AME : arrêter la pompe aspirante

AME : arrêter la pompe aspirante

C’est le ministre de la Santé, Roselyne Bachelot qui a confirmé hier (voir ici) ce que nous soupçonnions : l’aide aux clandestins,
via l’aide médicale d’Etat (A.M.E), est ruineuse pour le système de santé français.

D’un côté, les gouvernements essaient de rassurer les Français en ne cessant de répéter que les clandestins ne sont que quelques
centaines de milliers, oubliant que chaque année connaît sa vague de régularisation, transformant comme par magie les clandestins en immigrés puis en Français.

De l’autre, la ministre reconnaît que l’A.M.E, destinée uniquement aux clandestins, représente 30% du budget du ministère de la
santé !
Soit autant que si les clandestins étaient 20 millions de personne !

l’A.M.E est donc bien une pompe qui aspire les moyens du ministère aux dépens des Français, c’est-à-dire des
contribuables.
Ceux-ci ne servent qu’à financer un système au service d’une autre population… On ferait aussi bien de transférer ces sommes directement dans les pays d’origine à
condition qu’ils retiennent leur population. Cela éviterait l’engorgement du système de soins français, de l’hébergement d’urgence, des transports en commun, l’esclavaghe économique, la
prostitution bas de gamme et bien d’autres maux.

 

L’urgence n’est pas seulement de créer un « timbre d’entrée » comme l’a annoncé R. Bachelot. Avec 15 euros par personne,
le système n’est pas prêt d’être à l’équilibre, mais d’arrêter cette pompe aspirante des prestations sociales pour les clandestins et les immigrés qui ruine notre pays et alimente la
substitution de population.

 

 

 Morin, ami de
l’immigration
Les vieilles lunes d’Aubry « il y a un lien entre immigration et délinquance » La vraie parole de l’Eglise sur l’immigrationLa France, n°1 de la naturalisation Vanneste : Sarkozy doit écouter le peuple, pas Minc  /Le PS, parti des immigrés   /

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: