Allocations familiales : le gouvernement fidèle à l'universalité

Posté le novembre 21, 2009, 12:00
36 secs

Face à l’inquiétude du président de la caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf), Jean-Louis Deroussen, qui évoquait la volonté de députés UMP de remettre en cause l’universalité
des allocations familiales, Nadine Morano, secrétaire d’Etat à la famille, a rappelé jeudi l’engagement ferme du Président Sarkozy à ne pas y toucher.

Il n’est donc pas question d’une mise sous condition de ressources de ces prestations.

Il faut rappeler que les allocations familiales ont été créées pour soutenir la natalité française. Il ne s’agit pas à proprement parler de prestations sociales comme le croient trop de
personnes, induites en erreur par le discours médiatique, la gestion paritaire de cette caisse (de même que des caisses sociales) ou par le fait qu’elles sont la contreparties de cotisations
salariales et patronales.

Les allocations familiales sont bien une politique publique de soutien des familles qui, en ayant des enfants, assument la charge du renouvellement des générations et donnent un avenir au
pays.
Nul doute que les choses seraient plus claires si elles étaient versées sur le budget de l’Etat, qui assumerait ainsi politiquement et financièrement cette politique
nataliste.