Les Islandais, champions de la résistance

Les Islandais, champions de la résistance

Comme le 6 mars 2010, date d’une première consultation, la question posait sur le remboursement à la Grande-Bretagne et aux Pays-Bas des indemnités versées à l’époque à leurs ressortissants victimes d’Icesave (environ 340.000 épargnants). Soit au total plus de 3,9 milliards d’euros. Un poids financier que les Islandais ont donc refusé d’assumer au vu des premiers résultats du référendum tenu samedi 9 avril.

L’Islande est ainsi le seul pays européen à refuser de payer pour les spéculateurs. Evidemment, la some concernée, inférieure à 4 milliards d’euros, ne remettra pas le système bancaire mondial en péril. Néanmoins, au moment où la plupart des peuples européens se voient condamnés à porter des dettes pendant au moins une génération par la faute de l’impéritie de leurs dirigeants et la rapacité des banquiers, les Islandais ont su dire « Non ». Bien plus que d’illusoires procès, ce refus de rembourser est sans doute le meilleur moyen de freiner les ardeurs des spéculateurs. Il est bien dommage que d’autres n’aient pas suivi cette voix…

Partager cette publication