Sur les dix ans de la loi SRU

Sur les dix ans de la loi SRU

Le parti de l’In-nocence relève qu’à l’occasion des dix ans de la sinistre loi dite « Solidarité et Renouvellement Urbain » les champions du mouvement pour le remplacement accéléré du peuple, qui ne se méprennent pas sur le sens du « renouvellement » annoncé, lancent de nouvelles initiatives médiatiques et autres pour une application encore plus stricte de cette loi.

Ils voient en elle, à très juste titre en effet, un des plus efficaces instruments de ce qu’ils appellent par antiphrase la « diversité » — c’est-à-dire, sous les espèces de la banlieue universelle, le triomphe du Même, qui doit selon eux s’appliquer pareillement, bien sûr, dans toutes les communes de France sans exception et sur toute l’étendue du territoire : sous le couvert trompeur de la « mixité sociale », typique de la menteuse langue du jour, même renouvellement forcé de la population, même remplacement accéléré du peuple, même solidarité avec la nocence et avec l’effacement de l’État de droit. Il ne sera toléré aucune zone de résistance, proclament-ils. Le mieux en ce cas est que la résistance soit partout.

(via )

Partager cette publication

(3) Commentaires

  • Moroco Répondre

    Désolé, Messieurs, cette loi SRU n’a été votée que dans un seul but qui n’a rien à voir avec les motivations que l’on nous présente.

    Cette loi n’a pas été réclamée par le peuple, mais a été imposée par les politicarts carrièristes afin de se constituer un portefeuille conséquent d’électeurs pour les prochaines élections.

    Il éxiste des villages qui ont largement dépassés le taux imposé par la loi. Les Maires concernés faisant un chantage à la délivrance des permis de construire auprès des promoteurs.

    02/01/2011 à 16 h 09 min
  • Gédéon Répondre

    Ne pas se méprendre, ces idées nauséabondes sont un danger pour l’avenir de notre société Judéo Chrétienne, et sont sans doute partagées par plus d’un, et plus particulièrement par ceux que nous avons élus.
    Quand donc les souchiens comprendront-ils qu’ils ne doivent plus voter pour l’Union de la Majorité Présidentielle Socialiste

    26/12/2010 à 9 h 47 min
  • doe jane Répondre

    mais quel galimatias….parions que les promoteurs de cette absurdité vivent dans des quartiers à l’abri de ce melting pot dangereux

    25/12/2010 à 16 h 12 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *