adoption homosexuelle

adoption homosexuelle

Si l’erreur est humaine, persévérer est diabolique… il est bien dommage que la notion même de diabolique échappe aujourd’hui à la plupart des personnes !

En effet, quelques groupes de pression, relayés par des élus, sont animés d’une persistance diabolique dans leur sabotage des bases de la société et de la personne humaine.

Après le PACS, qui non seulement réduisait tout engagement en couple à un simple contrat facile à rompre selon les fantaisies de chacun, mais permettait aux rapports homosexuels d’être reconnus
par la société comme de véritables unions, vient le tour de l’adoption homosexuelle.


La brèche vient d’être ouverte par le tribunal administratif qui a ordonné mardi au conseil général du Jura de délivrer « dans un délai de 15 jours » un agrément d’adoption à une enseignante
homosexuelle.

La cour d’appel de Rennes, dans un arrêt rendu le 30 octobre, a donné à un couple séparé de femmes
homosexuelles la délégation d’autorité parentale avec exercice partagé.

Aussitôt, le député PS, Patrick Bloche, a demandé de « changer la loi » pour autoriser l’adoption par les couples homosexuels.


Patrick Bloche était rapporteur de la loi sur le Pacs en novembre 1999. De la suite dans
les idées donc pour les défenseurs de l’homosexualité et son acceptation par la société comme mode de vie normal.

Les enfants pourront donc être élevés par deux hommes ou deux femmes dont, en plus, aucun des deux ne sera le parent, ce qui augure mal de la construction de leur identité et nous annonce
une société de fin d’empire !

Si le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, a fait savoir que le gouvernement n’est pas favorable à l’adoption par des couples homosexuels, Hervé Morin,
ministre de la Défense (!) et président du Nouveau centre, s’est tout de suite désolidarisé du gouvernement en faisant savoir qu’il est favorable à cette mesure et qu’il lancera un débat sur
ce thème au sein de son parti.

La cacophonie continue donc, avec l’expression par différents ministres d’un principe et de son contraire !

Partager cette publication