Gouvernement Hollande bis : anaphore foireuse !

Posté le avril 13, 2014, 11:10
3 mins

La constitution du gouvernement Valls faisant suite à la déroute municipale met en lumière, s’il était encore besoin, combien les promesses du candidat Hollande n’étaient qu’une voltige de communication ne l’engageant nullement.

 

6a00d8341c496553ef01a73da7f339970d-320wi

 

La  nouvelle équipe gouvernementale, pour resserrée qu’elle soit (momentanément ?), qui place et permute les copains de promo de l’ENA, en enserrant le pauvre Valls dans le piège élyséen fait publiquement mentir au moins trois déclarations de la célèbre anaphore. Rappel :

No 1« Je serai un président qui respecte les Français »

No 3 « Moi, président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité »

No 8 « Moi, président de la République, je ferai en sorte que mon comportement soit à chaque instant exemplaire »

Concernant la No 8, les 22 mois de présence à l’Elysée l’avaient déjà fortement maltraitée et elle avait disparu de l’inventaire en même temps que Trieweiller. L’épisode du changement de gouvernement  a totalement dissous le bonus  s’il en demeurait.

La No 3 s’est désintégrée avec les réunions au palais des élus du Ps et des journalistes complaisants de gauche. Le remaniement renie un peu plus cette affirmation.

Quant à la No 1, son affirmation primordiale est devenue mensonge perfide et détestable, même s’il tente de se cacher derrière l’hypocrisie des manœuvres florentines et des déclarations à facettes contradictoires.

Dans la fonction qu’il lorgnait depuis longtemps, passage obligé vers le sommet de l’État auquel il aspire sans retenue,  Manuel Valls  est ceint par les affidés et espions de François Hollande, plus que jamais aux télé-manettes du pouvoir. Comme les chirurgiens qui opèrent désormais avec des robots, si l’intervention se déroule bien c’est à mettre au crédit du praticien. Dans le cas contraire c’est à cause d’un désordre informatique ou d’un défaut de maintenance du technicien responsable !

Mais avec l’éjection de Harlem Désir de Solferino et son placement en CDD par Pôle-europe, c’est en direct et sans vergogne que le président se moque aussi bien des sympathisants socialistes (pour ce qu’il en reste) que des citoyens dans leur ensemble.

C’est encore pire pour l’Europe pourtant si chère (mais si chère) à ses yeux C’est d’ailleurs pourquoi on distrait le titulaire en l’envoyant faire une visite de courtoisie à ses amis politiques à Berlin, pendant que le duo de Bercy se rend à Bruxelles pour convaincre une fois encore la Commission de patience sinon de mansuétude à l’égard de la France.

Y chante-il sa doucereuse mélopée en français ou en allemand ?…. 

7 réponses à l'article : Gouvernement Hollande bis : anaphore foireuse !

  1. gele

    14/04/2014

    Au boulot ! reste a faire

    Le CICE ! a revoir…
    Le choc de simplification !
    Le pacte de confiance
    Le pacte de solidarité
    La réforme fiscale
    La réforme territoriale ( régions départements )
    La réduction de la dette
    La compétitivité des entreprises
    La réforme pénale
    La réforme de l’Europe
    La réforme des déficits ! 3 %
    La réforme du code du travail
    La réforme de la sécurité sociale ! le trou
    La réforme de l’assurance chômage ! Etc…
    La réforme égalitaire des retraites ( privé public régimes spéciaux )
    Les 50/80 Milliards d’économie……………….. ? ou
    Bref y’a du boulot

    Gérard Gelé

    Répondre
    • 16/04/2014

      et……la Réforme du Code de nationalité,des conditions d’admission et de naturalisation,la Réforme du Code de la Déroute, la Réforme des fonctionnaires réformés,la Réforme des abus de Députés dépités,la Réforme des roitelets territoriaux et autres seigneurs adoubés par les adoubeurs en chef,la Réforme de la Police avec le port de la Kalach obligatoire à gachette automatique,la Réforme des babouches et djellabas dans les lieux publics et privés,la Réforme des réformés lors des réformes,……
      Bref…boulot il y a là (soit loué) !!

      Répondre
  2. 0094917

    14/04/2014

    F Hollande n’a jamais « aimé les gens » (discours du Bourget), il n’a jamais aimé que sa petite personne et l’installation définitive du socialisme (ou communisme) pour lui et les siens. Voyons « maintenant » comment va mal se dérouler ce nouveau gouvernement Valls, qui a été choisi par F Hollande lui-même. Ce n’est déjà pas l’équipe du 1er ministre!!!

    Répondre
  3. BRIVOT Pierre

    14/04/2014

    Plaidoyer pour le Président François Hollande

    Il faut savoir relever les erreurs d’une population. Les attaques que subit le Président du territoire géographique appelé « France » sont devenues ignominieuses et vont totalement à l’encontre de l’intérêt des populations qui le peuplent et vont le peupler intégralement dans les années à venir.
    Mais reprenons l’histoire, h minuscule s’entend.
    Giscard – vous vous souvenez, j’espère, qu’il fut président – si brillant et à la hauteur de sa fonction qu’il laissa la place à bien pire encore. Ensuite, le pli étant pris, de Charybde en Scylla nous trouvons Adb-el-Shirak, calife en avance sur son temps car durant son premier mandat on voyait d’abord, et encore, des Français sur le sol de nos ancêtres. Mais ce n’est pas fini, le pays dans lequel nous sommes nés s’est ensuite choisi un président issu de l’Empire austro-hongrois qui enchanta des milliers de personnes natives des plaines de Valachie, du Danube ou de la Tisza, citoyens européens spécialisés dans le vol à la tire, les déprédations, la revente de câbles de tous diamètres, la prostitution, etc. Un compatriote on l’aime, on le rejoint !
    Tout cela c’est du passé, et le legs majeur et final du sieur Sarkhözye fut François Hollande. Brave personne dont le nom porte certes à confusion mais cependant certifié de souche plus française que le précédent (Napoléon n’avait-il pas inscrit les Provinces-Unies dans les frontières de notre Empire).
    Pour bien comprendre il faut avoir voyagé, il faut avoir connu l’Afrique ; pour ma part j’ai eu l’expérience de vingt-trois pays différents de ce continent (en y incluant Mayotte, département duquel Vercingétorix n’obtint jamais ni armes, ni subsides, ni aucun soldat).
    Il faut avoir voyagé pour admettre que le président François Hollande est infiniment supérieur à un bouteflicka, un kagamé, un mugabé ou tous autres sinistres anthropoïdes que l’on trouve dans les capitales construites ou non par nos grands-parents. Ainsi donc les choses changent, la population du territoire géographique appelé « France » sera totalement arabo-africaine sous peu et, s’ils sont un tant soit peu honnêtes, tous ces nègres, tous ces ratons, tous ces roms se montreront heureux d’un président bien plus humain que celui qu’ils auraient dû avoir s’ils étaient restés dans leur pays. À n’en pas douter, ils seront reconnaissants aux Français de leur avoir légué un tel chef.
    En particulier qu’apprécieront-ils ?
    Pour eux que le travail fatigue et qui ne prisent que les allocations diverses et variées, François Hollande sera un ouléma, que dis-je ? un prophète bienfaiteur. Pour être certain qu’on ne demandera pas à ces populations de travailler, François Hollande (et ses confrères prédécesseurs) ont opportunément chassé toutes les industries et toutes les usines du territoire. Sauront-ils voir également qu’il n’hésite pas à choisir des ministres, mâles et femelles, de leur couleur de peau, donc un mufti pas raciste pour un sou, quelle aubaine !
    J’ai entendu dire, (mais attention, on dit n’importe quoi), que ces fanatiques de la polygamie, de l’excision et des harems n’ont pas vraiment apprécié le « mariage pour tous ». Qu’à cela ne tienne, il ne faut considérer que le « pour tous ». Pour tous signifie également pour toutes les épouses donc toute une profusion d’allocations familiales. On ne manquera pas de le souligner afin de réconcilier et obtenir une population apaisée dans une ex-France enfin heureuse.
    Non, vraiment, pour ces populations bientôt propriétaires de notre Pays, François Hollande est le président qu’il faut, le président idéal, le président qu’elles méritent.

    François Hollande ? Des hordes immenses en ont rêvé ; Sarkhözye, Shirak, Mitterrand et Giscard l’ont fait ! Qu’ils en soient tous, et tous également, remerciés.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      16/04/2014

      ce fut Jacques Chirac, un Rad-Soc  » Corrézien « , et dont on dit  » derrière les dents  » ***, qu’il n’est pas le fils de son père, qui encore bien davantage que Pompidou , Giscard ou même Mitterrand a métamorphosé un tableau de Rosa Bonheur en un tableau naïf haïtien ( j’aime beaucoup )

      *** belle expression italienne pour signifier qu’on dit discrètement une … calomnie

      Répondre
  4. Oeildevraicon

    13/04/2014

    Que la horde de gauchos aux dents longues, se dévorent entre-eux.
    Le temps qu’ils rongent cet os, le peuple pourra peut-être respirer un peut.

    Répondre
    • DESOYER

      28/04/2014

      Oeildevraicon, ne seriez-vous pas plutôt un « faux-con »?

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)