Après l’euphorie électorale, le temps du sectarisme

Après l’euphorie électorale, le temps du sectarisme

Derrière la bonhomie de façade du nouveau président Hollande, ce que j’ai craint, le 6 mai au soir, ce n’est pas tant la catastrophe économique (bien sûr les socialistes nous y conduiront plus vite que ne l’aurait fait Nicolas Sarkozy, mais, de toute façon, les gouvernants français, fonctionnant sur des logiciels archi-périmés, ne pouvaient que nous conduire à la faillite), que le sectarisme de la nouvelle équipe gouvernementale.
Dans ce domaine du sectarisme, je crains que le Premier ministre ne soit, comme dirait Audiard, un « mètre-étalon ».

Il me souvient qu’à la veille des élections municipales de 2008, le site Rue89, pourtant pas réputé de droite, avait créé une petite polémique, rapidement étouffée, à propos d’une lettre de Jean-Marc Ayrault, maire de Nantes et candidat à sa propre succession, qui demandait aux militants socialistes les noms des opposants notoires à la municipalité. Cela ne contribue pas à me rassurer…

En toute hypothèse, depuis la loi des suspects de 1793, la gauche a une forte propension à ficher ses adversaires politiques. Ce qui est d’autant plus problématique que, pour la gauche, selon le mot fameux, quand on est politiquement minoritaire, on a juridiquement tort !

Ces derniers jours, nous avons eu droit à une petite tempête médiatique sur l’usage un peu particulier que Mme Duflot a fait de « son » contingent de Légion d’Honneur pour le 14 juillet.

À en croire les gazettes, les amis politiques de notre sémillante ministre du Logement y seraient un peu trop représentés. Ce qui ne doit pas être peu dire, quand on sait comment font les autres ministres !

Ce sectarisme crève tellement les yeux qu’il a même frappé un certain Robert Rochefort, vice-président du Modem, le parti de François Bayrou.
Robert Rochefort, interrogé par le quotidien « La Croix », déclarait lundi 6 août : « Je regrette simplement le comportement politicien brutal et sectaire du PS. » Cette analyse a d’autant plus de poids que l’entretien a pour objectif de faire savoir que le Modem était « disponible » pour un élargissement de la nouvelle majorité et pour une entrée au gouvernement.

Par un étrange aveuglement, l’opinion publique continue à faire comme si la « tyrannie » et « l’obscurantisme » étaient de droite. Pourtant, il est évident que la dictature idéologique et le sectarisme intellectuel et politique sont davantage du côté de la gauche. Et ce n’est pas la moindre des raisons de mon attachement à la droite !

Partager cette publication

(5) Commentaires

  • TROBLABAL Répondre

    C’est curieux ce titre : "……… LE TEMPS DU SECTARISME"

    Ma parole, mais vous vous réveillez après mille ans, comme la belle au bois dormant!

    Il n’y a pas de "temps du sectarisme" avec la gauche. Elle a toujours été sectaire et, pour une bonne partie de ses supporters, imbue d’une supposée supériorité intellectuelle qui s’appliquerait même aux plus cons d’entre eux – et ils sont légions, croyez moi-.

    Déjà âgé, je me souviens de ma jeunesse dans un quartier polulaire de Paris (maintenant devenu un Bamako bis – (Chateau Rouge/La Chapelle) : la plupart de mes copains étaient cocos convaincus. La seule différence avec maintenant est qu’alors ces cocos allaient au boulot et, s’ils croyaient dur comme fer en un avenir radieux stalinien, ils avaient une profonde honneteté intellectuelle, ce qui ne les auraient pas empèchés de tabasser ceux qui ne pensaient pas comme eux.  Mais malheur aux agresseurs de vieux,femmes et d’enfants : s’il le fallait on montait un traquenard et le "coupable" se souvenait toute sa vie du traitement.

    Maintenant, il ne reste que les opportunistes, les fainéants et les faux-culs prêt a brader votre vie et leur pays a n’importe qui pourvu qu’ils puissent encore conserver un peu leurs sinécures.

    Je ne comprends pas non plus cette mise en avant de leurs think thank, a moins qu’il ne reste que des idiots en face. Ce n’est pas parce que des idéologues ou des opportunistes vous balancent n’importe quelle connerie que vous devez y croire. Losque vous lisez les articles de ce genre d’officine, c’est la plupart du temps d’un vide sidéral. Alors, l’emprise intellectuelle de ces gigotos, c’est bon pour les tarés, c’est tout.

    19/08/2012 à 15 h 56 min
  • Daniel Répondre

    Homère
    Belle manière de donner les grandes lignes de la destruction en marche.  Par contre appeler cela une révolution prête à confusion. Disons une régression, peut-être.
    Mais comment ne pas associer l’UMP à cette régression puisque leurs intérêts,  leurs objectifs et leurs outils sont sensiblement les mêmes. Les actes et les choix politiques: peu de différences. Et pour ce qui est de l’immigration, on a vu. Quand au référendum, on a vu aussi.  
    Voter ne sert qu’à légitimer l’idée que ces individus nous représentent. Ce qui est faux puisqu’ils ne sont pas responsables de notre chute en l’ayant organisée.

    15/08/2012 à 22 h 22 min
  • HOMERE Répondre

    Les socialistes sont devenus une caste intolérante et méprisante.Leur suffisance n’a d’égale que leur condescendance vers les "autres" ignorants des bienfaits de leur société aseptisée et élitiste.A l’instar des baronnies régionales et départementales,ils distribuent prébendes et largesses aux populations qui leurs sont favorables,autant que les serfs moyenâgeux.Appuyés par des think thanks chargés de baliser leur doctrine selon la sociologie et l’ethnologie du moment,ils installent les conditions nécessaires à la perennité du socialisme..Aidés en celà par les sectes maçonniques,ils déroulent le tapis de l’immigration et préparent le changement de population en France.Pour cette raison,on peut considérer que ce parti est non seulement sectaire (çà on le savait) mais génocidaire du peuple de France (différent du peuple des français).Terra Nova est l’une de ces officines qui a contribué à la mise en place des conditions ethniques de la nouvelle France.En celà,il s’agit de la plus grande révolution de notre histoire,mettant aux oubliettes celle de 1789,ainsi que le siècle des lumières et même les deux guerres mondiales.Tout celà dans la bonne humeur et dans la gaité de participer à la mort de son pays…..ce suicide collectif est planifié depuis belle lurette,et accepté par les veaux français.

    C’est y pas beau çà ?

    J’en frissonne……je sent le socialisme qui vit en moi comme mes globules,monter irrésistiblement vers mon cerveau pour entrer en jouissance absolue,en un orgasme cosmique (avec un s)……

    14/08/2012 à 17 h 29 min
  • Anonyme Répondre

    « Des dommages à long terme difficiles à gommer » ?!!! La phrase est conciliante… Un désastre dont on ne peut mesurer l’ampleur que quelques décennies plus tard ; mais trop tard pour y remédier. Et vous ne parler pas de leur condescendance envers tous ceux qui ne pensent pas comme eux. Vous oubliez leur soi-disant humanisme qui n’est qu’une forme cachée de lâcheté puante ! Et vous oubliez surtout leur hypocrisie genre « j’aime pas les riches, mais seulement leur confort car je le suis déjà…riche ». Ils distribuent l’argent des autres, surtout pas le leur. Ils descendent parmi le peuple mais ne vivent pas avec le peuple. Ils s’allient électoralement avec les néo-staliniens dont les émules assassinent encore sauvagement dans le monde (juifs compris), et ce depuis des décennies !!! ils passent leur temps à montrer la paille dans l’oeil de leurs adversaires et oublient la poutre dans le leur. Bref, « mauvaise foi, hypocrisie et jalousie » est leur crédo ; celui des médiocres.

    09/08/2012 à 9 h 28 min
  • Huluberlu Répondre

    Dans leur course effrénée vers l’égalitarisme, qu’ils baptisent "justice", les gens de gauche font preuve d’un certain autisme collectif, et en arrivent à ignorer les réalités humaines. Ce qui explique leurs passages écourtés aux hautes responsabilités. Malheureusement, dans l’exercice même bref de leur pouvoir, ils causent des dommages à long terme difficiles à gommer.

    08/08/2012 à 16 h 43 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: