Allons-nous nous réveiller?

Posté le mars 02, 2021, 8:45
3 mins

Au bout de quelques jours, on ne parle déjà presque plus de Didier Lemaire, ce professeur de philosophie qui a eu le front de dire publiquement que Trappes, où il enseignait, n’était plus une ville française et que le salafisme y gagnait du terrain.

Accusé de mensonge et «d’islamophobie» par le maire de Trappes Ali Rabeh, l’enseignant a dû renoncer à faire cours à ses élèves et se trouve sous protection policière depuis la décapitation de Samuel Paty – à la suite de laquelle il avait signé une tribune appelant à résister à l’islamisme.

Cette énième affaire est symptomatique de la dégradation du climat en France.

De toute évidence, dans certaines villes, l’appareil d’État ne s’estime plus assez fort pour résister à la charia – ni surtout pour protéger les Français qui s’y opposent.

Il est également significatif que Didier Lemaire ne soit pas vraiment un «extrémiste» de droite, mais plutôt, comme beaucoup d’enseignants, un homme de gauche (il a même voté Macron en 2017).

Mais, en réalité, c’est toute l’institution scolaire qui se trouve tétanisée devant la menace. Selon l’ancien inspecteur général Jean-Pierre Obin, seuls 6% des enseignants sont formés pour faire face aux atteintes à la laïcité.

L’institution oscille entre une défense de ses membres et une peur panique d’apparaître «islamophobe» – surtout dans ces quartiers où l’islam est devenu majoritaire.

On a dit que Samuel Paty avait été «lâché» par sa hiérarchie – même si l’information a été démentie. Mais, que ce soit vrai ou non, ce qui saute aux yeux, c’est que l’Éducation nationale (et, plus généralement, la France) est fascinée par l’islam radical, comme la proie par le serpent : elle sait que c’est un ennemi mortel, mais elle ne parvient plus à réagir et s’abandonne à la mort.

Qu’aujourd’hui encore, après tant d’assassinats, on en soit encore aux débats byzantins sur la distinction islam-islamisme en dit long!

Il n’existe qu’une attitude possible pour survivre: refuser la fascination, se redresser et chasser le serpent.

Ce qui, en l’occurrence, veut dire: cesser d’être impressionné par l’accusation paralysante d’islamophobie, fermer les frontières et dire clairement à quelles conditions les musulmans peuvent demeurer sur notre sol.

Le projet de loi sur le séparatisme est, de ce point de vue, une nouvelle occasion manquée!

10 réponses à l'article : Allons-nous nous réveiller?

  1. quinctius cincinnatus

    04/03/2021

    mais vous êtes parfaitement réveillé , vous vivez tout simplement un cauchemar éveillé

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    03/03/2021

    je doute fort que Monsieur Didier Lemaire apprécie d’ avoir son portrait dans  » Les 4 Vérités « 

    Répondre
    • ELEVENTH

      04/03/2021

      Posez lui donc la question.
      Mais vous auriez peut être préféré voir le portrait de quelqu’un d’autre. Celle du maire du bled concerné par exemple.

      Répondre
    • quinctius cincinnatus

      04/03/2021

      nous savons, par le Media, que Monsieur Didier Lemaire a une  » sensibilité de gauche  » c’ est à dire  » républicaine  » et qu’ il n’ a jamais été une  » grande gueule « , un … matamore du type bas du front

      Répondre
      • ELEVENTH

        06/03/2021

        Si ce Lemaire a une « sensibilité de gauche » comme vous dites, alors son discours n’en a que plus de valeur. Cela vous échappe

        Vous pouvez le considérer comme un matamore si vous voulez, mais dites nous quand vous êtes allé supporter ce lanceur d’alerte que pour ma part je respecte car il a fait preuve de courage ce qui est loin d’être le cas de la majorité du monde enseignant, toutes tendances con fondues : de vrais dhimmis avant l’heure.

        Lancer du « bas du front » à tous propos comme les connards qualifient leurs opposants de fachistes démontre leur ânerie totale.
        Les paysans ont coutume de dire « c’est à la fin de la foire que l’on compte les bouses » . Avec vous, on peut commencer dès le début.
        Asseyez au moins de limiter vos âneries si vous voulez être un tant soit peu crédible.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          08/03/2021

          votre citation de champ de foire s’ imposait !

          vous devriez retourner en classes primaires pour y apprendre à lire CORRECTEMENT , c’ est à dire COMPRENDRE ce qui est exprimé avec clarté

          je n’ ai jamais dit que Monsieur Didier Lemaire était un matamore , mais que les bas du front dont vous êtes l’ étaient très souvent

          Répondre
          • ELEVENTH

            09/03/2021

            Mon pauvre !
            Il vous faut d’urgence consulter un vrai psychiatre, tant votre façon minable de tenter de vous raccrocher aux branches est désolante.
            Et merci encore de me qualifier de bas du front : je vous répète que cela prouverait, au moins que j’en ai un de front. Vous, j’en doute, mais je m’en fous. Capisce ? crétinus.

  3. ELEVENTH

    03/03/2021

    Avec un « marchand de sable » comme jupitérus, les gens ne sont pas près de se réveiller : le zig va même totalement les abrutir. Et si cela ne suffisait pas , le voila qui recommence à nous flageller avec l’ algérie qui ne cessera jamais de nous détester, tout en voulant profiter de notre pays.
    Alors, dormez bien, les petits…tandis que l’on vous fait les poches, et de temps à autre la peau.

    Répondre
  4. HansImSchnoggeLoch

    02/03/2021

    Le réveil?

    Il n’est pas pour demain ni pour le lendemain.
    Pour le moment le confinement et le couvre-feu incitent plutôt à la résignation.
    Les agit-props du gouvernement macronien utilisent tous les moyens pour embobiner les citoyennes et citoyens.
    La tv et la presse aux ordres déversent leurs arguties à longueur de journées et arrivent à abrutir pratiquement toutes celles et tous ceux qui les écoutent.

    L’année 2021 est déjà très mal engagée et avec Macron le pire est encore devant nous.

    Répondre
  5. quinctius cincinnatus

    02/03/2021

    la France a peur, les Français ont peur

    chacun réagit à sa façon profil bas ou coups de gueule

    en Politique ( comme en Société ) il faut des règles et que ces règles soient respectées

     » s’ ils sont libres, mais ils ne sont pas libres en tout , ils ont un Maître la LOI ( despotès nomos ) »

    Démarate ancien Roi de Sparte parlant de ses compatriotes à Xerxès Grand Roi des Perses

    alors lorsque je constate l’ indignation que soulève à droite le jugement rendu à l’ encontre de Nicolas Sarkozy , le magouilleur levantin …

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)