"Améliorer la sécurité partout" C. Guéant

Posté le 01 mars , 2011, 10:53
17 secs

Le ministre de l’Intérieur Claude Guéant entend «améliorer la sécurité partout», jusque «dans les villages» et pas uniquement «en Seine-Saint-Denis et à Marseille», a-t-il expliqué aujourd’hui à Chartres où il a effectué sa première sortie dans ses nouvelles fonctions.

Après avoir visité le groupement de la gendarmerie d’Eure-et-Loir à Lucé et la direction départementale de la sécurité publique à Chartres, le ministre a expliqué avoir «voulu voir la façon dont se posent les problèmes de sécurité dans une agglomération moyenne et la façon dont la police et la gendarmerie s’organisaient pour répondre aux questions de sécurité dans un lieu qui n’est ni la Seine-Saint-Denis, ni Marseille.»

«Tous les Français ont droit à la sécurité et mon combat sera de protéger tous les Français, d’améliorer la sécurité partout», a-t-il déclaré. Le Figaro/AFP

3 Commentaires sur : "Améliorer la sécurité partout" C. Guéant

  1. jean BAUD

    2 mars 2011

    C’est comique,il vaut mieux en rire,je viens de lire sur la méme page à l’instant méme que la Sté HLM était contrainte de fuir ses locaux en banlieue,son personnel étant agressé et son directeur menacé de mort,cela donne un tout petit aperçu du travail qui attend ce nouvean ministre qui a joué un rôle d’éminence grise au palais et qui est disqualifié depuis longtemps!fort heurement pour lui,le ridicule ne tue pas…Le plus grave,c’est que la sécurité des personnes fait partie intégrante des trois fonctions régaliennes qui ne sont plus assurées depuis longtemps et qui constituent les seules missions de l’Etat à l’exclusion de toute autre…

    Répondre
  2. Segal

    2 mars 2011

    des mots, des rodomontades d’estrade électorale.
    Voilà 15 ans qu’il est chargé du programme dont “les meilleurs d’entre nous”nous rebatent les oreilles,et puis quoi?

    Répondre
  3. doe jane

    2 mars 2011

    paroles…paroles… que voulez vous attendre d’un haut fonctionnaire qui ne décroche pas à 66 ans; c’est toujours + pour cette classe, politique voyou et toujours – pour les contribuables pressurés pour leurs besoins sans limites

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)