Alain Juppé : un étrange démocrate

Alain Juppé : un étrange démocrate

Après une éclipse d’une quinzaine d’années, Alain Juppé est revenu au ministère des Affaires étrangères, qu’il avait dirigé sous Balladur de 1993 à 1995. On le couvre de fleurs, on le submerge de compliments, on le juge capable de faire oublier les bévues d’Alliot-Marie et l’insignifiance de Kouchner. On murmure même qu’il ferait ombrage au Premier ministre et qu’au cas (improbable) où Sarkozy, plombé par les sondages, ne se représenterait pas, ce serait lui…

Le voilà donc redevenu « le meilleur d’entre nous », comme disait étourdiment Chirac, incapable de se rendre compte qu’il n’était pas difficile de se montrer moins mauvais que lui.

Malheureusement, si Juppé a laissé un bon souvenir en tant que ministre des Affaires étrangères, on oublie que, du printemps 1995 (élection de Chirac à la présidence) au printemps 1997 (désastreuse dissolution de l’Assemblée nationale), il a été un exécrable Premier ministre.
On garde de cette époque le souvenir des grandes grèves de l’automne 1995 et de sa maladroite expression « droit dans mes bottes », alors qu’il allait finalement céder aux manifestations populaires.

Toutefois, c’est un autre épisode, beaucoup moins connu, qui justifie cet article. À l’occasion d’une journée contre la violence, il s’était rendu, le 19 septembre 1996, à Montpel­lier où, pour sa venue, on avait réuni, au Centre régional de documentation pédagogique, 300 élèves de plusieurs lycées.
On considère, à juste titre, que les controverses politiques ou religieuses doivent cesser à la porte des écoles. Que les professeurs essayent d’endoctriner leurs élèves n’est donc pas admissible.
Et un Premier ministre, donc !
Or, au lieu de prononcer une sorte de conférence d’instruction civique dont les élèves avaient bien besoin, il avait manifesté de la haine pour un parti politique légalement constitué, qui avait comme point le plus important de son programme la lutte contre l’immigration.

Pourtant, les semaines précédentes, il avait dû faire face à une révolte de clandestins, qui avaient durablement occupé à Paris l’église Saint-Bernard. Il était donc inconséquent et, en outre, il avait oublié qu’il était le Premier ministre et qu’il s’adressait à des enfants.

Il avait accusé ce parti, le FN, qui prétendait défendre la France, de faire appel « aux sentiments les plus abjects de l’âme humaine ». Il avait qualifié son chef de « profondément, presque viscéralement, raciste, antisémite et xénophobe ». Et il avait affirmé : « Moi, personnellement, je le combats. Depuis les années 80, ma position vis-à-vis de lui n’a pas varié : il y a une incompatibilité totale entre mes convictions et les idées qu’il véhicule. Toute forme non seulement d’accord politique, mais d’indulgence ou de complaisance à l’égard de son parti est étrangère aux positions que j’ai prises. »
Ce n’était plus une conférence, mais un règlement de comptes personnel, dont les élèves étaient incroyablement pris comme témoins. C’était incon­venant. Certes, cela pouvait s’expliquer par le désir d’Alain Juppé d’étouffer les clameurs qui s’étaient élevées à gauche lorsqu’il avait fait forcer à coups de hache l’entrée de l’église où les clandestins s’étaient retranchés. Cela ne change rien au fait que la quasi totalité de ses auditeurs n’avaient pas encore l’âge de voter.

Huit mois plus tard, quand Chirac aurait dissous l’Assem­blée nationale dans l’espoir de donner un nouveau lustre à son Premier ministre, très impopulaire, leurs partisans allaient s’indigner que les candidats du FN qui le pouvaient, se soient maintenus au deuxième tour des élections législatives et aient ainsi provoqué la défaite de la droite modérée.
Attention ! À force de mépriser, d’écarter et d’insulter les partisans de la France française, en 2012 Sarkozy, Fillon et Juppé pourraient subir une défaite analogue à celle de 1997

Partager cette publication

(7) Commentaires

  • Rapin Répondre

    Mr LASSIEUR , vous êtes jaloux ou quoi ?????

    26/05/2011 à 18 h 18 min
  • Anonyme Répondre

    juste un petit rectificatif:      juppé n’a pas laissé un bon souvenir lorsqu’il était ministre des affaires étrangères entre 1993 et 1995.    il est accusé de complicité de génocide au rwanda en1994.            inutile de chercher ce qu’il a put faire de bien dans sa carrière,il ignore  ce que le mot  "bien" signifie.

    22/05/2011 à 4 h 30 min
  • La Perouse Répondre

    Dommage….il aurait pu être bon s’il n’avait pas été" Radsoc’ "! C’est désespérant de produire des élites qui détruisent l’entreprise !

    22/05/2011 à 0 h 58 min
  • NL Répondre

    Ne pas oublier d’autres exploits à son actif :

    – La tentative de vente de THOMSON INDUSTRIE à DAEWOO pour 1 francs symbolique. C »est la somme qu’il avait estimer recevoir de ce groupe coréen pour lui vendre ce fleuron de l’industrie française avec le transfert des technologies en prime. Le meilleur d’entre nous expliquait alors à la télévision, avec son ton de professeur "jesaistout",  que cette estimation était justifiée par les dettes accumulées par ce groupe, démontrant qu’il n’avait qu’une vision à court terme de petit comptable !!! Heureusement que cette tentative a échouée à son corp défendant ….

    – C’est encore "le meilleur d’entre nous" qui a fait entrer le patrimoine dans le calcul de l’ISF (alors que personne ne lui demandait quoi que ce soit)  introduisant de fait le syndrome de l’ile de Ré et mettant des français dans une situation impossible, les obligeant à vendre aux bobos gauche-caviar la maison de leurs ancêtres. Impots dont le gouvernement de Nicolas le Petit a eu toutes les peines  du monde à modifier, après être passé par le très impopulaire bouclier fiscal.

    – C’est enfin cet individu qui a fait aggraver les fameuse lois  Guessot (le  stalinien) sur la police de la pensée qui vous envoient direct en prison si vous avez le malheur de raconter une histoire Belge à vos amis !!

    Ce "monsieur plus" (de déséquilibre) du gouvernement  Chirac, par son action, a contribué à l’aggravation de l’état général de la France dans la droite ligne des dogmes dictatorials relayés par les médiats de masse à la solde du CAC40 qui minent l’occident en général et la France en particulier, depuis plus de 30 ans.

    Conclusion :  vivement 2012 ; UMPS dégage !!

    21/05/2011 à 3 h 54 min
  • ozone Répondre

    Que vous étes durs

    Il "fait bien" avec les meubles…

    18/05/2011 à 21 h 44 min
  • sas Répondre

    mais  monsieur lassiez…..a part la france et les francais quel risque pour lui et sa clique….

    sinon retrouver leurs rentes steriles dans leurs baronies respêctives réservées….SUR FONDS PUBLICS ET POGNON DES AUTRES…..

    ……ces enclumes sans ethiques ni morales sont trajectoirisées dès les grandes ecoles de la ripoublique…..ILS NE CHUTTENT ET NEREDESCENDENT JAMAIS…….quelque soit leurs bilans et leurs perversions….

    LA FRANCE EN CREVE…..

    …..et de droite ou de gauche ils vous l ont tous dit et déclarés avec des mines solidaires de connards pris la mains dans le pot a confiture : Peut importe que la pauvre soubrette black ait ete abusée……ce qui est insupportable c est le traitement "mediatique" du violeur……dont il est certain a 91% de ses propres aveux qu il n ait pas su retenir ses pulsion d etre supérieur et certainement élu….

    ……on l a présenté menotté…offense a cette caste d intouchables……QUI JOUENT TOUS LA PARTITION RIPOUBLIKAINE sans jamais a en avoir ni les inconvéniants ni les règles communes…..

    UMPS et toute cette clique est a chier……j ai maintenant définitivement honte d être français….je n appartient définitivement pas à cette france là…

    s’cusez je vais degueuler…

    sas

    nb : EN LIEN AVEC CETTE AFFAIRE MERDEUSE / qualitée de nos politiques…affaire banon et sa mere vice presidente de region……

     

    http://www.ina.fr/ardisson/tout-le-monde-en-parle/video/I09092717/tristane-banon-j-ai-oublie-de-la-tuer.fr.html

    18/05/2011 à 14 h 21 min
  • RaLeBolHenri Répondre

    On les sort par la porte,ils rentrent par la fenètre . A lain Juppé,c’est un  guignol et un tordu,,,,mais qu’à t’il fait ?……..pour la France ? le peuple qui trinque à chaque  fois,,,,à part semer la merde,faire des pompes à ChiChi,,,,et maintenant le revoilà,avec encore une idée lumineuse de notre bouillant présidant….  Sarkosi,,,,une ouverture à quoi,,,,,c’est le concour des nuls . En plus,,,des bruits,,,,Juppète aux présidentielle ???? . On s’en sort d’une belle avec DSK,à gauche,,,,, et voilà que la droite nous ouvre la boite à claque  d’incompétants et nous sert notre juppète,,,,mais j’usqu’à quand on va nous prendre pour des cons . LA CHUTE DE L’EMPIRE ROMAIN,,,,,ON Y EST……les barbares,à l’interrieurs et à nos frontières,,,,,,,notre armée,infiltrée par des pensées mondialiste et destructives,,,,par des envahisseurs d’une autre culture,tout cela appouvé et soutenu par une gauche à la pensée unique prédatrice donneuse de leçon !!!!!!! BREF, ON EST FOUTTU . J’attend 2012 avec impatience . Un Français,RA LE BOL .

    18/05/2011 à 12 h 52 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *