Affaire des écoutes. Le bobard le plus énorme de l’année : n’oublions pas l’essentiel

Posté le mars 14, 2014, 5:26
2 mins
3555545

 

 

Hier soir encore, assistant à un meeting électoral auquel Christiane Taubira ne viendra finalement pas, Bruno Le Roux, le Président du groupe socialiste de l’Assemblée nationale répète le bobard le plus célèbre de l’année : « l’État a parfaitement fonctionné dans l’affaire des écoutes, et personne n’a rien à se reprocher« .

Mais :

  • comment expliquer, sinon par l’incompétence ou le mensonge éhonté, les allers-retours incessants de M. Ayrault et de tous les autres, qui au bout de 72 heures ne sont toujours pas parvenus à nous fournir une réponse simple à cette question simple : « Qui savait quoi, et depuis quand ? »
  • Madame Taubira montrait hier matin à la France entière des documents qui contredisent point par point ce qu’elle était en train de dire : le bobard le plus énorme de l’année enfonce, avec elle, le Gouvernement et le PS.

Je confirme donc que le Premier ministre doit partir, pour ces deux raisons.

Mais n’oublions pas que, derrière cette affaire de mensonge d’État, il reste la question des libertés fondamentales et de la protection de notre vie privée. Une fois passée l’écume de ces mensonges et de leurs conséquences, il faudra bien revenir à l’essentiel : le Gouvernement est-il en train ou pas de remettre en cause notre vie privée et notre liberté ? Je pense vraiment que oui, et cela me semble bien plus grave que tout le reste.

 

Jean-Frédéric Poisson,
Député des Yvelines,
Président du PCD,
Vice-président de la Commission des Lois à l’Assemblée nationale

http://jfpoisson.fr/

30 réponses à l'article : Affaire des écoutes. Le bobard le plus énorme de l’année : n’oublions pas l’essentiel

  1. quinctius cincinnatus

    19/03/2014

    Si on fait abstraction des prises de position de chacun, qui sont de nature  » sentimentale  » , il se fait jour cette évidence que le microcosme professionnel de la Politique se discrédite en France et que le Citoyen met, à juste titre, tout ce vilain monde dans un même panier … celui des crabes ou plus encore celui des vipères . Jamais pour un individu honnête la Politique n’a été aussi éloignée du minima de dignité qu’elle devrait avoir …

    Répondre
  2. Max la menace

    17/03/2014

    Raciste, anti-Française, carrément rangée dans le camp des destructeurs de la nation, des pourrisseurs du pays, des créateurs de misère, des incapables professionnels que les jeunes n’ont pu voir à l’œuvre malheureusement dés l’épopée de feu Tonton-Dieu, lorsque la France était passée de l’ombre à la lumière, lumière qui avait brutalement éclairé des rangées d’incapables idolâtres avides de bons morceaux de gâteaux Ripoublicains, voila ce qu’est Mme Taubira.Comment le peuple soi-disant le plus intelligent de la terre fait-il pour supporter qu’une pareille femme dirige la justice d’un pays de 68 Millions d’Habitants ?

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    17/03/2014

    ça y est on a trouvé le fusible manquant … c’était la cheffe de cabinet … comment n’y avons nous pas pensé plus tôt !

    Répondre
  4. Claude Roland

    17/03/2014

    Je suis toujours halluciné de voir que certains n’ont pas encore compris que nous sommes dans une dictature socialiste soft, mode de gouvernement cher à Joresse. Après le plus gros bobard de 2013 avec l’affaire Cahuzac, voici celui de 2014. Des records dans l’histoire de notre pays ! Et en 2015, ce sera quoi ? Remarquez, pour les boeufs français, plus c’est gros, mieux ça passe. Les Ukrainiens auraient pété les diodes pour moins que ça, mais les français disent merci aux antidépresseurs et tranquillisants dont ils se nourrissent carrément. Et en plus ils sont castrés ! Nos bandits de gouvernants savent qu’ils seront là au moins jusqu’en 2017, peinards !

    Répondre
    • Jaures

      17/03/2014

      Le mensonge et la corruption existent dans toutes les sociétés. L’honneur des démocraties est d’avoir une presse pour les dénoncer (merci Médiapart, Le Monde,…) et une justice pour les condamner.
      Et par rapport à l’Ukraine ou la Russie nos malfrats en costume cravate sont des gagne-petit ! Dans quelle démocratie auriez-vous vu un président dépenser 37 milliards d’euros (chiffre officiel) pour des J.O. d’hiver ?

      Répondre
      • Claude Roland

        18/03/2014

        Joresse botte toujours en touche, quel courage !!! Et aucune autre démocratie ne voit son président (Hollande) dépenser plus de frais de fonctionnement à l’Elysée que tous les rois et président des pays d’Europe de l’Ouest réunis ! Notre démocratie est en fait une démocrassie dont les français oenuques (euphémisme volontaire) se contentent en la croyant « meilleure de la galaxie », comme Joresse.

        Répondre
      • HansImSchnoggeLoch

        18/03/2014

        À peu de choses près c’est le prix qui aurait été dépensé à Paris par les socialos aux manettes si Londres n’avait pas été sélectionnée pour les JO en 2012.
        Dieu soit loué pour les contribuables le sort en avait décidé autrement.

        Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    16/03/2014

    François Hollande et sa traque inlassable de Nicolas Sarkozy , nourrie par une haine non encore assouvie, c’est la version sur écoutes du Captain Achad commandant le pédalo-baleinier  » Elysée-Péquod  » poursuivant Moby Dick …

    Répondre
  6. banro

    15/03/2014

    « l’État a parfaitement fonctionné dans l’affaire des écoutes, et personne n’a rien à se reprocher« .
    Il n’y a pas à dire, le PS fait tronc commun avec le gouvernement dans la stupidité !

    Répondre
  7. Oeildevraicon

    15/03/2014

    Encore une affaire Taubira: Ce n’est plus une casserole qu’elle traine aux fesses, mais une batterie de cuisine.

    Les médias vont tout faire pour éteindre cet incendie là. Internet ne laissera pas faire.
    Après les écoutes illégales de Nicolas Sarkozy sur lesquelles Taubira a menti ; après l’action en justice tout aussi douteuse qui en découle ; après le scandale Anticor, pour lequel « Mme Taubira a menti en disant qu’elle n’était plus membre de cette association, alors qu’elle est juge et partie », c’est un nouveau scandale d’Etat dont Valeurs Actuelles a pris connaissance :
    Christiane Taubira est une nouvelle fois complice dans un dossier politique, à Monaco où « son cabinet a tenté d’intervenir dans une procédure judiciaire, violant ainsi à nouveau le secret de l’instruction ».
    Les Français ne digèrent pas les mensonges de Christiane Taubira, tellement énormes qu’ils feraient sourire en d’autres circonstances. La justice est un des garants de la démocratie. Que celle qui est détentrice de son autorité mente, c’est une pilule qui ne passe pas : sept Français sur dix trouvent que ses mensonges sont « graves » (sondage BVA/ i-Télé samedi 15 mars).
    Voyons comment ils vont digérer cette pilule là :
    • En juin 2012, Jean-François Robillon, ancien président du Conseil National de Monaco, commande un sondage à l’institut Opinion Way (le même institut -considéré comme hostile par les socialistes – au cœur du procès d’un certain Patrick Buisson contre une certaine Christiane Taubira, accusée de soutenir en tant que garde des sceaux, l’action d’Anticor, dont elle est par ailleurs membre).
    • Surprise, quelques sondés portent plainte pour « violation du secret des données personnelles » alors que le sondage a été réalisé dans les règles de l’art. Autour de Jean-François Robillon, on soupçonne les plaignants d’être téléguidés par l’opposition.
    • Nouvelle surprise, sur instruction du gouvernement français, le Procureur Général de Monaco (fonctionnaire français détaché) entame une action en justice contre Jean-François Robillon et son chef de cabinet Jean-Sébastien Fiorucci est carrément placé en garde-à-vue. Ca commence à puer le procès politique à plein nez…
    • Et en effet, l’action en justice passe alors à la vitesse supérieure : le Procureur général de Monaco, obtient la mobilisation des services de police et de la justice Française !
    • Puis, en violation totale du secret de l’instruction, il publie un communiqué de presse, commentant l’affaire.
    • C’est un lourde faute professionnelle, et le procureur général aurait dû être relevé de ses fonctions par son ministre de tutelle, qui n’est autre que Christiane Taubira. Mais elle ne bouge pas.
    Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.
    Le scandale est tellement étouffant que c’est un socialiste qui met en cause Taubira
    L’affaire devient tellement étouffante que c’est un socialiste, le député PS Arnaud Leroy, qui écrit à Christiane Taubira et la met en cause, ainsi que le gouvernement : « le Ministre d’Etat et le Procureur général ont justifié de leur action [en justice] … en alléguant d’une demande … de la Garde des Sceaux visant à affaiblir la société de sondages Opinion Way, considérée comme hostile ! ».
    Arnaud Leroy ajoute que « les moyens de la justice française semblent avoir été instrumentalisés à des fins politiques ». 
    Il accuse également le Procureur général de Monaco qui « a requis l’intervention des service de police et de la justice Française en dissimulant la réalité de ses investigations et en visant des infractions sans lien avec le sondage mis en cause ».
    Et il rappelle que la mobilisation des services de police et de la justice Française ont été fait en violation de l’article 3 de la convention franco monégasque de 2005 : « l’entraide doit être refusée dans l’hypothèse où la demande se rapporte à des infractions politiques ».
    Christiane Taubira, aucunement dérangée par les graves manquements de son procureur, ne sanctionne toujours pas. On est en pleine dictature politique, où le pouvoir autoritaire dont dispose Taubira est utilisé de façon discrétionnaire et pour abattre ses opposants au mépris des lois qu’elle est censée faire respecter.
    Mais Arnaud Leroy n’est pas au bout de ses surprises
    Attendant une condamnation ferme des méthodes du Procureur de Monaco, Arnaud Leroy n’est pas au bout de ses surprises…
    Jean-François Beynel, directeur-adjoint de Christiane Taubira, lui répond que la garde des Sceaux l’a chargé « de demander à ses services de lui transmettre tout élément d’information sur ce sujet ».
    Ou, si vous préférez, Beynel explique que Christiane Taubira a demandé à la Justice de violer le secret de l’enquête.
    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.
    Source : valeursactuelles.com
    – See more at: http://www.dreuz.info/2014/03/nouveau-scandale-politique-christiane-taubira-a-ordonne-de-violer-le-secret-dune-enquete-a-monaco/#sthash.34EmJNud.dpuf

    De quel tour de passe passe va nous gratifié le syndicaliste acharné défenseur, de cette gauche pourrie jusqu’à la moelle?

    Répondre
  8. Dr H.

    15/03/2014

    Quand la femme d’un sous-préfet prend un amant, le ministre de l’Intérieur est prévenu par les RG dans les 48h !… Qui peut croire sérieusement qu’on peut espionner le plus dangereux opposant du régime pendant des mois sans que l’information remonte ?

    Répondre
    • Oeildevraicon

      15/03/2014

      Mais personne, sauf….. l’ami Jojo.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      16/03/2014

      très juste, confrère, mais nous ne sommes pas en plein vaudeville, parce que ce genre est lui spirituel, mais bien dans une comédie de boulevard façon troisième république et qui faisait se gausser le bourgeois ventripotent et cocufié qui s’en régalait … et comme à la fin ( de la pièce ) le ridicule tue … il ne reste plus qu’à attendre l’effet … boomerang ou  » l’arroseur arrosé  » … je m’en délecte déjà le cortex pour 2017 si le Créateur me prête vie cela va sans dire

      Répondre
      • Oeildevraicon

        17/03/2014

        Avec ou sans l’aval du créateur, je voterai..
        Même si ce doit être de l’au-delà.

        Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    15/03/2014

    Monsieur Poisson s’inquiète pour les libertés individuelles et la protection de la vie privée ; j’ignore son parcours en tant député et depuis quand il l’est; cependant il nous faut bien constater que la police de la pensée ne date pas des seules  » périodes  » socialistes !

    Répondre
    • Agathe

      15/03/2014

      Oui, Balzac et Victor Hugo en parlaient déjà… Mais avec la technologie actuelle, c’est plus performant…

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        18/03/2014

        sans remonter dans un lointain passé et dans la Littérature, je pensais à des écrivaillons politiques plus contemporains

        Répondre
  10. 15/03/2014

    Peut-être que le peuple va enfin se réveiller lors des municipales et des européennes ?

    Répondre
    • Claude Roland

      17/03/2014

      LOL x 100… Je le croirai quand je le verrai ! LOL

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        18/03/2014

        si le cauchemar le réveille, le peuple, il se tourne sur l’autre côté et se rendort

        Répondre
  11. 14/03/2014

    Vous avez vu sa tête ? Cette ministre fait une tête bien sinistre à laquelle ses apparitions ne nous avaient pas habitué .
    Le mensonge qu’elle a conscience de dire semble lui rester en travers de la gorge.
    De toute façon , pour beaucoup , cette femme ministre de la Justice reste suspecte , suspecte d’avoir vomi abondamment sur la France dans les années où elle exigeait avec force l’indépendance de son DOM natal .
    Le fromager élyséen a eu bien tort de lui laisser ce maroquin .

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      16/03/2014

      c’est une tête qui ne mérite pas une mise à prix !

      Répondre
  12. HansImSchnoggeLoch

    14/03/2014

    Un ou deux jours plutôt cette affaire aurait pu influencer le classement des Bobards d’Or 2014.

    Répondre
  13. Agathe

    14/03/2014

    Vivre libre ou mourir !
    Proclamaient les pères fondateurs de la République Française en 1789 !

    Répondre
    • Claude Roland

      17/03/2014

      Et oui, la belle époque où les Français n’étaient pas castrés…

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        17/03/2014

        peut être mais un peu plus sanguinaires et surtout sans le moindre discernement !

        Répondre
        • Claude Roland

          18/03/2014

          Ah parce que actuellement, de nos jours, les Français sont capables de discernement ?!!!! Première nouvelle !!! Et bien il y en a vraiment 0.1 %, alors !

          Répondre
      • Dr H.

        17/03/2014

        « Jadis, il y avait les duels. Aujourd’hui, il n’y a plus que des têtes à claques… » (Auteur oublié.)

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          19/03/2014

          sous la Troisième ces duels s’arrêtaient à la première gouttelette de sang perlant sur lu bras ou une chemise , tout juste des estafilades pour  » laver  » son Honneur ; des duels  » bourgeois  » mais certainement pas des duels  » nobles  » … là encore du théâtre de boulevard , mais pas de tragédie !

          Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)