Affaire Cahuzac : vers une crise de régime ?

Posté le 08 avril , 2013, 1:02
2 mins

Communiqué de Jacques Myard

député de la Nation, maire de Maisons-Laffitte, président du Cercle Nation et République

le 3 avril 2013

 L’affaire Cahuzac est un affront cinglant sans pareil pour tous les Républicains qui se sont engagés totalement dans l’action publique au service de l’intérêt général, ne ménageant ni leur temps ni leur peine.

Mais cette affaire survient à un moment crucial pour le pays :

– Le Gouvernement s’enferme dans une politique économique déflationniste imposée par Bruxelles et Berlin qui accélère la montée du chômage et conduit à la révolte sociale.

– Les projets de société dont le gouvernement s’est fait le champion, tels le mariage pour tous, sont rejetés par les Français qui manifestent massivement dans la rue.

– La majorité présidentielle se délite avec les attaques répétées du Front de Gauche, des écologistes et d’une partie même du parti socialiste.

Face à cette situation, le Président de la République, le Premier ministre, les ministres, les députés socialistes, pétrifiés, condamnent l’ex-ministre, voué désormais aux gémonies.

Mais cette condamnation peut-elle éviter un rejet de toute cette majorité qui a perdu sa légitimité démocratique ?

On vient d’entendre le Président de la République dire sa colère et annoncer des réformes institutionnelles. Ce n’est pas la réponse, le fond du problème demeure, car personne ne peut croire qu’un Président de la République qui prétend ne pas avoir su, par naïveté ou aveuglement, puisse se faire gruger ainsi par l’aplomb d’un ami politique.

Ajouté à tout le reste, il y a là un dysfonctionnement majeur qui atteint la crédibilité du Président lui-même.

A l’évidence, on s’achemine vers une crise de confiance de grande ampleur qui annonce une crise de régime.

9 Commentaires sur : Affaire Cahuzac : vers une crise de régime ?

  1. Shadok

    10 avril 2013

    Humour prémonitoire…..Luchini se lâche sur la gauche chez Drucker !!!!

    Répondre
    • HansImSchnoggeLoch

      9 avril 2013

      Jaures gagnerait à se taire, inutile de chercher la petite bête chez les autres, le gros poux est dans son camp!

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      10 avril 2013

      vous avez eu raison de rappeler ce haut fait d’arme démocratique … mais il en fut un autre pour lequel Monsieur Myard a eu des comptes à rendre avec la Justice … c’est pour cela que je me demande ce que le ” député de la Nation ” fait sur ce blog
      ce qui ne dédouane en rien vos champions de la duplicité démocratique

      Répondre
  2. MINUX75

    8 avril 2013

    Jérome CAHUZAC est à l’origine d’un texte de loi visant à réprimer la fraude fiscale:

    Si un particulier refuse de dévoiler l’origine des sommes non déclarées qu’il possède à l’étranger, ses placements seront automatiquement taxés à 60%. Le projet de loi renforcera par ailleurs “l’obligation de justifier les encaissements sur ses comptes”, à partir d’un montant de 200.000 euros par an, selon Libération.

    Je propose que ce régime mis en place par jérome CAHUZAC lui même puisse s’appliquer. ON parle dans la presse helvetique de 15 millions d’€, cela veut donc dire que jérome CAHUZAC en droit français doit 60% des 15 Millions d’€ ce qui fait 9 millions d’€ au fisc Français.
    Il conviendra aussi de justifier de l’encaissement de ses comptes en demandant un relevé détaillé de ses comptes.

    Pour justifier de ces mesures, il suffit de lire la déclaration de l’intéréssé lui même qui a dit :
    “Ces mesures n’ont rien à voir avec une quelconque inquisition fiscale, il s’agit seulement d’un minimum de transparence de bon aloi”. Jérôme Cahuzac, ministre du Budget.

    Une photo qui plaira à tout le monde http://www.dreuz.info/2013/04/cahuzac-la-comedie-de-la-morale-socialiste/

    MINUX75

    Répondre
  3. MAUVAISEDENT

    8 avril 2013

    La colère de Hollande, hi, hi, hi, hi, ça c’est grave ! hi, hi, hi, hi, petit grand homme est en colère. hi, hi, hi, hi………………..

    Répondre
  4. TIARD Martine

    8 avril 2013

    Tout à fait d’accord avec vous. L’affaire Cahuzac est le déclencheur de ce problème qui couve depuis l’élection de hollande. l’attentisme, le dilettantisme pourrait-on dire, de l’exécutif s’est démontré dès le début du quinquennat et fort nombreux sont les Français qui ont ressenti ce manque de gouvernance dès mai 2012.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      9 avril 2013

      ” qui craint le danger , ne doit pas aller en mer ”

      c’est pour cela que le Président est … impuissant !

      Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        9 avril 2013

        Mettez le président dans son pédalo sur la mare à canards et il va se prendre pour Daffy Duck.

        Répondre

Répondre

  • (pas publié)