Abus sexuel sur mineur : pas de prison pour un élu

Posté le novembre 25, 2010, 12:28
9 secs

C Les médias, si prompts à réagir d’habitude sur ce sujet, sont bien muets. Le maire socialiste de Montoire-sur-Loire, Michel Cureau, poursuivi pour des agressions sexuelles sur quatre personnes, dont 3 mineurs, a été condamné à 18 mois de prison avec sursis et 10 000€ d’amende. Il est interdit de toute activité impliquant un contact habituel avec des mineurs. Il sera inscrit sur le fichier national des auteurs d’infractions sexuelles.

Le procureur avait pourtant demandé l’incarcération de l’élu, qui a démissionné de son poste ce week-end, avant le jugement. Mais il reste conseiller général. Michel Cureau est enseignant et pratiquait des activités parascolaires.

Donc : il a commis des abus sexuels sur mineurs. Mais il ne va pas en prison et reste élu au conseil général. Et personne ne s’indigne ? (lu dans le Salon Beige)

4 réponses à l'article : Abus sexuel sur mineur : pas de prison pour un élu

  1. gaymay

    26/11/2010

    le pouvoir donne tous les droits ! c’est comme ce foot-balleur noir professionnel qui roule sans permis en gros 4X4 , se fait toper 3 fois, renverse un scooter, falsifie une fausse déclaration d’inscription dans une auto école ( un citoyen lambda aurait payé cher au premier faux pas ! ),et se voit infliger une amende modeste tout ça parce qu’il est professionnel et immigré ! j’en reviens pas de ce laxisme venant des juges qui sont de gauche, bien évidemment !

    Répondre
  2. doe jane

    26/11/2010

    mais on sait que l’Education Nationale ferme les yeux sur les turpitudes de ses employés ; ce n’est pas nouveau
    par ailleurs qui a accès à ce fichier des délinquants sexuels ? pas les parents d’enfants scolarisés ! c’est du pipeau ce jugement
    et c’est véritablement écoeurant

    Répondre
  3. rambaud

    26/11/2010

    comment comprendre, alors que pour de tels actes, la presse se dechaine,mais bref il n’y apeut être rien à comprendre, il y a les élus au dessus de tout, et les autres qui eux ne sont pas épargnés..

    je ne pense pas qu’il s’agisse d’une tendance politique le protégeant mais d’une caste des gens qui ont le pouvoir et s’y maintiennent malgré tous leurs abus.

    il est inadmissible qu’il soit encore conseiller général alors que dans le même cas les autres, gens de base paient pour leurs faits, ce qui est des plus normal..
    nous l’avons déjà remarqué justice à deux vitesses..
    Jean Sarkozy, le fils du directeur de la police………et d’autres.

    dans l’ain le fils du président de la communauté des communes du plateau d’hauteville, a eut un accident de voiture ou il y aurrait eu des blessésd’apres les habitants du plateau, ce jeune homme circulait dans un état d’ébriété certain, rien pas un mot dans la presse du secteur d’habitude si prompte à pointer du doigt tout abus écart, faiblesse, et à juger et condamner…………..pas un mot sur cet incident …………………..alors je ne suis plus étonné de rien.

    Répondre
  4. Banro

    25/11/2010

    La grande majorité des magistrats est de gauche. S’il s’était agit d’un maire de droite il aurait sûrement été condamné à de la prison ferme et aurait perdu tous ses mandats électoraux, voire son poste d’enseignant !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)