Abus de faiblesse ou de position dominante ?

Posté le mars 26, 2013, 11:50
3 mins

Chaque jour effaçant celui de la veille dans le monde tournicotant en surchauffe des médias, la mise en examen de Nicolas Sarkozy a effacé des manchettes, plus sûrement qu’un détergent, le soupçon de fraude pesant sur Jérôme Cahuzac.

Le beau principe de Présomption d’innocence que les uns et les autres, anciens Garde des sceaux, acteurs politiques, avocats et censeurs présumés rappellent à tout-va avec des trémolos de voix, dans les débats et sur les ondes, est comme le masque blanc des manifestants des « Indignés ». Il ne cache pas l’énorme malaise de tous les citoyens, il le stigmatise !

Un juge intransigeant au patronyme si amène malmène un ancien président, se basant sur des déclarations de témoins dont l’un porte très mal son nom d’employé déloyal. La charge « d’abus de faiblesse » dont se serait rendu coupable l’ancien « témoin assisté » semble pourtant une action bien difficile à qualifier. On entend peu des experts et psychiatres préciser à quel grade de l’échelle d’un rapport entre deux individus s’inscrit le début du délit, d’une relation bilatérale intelligente et symétrique, jusqu’à la persuasion et la contrainte par la force du verbe ? A partir de quelle récurrence le motif vaut-il faute ?

L’indignation manifestée par des ténors de la classe politique fait écho à celle ressentie dans la France profonde. La sincère colère d’Henri Guaino renouvelée et assumée se nourrit d’arguments audibles. Un ancien président adoubé par plus de la moitié des Français n’est pas un justiciable ordinaire. Ce juge (non, trois nous dit-on) qui agit au nom du peuple violente celui-ci sous un motif bien flou, avec la double protection du balancier de la Justice et de son impartialité (ou invincibilité ?).

On assiste, me semble-t-il, à l’exercice d’un abus de position dominante, quand le prévenu est dans la position inverse de celle dont on l’accuse…

C’est d’ailleurs ce principe qui émerge désormais sous les auspices généreux et autoritaires de la ministre de tutelle. Les « petits délits » doivent être amnistiés, les prisons sont des usines prosélytiques à délinquance et doivent être vidées de leur surpopulation. Réhabilitées en espaces VIP, elles pourraient en effet accueillir les grands malfrats de la politique et de la finance, qui en outre auraient les moyens d’assurer eux-mêmes leur train de vie intra-muros !

Mais gare alors au coup toujours probable de boomerang !

Henri Gizardin

http://target2007.typepad.fr/hgizardin/

6 réponses à l'article : Abus de faiblesse ou de position dominante ?

  1. candy

    14/10/2013

    Mon locataire 93 ans a toujours entretenu d’excellentes relations avec moi, on se faisait presque la bise il y a un an à peine.
    Son épouse est décédée il y a 9 ans et sa fille de 63 ans apparemment handicapée ne vit plus avec lui.

    Depuis un an, il est devenu irascible et agit bizarrement.
    Il a fait des travaux de plomberie sans même m’en parler ( remplacement de la chaudière pour 1700€ sans facture car c’était une super affaire à ne pas laisser passer selon ses dires)

    Depuis quelques mois, une certaine Nathalie S….. me contacte par téléphone et se présente comme la personne qui sera notre intermédiaire, elle me dit que sa fille est complètement folle et qu’il ne faut pas chercher à la joindre; je n’ai pas ses coordonnée!

    Je lui ai rendu visite, elle m’a beaucoup parlé de travaux de plomberie à effectuer, uniquement de la plomberie alors que j’ai vu une rallonge électrique agrafée à même le mur dans la salle de bain pour alimenter une ampoule au dessus du lavabo!
    Elle parlait tantôt du plombier, tantôt de son pote et j’ai finalement compris que le plombier n’est autre que son pote!

    C’est une personne très agréable au téléphone, autant agréable lorsque je l’ai rencontré à tel point que j’ai eu du mal à la contredire bien qu’étant persuadé qu’elle se moquait complètement de moi et de mon locataire.

    J’ai peur pour mon papy, il a toujours été très agréable et je me suis fais le serment de le laisser finir ses jours chez moi, raison pour laquelle je lui laisse un loyer dérisoire (530€ pour un T3 de 86 m2 + une terrasse de 14m2 + un garage et une place de parking dans une petite résidence de 3 bâtiments sécurisée avec jardin aménagé)
    Elle lui crée un stress qui va le tuer.
    Je voudrais dénoncer cette situation mais ne sais pas à qui m’adresser ni comment faire; il doit bien exister des organismes de contrôle qui pourraient étudier la situation sans perturber la vie de mon pauvre papy.
    Merci pour votre aide.

    Répondre
  2. YRA

    27/03/2013

    Il n’ en reste pas moins vrai, comme le dit Me Kejlman , qu ‘il y a présomption d’ innocence. Par ailleurs, « abus de faiblesse », en 2007 ? et enfin, c’ est Mr Bettancourt que M. Sarkozy avait rencontré, a priori, et non Mme Bettancourt. J’ ai eu affaire moi-même à la Justice de ce pays pour une affaire d’ immobilier et je peux vous rappeler cette phrase de Coluche : « Il ya 2 sortes d’ avocats : celui qui connaît la LOI et celui qui connaît le Juge » (pour mon cas, celui-là connaissait le Juge)
    Bonne journée

    Répondre
  3. Secotine

    27/03/2013

    Quinctius, il s’est avéré par la suite que Clear Stream était une baudruche montée de toute pièce par Dominique de Vilepin lui-même. Le comptes de Sarkozy au Luxembourg ? du vent, il n’y en a jamais eu et tout à l’avenant.
    le Ci-devant Galouzeau de Villepin n’a réussi qu’une chose, se faire « éjecter » de la politique car il est aussi nul que celui qui occupe l’Elysée actuellement. (Je sais, je l’ai eu comme « patron » au Quai d’Orsay.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      27/03/2013

      c’est vrai , enfin pas tout à fait *** , mais N.S. a fait en sorte d’instrumentaliser l’affaire pour apparaitre comme la victime innocente d’un complot monté par son concurrent le plus sérieux à la course pour l’Elysée

      *** ce n’est pas D.D.V. , lui même , qui a monté l’affaire … cherchez plutôt du côté de la …Creuse , comme pour Karachi … et D.D.V. n’en est que la victime … parallèle … d’où la  » réconciliation  » Chirac-Sarkozy

      il est des personnes qui ne fonctionnent qu’en étant des  » nuisibles  » …Chirac pour ne citer que lui !

      D.D.V. n’est effectivement qu’un illuminé , mais au moins il avait une autre envergure que le nabot de Neuilly

      Répondre
  4. IOSA

    27/03/2013

    Ne fait pas à autrui ce que tu ne veux que l’on te fasse.

    POINT BARRE !!!

    pour reprendre sa phrase célèbre.
    Cass toi pôvr c*n !

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    26/03/2013

     » Français vous avez la mémoire courte  »

    un Maréchal de France

    l’auteur semble avoir oublié l’affaire Clearsteam dans laquelle l’Ex prit une part disons … » dominante  » pour discréditer et éliminer un concurrent qui le dépassait de la tête et des épaules ( et sans …talonnettes )

    JAMAIS PLUS SARKOZY-MEDAH , JAMAIS PLUS !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)