Aux ordres d’un cadavre

Aux ordres d’un cadavre

Quand Maurice Druon publia « La France aux ordres d’un cadavre », il faisait allusion au cadavre de l’Union soviétique. Il pourrait aujourd’hui écrire l’opus 2, en parlant cette fois du cadavre de François Mitterrand.

[/membership]

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

Ce dernier a, en effet, tout mis en œuvre pour diviser la droite. Et nos « responsables » soi-disant de droite sont tombés dans le panneau. Souvenez-vous de la façon dont Jacques Chirac a « flingué » son ami Charles Millon, au motif qu’il avait « accepté les voix du FN ». Du fond de sa tombe, Mitterrand doit jubiler en voyant François Fillon, le soir même de son échec du premier tour, expliquer que son ennemi, c’était le FN.

Objection, ce qui nous importe, c’est l’ennemi de vos électeurs. Et cet ennemi, c’est le socialisme. En tout cas, ne comptez pas sur moi pour revoter pour les amis de M. Fillon ![/membership]

Pour lire la suite vous devez être abonné au 4 Vérités Hebdo.

Se connecter Inscription

Pierre Amédée Perrier
[email protected]

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • Janvier Répondre

    Idem pour moi

    18/05/2017 à 12 h 12 min
  • Hilarion Répondre

    Et bien moi non plus. J’ai eu une onde se sympathie pour Fillon, ne serait-ce qu’en raison de l’acharnement dont il a été l’objet. Mais son ralliement à Macron, c’est à dire au système qui a produit sa perte m’ont dégouté à tout jamais de voter pour tous les invertébrés UMPLR et consorts

    18/05/2017 à 11 h 31 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *