Bonus : les footballeurs mieux lotis que les banquiers

Posté le janvier 17, 2009, 12:00
32 secs

Nicolas Anelka, joueur de l’équipe de France de football jouant en Angleterre, vient de se
répandre dans la presse en dénonçant l’hypocrisie de la société française envers l’argent.
Le joueur déclare qu’il ne reviendra pas jouer en France. On se souvient pourtant qu’il avait fait jouer toutes ses relations pour revenir au Paris Saint Germain (qu’il avait quitté pour un
juteux contrat à 19 ans) quand il était en situation d’échec en Espagne…

Nicolas Anelka ne veut pas donner 50% de ses revenus au fisc, préférant les garder pour ses enfants. On le comprend ! La France est tout de même le pays qui l’a formé et qui le
paye quand il joue pour la sélection nationale…

A ce propos, on notera que pour leurs primes, les footballeurs et leur sélectionneur sont mieux lotis que les banquiers. La presse a évoqué les 826 000 euros que Raymond Domenech
percevra pour avoir qualifié l’équipe de France pour la coupe du monde. Etrangement, aucun politique n’a demandé une taxation exceptionnelle des primes de nos hommes du ballon rond
!