Affaire Allaoui : l’UMP n’a donc rien appris !

Affaire Allaoui : l’UMP n’a donc rien appris !

Le psychodrame qui a suivi la nomination de Fatima Allaoui comme secrétaire nationale de l’UMP montre à quel point ce parti n’a rien ap­pris de la défaite de 2012.

Fatima Allaoui, après avoir été conseillère régionale UMP, au­rait, en effet, rejoint le Siel, parti fondé par Paul-Marie Coûteaux et allié au FN. Ce qui suffit aux grands médias pour dire qu’elle est « d’extrême droite » et donc pour exiger des « explications » de Nicolas Sarkozy.

À l’heure où j’écris, on ne sait pas si Mme Allaoui est toujours membre du Siel. On ignore à peu près tout de ses prises de position politiques. Mais cela n’empêche pas le lynchage et les déclarations péremptoires.

L’UMP est une auberge espagnole, mais il y a un point – et un seul – sur lequel il semble que tout le monde soit d’accord, c’est l’interdiction formelle de tout accord, non seulement avec le FN, mais même avec quelqu’un qui serait passé par un parti allié avec le FN.

À ce rythme-là, on voit mal où s’arrêtera la contagion. Car Paul-Marie Coûteaux a été collaborateur de Philippe Séguin naguère : faudra-t-il interdire tout contact avec ceux qui l’ont connu au RPR à cette époque ?

On mesure à quel point l’électoralisme et le système des partis sont désastreux.

Si l’UMP avait quelques principes politiques clairement identifiés, il serait possible de proposer des alliances ponctuelles avec des personnes ou des organisations partageant tel ou tel de ces principes.

L’entente à droite ne poserait alors pas le moindre problème, car les électeurs de l’UMP et ceux du FN partagent l’essentiel de leurs convictions.

Au lieu de quoi, comme l’UMP est pensée comme une simple machine à gagner les élections, elle ne peut se positionner que comme une machine électorale distincte du PS et du FN. Le régime théorisé par Jean-François Copé du « ni-ni » (ni PS, ni FN) s’impose alors.

Mais ce régime ne tient pas la route : il faut nécessairement définir un adversaire prioritaire. Et celui-ci ne peut être que le socialisme. Ainsi défini le positionnement politique, l’alliance, au moins ponctuelle, avec le FN s’impose d’elle-même.

Faute de ligne claire, les cadres de l’UMP pensent à peu près tout et son contraire, le meilleur symbole étant la double désignation de Nathalie Kosciusko-Morizet et de Laurent Wauquiez, opposés sur à peu près tout.

Décidément, même si l’UMP gagne les prochaines élections, la droite n’est pas près de gagner la bataille idéologique, avec de tels meneurs !

Jean Rouxel

Partager cette publication

(49) Commentaires

  • quinctius cincinnatus Répondre

    Une photo ( non truquée ) montre Fatima Allaoui tenant d’ un poignet ferme le calicot grossièrement  » barbouillé  » NON au F.N.  » lors d’une manifestation étique anti-F.N. pendant la campagne des dernières municipales à… Béziers, ville d’ où elle est  » originaire « 

    26/12/2014 à 19 h 06 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      une manifestation naturellement tout aussi éthique qu’ elle était étique !

      27/12/2014 à 9 h 59 min
  • BRENUS Répondre

    Ca devient de plus en plus cocasse cette tribune pro-jauressienne. Le trotskyste de service s’invite systématiquement sur tous les sujets et déclenche des échanges biaisés même avec les plus cultivés qui se laissent prendre comme des mouches sur le ruban adhésif, retournant ainsi les sujets pour placer son bréviaire. Il ne craint pas de faire croire à l’universalité de sa pensée quelque soit le sujet abordé. Un vrai Pic de la Mirandole qui vous roule bien comme il faut. Mais peut être sont ils plusieurs a pourrir les commentaires sous le même pseudo. Récemment, un intervenant dont je ne me rappelle plus le nom avait émis l’avis que le site favorisait en fait ce type d’interventions tous azimuts du coco, laissant presque entendre qu’en réalité il avait été créé pour cela. Sur le moment j’ai trouvé la remarque un peu forte, mais à la réflexion, peut être n’avait il pas tord. Après tout Cramsci a bien proné d’investir l’éducation pour formater le jeunes cerveaux qui deviennent des adultes gauchisants. Il ne serait pas idiot d’infiltrer à mort les supports sensés véhiculer une pensée de droite pour flooder.

    25/12/2014 à 20 h 57 min
  • ian Répondre

    Est considéré d’extrême-droite par l’UMP tout ce qui rend coup pour coup à la gauche et à son omniprésence médiatico-culturelle (hégémonique dans les salons).

    On comprend alors que la « droite » ne soit jamais d’extrême-droite puisque, malgré qu’elle soit la droite, elle fait humblement silence sur à peu près tout et ne combat jamais rien, abandonnant la totalité à la gauche et l’extrême-gauche sans rien contester mais en privilégiant « l’arrangement secret » (propre aux centristes et enfant de leurs magouilles d’anti-chambres).

    Or le combat, c’est sale, plein de hurlements, du moins le temps de le mener à son terme, et voilà ce qui est rédhibitoire pour les snobs bien nés et bien élus à l’UMP et l’UDI.

    Seulement, à force de laisser la gauche dire et imposer tout ce qui lui passe par la tête, on s’enchaîne, à terme on met en gage toutes ses libertés puisque les gauchistes ne savent pas s’arrêter d’eux-mêmes ! Or qui peut alors les arrêter , ou les ralentir ? Pas la droite. Ne reste donc que la prétendue extrême-droite, faite de gens concernés, proches des terrains où s’exerce réellement la malfaisance de ce système mené par la gauche et ses « valeurs ».

    25/12/2014 à 15 h 00 min
  • larile Répondre

    « l’UMP est pensée comme une simple machine à gagner les élections » : mais oui bien sûr, c’est tout à fait ça. L’Union pour Ma Pomme du Réchauffé doit être la catapulte de celui qu’il faut au contraire impérativement vomir. Tous les faux-semblants, toutes les fourberies et tous les mensonges sont bienvenues à l’UMP si le chef est d’accord.

    23/12/2014 à 9 h 34 min
  • Jacky Social de l'Ultra-Gauchitude Répondre

    Jaurès pourrait-il nous donner une seule bonne raison rationnelle de rester en France et nous expliquer la différence entre un Libéral et un ultra-Libéral? Merci.

    22/12/2014 à 21 h 44 min
  • Jaures Répondre

    Là encore, votre discours est contraire à celui du FN qui taxe régulièrement l’UMP (et même le PS) « d’ultralibéralisme »:
    « En ce sens, il s’agit bien d’un putsch ultralibéral contre le modèle français, putsch voulu par l’Union européenne et organisé par l’UMPS…Le Front National ne laissera pas s’effacer tout ce qui fait la spécificité et la force de notre modèle français, face aux assauts répétés d’une UMPS mondialiste soumise au marché et aux grands groupes. » (communiqué du FN du 30/09/2014 sur les professions réglementés).

    Et sur le taux de prélèvement obligatoire, il est essentiellement dû aux cotisations sociales (plus de 24% du PIB). Aux Etats-Unis, ces fonds sont gérés par des mutuelles et des assurances privées. Le taux de prélèvement obligatoire est donc plus bas mais les dépenses de santé bien plus élevées.
    De même, en Allemagne, il n’y a pas d’école maternelle et peu de crèches publiques. Ces dépenses ne figurent donc pas parmi les prélèvements obligatoires même si, de fait, elles sont incontournables pour les familles.
    Un prélèvement peut ne pas être obligatoire mais la dépense reste, elle, indispensable quand on doit se soigner et faire garder ses enfants.

    21/12/2014 à 12 h 33 min
    • Jaures Répondre

      C’était une réponse au post de Vozuti.

      21/12/2014 à 12 h 33 min
    • vozuti Répondre

      jaurès, « l’ultralibéralisme » désigne la fuite de l’industrie vers la chine ou ailleurs,c’est le mauvais coté du libéralisme.
      Pour en revenir au bon coté du libéralisme (faible imposition),avec l’ump on a l’inverse (très forte imposition),mais selon vous c’est pour notre bien.C’est ce que disait quinctius en plaisantant…sauf que vous,vous ne plaisantez pas.

      21/12/2014 à 18 h 37 min
      • Jacky Social de la Gauchitude Répondre

        @vozuti: quelle est la différence entre libéralisme et ultra-libéralisme? Y a-t-il des marxistes et des ultra-marxistes? Non, et ben alors? Les entreprises se cassent en Chine et ailleurs à cause de l’ultra-socialisme? Cela n’est ni le bon, ni le mauvais côté du libéralisme. C’est juste une question de logique ultra-économique. Dans bien des domaines, il n’y a aucune raison de rester en France. L’ultra-Jaurès, cet ultra-islamophile et ultra-homophile, ultra-donneur de leçons et ultra-trollure des bidets, peut-elle nous donner une seule ultra-bonne raison pour les entreprises de rester en France, pays ultra-étatiste? On écoute donc ce bon Jaurès, l’ultra- trollure des 4 V².

        22/12/2014 à 0 h 54 min
      • Jaures Répondre

        Pardonnez-moi, Vozuti, mais ce n’est en rien ce qui est dit dans le communiqué que j’ai cité.
        Celui-ci parle de « modèle français ». Il s’agit donc d’un fonctionnement que le FN souhaite préserver. Par ailleurs ce discours énonce que les intérêts des Français seraient contraires à ceux du « marché et des grands groupes ».

        Pensez-vous, si vous êtes libéral, que le marché puisse être contraire aux intérêts d’un pays ? De même, avoir des grands groupes installés est-il néfaste puisque leurs intérêts seraient également opposés à ceux de la population ?
        Bref, peut-on être libéral et s’opposer au marché libre et à l’installation de grands groupes internationaux sur son territoire ?

        Par ailleurs, je ne dis pas que l’imposition c’est bien. Tout dépend de de ce qui est fait de l’argent. De même, je ne dis pas que les profits sont mauvais. Là encore, tout dépend de ce qui en est fait: la part réservée à l’investissement, la recherche, la formation, les conditions de travail et celle dévolue aux actionnaires.

        22/12/2014 à 10 h 07 min
        • vozuti Répondre

          jaurès, ça ne vous a pas échappé que depuis une vingtaine d’années l’occident se désindustrialise au profit de la chine.
          Les électeurs de droite demandent un état moins obèse qui prélève moins d’impôts,mais ils ne demandent pas un états qui ne les protège plus contre la disparition de l’industrie,ou contre le déferlement de l’immigration .
          Lorsqu’une oligarchie dilapide l’industrie
          avec la complicité d’un état corrompu,c’est un mauvais coté du libéralisme et personne ne vote pour ça.
          Lorsque les électeurs de droite demandent moins de socialisme ou plus de libéralisme ,ils demandent moins d’impôts,ils ne demandent pas des frontières totalement ouvertes qui les laissent totalement exposés et démunis.
          L’ump et le ps sont les champions du monde du socialisme pour le niveau d’imposition qu’ils appliquent,mais si voulez,on peut ajouter qu’ils sont aussi très libéraux lorsqu’ils ouvrent les frontières pour laisser partir l’industrie et laisser entrer d’autres populations.

          22/12/2014 à 11 h 53 min
          • Jaures

            Il est vrai que l’occident se désindustrialise au profit de la Chine mais quel rapport cela a avec le libéralisme ? Pensez-vous que la Chine serait plus libérale que l’occident ?
            Là n’est pas la question. Dans un monde libéral, les capitaux s’investissent où cela est rentable. Si l’industrie ne l’est plus assez, les capitaux s’investissent ailleurs.
            Le niveau d’imposition n’a rien à y voir: les Etats-Unis ou la Grande-Bretagne où les impôts sont parmi les moins élevés ont une industrie qui participe pour moins de 15% au PIB.

            On ne peut contrôler l’ouverture de ses frontières sans contreparties. Si vous interdisez à certains pays l’entrée de leurs produits, par rétorsion ils agiront de même. Cela n’est donc possible que sur quelques produits qui ne font pas une politique industrielle.
            La seule manière de relancer l’industrie est de se battre sur les marchés à forte valeur ajoutée. Cela nécessite non pas de fermer les frontières, ce qui est un fantasme d’un autre temps, mais de développer la recherche, la formation, la participation du monde de la production à la gestion, la commande publique.

            Le programme du FN est une suite de dépenses publiques: augmentation des salaires, baisse de l’âge de la retraite, augmentation importante des budgets de l’armée et de la police, mise en place d’un salaire parental, …
            Il prétend pouvoir financer cela par la sortie de l’euro et l’arrêt de l’immigration.
            Si vous êtes convaincu par cela, je vous demande de m’expliquer sincèrement comment concrètement cela pourra s’opérer.

            22/12/2014 à 14 h 03 min
          • quinctius cincinnatus

            évidemment que @ Jaurès a ( temporairement *** ) raison sur les points économiques qu’ il aborde en vrai … ultra- social-libéral qu’ il est comme tout bon  » clerc  » du  » Kapital  » ; cependant nier les problèmes sociétaux, culturels y compris eux qui relèvent de positions extrémistes ultra-religieuses , ce que favorise  » l’ immigration schengen  » ( elle aussi ultra-sociale-libérale ) est tout simplement malhonnête … mais il est bien placé politiquement pour savoir qu’ on attrape pas des mouches avec du vinaigre … encore que certaines drosophiles

            *** je dis temporairement parce que Chinois et Hindous ( surtout ) développent à la vitesse de la lumière de la Haute Technologie et pas simplement par  » transfert « 

            22/12/2014 à 14 h 37 min
          • quinctius cincinnatus

             » qu’ on N’ attrape pas etc … « 

            22/12/2014 à 14 h 39 min
          • Jaures

            Où avez-vous vu que je niais les problèmes sociétaux ou culturels ? Ce n’est juste pas la teneur du débat en cours avec Vozuti.

            22/12/2014 à 15 h 26 min
          • quinctius cincinnatus

            à @ Jaurès … je vous cite :

             » … IL [ le F.N. ] prétend financer ça par la sortie de l’ euro *** ET L’ ARRÊT DE L’ IMMIGRATION  » … tout simplement ! si vous avez du vague à une pensée précise, concise et explicite il ne faut pas vous aventurer sur le blog !

            *** P.S. : au sujet de la sortie de l’ euro , il semblerait bien que le premier parti de France ait mis un bémol

            22/12/2014 à 17 h 54 min
          • Jaures

            Je crois qu’il y a confusion, Quinctius. Dans le programme économique du FN, l’arrêt de l’immigration doit rapporter 75 milliards par an. Il ne s’agit donc pas là d’un aspect sociétal mais d’un argument économique (à mon sens fallacieux).

            Sur la sortie de l’euro, qui doit selon le même programme relancer l’Economie (dévaluation et planche à billets), Mme Le Pen parle maintenant d’un référendum. C’est curieux car c’est demander une élection du président puis un référendum sur un des principaux points de son programme.
            Pourquoi ne pas dés lors faire un référendum sur chaque aspect du programme ? Nous aurions alors une chance au grattage et au tirage.

            Tout cela n’est pas très sérieux et montre que le FN ne tient pas vraiment à gérer le pays mais surtout à développer l’entreprise familiale.

            22/12/2014 à 20 h 55 min
          • quinctius cincinnatus

            à @ Jaurès

            je ne vous parle pas de ….  » détails  » … budgétaires je vous parle de KULTUR , mot qui en allemand contient à la fois la culture dans son sens français et la civilisation également dans son sens français ; vous me faites penser à un de mes profs de Français ( dans un grand Lycée National ) qui faisait des louanges de copies formalistes et critiquait celles qui étaient inventives et alertes et qu’ appréciait un grand écrivain français … faut sortir de votre carcan scolaire, marxiste, et bien-pensant mon vieux … allez je vous souhaite d’ être libre comme je le suis encore à mon âge

            22/12/2014 à 21 h 15 min
    • Jacky Social de l'Ultra-Gauchitude Répondre

      Jojo-la-Trollure peut-il nous donner une ultra-bonne raison de rester dans cette France ultra-socialo-fasciste? La logique de survie EXIGE la délocalisation pour des raisons ultra-objectives. On attend les arguments objectivement prouvés de notre ultra-trollure.

      22/12/2014 à 1 h 14 min
      • Mylene de mon Zob Répondre

        Jojo-la-Trollure peut-il nous donner une ultra-bonne raison de rester dans cette France ultra-socialo-fasciste? La logique de survie EXIGE la délocalisation pour des raisons ultra-objectives. On attend les arguments objectivement prouvés de notre ultra-trollure.

        22/12/2014 à 1 h 28 min
  • BRENUS Répondre

    NKM+JUPPE,etc…. les meilleurs candidats pour la gauche. L’une accentuera la pensée unique et la promo de l’immigration, l’autre vous piquera le maximum de ce qu’il restera de fric comme il l’a si bien fait en 95. Je leur suggère de créer ensemble le parti des sangsues : ils ne manqueront pas d’apparatchiks.

    20/12/2014 à 1 h 37 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    mon pauvre ami ! Vous ne semblez pas encore avoir compris que l’ U.M.P. ou le P.S. , enfin n’ importe quel Parti Politique, SAIT mieux que vous comment UTILISER INTELLIGEMMENT votre argent ! ! !

    19/12/2014 à 17 h 46 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      cela était un clin d’ oeil à Monsieur Vozuti dont la perspicacité est …. florentine !

      19/12/2014 à 17 h 53 min
    • vozuti Répondre

      oui,ils savent qu’une bonne tonte nous fait du bien.

      20/12/2014 à 11 h 01 min
  • verdad Répondre

    droite ou Gauches, ça ne vaut plus un clou la preuve ?
    Même Monsieur notre Président il n’est plus Socialiste,
    il s’est annoncé SOCIAL DEMOCRATE.
    ça change quoi?????? à part l’Appellation Incontrôlée ?

    19/12/2014 à 1 h 37 min
  • druant philippe Répondre

    Le commentaire de Vozuti reflète bien la situation : mondialistes UMPSMODEMEELV versus les souverainistes patriotes FN / Bloc identitaire voire d’ autres natios .
    Tout le reste n’ est que blabla !
    Les mondialistes sont nos ennemis et il faudra leur mener une guerre impitoyable (morale et physique)

    18/12/2014 à 18 h 52 min
    • Hilarion Répondre

      Ce que vous dites est parfaitement exact et résume l’impossibilité de toute alliances avec l’UPM et consort.
      Le duel se situe bel et bien entre patriotes et mondialistes ce que peu de gens semblent comprendre. le message de l’UMP dans ce domaine est d’ailleurs passablement brouillé et à dessein.

      18/12/2014 à 20 h 27 min
  • René de Sévérac Répondre

    Jean, permettez-moi de noter cette contradiction :
    « il faut (…) un adversaire prioritaire. (…) le socialisme. (…) l’alliance, (…) avec le FN s’impose ».
    Cela signifie que le FN est éloigné de tout ce qui pourrait être +ou- qualifié de « socialisme ».
    Il faut évacuer ce référentiel obsolète Droite-Gauche qui fausse tout.
    Le conflit est Progressisme/Réaction (*) et dans le premier camp les alliances UMPS sont parfaites (le PS n’est pas socialiste, pas plus que NKM).

    (*) j’emploie ce mot conscient qu’il est mal adapté.

    18/12/2014 à 9 h 38 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      ou autre hypothèse encore plus vraisemblable :

      l’ U.M.P. est elle véritablement  » socialiste  » ( je veux dire  » banco-marxiste  » )

      18/12/2014 à 14 h 18 min
      • René de Sévérac Répondre

        Quinctus, vous m’avez mal compris :
        « le PS n’est pas socialiste, pas plus que NKM »;
        çà se lit « Nkm -donc l’UMP- n’est pas socialiste, de même que le parti qui rn porte le nom ».
        Par contre, ils se rencontrent sur la « modernité ».
        En rédigeant cette réponse, j’ai sous les yeux le comm de ŒildeVraiCon qui dit à peu près a même chose  » les meneurs de l’UMP sont prêts à s’allier au PS », c’est clair.

        18/12/2014 à 14 h 32 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          dans ma réponse j’ ai défini ce que vous nommez  » la modernité  » qui dans ma courte intervention apparait sous la  » jonction  »  » BANCO-MARXISTE » ( c.f.  » Libération  » ,  » Le Monde  » , l’ Obs  » ) … car ce qu’ il faut bien comprendre, c’ est bien le noyau même de cette idéologie  » capitaliste  » à la Roosevelt : une petite  » élite  » dirige par l’ argent les Hommes pour leur … bonheur [ celui des … hommes ! ] relisez l’ Histoire de Joseph et de Pharaon … tout y est [ pour le bonheur du peuple égyptien ! ]

          Le Calviniste

          19/12/2014 à 14 h 34 min
    • DESOYER Répondre

      Sur Droite/Gauche, lisez mon bouquin « Economie ou socialisme: il faut choisir », aux éditions Godefroy de Bouillon

      19/12/2014 à 12 h 55 min
  • delaye Répondre

    avec des individus de cette espèce, Goujat 1er n’a peut-être pas tort de se voir élu en 2017! Si notre pauvre France a dû subir cet ignoble PS et la dégradation qui en est le corollaire ,c’est pour n’avoir jamais voulu d’alliance avec le FN sous des prétextes absurdes . L’Europe est le valet d’Obama, la France est le paillasson de Bruxelles, la gauche n’a jamais réussi dans aucun pays, sinon à appauvrir les peuples et enrichir les soi-disant élites. Le système d’élection à 2 tours est d’une injustice absolue et n’a jamais empêché les compromissions entre partis.

    18/12/2014 à 7 h 47 min
    • Trannod Répondre

      entièrement d’accord avec vous

      18/12/2014 à 9 h 07 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    d’ abord J.-M. Coûteaux si j’en crois ce que j’ ai lu, vient d’ être  » proprement  » et récemment éjecté des troupes de  » supplétifs  » du F.N. D’ autre part l’ U.M.P. tient à conserver, auprès de son électorat bien-pensant, une image  » lisse  » sur papier glacé et de haute définition morale, . Enfin cette jolie , intelligente, et ambitieuse Maghrébine avait été recrutée par N. K.-M. pour la raison d’ une  » Diversité  » qui a réussi … C’ est donc plus qu’ une une erreur de casting, puisque in fine l’ U.M.P. se prive à n ‘ en pas douter d’ un pôle d’ attraction et en ce sens cela ne peut donc pas être considéré comme un non évènement

    17/12/2014 à 17 h 46 min
  • vozuti Répondre

    ce n’est ps l’ump qui ne comprend pas,c’est vous qui refusez de comprendre que l’ump n’a jamais été à droite,et s’il défend parfois des idées de droite c’est seulement pour attraper les électeurs de droite comme des mouches.
    il faut être particulièrement buté pour croire qu’un parti mondialiste affilié à la franc-maçonnerie(l’ump) va s’allier avec l’adversaire fn pour lutter contre son propre frère jumeau du ps avec qui il a toujours tout partagé.

    17/12/2014 à 17 h 36 min
    • Oeildevraicon Répondre

      Je pense même que la plupart des meneurs de l’UMP sont prêts à s’allier au PS, afin d’éviter l’élection d’un candidat FN…, parti d’extrême droite comme ils disent, donc obligatoirement facho, islamophobe, homophobe, etc… .

      17/12/2014 à 23 h 07 min
      • druesnes Répondre

        eh oui mais quand on voit ¨l aimable sarko¨ empétré ds de si nombreuses affaires judiciaires et bien entendu etre le défenseur des ¨valeureux révolutionnaires lybiens¨drainer avec le concours de sa people moitié encore tant d imbéciles heureux c est à désespérer du bn sens des français
        au passage ton pseudo pour parler la langue banlieue ¨m éclate¨

        18/12/2014 à 9 h 13 min
    • Jaures Répondre

      Pouvez-vous tout autant affirmer que le FN serait de droite ?
      Par exemple peut-on être de droite sans être libéral ?
      C’est intéressant car les notions de droite et gauche seraient définitivement obsolètes avec un FN conservateur idéologiquement et néo-socialiste économiquement, une UMP libérale (du moins dans sa tendance Lemaire) économiquement mais plus ouverte aux évolutions de la société, un PS avec une tendance néo-libérale (politique de l’offre) et une autre sociale -démocrate.
      Qu’est-ce donc désormais être de droite ?

      18/12/2014 à 17 h 42 min
      • DESOYER Répondre

        On voit que vous n’avez pas lu mon bouquin.

        19/12/2014 à 12 h 52 min
        • Jaures Répondre

          Comme 66,03 millions de Français.

          19/12/2014 à 12 h 55 min
          • quinctius cincinnatus

            oh vous savez certains livres sont peu lus du vivant de leur auteur ! l’ important c’ est qu’ ils soient lus par des gens intelligents , puis que la postérité souffle dessus pour en enlever la poussière … enfin il faut toujours respecter celui qui a eu le courage de s’ atteler PERSONNELLEMENT à la rédaction d’ un ouvrage … essayez et vous verrez que rien n’ est plus difficile ( même à écrire un roman … de gare )

            19/12/2014 à 17 h 52 min
      • vozuti Répondre

        être libéral,selon l’ump,c’est ramasser 56% des biens privés avec leurs doigts crochus.

        19/12/2014 à 17 h 17 min
      • Anomalie Répondre

        Peut-on être de droite sans être libéral ? Clairement oui. Le libéralisme n’est pas un marqueur droite/gauche. De même, l’étatisme ne doit pas être confondu avec le socialisme. Toute une tradition des droites françaises puise dans le colbertisme. Une certaine gauche est, historiquement, bien plus proche du libéralisme qu’une certaine droite. Une autre droite est, a contrario, bien plus proche du libéralisme qu’une autre gauche. C’est d’ailleurs l’anti-capitalisme qui cimente la jonction entre un socialisme national et une droite révolutionnaire, comme le démontrent si bien Zeev Sternhell ou encore Marc Crapez, Michel Dreyfus, Georges L. Mosse et tant d’autres historiens.

        Dans le champ économique, Lionel Jospin s’est avéré plus libéral qu’Alain Juppé – et ce en dépit du cadeau clientéliste des 35 heures à l’électorat de gauche traditionnel – les deux étant moins libéraux que Dominique Strauss-Kahn, lui-même étant moins libéral qu’Alain Madelin. Jean-Marie Le Pen se présentait comme le Reagan français dans les années 80, tandis Florian Philippot est un étatiste et Marine Le Pen développe un programme « néo-socialiste » (votre mot est juste) plus que colbertiste.

        Qu’est-ce qu’être libéral pour vous ? Un tenant de l’école autrichienne ? C’est un peu court. Ce libéralisme « pur » est davantage théorique que pratique. Libéral s’opposerait alors à socialiste ? Mais au XIXe siècle, libéral s’opposait à conservateur et revêtait un sens plus proche du « liberal » américain actuel (relire les gazettes de 1830 et de 1848 où les révolutionnaires et les progressistes voués aux gémonies par les conservateurs plus ou moins monarchistes l’étaient sous le vocable « libéraux » ; on parlait alors de « peste libérale » ou « d’idéalisme venu d’Amérique »).

        20/12/2014 à 10 h 45 min
        • Jaures Répondre

          Je suis assez d’accord avec vous, Anomalie.
          La droite des années 60 s’identifiait au gaullisme qui n’était pas franchement libéral (dans toutes les acceptions du terme).
          D’ailleurs, le sous-titre du site des 4V est « actualité française et internationale vue de la droite libérale ». Si on précise le terme « droite », c’est que le qualificatif qui suit ne va pas de soi.
          Curieusement, le même site fait pourtant la part belle au FN dont le programme est néo-socialiste. Preuve que la contradiction imprègne ce courant.

          De fait, certaines prises de position du FN ressemblent à celles du PC des années 70. On se souvient des slogans (« Achetons français », « Vivre et travailler au pays »,..) ou du discours anti-américain.
          Qui se souvient que G.Marchais publia en 1981 une lettre au recteur de la Mosquée de Paris où on lisait notamment:  » La poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes.La cote d’alerte est atteinte. Il faut arrêter l’immigration sous peine de mettre de nouveaux travailleurs au chômage ». Plus loin: » Se trouvent entassées dans des ghettos des familles aux langues, traditions et façons de vivre différentes. Cela rend difficile leurs relations avec les Français ».

          C’est pourquoi je pense impropre le terme « d’extrême droite » dont on affuble au FN de Mme Le Pen car il agglomère des idéologies contradictoires qui ne se retrouvent que dans le rejet des partis dits de gouvernement. Comme au temps où J.Duclos parlait de « bonnet blanc et blanc bonnet ».
          Le FN est un parti populiste que l’on classe à droite par habitude, comme existe en Europe des partis populistes classés à gauche (comme Syriza en Grèce).

          20/12/2014 à 14 h 55 min
          • vozuti

            C’est amusant de voir jaurès (qui se présente comme un gauchiste invétéré) critiquer le fn qu’il trouve trop à gauche,et défendre l’ump qu’il place à droite.
            Mais contrairement aux apparences,jaurès n’a pas perdu la tête.il sait que sur un site de droite, il n’a aucune chance de convaincre un seul lecteur de voter ps. Son rôle est donc de convaincre les lecteurs de droite de voter ump plutôt que fn. pour cela la consigne est de caricaturer le fn en parti de gauche et faire mine de ne pas entendre lorsqu’on lui rappelle les impôts exorbitants mis en place par l’ump.

            20/12/2014 à 18 h 33 min
          • Jaures

            Vozuti, mon seul rôle ici est d’écrire ce que je pense.
            Je ne caricature en rien le FN. Répondez à cette simple question: augmenter les salaires de 200€, remettre l’âge de départ en retraite à 60 ans en maintenant le système par répartition, dégeler le point d’indice des fonctionnaires, nationaliser certaines entreprises,…sont-ce là des mesures de droite ?

            Le FN n’est pas un parti de gauche (d’autres mesures présentées sont de droite, certaines ne sont proposées ni par la droite, ni par la gauche comme la sortie de l’euro) mais un parti populiste qui flatte des idées simplistes (il suffirait de faire ceci pour obtenir cela) même les plus contradictoires.

            20/12/2014 à 21 h 28 min
          • vozuti

            jaurès,en épluchant les programmes on peut toujours trouver 2 ou 3 propositions qui ne tiennent pas la route et les exploiter en boucle.
            Vous martelez l’idée que le fn est moins libéral que l’ump,parce que tant que les électeurs de droite voteront ump,votre oligarchie umps gardera le pouvoir.
            Au final, le seul intérêt d’un parti libéral(sur le plan économique) est le faible niveau de taxes qu’il prélève. Or l’ump est un champion du monde de taxes (dans le monde entier, seul le ps est capable de lui disputer ce titre).
            Donc la question à laquelle vous ne répondez jamais est : un parti (l’ump) qui a augmenté les taxes jusqu’à 56% du PIB,est-il un parti de droite libéral ou plutôt un parti socialiste à l’extrême gauche?

            21/12/2014 à 2 h 07 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: