musulmans avaient accordée à l’église de Lens, lors de la messe de minuit.

Je ne doute pas que certains musulmans aient véritablement eu une intention louable, souhaitant à la fois montrer leur amitié pour les chrétiens et se désolidariser concrètement des terroristes. Mais comment ignorer que « protégé » se dit, en arabe, « dhimmi » ? Ce dont l’oligarchie se gargarise, c’est donc que les chrétiens, en France, soient traités comme des dhimmis.

Au demeurant, M. Cazeneuve, se réjouissant de cet humanisme islamique, n’a pas semblé s’interroger sur la nature de la menace. N’était-elle pas islamique, elle aussi ?

En tout cas, progressivement, mais de moins en moins lentement, la France abandonne ses racines et ses valeurs et glisse vers la dhimmitude. Si j’ai un vœu à formuler pour 2016, c’est que le réveil vienne. Et vite !

Partager cette publication

(10) Commentaires

  • Serge-Jean P.Peur Répondre

    Alors comme ça,un an après les tragiques évènements de Charlie Hebdo,ce journal qui se veut si caustique se devait de marquer le coup en sortant un numéro anniversaire qui restera un mois dans les kiosques! Et que voit-on en Une:un dieu barbu plus chrétien qu’autre chose…?
    Trop drôle en effet! L’équipe dirigeante se fait assassiner par des islamistes mais attention,surtout,surtout pas d’amalgame! Et que je te brocarde les autres religions (surtout une,tellement menaçante): humour petit bras et pas trop risqué. Liberté de ton et humour « tout-est permis » disent-ils. Navrant!
    Bah,ils leur restent les écoles privées cathos pour placer leurs gamins à nos champions du crobard soi-disant « libre »!

    07/01/2016 à 1 h 25 min
  • Hilarion Répondre

    Dans tout bon roman policier se pose cette question: quel est le mobile du crime ? En l’occurrence qu’est ce qui pousse nos « élites? » à favoriser l’Islamisation lorsqu’une majorité croissante de la population y est opposée. Philippe De Villiers et Aymeric Chauprade, honte à eux, donnent à cette question une réponse susceptible d’émouvoir les âmes innocentes convaincues de la probité de nos hommes politiques, mais qui explique pourquoi le Qatar et cette autre terre des droits de l’homme qu’est l’Arabie Saoudite qui vient de couper en deux et au sabre quarante sept de ses citoyens ne sont pas désignées d’un doigt vengeur par nos défenseurs inconditionnels des droits de l’homme.

    06/01/2016 à 19 h 06 min
  • Jaures Répondre

    Premièrement, les repas halal n’existent que dans le privé. Il n’existe aucun repas halal dans les cantines publiques et je défie quiconque de citer un seul exemple contraire.
    Ensuite, les recommandations de l’AMF n’engagent personne. Si des villes veulent mettre des crèches dans les mairies rien ne les empêche et surtout pas moi qui ne vois là qu’un castelet avec des marionnettes sans grande signification (les 3 rois mages ne figurent dans aucun évangile).
    Deuxièmement, le ministre de l’intérieur a assisté à la messe de minuit à Notre Dame. Que diable aurait-il donc dû accomplir pour satisfaire Rouxel ? Un miracle ?
    Troisièmement, si je comprends bien, quand les musulmans s’en prennent aux églises, ils sont hostiles, quand il ne font rien, ils sont complices et quand ils les protègent, ils sont perfides.
    Il faut respecter la foi de tout le monde, mais pas la mauvaise.

    06/01/2016 à 15 h 14 min
    • WatsonCorsica Répondre

      jaurès devrait savoir que comme en droit, c’est l’intention qui compte.
      Et enfin, où veut-il en venir ce Jaurès pour défendre à ce point l’Islam ? est-il frappé de schizophrénie ? Considère-t-il le fait d’incendier une église comme une simple marque d’hostilité ?

      08/01/2016 à 18 h 07 min
      • Jaures Répondre

        Raconter des mensonges ce n’est pas attaquer l’Islam, bien au contraire.
        Pourquoi écrire qu’il existe des repas halal organisées par les communes alors que c’est faux ? Pourquoi prétendre que les ministres n’assistent pas à la célébration de Noël alors que c’est faux ?
        Procéder ainsi c’est donner à penser que pour critiquer l’Islam il est nécessaire de mentir, c’est donc le conforter.
        A moins que l’Islam ne soit qu’un prétexte pour attaquer autre chose: les institutions, la laïcité, la démocratie,…
        C’est plutôt dans cette direction que la prose de Rouxel apparait clairement.

        08/01/2016 à 18 h 27 min
  • DESOYER Répondre

    Monsieur Rouxel, votre prose est admiraaaaaable!
    Un détail: qui qualifiez-vous d' »élites »?
    Monsieur Baroin? Vous plaisantez?
    Des ministres socialistes? Êtes-vous candidat à un poste de clown au cirque Barnum?

    06/01/2016 à 14 h 00 min
  • Le Maout Hervé Répondre

    Lorsque nous disions celà avec Philippe de Villiers il y a 15 ans , nous passions pour de dangereux réac, qui menaçaient le bien-vivre ensemble et la démocratie…Merci la droite, la gauche; le centre et les médias !

    05/01/2016 à 12 h 06 min
  • Md'O. Répondre

    Ce n’est plus tellement de « réveiller » les français, qu’il faudrait ( beaucoup sont alertés à juste titre , « la messe est dite » , en quelque sorte,et la vigilance atteint le degré maximum , à constater nombre de positions réactionnaires…), que leur indiquer comment agir démocratiquement face au culot monstre d’un gouvernement visiblement acculé à la panique du »sauve qui peut « , et prêt à toutes les manoeuvres pour garder le pouvoir….Les français restent paralysés dans la crainte des procès d’intention en « racisme » qui leur sont faits, relayés par médias manipulés , et les représailles injustes encourues sous prétexte de lutte contre le terrorisme. Culpabilisés à priori de tout débordement qui pourrait naître de leur légitime opposition à la dérive gouvernementale, ils ne peuvent pas accepter la « responsabilité » qui ne manquerait pas de leur être imputée à tort , en  » boucs émissaires « tout désignés , et prétexte à surenchère de coercition. Comment débloquer cette neutralisation orchestrée par un gouvernement pervers qui n’en serait manifestement même plus à une entorse près à la constitution ?

    05/01/2016 à 11 h 54 min
  • zézé Répondre

    Les habitants du pays France et qui s’appelaient français, sont tellement lobotomisés par les cepasalislam et padamalgam, ne voient pas la bombe à retardement qui va leur exploser à la figure dans peu de semaines….

    Que le Règne de Dieu arrive, vite par l’intercession de la Très Sainte Vierge Marie.

    05/01/2016 à 11 h 53 min
  • fournier jean-marc Répondre

    En un mot comme en cent, je ne dirai qu’une seule chose :
    Dans le cochon tout est bon et je n’accepterai jamais de manger du jambon hallal, na !

    05/01/2016 à 10 h 49 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *