Burqa : André Gérin tire la sonnette d'alarme

Posté le novembre 29, 2009, 12:00
2 mins


André Gérin, témoigne de son inquiétude face au phénomène de l’islamisme, lors des réunions
de la commission sur la Burqa à l’Assemblée.

Il s’interroge ainsi sur les pressions faites aux mineures :
« comment se fait-il que, dans des territoires entiers, on oblige des mineures à porter certaines tenues vestimentaires qu’elles ôtent dès qu’elles arrivent dans leur établissement scolaire, pour
s’habiller « comme leurs copines », en venant même à demander à disposer d’un vestiaire où se changer ? « 

André Gérin rappelle la montée de la violence d’un certain public :
« Comment se fait-il que l’on observe de plus en plus de comportements fanatiques d’hommes vis-à-vis de leur femme dans les hôpitaux, les maternités… ? « 

Il souligne la croissance des lieux de prière clandestins :
Dans ma seule commune, je connais douze lieux de prière officieux dans des caves ou en pied d’immeuble.

 


Pour lui la loi à venir doit être  une  » 

Loi symbolique, certes, mais parlons aussi de loi de libération, car s’il y a des femmes converties et
militantes, n’oublions pas les jeunes femmes mineures et les adolescentes. »

Car l’enjeu est bien la liberté des individus dans notre société et de l’ensemble de la société :
 » Il faut penser à tout ce que recouvre la question du voile, car il est la face émergée de l’iceberg, il cache une dérive fondamentaliste dans certains territoires de notre pays et un
conditionnement imposé notamment aux jeunes filles dans la famille et le quartier. »