Bioéthique : un mauvais film au service des lobbies

Posté le juillet 28, 2020, 5:42
6 mins

Après une nouvelle crise (prise), en couleurs, celle jaune des gilets, puis celle noire du virus, quoi de mieux qu’un nouveau scénario, un plan B (il y en a toujours un, nous avait-on dit), pour prendre des mesures, des réformes nécessaires : économique, sociale, fiscale, industrielle, agricole, territoriale ?

La reprise des zones de non-droits ? Non, là, vous rêvez, le gardien du troupeau n’a pas les épaules assez larges pour récupérer la brebis égarée. Quant au troupeau, les loups sont déjà dedans pour s’en occuper.

Rembobinez, revenez sur terre, la seule pugnacité de ce président jupitérien sera de faire accepter nos dettes par les pays européens plus fourmis que nous, qui sommes cigales.
La France désindustrialisée remboursera à l’Europe passoire.

Aucune transcendance, aucune étoffe, pas de valeurs, car aucun enracinement, encore moins de fruit, chez l’hôte du loft story élyséen. Tartuffe chez les dingos. Il n’en restera rien.
Alors quoi la série B de l’été ? La piscine est bien en place à Brégançon ?

Avec la série B, « plus belle sera la vie », plus haute en couleurs bigarrées. La tyrannie de l’ultra-minoritaire, tout à son profit, pourra toujours mieux s’exprimer, avec une théorie détournée des droits de l’homme, nouvelle dialectique post-marxiste, qui se victimise au détriment du plus faible pour réclamer de nouveaux droits sociétaux entre autres.
Cela vaut bien un passage de loi en urgence vitale, n’est-ce pas ?

Plus vite que pour le covid, où vous pouviez attendre chez vous et sans traitement, votre fin, en silence.

Comment vous n’êtes pas d’accord ? Discrimination alors ! Racisme sociétal, vous dira-t-on. Et puis, taisez-vous, si Avia était là …

Non, aucun grand projet pour l’avenir de ce pays et de son peuple, mais une théâtralisation de la vie et du vivant en en faisant un « acte » ou des actes successifs, quitte à ce qu’ils soient contre nature, eugénistes et j’en passe, faisant de la vie quelque chose de changeant, parfaitement indécis, parfaitement individualiste, au bon vouloir du film que chacun voudrait se faire, ou que les autres voudraient faire pour vous !

Tout cela faisant d’une chimère une « réalité », de par la loi pour tenter d’y croire, pour faire plus vrai que nature.

Ce serait la répétitivité de ces actes qui ferait leur légitimité.

Toute cette loi-scénario, bien sûr, se laissera écrire, et même si les auteurs en sont autorisés par leur mandat, cela n’en fera pas une vérité intrinsèque, immuable et respectable, car ce n’est pas la première fois qu’il y a des apprentis sorciers.

Qui ne dit mot consent. En son temps, Franz Jäggerstätter, objecteur de conscience autricien au nazisme, n’a pas suivi le troupeau qui est allé dans le précipice.

Deux mères pour un enfant, chimères homme-animal, et puis – pourquoi pas ? – l’avortement à la veille de l’accouchement, sélection des embryons : voilà le projet le plus important des lobbies ultras et du gouvernement, pour l’avenir de la France. Et surtout pour les finances des laboratoires !

Pour cela, remaniement d’opérette, il faut bien un gouvernement élargi avec 50 % de conseillers en plus, pour faire passer « la pilule » aux Français et préparer le prochain épisode, la présidentielle.

Un bon coup de « com » et l’audimat repart.

Non, l’État n’est pas là pour faire des économies, car il a vos portefeuilles pour se « servir », et la faillite sera pour vous.

Non, il n’est pas là pour avoir une vision d’avenir de la France, il est là pour appliquer une « gérance » mondiale et asseoir ses acteurs travestis en politiques, aux places de pouvoirs.

Pourtant, à chaque élection, tous gaullistes, et en mai, tous fidèles de Jeanne d’Arc – le sens de « servir » n’était pas le même à l’époque.

C’est pourtant eux qui, comme Vichy, baissent les armes devant l’adversité. Pire même : à les écouter, cela serait une chance pour la France.

Les couleuvres sont de plus en plus grosses à avaler, les yeux exorbités. Reste à savoir quand arrivera l’indigestion, comme dans un mauvais film !

7 réponses à l'article : Bioéthique : un mauvais film au service des lobbies

  1. ELEVENTH

    06/08/2020

    Et un nouveau commentaire en « modération » (entendez en annulation) . Ca devient une mode. Pas étonnant que beaucoup s’abstiennent de poster.
    Décidément, j’ai fais une connerie de retenter un retour. Les 4V, maintenant, c’est foiré complet.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      08/08/2020

      il est, me semble t il, plutôt sain pour son image , son avenir et pour ce qui lui restait encore d’ une crédibilité bien entamée auprès des personnes éduquées, que la Rédaction des  » 4 Vérités  » s’ abstienne , après examen, de diffuser la prose des caractériels et des psychopathes qui inondaient son blog de leurs grossièretés répétitives ; j’ espère qu’ elle poursuivra dans cette voie intelligente et constructive

      Répondre
      • ELEVENTH

        09/08/2020

        Cher monsieur Q.Q. : vous allez être déçu de constater que contrairement à vos souhaits de monopoliser les commentaires, celui qui avait été écarté est finalement passé. Voir ci-dessous.
        Ceci dit, même s’il est de votre habitude de dénigrer tout ce que d’autre écrivent, ne pensez vous pas (s’il vous arrive de penser) que vous vous ridiculisez en traitant les gens de psychopathes, vous qui en affichez toutes les caractéristiques ?
        Allez, retournez dans votre porcherie de coprophage. Et lachez nous les baskets .
        Nous avons la décence de ne pas demander votre bannissement, alors que vous avez déjà fait fuir de ce site nombre d’anciens commentateurs d’un autre niveau que le votre.

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          09/08/2020

          je vous remercie de votre commentaire et de sa réduction à la coprophagie

          la  » merde  » semble être, d’ ailleurs, la matière la plus noble pour beaucoup sur ce blog

          à part cela vous êtes un beauf et vous serez toujours un perdant, un cocu !

          salutations

          Répondre
  2. ELEVENTH

    06/08/2020

    Il semblerait qu’à l’occasion du vote de cette loi, les « progressistes » et les tantouzes de droate avec, ont inclus la possibilité d’avortement à 9 mois moins un jour si l’on estime que « l’embryon » – à un jour près il serait né – serait défectueux. Voila où nous ont menés le mariage gay, les lois lesbiennes, les procréation avec n’importe quoi et bientot la création de chimères.
    Mais, notre intelligence nationale va surement nous affirmer que tout cela ne constitue que des « incivilités »…comme le fait de vous planter un couteau dans le ventre, après tout. Il faut « les » comprendre.
    Mais il y a urgence d’aller se pavaner à Beyrouth pour un remettre une couche. Ca ne coute rien « c’est l’état qui paie » disait son mentor.

    Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    05/08/2020

    par idéologie  » progressiste  » les digues de la plus simple prudence naturelle ont été sapées

    Répondre
  4. Gérard Pierre

    03/08/2020

    Les apprentis sorciers de la macronie sont en train de renouer avec les pratiques de la médecine nazie ! …… on « bricole » sans scrupule la matière humaine !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)