Appliquer les réformes voulues par les Français

Appliquer les réformes voulues par les Français

Ne vous y trompez pas, M. Fillon : la gauche rampante, celle qui nivelle par le bas, celle des syndicats ouvriéristes, celle qui a recours à la rue pour punir la société au travail qui la nourrit, cette gauche sur fonds de commerce marxiste s’agitera toujours pour réveiller nos vieux démons égalitaristes qui, seuls, assurent sa survie électorale

: la lutte des classes, le refus du bon sens et de la remise en question personnelle, l’entretien de la pauvreté économique et de la médiocrité culturelle par l’exploitation médiatisée du sentiment de compassion que tout homme éprouve pour l’exclu.

En 2007, la majorité a été élue pour enrayer cette imposture dénoncée, pendant la campagne présidentielle, par M. Sarkozy, ce qu’a confirmé le programme de réformes du président de la République, et sa mise en oeuvre par votre gouvernement !

Ne gaspillez pas trop d’énergie à essayer de convaincre les médias qui, trouvant dans cette déstructuration nationale leur intérêt commercial, nous inoculent une pensée sans avenir pour le citoyen comme pour le pays.

Ces mots, dont nous sommes gavés quotidiennement sous prétexte de faire « rêver », ne peuvent remplacer les actes qui font, et qui sont la vie. Encouragez les citoyens à agir, à travailler, à partager en ayant le courage d’afficher leurs convictions, celles qui font échec à cette pensée dérisoire et nuisible, en développant nos entreprises sources d’emploi, une justice débarrassée d’a priori idéologiques, une éducation et une culture de qualité ouvertes sur le monde, une économie permettant la production d’un gâteau à partager avec les vrais exclus de la société, plutôt qu’une mainmise d’un État budgétivore pour nourrir pléthore de citoyens paresseux, insatisfaits et insatiables.

Monsieur le Premier ministre, la majorité des citoyens qui fait vivre ce pays ne peut plus se laisser abuser par les mots, en laissant quelques réformettes de façade masquer les misères qui rongent, de l’intérieur, le corps de notre société.

Nous souhaitons que notre Président, soutenu par sa majorité, aille au bout de ce qu’il a promis, et ne confonde pas manoeuvre tactique et buts à atteindre !

Les buts ? Le développement par la prospérité, et le partage équitable par une assistance éclairée à ceux et celles en incapacité involontaire d’autonomie.

Les moyens ? Une économie libérale avec arbitrage de l’État, un appareil judiciaire responsable de ses actes, un droit de grève sous contrôle des usagers, une éducation nationale autonome, libérée du diktat syndical, dispensatrice de savoirs autant que de savoirs être et de savoirs faire, une politique internationale privilégiant sans atermoiement nos alliances naturelles et spirituelles, européenne et atlantique, un co-développement avec nos ex-colonies dans un partenariat actif débarrassé des procès en repentance savamment entretenus par les lobbies qui en vivent.

Partager cette publication

(5) Commentaires

  • Dagmar Répondre

    Pour une fois je suis d’acc aves Jaures.

    Sarko ne s’est JAMAIS défine comme libéral. Pourqoui vouv vouss adressez à lui???

    IL  ‘y avait pas de candidat libéral. Mais il y avait un candidat HORS-SYSTEM à savoir JMLP, qui seul a pu fair ballayer le système en place, stabiliser l’économie et faire la place à une évolution possible. ;Mais le peuple souverain se croyait a la star ac.

    Tans pis

    Dagmar

    16/07/2007 à 13 h 15 min
  • Dagmar Répondre

    M.Zetlner

    tout cela a été dit et redit et redit une 50 000  000 fois. Le peule souverain a choisi son suiscide.

    Sarko ( et Fillon, a sa botte, encore moins) ne fera rien de cela car il ne l’a pas promis.

     IL n’a pas promis la liberté de la parole, qui est la base de tous les libertés et la base de l’économie libérale. Il n’a jamais promis égalité devant la loi, ce qui condamnerait immédiatement les grévistes -terroristes et obligerait poursuivre en  justice rapidement et avec détermination tous ceux qui sont impliqués dans des dizaines dossiers comme Crédit Lyonais, pour un cité un seul.

    Il n’a jamais promis la non-intervention de l’Etat dans l’économie ce qui aurait pour conséquence  la faillite de la SECU et autres monstres étatiques.

    Il n’a jamais promis la baisse radicale des impôts de toute sorte accompagnée par une réduction drastique de gaspillage étatique…..avec -obligatoirement , la liberté de la parole obligerait – la réduction drastique d’immigration tsunami assistée,

    Il n’a jamais promis la protection de la propriété privé, ce qui empêcherait les réquisitions des terrains privés, achetés avec  l’argant gagnés par le travail, pour y loger les gens de voyage, qui eux ne payent pas les taxes de toutes sortes. Les terrains sont rendus aux proprietaires saccagés, et pour plusieurs annés infertils. Des années de travail assasinées.

    Par contre il a copié des USA, avec 20 de retard, la discrimination positive. Celle-ci a été vigoureusement critiquée aux USA par les intelectuelles des minorités ethniques, car elle accentue les tensions raciales. Aux USA la discrimination positive a été abandonée.

    Il a promis l’intervention de l’Etat dans l’économie, il augmente les impôts indirectement, il n’a jamais promis de revenir sur les 35H.   Il recrute des gauchistes à tour de bras.

    Que voulez vous??? Vous l’avez voté!!!!! Vous avez ce que vous avez choisi. C’est trop tard de se mordre les doits.

    16/07/2007 à 13 h 09 min
  • Jaures Répondre

    Bien dit M Zetlner ! Sauf que Sarkozy n’appliquera jamais ce programme, d’abord parceque les Français ne le veulent pas (parlez leur de la TVA sociale par exemple) et que ça ne marche pas. Où avez-vous vu que Sarkozy se définit comme un libéral. D’ailleurs, ses premières réformes ne sont pas "libérales": sa détaxation de l’héritage favorise les rentiers, encourager l’acquisition de logement n’a rien de libéral (cela freine la mobilité) et ses allégements d’impôts sont payés par la dette. Si vous avez voté pour lui vous vous ètes trompé  (d’ailleurs, il n’y avait aucun véritable candidat libéral aux élections).

    12/07/2007 à 18 h 09 min
  • MINUX75 Répondre

    Bonjour SARKO est un technicien du pouvoir comme l’ont été ses predecesseurs, c’est au fond le type de personnage qu’élisent les français. Les techniciens du pouvoir n’ont qu’un seul principe, se faire réélire et devenir d’éléctions en éléctions des inoxydables, leur rêve est de mourrir à l’élysée à 94 ans après 40 ans de pouvoir. D’un point de vue politique, les techniciens du pouvoir parlent de réforme mais sont hyper conservateurs, il ne leur déplait pas de fabriquer du chômage et de la pauvreté si cela peut les faire réélire. Ne nous y trompons pas, en dépit des statistiques truquées, le bilan de SARKOSY sera nul, aucune importance, les français voteront et revoteront UMPS histoire de bien montrer qu’ils aiment les techniciens du pouvoir et que l’immobilisme politique sur fonds de discours à base de réformitude leur plaît. à bientôt

    12/07/2007 à 12 h 15 min
  • jacques Répondre

    Bravo, très bien dit.

    Je propose Zetlner comme premier ministre, ou mieux encore, comme président.

    12/07/2007 à 2 h 23 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: