Brice Hortefeux : l’arroseur arrosé

Posté le septembre 15, 2009, 12:00
4 mins

Le Landerneau politico-médiatique ne bruisse que des propos de Brice Hortefeux enregistrés à son insu lors des universités d’été de l’UMP, à Seignosse.

À propos d’un militant d’origine maghrébine qui voulait poser avec lui sur une photo, le ministre de l’Intérieur aurait déclaré : « Il en faut toujours un. Quand il y en a un ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. »

Immédiatement interpellé par toutes les belles consciences « humanistes » et droitdelhommistes, le ministre s’est défendu en disant que ce propos visait les Auvergnats, qui auraient été trop nombreux à ses côtés lors de ces universités d’été.
En premier lieu, il est intéressant qu’un homme politique se plaigne d’avoir autour de lui trop de ses électeurs. Si Hortefeux a du mal à supporter les Auvergnats, il existe une solution bien simple : ne pas aller les voir et ne pas quémander leurs suffrages !

Par ailleurs, on voit mal pourquoi dire qu’il y a trop d’Auvergnats ne serait pas un problème, alors que dire qu’il y a trop de Français d’origine maghrébine en serait un.
Ou, plutôt, si, on voit trop bien : les Français de fraîche date et les étrangers ont plus de droits en France que les Français « de souche ». Merci pour nous !

Si l’on comprend bien cette agitation, il n’est donc plus permis de dire que le nombre des immigrés d’origine maghrébine peut constituer un problème (par exemple pour leur intégration dans la communauté nationale). On peut faire toutes les plaisanteries vaseuses que l’on voudra, à condition de bien cibler la communauté visée…

À côté des lois gravement liberticides qui nous empêchent de parler sereinement, il existe ainsi une forme de censure, non strictement légale, mais encore plus efficace.

Brice Hortefeux vient d’en faire l’amère expérience. Souhaitons que cela lui serve de leçon. On ne peut jamais satisfaire la gauche antiraciste, si l’on est « estampillé » de droite. La seule façon d’obtenir une sorte de pacte de non-agression consiste à apporter en permanence sur un plateau la tête de ses voisins. C’est ainsi que le ministre de l’Intérieur avait offert la tête du préfet Girot de Langlade aux hordes du politiquement correct.

Mais, hormis le caractère gravement immoral de tels « lâchages » (avant même de savoir si l’incriminé est coupable), c’est de très mauvaise politique : quand son tour est venu, Hortefeux n’a plus trouvé grand monde pour le soutenir. Comprendra-t-il enfin l’intérêt de l’entente à droite ?

41 réponses à l'article : Brice Hortefeux : l’arroseur arrosé

  1. Anonyme

    24/09/2009

    Maître Pink-thinker

    Vous êtes bien trop madré pour affirmer une opinion mais vos insinuations sont si appuyées qu ‘ elles valent largemenent une profession de foi. Je n’ ai jamais affirmé que vous aviez une sympathie pour ce cher Arafat mais je faisais un petit rappel en histoire. Quand à l’ allusion au mot camarade au sujet des musulmans, vous les défendez avec tant de vigueur que je finirais pas croire que vous êtes des cousins.

    Pour les excuses , vous devriez en faire en permanence aux autres intervenants de ce site pour vos sempiternels louvoiements .

    Pour les supporters du PSG, il suffit d’ ouvrir l’ oeil et non se contenter de photographies dirigées incluses dans un une feuille de choux de vos lectures habituelles.

    Répondre
  2. stefek

    22/09/2009

    "la grandeur d’un metier est de réunir des hommes"   A. DE SAINT-EXUPERY.

    Répondre
  3. Candide

    22/09/2009

    Dixit Joresse" : "Je ne vois pas où est la contradiction entre communautés et nation".
    Eh bien, moi non plus, bien sûr. Tout le monde est d’accord là-dessus. Mais une fois de plus, vous jouez à votre jeu favori qui consiste à enfoncer des portes ouvertes puis à brasser du vent pour esquiver les vraies questions. Et, au passage, grand merci à vous de m’avoir expliqué ce qu’est une communauté, je vous en sais infiniment gré : sans vous, j’aurais forcément terminé ma vie complètement « nunuche » sur la question. Et compte tenu de mon âge, on peut dire qu’il était grand temps que vous éclairiez ma lanterne !
    En arrière-plan de mes propos, il y avait bien sûr la question du multiculturalisme, tellement patente que tout le monde l’a perçue sans qu’il soit besoin de la nommer. Mais parmi ce « tout le monde », il y a ceux qui ont le courage de regarder les choses en face et de les dire, et ceux qui, comme vous, préfèrent les regarder de biais et les taire, la simple idée d’admettre ce genre de vérité les faisant généralement culpabiliser à mort pour toutes sortes de mauvaises raisons. Le multiculturalisme qui par ailleurs ne peut plus se regarder sans considérer aussi le poids et l’activisme de certaines des communautés récentes sur nos sols. Si vous préférez vous mentir à vous-même et gommer purement et simplement ce qui mettrait vos démonstrations par terre, grand bien vous fasse. Pendant longtemps, des gens se sont arc-boutés contre l’idée que la terre était ronde. Ce qui n’empêchait pas notre chère planète de l’être. Le multiculturalisme mal dosé, c’est bien cela qui fait la différence entre les communautés des Français d’avant, il n’y a pas bien longtemps, et les communautés des Français d’aujourd’hui : les premières étaient issues pour leur très grande majorité d’une même entité géographique – la France, et accessoirement l’Europe – et avaient au-delà des différences un socle commun historique, ethnique, linguistique, culturel, religieux suffisamment large pour qu’elles éprouvent ce sentiment d’appartenance et d’unité qui permet de définir une Nation. Pour ce qui est des secondes, je me préserve du ridicule qu’il y aurait à vous rappeler, à vous, ce qu’il en est. Vous qui n’hésitez pas à prendre la défense de gens qui ont l’arrogance, l’outrecuidance, de venir écrire sur ce site : "bientôt, l’islam va mettre bon ordre en France".  Vous que cela semble satisfaire au plus haut point qu’il y ait 150 ou 180 nationalités représentées parmi les élèves de certains lycées et donc parmi les habitants d’un quartier, d’une cité. Vous qui, il y a quelque temps, nous avez confessé que vous aidez régulièrement ceux que les âmes prétendument charitables dénomment de façon pudibonde et inexacte « les sans papiers », autre biais dialectique traduisant là encore le refus de voir la réalité telle qu’elle est : ces gens ont des papiers, dans leur pays ; chez nous ils sont des clandestins, c’est-à-dire des contrevenants, des gens en infraction grave. Ce qui serait néanmoins sans grande conséquence s’ils n’arrivaient pas à jet continu depuis des décennies, grossissant indûment les rangs déjà par trop étoffés des immigrants légaux. Phénomène alarmant qu’on ne peut pas dissocier des chiffres suivants qui sont lourds de conséquences  : population mondiale en 1950 = 2 milliards d’individus, population mondiale 2009 = 7,5 milliards d’individus, population mondiale 2050 = 9 à 10 milliards d’individus.
    Mais j’ai bien conscience que, malgré leur poids, ce ne sont pas ces quelques arguments qui feront voir aux activistes roses, rouges, verts, une plus grande fraction du spectre lumineux. S’ils ont des enfants, leur arrivent-ils de se poser la question de l’avenir, pas rose du tout, qu’ils contribuent à leur façonner ?  

    Répondre
  4. Jaures

    22/09/2009

    Siniq, si j’ai écrit quelque part qu’une éducation, quelle quelle soit, produirait mécaniquement des "monstres sanguinaires", j’attends que vous me ressortiez précisément où et quand. Je vous précise, par ailleurs, que je n’ai jamais eu de "petits camarades" dans la division Handschar et n’ai jamais eu de sympathie pour Yasser Arafat. Si vous trouvez, de ma plume, un texte qui corrobore vos affirmations, je quitte ce site définitivement, sinon j’accepte par avance vos humbles excuses.

    Pour les supporters du PSG je me range définitivement à votre avis d’expert.

    Répondre
  5. UN chouka

    22/09/2009

    Peut etre qu’il y a des gens dont les intérets sont divèrgeants ?

    1  seul exemple:

    L’Avèrgnat a des droits que le "clandèstin invisible" n’asemble t’il  pas ?   🙁

    C’est alors que le vieux retraité Auvèrgnat,devenu inutile ,prétend haut et fort que  lui a  des droits (" naturellement  jugés injustes par ces advèrsaires pèfides qui palpent au "noir" )  ,puisqu’il  a cotisé durant des décénies  pour palper honètement sa retraite a la fin du contrat ,comme il a contribué a la modèrnisation de ce petit coin de bonheur  ? 😉

    La  "course a la nationalité" ("t’és rassiste" pour te foutre la "mèr..),n’est elle pas aussi celle des ctioyens ayants droit a …………………payer des impots,a  cotiser a une retraite garantie par l’état (poil au doigt)……………………….a s’opposer aux fachos d’ici ou de là,a larguer(les droits imposés avec violence )des sèctes abuseuses de confiance avec ou sans barbe …………….  ? 😀

    Finalement ,je crois que les "agresseurs racistes" qui harcèlent les Auvèrgnats, sont peut etre  en réalité des "bandits"  déguisés en honètes citoyens pour plumer les pigeons naifs ?  :->

    Enfin, c’est mon avis de vieux travailleur du bas .

    Répondre
  6. Anonyme

    22/09/2009

    @ notre Pink-thinker

    J’ ai beau être habitué à vos changements de sens et atermoiements mais il y a des moments où vous arrivez à me surprendre.

    Pour la division Charlemagne à cette époque, il aurait été difficile d’en être autrement mais vos petits camarades n’étaient pas en reste, renseignez vous sur la Division Handschar sous le parrainage du Grand Muphty de Jérusalem un grand oncle d’ un certain Yasser Arafat.

    Le rappel que je fis au sujet de l’ éducation judéo-chrétienne de Manouchian c’est en réponse à votre post sur l’ adoption par les couples homosexuels de jeunes enfants ou vous fustigiez cette éducation qui ne donnait que des monstres sanguinaires, alors on se prend les pieds dans le tapis.

    A l’ époque de l’ armée d’ Afrique, les soldats indigènes étaient tous des volontaires sauf les métropolitains vivant dans des départements , d’ après vous les Zouaves de quelle origine étaient ils ?

    Vous ne parlez pas d’ intégration parfaite mais vos commentaires en transpirent fortement.

    Pour les supporters du PSG, je parle par expérience et vous me balancez une photo prise où et quand, par qui et pour quelle feuille de choux "le petit socialiste illustré" !

    Mais c’est une habitude, empruntez un bout de ceci par là mis au hasard par ici pour le critiquer sans retenue.

    Répondre
  7. Jaures

    21/09/2009

    Cher Siniq, je tire de votre post fort documenté que l’on peut être Arménien, avoir suivi une éducation judéo-chrétienne, et devenir Français, patriote résistant et communiste. Comme quoi rien n’est écrit, d’autres ayant profité d’ une éducation similaire (mais pas dans le même milieu) ont suivi une trajectoire opposée. Je ne me souviens pas avoir jamais parlé "d’intégration parfaite" dans aucune de mes interventions. Merci donc de m’en communiquer les références.

    En Provence, il y avait plus de 20 nationalités avec notamment des Camerounais, Algériens, Sénégalais, Marocains (120 000 soldats dans l’armée Française, rien que pour ce pays) aux côtés de Britanniques, Français et Américains.

    Vous avez raison, beaucoup de membres de la division Charlemagne étaient des anciens de la Légion des Volontaires Français contre le Bolchévisme. Le premier de leur critère de recrutement était … être Français de souche.

    Quant aux supporters du PSG (voir ci-dessous) je serais surpris qu’ils soient tous Portugais ou Algériens.

    Répondre
  8. Anonyme

    20/09/2009

    On peut tout reprocher à nôtre Pink-thinker sauf de coller à l’ actualité cinématographique, il oublie de dire que Manouchian avait une éducation judéo chrétienne comme la plupart de ces disciples tous d’ origine juive venus de pays où le communiste n’ avait pas encore fait de ravages pourtant, les diverses agissement du camarade Staline;qui pour la petite histoire participa au dépeçage de la Pologne et essaya de phagocyter la petite Finlande mal lui en pris, les skieurs finnois rirent un lourd tribut aux "Ivans" de l’ armée rouge aurait pu leurs faire comprendre à quel point que le parti pour lequel ils se battaient les aurait vendu dès que possible et pourquoi ne pas se posait la question, il faut rappeler la désertion de Thorez en 40 qui fut acheminer dans les meilleurs conditions en URSS par la Reishweir de l’ Allemagne d’ Hitler et que ce dernier appelait les soldats français à déserter des forces combattantes françaises qui combattait selon lui les soldats des forces du peuple allemand, on nage en plein délire.

    Oser un rapprochement entre les résistant de la FTP-MOI et nos « d’jeunes » de banlieue pour sacraliser vos idées de l’ intégration parfaite frise l’ indécence mais ce style de rapprochement est une habitude qui vous est familière.

     

    Les volontaires de la Division Charlemagne étaient les survivants de la LVF contre le bolchevisme avec un certains Doriot ancien communiste lui même, il devait savoir de quoi il causait le gars!

    La force Garbo débarqua le lendemain du débarquement en Provence, Les trois quarts de la Force Garbo  étaient sous commandement français avec pour moitié de troupes des colonies et dans ces troupes coloniales beaucoup étaient des français habitant les Colonies.

    Pour les supporters du PSG que vous devriez cotoyer un peu plus car vous eriez surpris par la composition ethnique de ces derniers, pour exemple, quelques un de mes collègues sont de fervents aficionados de ce club l’ un est d’ origine portugaise, un autre espagnole encore un autre algérienne, le seul ayant un teint gaulois, il n’est point un buveur de bière mais plutôt de Coca, je reconnais une américanisation forcée de l’ opium des masses.

    Répondre
  9. melimelo

    19/09/2009

     

    Tout à fait d’accord avec Minux75, ceci n’est pas une gaffe.

    C’est voulu et prévu, imaginez un peu un Ministre qui se comporte comme le premier c.. venu !

    Technique de communication à l’intention d’une certaine catégorie de personnes pour remporter de nouvelles élections.

    Répondre
  10. Anonyme

    19/09/2009

    CANDIDE : je salue votre lucidité, notamment à propos de Joresse.

    RICHA3 : c’est nouveau, vous ne le saviez pas ?  Les Auvergnats sont une race descendants d’extraterrestres Celtes dénommés Arvernes (dont je suis)  hé hé !

     

    @ ESSOUL : vous avez choisi de vivre la domination animale tandis que de très nombreuses femmes musulmanes souhaiteraient bien la fuir si on leur offrait le choix.  Il y a des masochistes partout.  C’est votre choix.  Mais à mon avis il est primitif.  Il y a des gens qui se donnent des grand objectifs dans la vie, et d’autres qui se contentent de peu car ce peu les épate déjà. Il y a des femmes pour qui faire des enfants est l’aboutissement suprême et ultime de leur vie, comme les lapines d’ailleurs. Je préfère les propos de Wafa SULTAN, une femme moderne très cultivée, très diplômée et réaliste que je respecte pour sa lucidité et son courage immense.

     

    Répondre
  11. Jaures

    19/09/2009

    A candide: Je ne vois pas où est la contradiction entre communautés et nation. Les communautés peuvent être religieuses, régionales, professionnelles. Une communauté est un ensemble social ayant des caractères ou des intérêts communs. On parle de communauté agricole, Bretonne, Antillaise, catholique, …Cela n’empêche pas l’ensemble de ces communautés de se retrouver au sein d’une même nation. Qui était, en 1944, le plus Français entre un Manouchian résistant Arménien communiste et un Robert Brasillach bon bourgeois nourrit de culture classique finalement collabo antisémite ? Les soldats de la Force Garbo, dont la moitié étaient des Africains, ou les les volontaires de la division Charlemagne ?

    Ce n’est pas à la quantité de porc ou de bière ingurgité que l’on reconnaît un membre de sa communauté. Ou bien je vous laisse avec les supporters du PSG qui s’accomodent aisément de vos critères.

    Répondre
  12. françois

    19/09/2009

     Jaures, je ne sais pas où vous avez lu dans mes propos " tout relève-t-il de l’opinion"? Maintenant, dire qu’un argumentaire, aussi construit soit il ne fera pas changer d’avis quelqu’un de mauvaise foi, quelle découverte! mais peut-être fera-t-elle changer d’avis des gens honnêtes qui écoutent. De toutes façons, empêcher de s’exprimer ce même quelqu’un ne lui fera pas changer d’avis non plus. Pendant des décénies, dans le paradis bolchevique, il n’était pas toléré de dire autre chose que ce qui était dans la ligne du parti. Est ce le modèle après lequel vous courrez? Quand à votre dernière phrase, des profs ont fait pendant des années (et font encore) l’appologie de Lénine, Marx ou Mao sans que cela n’ait choqué les bonnes consciences si attentifs à la salubrité des idées! Je maintiens ce que j’ai dit: Laisser à ceux qui ne pensent pas comme vous la possibilité de convainvre ou de se ridiculiser, laisser leur la possibilité de faire marcher leur cervelle , laisser leur la possibilité de choisir et ne leur prémâchez pas ce qu’ils doivent dire, croire ou penser!  

    Répondre
  13. HansImSchnoggeLoch

    19/09/2009

    La personne soit-disant arabe qui a eu droit au commentaire de Brice Hortefeux est en réalité d’origine Kabyle. De plus cette personne n’est pas un musulman pratiquant.
    Comme il n’y a pas mal de chrétiens qui ne pratiquent plus leur religion cela devrait être facilement compréhensible pour tout le monde que cette personne a été instrumentalisée par la gôôche, les bobos et les embusqués de tous bords comme une fausse victime.
    Je me demande si cette personne a réellement apprécié de se faire défendre contre son gré sur ces critères complètement erronnés.
    Voir: http://www.insolent.fr/

     

    Répondre
  14. MINUX75

    19/09/2009

    Bonjour

    Toute cette histoire est cousue de fil blanc, depuis les dernières élections, tout le monde sait que l’antiracisme ne rapporte plus de voix. Harlem desir a fait un score déplorable aux dernières élections européennes, aussi la cause de l’anti-racisme est devenue une vraie PATATE CHAUDE: Elle fait perdre des voix à quiconque cherche à la défendre. Les socialistes qui sont tombés dans le panneau en adoptant l’attitude de vierges éffarouchés éperdues d’indignation vont sûrement perdre les prochaines éléctions présidentielles et ce en dépit d’une gestion désastreuse de notre petit nicolas.

    Le discours "républicain" ne semble plus faire recette, aussi pour communiquer, utilise t’on la technique de la caméra qui continue de tourner "sans que l’intéréssé soit au courant". En matière de positionnement politique, on ne fait pas mieux. Cela remplace dix discours "républicains". Un bon positionnement, c’est l’assurance de gagner les éléctions.     

    Répondre
  15. Candide

    18/09/2009

    Une fois de plus, revoici  "Joresse-le-redresseur-des-torts-fantasmés » effarouché comme une adolescente pubère qui aurait lu une phrase un peu leste. Plus rose encore qu’à l’accoutumée du fait de l’indignation dont il est saisi, il s’empresse de revêtir sa tenue préférée, l’armure de Don Quichotte,  d’enfourcher Rossinante  –  qui n’en peut pourtant plus, la pauvre bête !  -   et de foncer aveuglément sur ceux que sa cervelle chamboulée lui désigne comme de dangereux ennemis : "Moi, ce qui m’a le plus choqué dans cette vidéo, au delà de la plaisanterie grasse, ce sont les commentaires des autres personnages: "Il est bien intégré, lui, il mange du porc et boit de la bière !" .Une fois de plus, ses neurones otages des dogmes de sa chapelle (quoique, maintenant, il me semble qu’en ce qui le concerne il serait plus approprié de dire "de sa mosquée"), lui jouent un mauvais tour. Car ce qui est choquant dans cette histoire, ce n’est pas que des gens puissent commenter le fait que le maghrébin en question mange du porc et boive de la bière. Oui, cet homme a droit aux mêmes libertés que tout un chacun dans un pays démocratique, liberté de pensée, d’expression, de mouvement, de choix personnels divers, dont celui d’ingérer ce qu’il a envie d’ingérer. Et oui, en mangeant du porc et en buvant de la bière il s’est émancipé des carcans de sa communauté. Et oui, en se comportant ainsi il a fait preuve de cohérence et a fait l’effort de s’adapter aux us et coutumes du pays dans lequel il a souhaité vivre. Et oui, ne vous en déplaise "Joresse", cela atteste de son intégration dans ce vieux pays aux traditions bien enracinées qu’est la FRANCE.

     

    Ce qui est choquant en revanche, très choquant, c’est que dans ce beau pays de FRANCE, où l’on a toujours consommé du porc, on n’en serve plus dans les cantines scolaires à cause de minorités qui non seulement ne veulent pas s’intégrer mais ont de surcroît la prétention, l’outrecuidance, de vouloir imposer leurs courtes vues aux occupants héréditaires du territoire et dépositaires de son terroir. Ce qui est choquant, très choquant, c’est que "Joresse" et ses semblables ne s’indignent pas de cette injustice flagrante faite à ces derniers, pourtant beaucoup plus nombreux et par ailleurs consommateurs depuis d’innombrables générations de la chair ostracisée. Ce qui est choquant, très choquant, ce sont les aides irresponsables et impunies que ces zélateurs vibrionnnants fournissent aux entreprises funestes des minorités réfractaires et aux immigrés clandestins. 
     
    Enfin, voir "Joresse" et ses semblables s’étrangler de réprobation outrée et brandir eux aussi, mais à mauvais escient, le mot LIBERTE dès qu’une critique vise l’une ou l’autre de ces minorités aussi figées qu’ils le sont eux-mêmes dans des dogmes surannés, c’est  dramatiquement risible. Car au lieu d’aider les membres de ces communautés à s’émanciper s’ils le désirent (et beaucoup le désirent), à vivre leur vie de façon individuelle, libre et choisie, au nom de la défense de la diversité ils les enferment dans leur communauté, leur ethnicité, leur "exotisme" qui va souvent de pair avec l’archaïsme, et concourent à instaurer l’inégalité entre les citoyens : tel groupe en effet finit par jouir d’une tolérance, voire d’une bienveillance, quand ce n’est pas carrément de privilèges, qui sont interdits aux autres. Tout le contraire de l’esprit Républicain et de l’égalité de traitement qui va avec et dont, pourtant, les mêmes se réclament sans cesse.
    Mais, comme moi-même, vous avez dû lire cette phrase révélatrice figurant dans le premier commentaire de «Joresse » : « Tout cela créera, j’en suis sûr, une ambiance saine et sereine dans les communautés nationales ».  Si quelqu’un ne l’avait pas encore compris, la vision qu’a le bonhomme n’est pas celle de Nation, dans laquelle chaque citoyen a les mêmes droits et les mêmes devoirs, c’est celle d’une juxtaposition de communautés diverses. Or, il est clair que certaines d’entre elles sont désormais passées d’une phase d’antagonisme dissimulé à une phase de confrontation ouverte. Et "Joresse" a choisi son camp !

    Répondre
  16. richa83

    18/09/2009

    """
    essoul dit:

    me plaindre du racisme d’un professeur qui c’était moqué des auvergnats.

    """

    c’est nouveau, ça vient de sortir…les auvergnats constituent une race ……..

    Voilà ou on en arrive avec le détournement du sens des mots!

    Répondre
  17. Jaures

    18/09/2009

    Cher François, vous posez la bonne question: tout relève t-il de l’opinion ? Si c’est les cas, tout ce que l’on avance n’a pas besoin d’être argumenté: "vous pouvez me montrer toutes les preuves que vous voulez, mon opinion est que la shoah est une escroquerie", "vous pouvez énumérer tous les contre-exemples posibles, je pense que les Noirs sont inférieurs aux Blancs, c’est mon opinion et elle vaut la vôtre".

    On voit à quelles outrances peuvent aboutir de telles opinions: elles peuvent justifier les pogroms, les dicriminations, les apartheids, …

    Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, je n’accèpterai pas qu’à l’école un prof fasse l’apologie de Hitler, Staline, Diego Rodriguez Lucero ou Ben Laden.

    Répondre
  18. Anonyme

    18/09/2009

    @Le piaf
    Ne généralisons pas

    Il y a des musulmans laïques

    Répondre
  19. Anonyme

    18/09/2009

    salam. ben saint ex, je l’ai lu le livre convertie de marie d’auzon, et alors? ce n’est pas parce qu’elle elle  a décidé de changer d’avis que je vais le faire. L’islam c’est ma religion et je n’en changerais pas. Oui je suis une musulmane voilée, par choix pesonnel, et alors, où est le problème? Je ne demande rien. Juste qu’on me respecte.  et oui je suis également auvergnate, alors ce que dit mr hortefeux je trouve que de sa part, c’est vraiment pas bien. il est au gouvernement, les gens l’écoutent. il devrait comprendre que dans sa position, il devrait faire attention à ce qu’il dit.

    Répondre
  20. HansImSchnoggeLoch

    18/09/2009

    Jacques,
    l’affaire du sang contaminé et les victimes de la canicule récente ont fait paniquer les gouvernants de l’époque. Pour se prémunir de possibles condamnations pénales les gouvernants *)  ont inventé le principe de précaution. Ce principe fait maintenant porter le chapeau au con-tributable en cas de pépin.
    Le tohu-bohu que l’on constate au sujet du virus H1N1 rebaptisé depuis en virus A en est la preuve. Pas loin de € 2  milliards ont déjà été déboursés pour l’acquisition de doses qui resteront en grande partie sur les étagères des officines de pharmacie. Or chacun sait que les vaccins ont une durée de vie limitée, in fine il faudra trouver des sous chez ces mêmes cons-tributables pour assurer iune destruction sécurisée des doses non utilisées.
    Pour se donner bonne conscience on accusera ensuite les multinationales de la pharma de faire des profits sur le dos des cons-tributables. Au passage on baffouera les principes de liberté individuelle en invoquant les intérêts supérieurs de la nation. Admirez la mécanique parfaite de ce dispositif diabolique. Y a-t’il encore un peuple qui réfléchit dans ce pays?

    Retournez plusieurs fois votre bulletin de vote et pensez à ce candidat qui va peut-être vous trahir avant de jeter le bulletin dans l’urne. N’oubliez pas que lors de votre temps de sommeil ou de travail ce candidat élu ne s’arrêtra pas de réfléchir à comment extorquer le maximum de vos poches.

    *) Responsables mais jamais coupables!

    Répondre
  21. Anonyme

    17/09/2009

    <<<<<  Je crois qu’il est plus efficace ( mais plus difficile) de démontrer la fausseté de certaines affirmations plutôt que de les interdire. >>>>>>>
    Pas vraiment… Au risque de me répéter, la raison n’est pas prioritaire dans le comportement. Quand raison s’oppose à l’émotion, c’est toujours l’émotion qui remporte le combat. C’est du reste assez clair ici : personne n’a jamais été convaincu par la raison, chacun reste sur ses positions, je devrais plutôt dire, sur ses "convictions".
    Dans les rapports humains, on peut remarquer que nous ne différons pas vraiment des animaux : la seule façon d’imposer son point de vue reste la lutte, on n’en sort pas, jamais. "La raison du plus fort est toujours la meilleure"… Pourquoi toujours oublier nos classiques ?.. Nos envahisseurs nous ont déclaré la guerre, à nous de prendre conscience de la chose et de répliquer avec les mêmes principes. Ce n’est pas en essayant de convaincre que nous arriverons à retrouver notre dignité de français. Par contre, se prétendre supérieur au point de vouloir toiser l’adversaire en lui opposant la compréhension ou la tolérance, c’est le plus sûr moyen de se faire démolir à court terme.

    Répondre
  22. Anonyme

    17/09/2009

    LAMBDA, FRANCOIS, HansImSchnoggeLoch ont raison. Je suis d’accord.

    JORESSE : "peut-on tout dire à propos de n’importe quelle communauté au nom de la liberté d’expression. "

    Oui, du moment que l’on reste simplement dans les limites de la politesse conférée par l’éducation.  Le Français, ce n’est pas seulement des propos impolis et haineux.  On peut dire les vérités et appeler un chat un chat sans utiliser de vulgarités comme ne peuvent s’en empêcher une majorité de gens.

    Il est un fait quasi certain, c’est que les hommes politiques poussent le peuple à bout et qu’au bout il y a l’explosion.  Et l’explosion sera sauvage, komdab. Pendant ce temps, ils se remplissent les poches parce que quand le pays sera à feu et à sang et que bien des gens seront morts, qui se souviendra de leurs méfaits et réclamera justice ?  Ils se seront mis à l’abri ailleurs le temps que le Kosovo Français se termine. 

    Quant à ESSOUL qui ne supporte plus ceci ou ne supporte pas celà, on rigole bien de ses avoeux d’intolérance.  "La religion, (quelqu’elle soit) c’est l’opium du peuple".  Et c’est la seule phrase de Marx que j’approuve. La religion, c’est pour les boiteux du ciboulot qui ont besoin de canne pour penser (et encore, ils ont les idées courbes). 

    Par ailleurs, ESSOUL l’auvergnate (!!) aurait plutôt besoin de lire "Convertie", de Marie d’Auzon, qui a mis 8 ans à comprendre (encore une vedette celle-là!) sa bêtise douloureuse.  Ah il y a des flèches, je vous jure…ou de drôle de masochistes ou encore de drôles d’amateurs du moyen-âge…  Il faut de tout pour faire un monde.

     

    Répondre
  23. IOSA

    17/09/2009

    Pfft!! reportage de merde qui indique simplement qu’avec peu ou rien, on peut faire une mayonnaise qui va dans le sens de la vague.

    Pas d’intérêt pour la communauté auvergnate et encore moins pour le peuple de France sauf si évidemment, on ne comprends pas ou peu les images et que l’on ne veut entendre qu’une infime partie et que d’une oreille de sourd.

    IOSA

    Répondre
  24. Jaures

    17/09/2009

    Moi, ce qui m’a le plus choqué dans cette vidéo, au delà de la plaisanterie grasse, ce sont les commentaires des autres personnages: "Il est bien intégré, lui, il mange du porc et boit de la bière !".

    L’intégration se ferait donc par le foie. Auquel cas, je ne suis moi-même qu’à moitié intégré: je déteste la bière.

    Répondre
  25. SAS

    17/09/2009

    excellent résumé lepiaf…..

     

    Il va falloir la tirer la chasse….

    sas

    Répondre
  26. françois

    17/09/2009

     @ Jaures

     " Il est évident que les ministres, les journalistes, les professeurs pourront s’exprimer en toute liberté"

     Ben oui, pourquoi pas? Quand l’expression vient de gauche, vous êtes sans doute le premier à hurler pour le respect de la liberté d’expression ( et vous avez raison) .Pourquoi ne pas l’admettre quand elle vient d’un autre bord? Pourquoi ne pas avoir le droit de nier la shoah, relativiser les génocides, montrer les aspects positifs de ce que l’on veut alors que l’on peut nier que la terre est ronde, nier les attentats du 11 septembre, montrer les aspects négatifs de ce que l’on veut? Pourquoi dénier à quiconque le droit de convaincre ou de se ridiculiser? On ne peut, en étant juste, ne donner le droit d’affirmer ou de récuser quelque chose qu’à tous sur tous les sujets ou à personne sur aucun sujet. La première option s’appelle la démocratie (des fois simplement la tolérance) l’autre s’appelle la dictature.   

      Vous qui semblez être de gauche, je vous rappellerait cette phrase de Voltaire ( je ne l’aime pas mais il était de votre bord et n’avait pas tort sur ce point). " Je combattrai vos idées mais je me battrais pour que vous puissiez les exprimer".

       Pour finir: Avez vous si peur des opinions "non conformes" que vous les diabolisiez à ce point? N’est-ce pas l’arme des faibles d’interdire à ceux qui ne sont pas de votre avis de s’exprimer? N’est-ce pas un signe de pauvreté intellectuelle que de mettre ses opposants dans des petite boîtes avec une étiquette bien méchante plutôt que d’apporter des arguments? 

     

    Répondre
  27. françois

    17/09/2009

     Certains sont partisans "d’interdire de dire certaine choses sur certaines communautés". Je crois qu’il est plus efficace ( mais plus difficile) de démontrer la fausseté de certaines affirmations plutôt que de les interdire. D’autre part, il faut bien admettre aujourd’hui que si on n’a pas le droit de dire ceci ou cela des arabes, des noirs, etc.. on a par contre le droit de tout dire impunément (même les affirmations les plus fausses et les plus insultantes) des gaulois et des blancs plus généralement. L’ambiance " saine et sereine dans la communauté nationale" est déjà bien compromise par ce comportement discriminatoire. Une preuve parmi d’autres de ce que j’avance c’est que la petite phrase de Monsieur Hortefeux sur les arabes a fait un tollé dans toute la presse mais que la mise au point qui a suivi en disant que la phrase s’adressait aux auvergnats n’a suscité des commentaires que dans des publications marginales comme les 4 vérités. Alors arrêtons de nous autoflageller avec le supposé "racisme" des Français (de souche comme on dit) . Le racisme de loin le plus répandu en France aujourd’hui est le racisme anti blancs. C’est aussi le seul à ne pas être réprimé. 

    Répondre
  28. Anonyme

    17/09/2009

    je suis totalement d accord avec le post ci dessus. tout cela est orchestre par les politiques pour que le peuple fasse le menage. .c est raisonnablement la seule et unique solution.

    Répondre
  29. dbp

    16/09/2009

    sans aucun complexe , meme en terre étrangère : il y a deux jours le caucasien que je suis au bras d une autochtone qui  se fait insulter dans la rue
    Sanction immediate : un pain sur la figure et dans la langue locale : " mange tes déjections , esclave  ! "
    et personne aux alentours n a moufté ….

    Répondre
  30. LEPIAF

    16/09/2009

    Pauvre France! Avec tous ces cons le pays est foutu! Chers collégues ci-avant vous avez tous raison! Il faut foutre à la porte tous ces barbares féodaux aux idées farfelues et qui nous emmerdent à longueur de journées pour des futilités que leur esprit sclérosé ne peut absorber. Nos polititiens eux aussi sclérosés sont incapables de contrer tout ce bordel causé par tous ces connards incultes vivant de notre faiblesse. Quant aux medias ils vivent de ce bordel !

    Répondre
  31. Anonyme

    16/09/2009

    salam. ben pour moi qu’hortefeux est dit cette phrase contre les magrébin ou les auvergnats, c’est éxactement pareil, car je suis auvergnate. Je ne suporte pas qu’on s’attaque à ma religion(islam) ou à ma région d’origine (auvergne). Une fois je n’ai pas hésité (j’étais encore catholique à ce moment là) à me plaindre du racisme d’un professeur qui c’était moqué des auvergnats…..

    Répondre
  32. SAS

    16/09/2009

    l AUVERGNAT DE NEUILLY, FILS DE BANQUIER,SANS HONNEUR NE DEMISSIONNERA PAS.nous expliquant au passge que nous n avions pas compris….

    ces propos sont clairs , nets, audibles puisque filmés par une equipe de "public senat"……

    la france serait peuplé de 66 millions de cons illétrés ? interessant comme vision.

    …il a été mesuré, jaugé, pesé……

    sas

    Répondre
  33. Jaures

    16/09/2009

    Les commentaires ci-dessus posent une question intéressante: peut-on tout dire à propos de n’importe quelle communauté au nom de la liberté d’expression. Parce que si on peut impunément affirmer que "les arabes (ou les auvergnats), quand il n’y en a qu’un, ça va, c’est quand ils sont nombreux qu’il y a des problèmes", il faudra accepter que chaque communauté s’exprime de la même manière à l’égard des autres. On pourra dire que les noirs sont fainéants, les juifs avares, les bretons poivrots, les chinois sournois, etc…Bien entendu, on pourra, au nom de la même liberté nier la shoah, souligner "les aspects positifs de l’esclavage", relativiser les génocides,… Il est évident que les ministres, mais aussi les journalistes, les professeurs pourront s’exprimer publiquement ainsi en toute liberté.

    Tout celà créera, j’en suis sûr, une ambiance saine et sereine dans les communautés nationales. 

    Répondre
  34. Lambda

    16/09/2009

    Peuple minable, il est vrai…
    Quand on voit les bobos hurler au loup pour le moindre mot (réaliste), se révolter parce que F3 diffuse (très exceptionnellement) un opéra français à 20h30, on se dit qu’on est vraiment dans un pays de minables, incontestablement. Assurément, ils préfèrent le rap qui "nique la France", c’est nettement plus culturel qu’un texte de Frédéric Mistral et une musique de Gounod, tout ça, magistralement interprété…
    On a parfaitement le droit d’être raciste en France, du moment qu’on est anti-blanc. Cracher sur le pape n’est pas un acte criminel, et sans conséquences, mais péter à côté d’un arabe vous vaut une condamnation sévère… Maintenant, essayez de cracher sur l’arabe, vous vous trouvez en prison ! Et ce ne sera pas la "prison ferme SANS incarcération", cette découverte géniale que le monde nous envie… Et ce n’est pas nouveau : déjà, vers les années 60, j’ai vu de nombreuses fois des différends avec les musulmans, les "autorités" donnaient systématiquement raison aux musulmans (oui, déjà). Et se faire cracher à la figure par un musulman, je l’ai vu plusieurs fois, l’inverse, jamais !
    Nos envahisseurs jouissent incontestablement d’un confort inespéré, notre Momo nous le confirme tous les jours. A ce propos, et grâce à lui, on a une bonne idée de ce qui se passe et se dit dans les prêches du vendredi à la mosquée. Bien entendu que l’islam sera balayé un jour, tout comme le fut le nazisme, mais à quel prix ? Je persiste à penser que toute cette mise en scène, toute cette aide impensable apportée à l’islam, tout ce racisme déguisé asséné à longueur de médias, toute cette connivence pour exaspérer les gens, n’est dirigée en réalité que pour amener un méga conflit, les politicards n’ayant plus d’autre issue pour se sortir de leurs magouilles et de leurs crimes.

    Répondre
  35. HansImSchnoggeLoch

    16/09/2009

    C’est la chute finale de ce pays, plus rien ne pourra l’arrêter. C’est dommage qu’un pays de culture soit tombé si bas. Quoique le pays lui-même n’y peut rien, mais les gens actuels qui y habitent si!

    Répondre
  36. Anonyme

    16/09/2009

    Quand dans un pays, les médias font des polémiques avec de tels petits propos, on voit alors à quel point les médias sont des fouilles-merde qui n’ont vraiment rien d’intéressant à traiter.  C’est pathétique d’incompétence et de pauvreté d’esprit.  Plus nul on meurt !  Je serais eux, je me suiciderais.

    Quant à Hortefeux, il est l’archétype même du politicien trouillard, du pauvre petit mec sans rien dans le pantalon, du prétentieux incompétent, tout celà à l’image de bien d’autres ministres et donc à fortiori d’un peuple en état de délabrement avancé qui fonce vers une destinée Kosovienne de larmes et de sang.

    La seule question est  : quand ?

    Je suis fatigué de tant de conneries pitoyables.  Mais beaucoup de Français ne semble pas encore écoeurés, eux.  Pauvre petit peuple minable.

    Répondre
  37. françois

    16/09/2009

      Il faut garder leur sens aux mots. Aujourd’hui, est traité de raciste celui qui n’est pas d’accord avec un noir ou un arabe! Non, je ne suis pas raciste si je ‘approuve pas tel ou tel groupe de personnes, je ne suis pas raciste si je n’aime pas ou ne veut pas fréquenter telle ou telle minorité. La loi ne m’oblige pas (et c’est heureux ) à aimer tel ou tel ou à passer mes soirées avec. Elle m’oblige seulement à ne pas lui faire de tort ( ce qui n’est déjà pas si mal).

       Pour en revenir au sens des mots, la vigilante inquisition "antiraciste" de notre beau pays appréciera une affirmation non en fonction de son contenu mais en fonction de 2 critères : La capacité de la communauté à laquelle elle s’adresse à hurler plus ou moins fort et Qui l’a dite.

       C’est ainsi que la petite phrase de Monsieur Hortefeux sera qualifiée par ces ligues de vertue de "clairvoyante" si elle s’adresse à des Américains, " neutre" si elle s’adresse à des Auvergnats, " déplacée" si elle s’adresse à des Allemands, "discriminatoire" si elle s’adresse à des Corses, "xénophobe" si elle s’adresse à des Chinois, "raciste" si elle s’adresse à des arabes, "insupportablement-raciste-et-fachiste" si elle s’adresse à des Noirs.

      Pour savoir ce que diraient les mêmes vertueux senseurs en fonction de QUI a dit la même petite phrase, reprendre la liste précédente dans l’ordre inverse en commençant par les Noirs et finissant par les Américains, mais ne pas changer l’ordre des qualificatifs…

    Répondre
  38. Luc SEMBOUR

    16/09/2009

    Brice Hortefeux est un faux jeton. Il a sacrifié un préfet en le "poignardant dans le dos".

    Maintenant qu’il est lui-même tombé exactement et à pieds joints dans le même piège, il se ridiculise en explications tortueuses, stupides et non crédibles de trouillard paniqué.

    Sa seule réponse courageuse à son "second dérapage" aurait-été de ne pas répondre "hors sujet" aux critiques puis de réintégrer immédiatement le préfet pour rattraper son "premier dérapage".

    Hortefeux mérite de disparaître pour toujours comme un péteux honteux. L’orgueil est un péché capital.

    LS

    Répondre
  39. WatsonCorsica

    16/09/2009

    il y a des jours où je demande s’il ne vaut pas mieux dans un pays comme la France se déclarer ouvertement raciste. Au moins on n’aurait pas en permanence sur le dos tous ces abrutis d’assoifés d’antiracisme. Se déclarer ouvertement raciste, c’est finalement adopter la même posture qu’un musulman ou qu’un citoyen issu de l’immigration africaine ou maghrébine. Eux n’hésitent pas à vous expliquer dans leurs textes sacrés que vous êtes des minus quam merdam.

    J’ai vu des Africains hurler à la mort en voyant un blanc accompagné d’une femme noire. J’ai vu un musulman sans aucun complexe m’expliquer qu’il préférait voir sa fille égorgée plutôt que fiancée à un chrétien. Alors ces associations qui nous cassent les pieds que font-elles ? Pourquoi ne pourrait-on pas attaquer à notre tour et arrêter de nous contenter à chaque fois de gentiment nous défendre.

    J’aimerais moi aussi me payer un jour le luxe d’être bête et méchant comme eux. Juste par curiosité et ressentir ce qu’éprouve un véritable raciste car, moi, monsieur, je suis tout sauf un raciste. Alors, pourquoi au nom de la tolérance et de la générosité se priver d’un tel privilège que nos hôtes s’octroient avec autant d’aise ?

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)