Apéritif saucisson-pinard le 14juillet

Apéritif saucisson-pinard le 14juillet

Pour fêter son premier anniversaire et le 14 jullet, la Droite Populaire convie la presse à un apéro saucisson-pinard. Il n’en fallait pas plus pour déchaîner les chiens de garde de la pensée :

« L’image ci-contre est le communiqué de presse envoyé à toutes les rédactions françaises afin de célébrer le premier anniversaire de ce funeste collectif. La Droite Populaire y convie la presse à un « apéritif saucisson vin rouge afin de fêter dignement la fête nationale ».

Chacun aura fait le lien avec les opérations saucisson pinard goûtées par les identitaires et autres extrémistes.

Que doit comprendre un journaliste musulman invité à cette conférence de presse ? Manifestement, le buffet ne lui est pas ouvert.

Cette opération-là prend une dimension odieuse par son association avec la fête nationale. Elle est finalement anti-nationale. J’aurais même tendance à penser qu’elle va jusqu’à souiller le drapeau si présent dans leur invitation.

Ne croyez pas que j’aie un souci avec l’identité nationale : nos côtes, nos vallons, nos clochers coulent dans mes veines en même temps que le saucisson et le pinard. Je n’ai aucune leçon à recevoir à cet égard, mais je n’ai pas l’identité exclusive.

Que faut-il donc comprendre par cette invitation ? Qu’il convient de boire du vin rouge et manger du saucisson pour « fêter dignement la fête nationale » ? Qu’un vrai français boit du vin rouge et mange du saucisson ? Bref, qu’un musulman n’est pas un vrai français…

Si cela ne vous convainc pas, reprenons la scène : que doit comprendre un journaliste musulman invité à cette conférence de presse ? Manifestement, le buffet ne lui est pas ouvert. Manifestement, avec la Droite Populaire, il ne lui est pas permis de « fêter dignement la fête nationale ». A supposer qu’il soit seulement digne de fêter la fête nationale. Bref, ce sont des députés de la Nation qui excluent symboliquement des Français de la Nation, en raison de leur religion1. Il faut que cette invitation soit le pas de trop. […]Koz via Atlantico« 

 

Partager cette publication