Burqa : le PS au milieu de ses contradictions

Burqa : le PS au milieu de ses contradictions

 

Le Parti Socialiste nage en pleine contradiction sur la burqa entre son aile féministe et son
aile « diversité », au point de déposer une proposition de loi qui ne ferait qu’embrouiller un peu plus la situation :

Quelques heures avant le début, à l’Assemblée nationale, de l’examen d’une résolution de
principe de l’UMP sur l’interdiction du port du voile intégral, une étape symbolique et relativement consensuelle avant, en juillet, l’examen du projet de loi controversé qui entend bannir le
niqab de l’espace public, le groupe socialiste a voté, à l’unanimité, une proposition de loi visant à « fixer le champ d’interdiction » du port du voile intégral.

 

Contrairement au projet de loi qui sera présenté le 19 mai en conseil des
ministres et qui veut interdire le port du voile intégral sur l’ensemble de l’espace public, le texte PS entend circonscrire l’interdiction
« aux services publics et aux commerces »
a expliqué
Jean-Marc
Ayrault
, chef de file des députés socialites, à l’issue de la réunion de groupe mardi matin. Il prévoit par ailleurs une « sanction proportionnée » en proposant une « médiation sociale«  aux femmes portant le voile et non une
simple amende comme dans le texte gouvernemental (150 euros pour port du voile, un an de prison et 15 000 euros d’amende pour les maris les obligeant à le porter). Mais en cas de refus de
médiation, l’amende prévue par les socialistes est plus lourde : 300 euros.

Partager cette publication


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: