Bien sûr qu’il faut des alliances UMP-FN !

Posté le 28 août , 2013, 9:32
3 mins

Jean-François Copé faisait dimanche 25 août sa rentrée politique à Châteaurenard, dans les Bouches du Rhône.

Beaucoup de thèmes qu’il a abordés me semblent parfaitement justes.

Oui, il est nécessaire de défendre les libertés contre la criminalité, contre le fiscalisme, contre le politiquement correct, contre l’arbitraire socialiste… Oui, nous en avons assez, et plus qu’assez, du laxisme de la « justice » de Taubira, des lois liberticides, des hausses d’impôt, de l’allergie socialo-communiste à la propriété et à l’esprit d’entreprise…

Par ailleurs, je suis évidemment d’accord avec Jean-François Copé pour que toutes les élections de 2014 (municipales, eu­ropéennes et sénatoriales) soient un désastre pour la gauche en général, et le Parti socialiste en particulier.

Mais, pour renverser le socialisme actuellement triomphant, il n’y a pas deux méthodes : il faut une union de tous les anti-socialistes.

Et, là, je ne suis plus du tout d’accord avec Jean-François Copé. Car, dans son discours de Châteaurenard, il a annoncé qu’il refuserait toute alliance avec le Front national.

Personne ne demande à l’UMP de partager l’intégralité du programme du FN.

Mais de répondre à cette question simple, quand elle se pose : préférez-vous vous allier avec le PS ou avec le FN ?

Or, l’UMP continue à donner l’impression de préférer la première option.

Dans plusieurs villes de France, des notables UMP pourraient figurer sur des listes socialistes. C’est le cas à Noeux-les-Mines dans le Pas-de-Calais ou à Allauch dans les Bouches-du-Rhône. En général, les intéressés invoquent alors des projets communs d’intérêt local qui justifierait cette alliance.

Soit. Mais pourquoi n’en irait-il pas de même pour une alliance avec le FN ? Pourquoi les élus UMP qui ont indiqué leur désir de s’allier avec le FN dans le Val-d’Oise, la Somme ou le Gard devraient-ils, eux, être exclus ? Et l’argument selon lequel le FN voudrait la mort de l’UMP est bien faible, car on suppose que le PS est au moins aussi hostile à l’UMP que le FN…

Tant que l’UMP n’aura pas laissé au moins certains de ses membres s’allier avec le FN pour des élections locales, nous ne saurons pas si le principal parti d’opposition a vraiment abandonné le funeste front républicain. Et, bien que la droite soit majoritaire en France, nous continuerons à offrir le pouvoir aux socialo-communistes pour notre plus grand malheur !

19 Commentaires sur : Bien sûr qu’il faut des alliances UMP-FN !

  1. Roban

    29 août 2013

    Mon dernier commentaire s’adressait en réponse à Christiane, mais il s’adresse également aux autres commentateurs, notamment à Lucius.

    Répondre
  2. Roban

    29 août 2013

    ” Il n’y a qu’une solution, c’est l’espoir que le FN rassemblera le plus grand nombre derrière lui.”
    C’est un espoir, il en rassemblera sans doute beaucoup, aux prochaines municipales et il sera peut-être au second tour en 2017 mais je doute que Marine soit élue. La gauche et la droite molle ont trop peur du FN et une grande partie des français restent “diabolisés” par les bévues de JMLP !

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    29 août 2013

    Sur une intervention militaire française en Syrie, faisons un bilan à ce jour :

    – sont POUR : le P.S. , l’U.M.P. ( y compris Sarkozy d’après les ” indiscrétions ” de Hortefeux )

    – sont CONTRE : le F.N. , D.L.R. , le M.O.D.E.M, le F. de G. .et … Villepin ( chiraquien )

    – ne savent pas ( encore ) : Borloo … évidemment ( on est Centriste ou on ne l’est pas ! )

    c’est à mon avis une bonne grille de lecture

    Répondre
  4. HOMERE

    29 août 2013

    Je partage entièrement l’avis de Jaurès,le FN est devenu un parti d’extrême gauche avec un programme néo communiste qui ne dépareille en rien celui des troskystes.Seule la question patriotique peut trouver des échos dans la droite UMP.
    Afin d’attirer le populo/prolo,le FN est devenu un parti anti capitaliste,anti Européen très à la mode dans les milieux populaires.(Rappelons que son Vice Président Phillipot vient tout droit du MRC de Chevènement)
    Dans ces conditions il se met lui même hors jeux dans une hypothétique alliance avec l’UMP ou d’autres partis de droite assurant ainsi de prochaines victoires pour la gauche.
    JE DIS TRES HUMBLEMENT A MONSIEUR ROUXEL QU’IL N’Y AURA PAS d’ALLIANCE TANT QU’IL N’Y AURA PAS DE RAPPROCHEMENT POLITIQUE……ET C’EST PAS DEMAIN LA VEILLE…..DEMANDEZ DONC A MADAME LE PEN !!

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      29 août 2013

      vous ne voudriez tout de même pas que le F.N. adopte ( toutes ) les axiomes de l’U.M.P. … déjà, se rendre sur la tombe de de Gaulle était en soi-même une trahison aux yeux de beaucoup de ” nationalistes ” …. quant à laisser entendre que l’U.M.P. serait libérale cela en fera rire plus d’un y compris sur ce blog …
      à ma connaissance un seul parti de droite n’est ni atlantiste, ni bruxellophile, ni étatiste c’est le ” parti de la France “

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        29 août 2013

        tous les axiomes of course

        Répondre
  5. Roban

    28 août 2013

    ” je ne suis plus du tout d’accord avec Jean-François Copé. Car, dans son discours de Châteaurenard, il a annoncé qu’il refuserait toute alliance avec le Front national”
    Moi non plus !
    Et le pire : “Dans plusieurs villes de France, des notables UMP pourraient figurer sur des listes socialistes.”
    Autrement dit l’UMP n’est pas seulement une droite molle mais une droite de gauche !

    Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    28 août 2013

    Si on a encore un peu de jugement , on se rend facilement compte que le programme économique et social ( retraites ) du F.N. est d’essence ” populiste ” …
    Si on a encore un peu de jugement , on se rend facilement compte que leS programmeS proposéS par les ” ténors ” et :les diva ( d’opérettes ) de l’U.M.P. ( Barouin, Wauquiez, Le Maire , N. K.-M., Fillon , Copé … ) sont tout aussi inadaptéS à la situation économique, démographique, éducationnelles etc … contemporaine

    Nous avons donc pour l’instant le choix entre différents … fossiles

    Répondre
  7. Christiane

    28 août 2013

    Il est faux de penser que l’ UMP est de droite, ils ont toujours partagé les idées socialistes, particulièrement vis-à-vis de l’ Europe, de la finance internationale et de l’immigration. Ils ont toujours donné leurs voix à la gauche au deuxième tour des élections. Il est inutile d’attendre un revirement de leur part, cela ne correspond nullement à leurs idées politiques si toutefois ils en ont mais, leur ambition est supérieure à leur sens du bien commun qui pèse bien peu dans la balance.

    Répondre
    • Jaures

      28 août 2013

      Pardonnez-moi de vous contredire mais nombre de propositions du FN sont plus de gauche que celles de l’UMP.
      Le FN veut revenir à la retraite à 60 ans, propose des nationalisations (“francisations”), indexation des salaires sur l’inflation, TVA majorée sur les produits de luxe, hausse des impôts sur les sociétés du cac 40, encadrements des prix, remise en cause des 35h que si cela conduit à des augmentations de salaire,…
      Maintenant, montrez-moi des propositions de l’UMP conjointes à celles du FN.

      Répondre
  8. quinctius cincinnatus

    28 août 2013

    SURTOUT PAS !

    ou bien vous votez U.M.P. et vous serez C.O.C.U. , ou bien vous votez F.N. avec un petit espoir de sursaut national

    si les ” 4 V² ” ont l’intention de rassembler les droites pour que l’U.M.P. les phagocyte et trahisse une fois encore son électorat , très peu pour moi … et pour bien d’autres aussi

    PLUS de bulletins BLANCS ou NULS votez “Nationaliste” , sans états d’âme, c’est à dire le plus souvent F.N. !

    Répondre
  9. GODICHEAU

    28 août 2013

    Ce que vous ne semblez pas voir, Monsieur Rouxel, c’est que les Copé, les Fillon, les NKM, etc.., sont dans la parlotte et qu’ils y resteront ad vitam aeternam.
    Tout ce qu’on peut espérer, c’est construire un nouveau parti qui mettra ces gens-là sur la touche, afin d’avoir une droite présentable et efficace, capable de s’allier, là où c’est nécessaire, avec le FN.

    Répondre
  10. 28 août 2013

    Il est évident que les propos de J.F.C. sont pour le moins choquants. En effet, s’allier avec le P.S., qui même est allié avec le P.C., Front de Gauche, les verts, serait normal, mais horreur s’allier avec le F.N. serait abject. Et pourquoi donc? Est ce que M.L.P. est pestiférée, tout comme ses milliers d’électeurs? Le F.N. sera le seul parti de droite dans peu de temps. Je suis militant U.M.P. et je pense (je ne suis pas le seul) que ce comportement est bien fâcheux pour le retour de la droite au pouvoir.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      28 août 2013

      sans compter sa récente prise de position hollandaise pour un intervention militaire française en Syrie … votre Président intérimaire et par défaut(s) c’est un ” resucé ” de Sarkozy … vous avez vraiment l’art à l’U.M.P. de propulser au pouvoir des imbéciles !

      Répondre
  11. 28 août 2013

    Tous les pays se droitisent, mais nous, on se gauchise !
    Même Cuba et la Corée du nord font des efforts…
    Nos politiques ont perdu toute combativité. Ils abandonnent le terrain aux marxistes.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      28 août 2013

      la preuve le neveu de Kim Jong il est, cette année, élève de …. Sciences – Po Paris … sans doute pour parfaire ses connaissances en un Dirigisme marxo- compatible !

      Répondre
  12. M.d'O.

    28 août 2013

    Confrontés à une gauche de tous les cynismes, qu’est-ce qui ,véritablement,empêche les droites de poser un seul “culot” ..(Peut-être salvateur ? ) Tous les arguments de cet empêchement seraient bienvenus….

    Répondre
  13. Jaures

    28 août 2013

    La contradiction est dans le fait de clamer à longueur d’articles et de commentaires que PS et UMP sont semblables (UMPS) pour ensuite envisager une alliance avec l’une ou l’autre des formations.D’ailleurs le FN lui-même le refuse systématiquement, qualifiant l’UMPS “d’ultralibéral”.
    Car pourquoi s’allier avec l’UMP ? Finalement, si l’on prend par exemple les retraites, la position de l’UMP qui souhaite pousser l’âge de départ jusqu’à 65 ans est plus éloignée de celle du FN (qui veut revenir à 60 ans) que les propositions du gouvernement (maintien à 62 ans).
    On pourrait citer bien d’autres exemples: la défense des services publics, le refus de ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux, … Parfois le FN rejoint même le Front de Gauche (nationalisations) voire le NPA (sortie de l’euro).
    De toute façon, une alliance aurait un effet neutre: seuls les militants, qui ne pensent qu’à gagner sans réellement voir les implications politiques, souhaitent une telle union. Les candidats perdraient d’un côté ce qu’ils gagneraient de l’autre et, une fois élus, seraient bien embarrassés de tels alliés.

    Répondre
    • Oeildevraicon

      28 août 2013

      A force de parler pour son église, on fini par en détruire le clocher et ériger des minarets à leur place. UMPS

      Répondre

Répondre

  • (pas publié)