À propos de l’affaire Mila

Posté le février 11, 2020, 9:36
19 mins

L’affaire Mila a été l’occasion d’un étalage assez confondant de lâcheté, d’ignorance et de bêtise de la part de la nomenklatura.

La jeune fille a certes fait preuve d’une grande vulgarité et d’une réelle virulence au sujet de l’islam. Mais la vulgarité n’est pas pénalement condamnable, sinon nombre de nos émissions de télévision seraient interdites. Et la virulence à propos des religions n’est pas une nouveauté. Les catholiques en savent quelque chose, sans pour autant sortir les kalachnikovs.

L’adolescente n’imaginait évidemment pas être la cible d’un pareil déchaînement, à tel point que l’Éducation nationale a dû la déscolariser ! C’est dire à quel stade d’impuissance est arrivé notre État obèse. C’est aussi révélateur de l’état de notre société après une cinquantaine d’années d’incurie en matière d’intégration.

Mais le plus invraisemblable fut la réaction des « autorités ». Celle de la Justice fut plus que surprenante. Si une enquête a bien été ouverte par le Parquet à l’encontre des auteurs des menaces « gravement attentatoires à l’intégrité » de l’adolescente, il en a également ouvert une à l’encontre de Mila pour incitation à la haine raciale, heureusement classée sans suite ! C’est proprement invraisemblable. D’abord parce que l’islam n’est pas une race. Assimiler la critique de l’islam à une incitation à la haine raciale est une absurdité. On nage en pleine confusion intellectuelle, pour ne pas dire en pleine stupidité, sans doute inspirée par la crainte. Ou plutôt par la trouille.

Ensuite, comme les propos incriminés ne visaient personne en particulier, mais manifestaient seulement une opinion, rappelons qu’il n’existe pas de délit d’opinion en France. Certes, les tenants du politiquement correct ne cessent de réclamer la pénalisation de certaines opinions, comme avec la loi sur l’entrave à l’avortement ou les lois mémorielles. L’urgence est justement de mettre fin à cette dérive liberticide.

Quant à la ministre Belloubet, elle a déclaré que « l’insulte à la religion était une atteinte à la liberté de conscience ». L’insulte à la religion est une forme de grossièreté dont « Charlie Hebdo » s’est fait une spécialité, principalement contre le catholicisme, mais ce n’est pas une atteinte à la liberté de conscience. Cela relève plutôt d’une vulgaire et puérile volonté de choquer. Mais enfin chacun est libre de penser ce qu’il veut de l’islam ou de toute autre religion.

Cette « affaire » a démontré à quel point le système politique que nous subissons est tombé dans le piège de « l’islamophobie », manipulation orchestrée notamment par les Frères musulmans et qui vise à interdire toute critique de l’islam et à tétaniser les responsables politiques ou médiatiques. On ne voit pas au nom de quoi il serait obligatoire d’aimer l’islam. En outre, le craindre n’est pas vraiment injustifié. Depuis 2012, la France a dû déplorer 264 morts assassinés au nom de l’islam.

Si la France était si « islamophobe », il serait incompréhensible que de nombreux musulmans veuillent s’y établir.

Mais la rhétorique de « l’islamophobie » a un autre objet que celui de paralyser une nomenklatura politique. Elle s’adresse aussi aux musulmans installés en Occident. En les victimisant, il s’agit d’éviter qu’ils s’intègrent aux sociétés « d’infidèles » qui les accueillent.

Le pire est que tous les responsables politiques sont parfaitement au courant de la situation et se refusent à en traiter l’origine : une immigration incontrôlée et absurde.

Pour conclure, le fait qu’une adolescente réagisse, certes de façon brutale et vulgaire, à un harcèlement tout aussi vulgaire de jeunes musulmans, et que cela produise d’une part une telle explosion de violence (justifiée par le délégué général du CFCM Abdallah Zekri) et d’autre part une telle déroute politique, démontre bien dans quel état de déliquescence est tombée notre société. À force de délibérément déstructurer ce qui fait la colonne vertébrale d’une société, de laisser les minorités imposer leur volonté, à force d’impuissance publique, toute idée de bien commun s’évanouit et avec elle la notion de société policée. L’absolutisme de l’individualisme couplé au morcellement communautariste défait la France. Devant la lamentable incurie politique de l’entre-deux-guerres, Jacques Bainville avait prédit : « Tout cela finira mal ». Aujourd’hui, il y a fort à craindre que tout cela, en effet, finisse mal.

22 réponses à l'article : À propos de l’affaire Mila

  1. quinctius cincinnatus

    16/02/2020

    Bruno Retailleau est le premier à demander ( … après moi … sic ! ) la MISE SOUS TUTELLE des communes complices de COMMUNAUTARISME

    ainsi confirme t il qu’ il est LE SEUL candidat crédible ( et ayant les autres compétences pour la fonction ) à la Présidentielle pour la Droite

    soutenez, exigez de  » l’ appareil « , la désignation de Bruno Retailleau qui me semble être la seule chance pour la Droite de reprendre les commandes d’ un pays qui sombre

    ce qu’ il nous faut c’ est un conservateur … MODERNE

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    15/02/2020

    les Macroniens , une espèce en danger, voulaient nous faire croire que Benjamin GRIVOIS était un intellectuel; en réalité c’ était un …  » manuel  » et vaniteux jusqu’ à en filmer ses  » exploits  » !

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    15/02/2020

    et si la jeune femme à qui était adressée la sextape de Benjamin GRIVOIS se masturbant portait plainte pour harcèlement sexuel par images pornographiques contre le candidat à la Mairie de Paris que diraient les Politiques et le Media indignés par la  » barbarie qui envahit le monde politique  » et qui crient à l’ atteinte de la vie privée ?

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    15/02/2020

    Benjamin GRIVOIS met  » LaRem – MoDem  » et le Media face à leur propre hypocrisie

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    14/02/2020

     » la peur de l’ Islam COMME DE TOUTE AUTRE RELIGION est un DEVOIR  »

    Richard MALKA, avocat de la  » jeune  » Mila et … JUIF

     » comme de toute autre religion  » ! …je partage cet ( son ) avis

    Répondre
  6. BAINVILLE

    13/02/2020

    En Asie, et bien plus en pays islamique, c’est-à-dire partout ailleurs que dans le monde chrétien, la considération pour le judaïsme est minimale…
    Elle est permise, mais pas toujours supportée. En Pologne et en Ukraine, où les communautés juives-Khazares( non sémites et originaires d’Asie centrale, amenées au judaïsme talmudique par les rabbins) étaient importantes. Isaac Singer montre comment ces communautés vivaient en vase clos, en refusant de s’intégrer, en réprimant durement ceux de ses membres qui auraient souhaité se rapprocher des chrétiens, et permet une vision d’ensemble des problèmes.
    L’anti-christianisme, constitutif du judaïsme talmudique depuis 2000 ans n’a contribué à fonder aucune association de défense du christianisme, du moins jusqu’à une période très récente, en raison de la montée des périls.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      13/02/2020

      il est intéressant de lire les mémoires qu’ ont laissé les soldats de la Grande Armée lors de leur déportation en Russie ; de nos jours ces mémoires seraient  » interdites  » de publication où quand elles paraissent on prend grand soin de nous informer qu’ il s’ agit là de l’ opinion de l’ époque (c. à d. non censurée ) ; par exemple : …

       » d’Austerlitz aux prisons russes, mémoires de Claude Monnot, officier de la Garde Impériale « 

      Répondre
  7. BAINVILLE

    13/02/2020

    L’habileté des associations anti-racistes, dont la première fut, bien avant la guerre, la « Lica », ligue contre l’antisémitisme, devenue Licra, a été de criminaliser l’antisémitisme.
    Or, est qualifié « d’antisémite » par un amalgame passablement discutable et une véritable exploitation du drame des camps, tout acte de refus, voire d’indifférence à l’égard du judaïsme, assimilé à une volonté criminelle.
    Non seulement ce procédé est devenu un chantage dans le jeu du pouvoir politique, mais le recours même à la notion d’antisémitisme est biaisé dès le départ et remet en question la notion de liberté d’expression.
    On le sait, la Lica a été fondée avant les drames de 1942-45, à une époque où les juifs ne pouvaient pas se plaindre de « discrimination », d’éviction, dans la société française.
    Ils étaient nombreux dans les sphères dirigeantes politiques, économiques, médiatiques, et depuis longtemps .

    Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    12/02/2020

    après avoir pris le pouls des Français Emmanuel Macron défend le droit au blasphème et à la critique des religions et affirme qu’ il faut faire une DISTINCTION entre le Droit et la Morale. Ainsi, et fort justement, la critique [  » philosophique  » ] et l’ appel à la haine ne sont pas de même nature … morale , ce qui va ouvrir bien des  » contentieux  » par exemple celui ci :

    puis je sans que cela soit considéré comme  » un appel à la haine  » envers une communauté de croyants de NIER qu’ un Dieu ait élu un  » Peuple  » ce qui revient à dire que ce Peuple se place de lui-même au-dessus des autres peuples et qu’ ainsi tout lui est permis puisqu’ il représente sur Terre l’ Autorité divine ?

    Répondre
    • Gérard Pierre

      12/02/2020

      NIER, … de la part de quelqu’un qui se pense intelligent, ne serait sans doute pas la meilleure posture !

      S’INTERROGER serait pour le moins une preuve d’ouverture d’Esprit.

      Comme, par exemple, se demander :

      « Combien de peuples, dans notre Histoire multi millénaire, ont survécu à trois exodes forcés, et sont revenus ensuite sur leur terre ancestrale en ayant gardé les fondamentaux de leur culture, de leur langue et de leurs traditions ? »

      À ma connaissance, … Un Seul !

      « Est-ce bien Naturel ? …… et si oui, pourquoi alors cela n’a-t-il jamais été possible pour d’autres Peuples ? »

      …… etc.

      Pour autant, même sans preuve, vous pouvez vous permettre de nier puisque ça ne se situe plus sur le terrain de la Raison mais sur celui de la Liberté ! …… et chacun est libre d’être irrationnel si tel est son bon plaisir !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        12/02/2020

        NON ! MAIS SUR LE TERRAIN DE LA CROYANCE … OUI !

        vos  » raisons  » sont toujours fallacieuses … et leur cause en est toujours l’  » a priori « 

        Répondre
        • Gérard Pierre

          12/02/2020

          Vous digressez quand vous ne savez pas répondre, … et ce n’est pas la première fois que j’observe ce travers chez vous !

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            13/02/2020

            j’ emplois simplement l’ outil de la Logique vous employez le Sophisme

            être aussi ignorant des fondements de la Raison laisse pantois

            c’ est bien ce que je dis : votre discours est fallacieux

            et vous auriez été un phare à … Byzance

          • Gérard Pierre

            13/02/2020

            … et pour ce qui est de conjecturer sur le sexe des anges vous y eussiez vous-même brillé en tant que Père siffleur !

          • quinctius cincinnatus

            13/02/2020

            votre pensée c’ est comme de la fumée

          • Gérard Pierre

            16/02/2020

            Oui, …… elle s’élève naturellement !

          • quinctius cincinnatus

            16/02/2020

            quand elle s’ élève, elle se disperse et quand le vent la rabat, elle vous asphyxie !

            vous voyez que moi aussi dans le sophisme il m’ est possible de jouer à mon avantage

  9. BRENUS

    11/02/2020

    Elle a une belle gueule cette Mila. Dommage qu’elle la réserve aux femmes.
    Par ailleurs, la petite tantouze de PRAVDA INTER qui clame que Jesus est pédé et qu’il aurait su être en..lé, ça ne la gêne pas la fée carabosse ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      12/02/2020

      pas mon genre, trop  » vulgaire « , , vous vous en seriez douté puisque c’ est le vôtre !

      Répondre
      • BRENUS

        12/02/2020

        @ Q.Q. ta remarque sur la beauté (réelle) de cette Mila ne m’étonne pas, de même que ta vanne foireuse (ta spécialité) sur mon genre supposé vulgaire.
        Mais a) je t’emmerde – et ça c’est vulgaire, mais j’y tiens)
        b) la belle Mila dont tu trouves le type « vulgaire » alors qu’elle est d’un autre attrait que tes moukères, à mon sens, est probablement la descendante d’un captive européenne utilisée par tes ancêtres comme esclave sexuelle pour avoir ce physique qui – à moi – me plait. Ne t’en déplaise, sarrazin de mes deux.
        c) des femmes « berbères » de ce genre ont toutes pour origine des européens (vandales, gaulois exilés pour produire le blé dont Rome avait besoin (les autres ignoraient même la charrue), et, surtout esclaves captivées. Tout à l’honneur des tiens !
        Que tu te réclames d’un protestantisme supposé ne peut effacer ta rancoeur contre l’Occident . Tu devrais te reconvertir dans la religion d’amour. Au moins tu serais cohérent…pour une fois.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          13/02/2020

          il faut consulter et rapidement Brenus vous faites une bouffée délirante

          n’ aggravez pas votre cas de caractériel

          Répondre
  10. quinctius cincinnatus

    11/02/2020

     » assimiler la critique de l’ Islam à une incitation à la haine raciale est une absurdité  »

    essayez donc un peu de critiquer le … Judaïsme et vous verrez !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)