+50 milliards d'euros de pression fiscale (PS)

Posté le avril 06, 2011, 12:18
25 secs

le projet du PS est financé au prix d’une pression fiscale largement accrue pour les Français. Explications : le PS compte trouver des marges de manœuvre financières en revenant sur ce qu’il considère être les «mauvaises décisions» de la droite. Après avoir examiné au peigne fin toutes les niches fiscales et sociales créées depuis 2002 (bouclier fiscal, niches sur l’ISF, sur l’impôt sur le revenu et sur l’immobilier, détaxation des heures supplémentaires, TVA réduite dans la restauration, alignement de la fiscalité des stock-options, bonus sur les revenus du travail…), la Rue de Solferino prévoit ainsi de supprimer ou recalibrer celles qui sont «trop coûteuses, inefficaces ou injustes».

«Nous n’allons évidemment pas tout remettre en cause, relève Michel Sapin. Nous ne sommes pas pour la suppression du crédit d’impôt recherche». Mais au total, «sur les 70 milliards de niches créées depuis 2002, nous en annulerons 50 milliards», annonce le texte. Ce qui revient à dire : augmenter les impôts de 50 milliards.