Calculs erronés et recomposition de la droite

Posté le mai 02, 2012, 12:00
4 mins

Les médias gauchistes nous annoncent, en se pourléchant les babines, un très mauvais report de voix des électeurs du Front national sur Nicolas Sarkozy.
Ils ont peut-être raison. On n’efface pas en quelques années des décennies d’ostracisme, d’insulte et de mépris. Cependant, s’ils ont raison, c’est tragique pour le pays.

Tragique parce que cela offre le pouvoir à une gauche socialo-communiste qui gagnerait ainsi par défaut. Et cela, simplement parce que l’on ferait payer à Nicolas Sarkozy les absurdités de Jacques Chirac.

Dieu sait que je n’ai pas toujours été tendre, dans ces colonnes, pour le chef de l’État. Je persiste à considérer qu’il n’a pas mené une politique suffisamment à droite.

Mais je ne suis pas aveugle au point d’ignorer qu’il a mené la politique la plus à droite depuis des décennies. Ni au point d’ignorer que la haine des médias à son égard vient précisément de là.

J’entends, ici ou là, dire que Sarkozy ou Hollande, c’est la même chose. Mais avez-vous lu leurs programmes ?
Hollande promet à peu près tout ce que nous rejetons, que nous soyons de la droite nationale, de la droite libérale, de la droite catholique, ou de toutes à la fois.

En dehors de l’idée, objectivement fausse, selon laquelle Hol­lande et Sarkozy, c’est « blanc bonnet et bonnet blanc », il peut exister une raison pour préférer voter blanc : c’est le calcul qui anticipe l’explosion de l’UMP et la recomposition de la droite en cas de défaite de Sarkozy. Ce calcul fait certes passer la logique politicienne avant l’intérêt du pays. Mais, pire encore, il est erroné.

Autant l’UMP aurait sans doute volé en éclats si Sarkozy n’avait pas été au 2e tour, autant, dans la configuration actuelle, l’explosion est peu vraisemblable.

Même la perspective d’abondantes triangulaires aux législatives n’y suffira pas. La porte se refermera sans aucun bénéfice pour le FN qui, sans un accord, au moins tacite, avec l’UMP, n’obtiendra qu’une poignée de députés.

Et, surtout, si Sarkozy est battu, tous les caciques de l’UMP qui affichent leur « malaise » devant la « droitisation » de la campagne vont triompher.
Au contraire, si Sarkozy est élu, cela signifiera clairement que, non seulement la France est majoritairement à droite, mais qu’elle l’est de plus en plus.Un président n’ayant plus rien à perdre (puisqu’il ne pourra plus se représenter), un FN en pleine ascension, et une UMP sachant qu’elle doit sa victoire au FN, voilà d’excellents préalables à l’entente à droite…

15 réponses à l'article : Calculs erronés et recomposition de la droite

  1. quinctius cincinnatus

    08/05/2012

    bilan comptable des présidentielles ( sans fards ni chirurgie esthétique )

    inscrits : 46.073.161  ( 100 % )

    abstentions : 9.073.165  ( 19,66 % )

    nuls : 2.147.173  ( 4,66 % )

    Hollande : 18.000.438  ( 39,07 %)

    Sarkozy : 16.869.371  ( 36,61 % )

    total des deux candidats 34.869.809  (  75,  68  %   des inscrits )

    moralité :

    il existe donc 25,32 %  de citoyens qui n’ont voté ni pour l’un ni pour l’autre

    Répondre
  2. Anonyme

    08/05/2012

    Surtout lire , relire et faire l’exégèse de son François FILLON : " se battre sur nos CONVICTIONS * ne céder ni à la GAUCHE **  ni au Front National  … "

    cette phrase publique pose deux questions philosophiques et politiques fondamentales :
     
    * l’U.M.P. avait DONC ses PROPRES CONVICTIONS ?

     ** la tentation de " céder " à la gauche était donc dans les tuyaux ?

    Répondre
  3. neti

    06/05/2012

    @druantphilippe,

    D’après les chiffres du journal Forbes que j’ai qui datent de 2005, la Belgique était au troisième rang des pays les plus imposés (charges sociales, taxes et impôts) dernière la France et la Chine, la France restant largement en tête avec une belle avance. Cependant je veux bien croire que la Wallonie est encore plus un enfer fiscal que la France, car la situation de la Flandre et de la Wallonie sont très différentes et la situation économique de la Flandre est bien meilleure, ceci expliquant cela.

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    06/05/2012

    @ druantphilippe

    on peut même ajouter à votre tableau que la cotation des emprunts belges sont tout aussi calamiteux que celle de la France .. mais curieusement personne n’en parle dans les media sans doute parce que Brussel c’est bien en Euro-Belgique n’est il pas vrai ?

    Répondre
  5. druantphilippe

    05/05/2012

    @neti :

    les charges sociales les plus élevées du monde se situent  en Belgique ( près de 50% de charges patronales sur salaires et 13.07% de charges sociales à charge du travailleur prélevées à la source sur son salaire) .
    Belgique = enfer socialoliberalomondialiste tristement représenté par la Wallonie
    Pour ce qui est du nombre de fonctionnaires , ce pays ne se défend pas mal du tout  en proportion de la population active

    Répondre
  6. neti

    05/05/2012

    @heraclite,

    Je ne suis ni pour la gauche, ni pour la droite, puisque les deux sont d’accord pour faire la même politique.

    Ici je ne fais que décrire des faits : Sarkozy a fait pire que Jospin, pourtant ancien trotskiste et que Chirac, ancien communiste.

    Après tout, on est le pays où on paye le plus d’impôts au monde et avec la sécurité sociale la plus chère du monde… plus qu’en Chine, pays communiste (voir tax misery index du journal Forbes). Par ailleurs, on détient le record du monde du pays avec le plus de fonctionnaires, sans compter les apparentés fonctionnaires qui travaillent dans les communes et les régions et les millions de gens qui vivent aux crochets de l’Etat sans produire quelque chose d’utile. Pas étonnant qu’il y ait aussi peu de PME et autant de faillites d’entreprises en France.

    Et qui Sarkozy a t-il choisi pour rédiger le rapport sur la croissance économique ? : Ce grand penseur du mondialisme et admirateur du communisme, notre cher et inérrarable Attali national. 

    Tout cela sous un gouvernement de "droite". Ainsi parler de "droite" socialo-communiste serait plus honnête et fidèle à la réalité.

    Donc je vote contre le socialo-communisme et donc je m’abstiens.

    Répondre
  7. heraclite

    04/05/2012

    @ neti Selon vous, Hollande serait implicitement tout le contraire. On croit rêver en vous lisant. Eh ! bien, avec Hollande, vous allez être servi plus tôt que vous ne croyez, et nous aussi par la même occasion. Monsieur, je vous plais d’avoir aussi peu de discernement. Rousseau avait fini par admettre que seul un peuple de dieux pourrait se gouverner « démocratiquement ». On en a tous les jours la preuve en observant le comportement des hommes.

    Répondre
  8. neti

    03/05/2012

         Pourquoi préférer Sarkozy à Hollande, en sachant que Sarkozy est le chef de l’Etat le plus incompétent que la France n’ait jamais connue de son histoire, plus traître que Giscard et Mitterrand, plus incompétent que la gauche et Jospin, plus incompétent que Balladur  et Chirac ???

      Sarkozy a fait passer la dette de la France de 1200 milliard d’euros à 1800 milliards d’euros entre 2007 et 2012. (0)

    Sarkozy a fait passer l’immigration légale (sans compter l’immigration clandestine) à plus de 200 000 par an, soit le double de l’époque où Jospin était au pouvoir.  (1)

    Sarkozy a fait passer le déficit de l’Etat à 148,8 milliards d’euros en 2010 (2), contre 38,4 milliards en 2007, et seulement 29 milliards d’euros en 2000 sous Jospin  (3)

        Sarkozy, c’est encore plus d’immigration, de faillite de la justice, de la police, de chômage !

        Sarkozy c’est la faillite de la France assurée dans la ou les prochaines années !

        Sarkozy, c’est encore plus de mondialisme et de politique anti-française !

    (0) : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Dette_publique_France_1978-2010.png

    (1) : http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2011/07/03/2539764_incroyable-sarkozy-c-est-78-d-immigration-de-plus-que-sous-jospin.html

    (2) : http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2011/02/08/04016-20110208ARTFIG00466-la-france-affiche-un-deficit-public-record-en-2010.php

    (3) : http://www.lexpress.fr/actualite/economie/comment-le-deficit-de-l-etat-se-creuse_740873.html

    Répondre
  9. druantphilippe

    02/05/2012

    Bien entendu , si le report de voix du FN vers l’ UMP se fait mal ou ne se fait pas , on va critiquer le FN et non la gestion calamiteuse du nain , la main tendue à des "personnalités" dites de gauche (Yade / kouchner / besson / dati) ; ainsi que l’ ouverture béante des frontières du pays à tout ce que le 1/3 monde afromusulman compte de va-nu – pieds et gens de sac et de corde .
    Sacré nabot  mondialiste acharné comme son pote Hollande au démantèlement et la destruction de ce pays .
    Qui de mimolette ou de Leprechaun est le plus nuisible ?
    That’s the question !

    Répondre
  10. dissident

    02/05/2012

    qui tire les ficelles de l ump ? la politique d excusion vis a vis du fn perdure de la part des dirigeants du parti majoritaire alors que 64 pour cent des electeurs ump seraient pour un rapprochement avec le fn relloke, je sais ce n est qu un sondage mais quand meme…

    Répondre
  11. IOSA

    02/05/2012

    Et voilà c’est reparti avec les bobos de droite et de gauche.

    Sarko et sa clique n’ont que ce qu’ils méritent, c’est à dire la porte !

    La faute à qui ? Et bien c’est comme pour nous, tu fais une connerie au boulot et que celà met en péril ta boîte, tu ne peux que t’en prendre qu’à toi même et pas t’en prendre au concurrent qui se marre bien…parcequ’il t’avait prévenu depuis très très longtemps.

    Les pleurnichards de la droite. UMPS…bof !

    DEGAGE !!!

    ps: Il faut remarquer que Marine tient la route qu’elle s’est tracée et celà Nico ou Hollande ne savent pas faire.

     

     

     

    Répondre
  12. Anonyme

    02/05/2012
    Je suis d’accord que les mauvais reports de voix du FN, entraîneront certainement la défaite de Nicolas Sarkozy. Mais comme l’a dit Marine Le Pen, le 1er mai, les électeurs FN n’ont rien à se reprocher, dans la défaite de l’un ou de l’autre. Si Sarkozy perd, ce sera sa faute et uniquement la sienne. Ce n’est pas la faute des électeurs du FN, s’il n’a pas mené la politique qu’il avait promise. C’est à dire, le kärcher, l’immigration choisie et ainsi de suite.

    Par ailleurs, Monsieur Rouxel considère qu’il y a une différence entre N. Sarkozy et F. Hollande. C’est certes vrai dans les discours (surtout depuis les 18% de Le Pen), mais beaucoup moins vrai dans les faits. Oui, Sarkozy a mené une politique bien plus à droite que J. Chirac, mais en même temps, ce n’était pas très compliqué, étant donné que Chirac était un "radical-socialiste".
    Et la haine des médias envers Sarkozy, vient il est vrai, de son orientation très droitière, durant la campagne de 2007. Mais elle vient surtout du fait, qu’il ne fait pas entièrement partie du "système". En effet, ce n’est ni un énarque, ni un normalien et c’est un IEP-ien raté, si je puis me permettre cette expression. C’est "l’intellectualisme de gauche", qui a été le plus sévère, le plus méprisant et le plus haineux, envers lui.

    Enfin, Monsieur Rouxel estime que si Nicolas Sarkozy perd, il y aura un "recentrage" de l’UMP, alors que s’il gagne, le parti aura plutôt tendance, à se "droitiser". Pour ma part, je ne le pense pas. On a vu ce que ça a donné en 2007… Si Sarkozy est réélu, il dira un grand merci aux électeurs du FN qui se sont reportés sur lui, et il mènera une politique beaucoup plus consensuelle (donc beaucoup plus à gauche), que ce qu’il promet de faire depuis une dizaine de jours.
    Pour qu’il y ait une entente à droite, il faudrait que l’UMP fasse un pas en direction du FN. C’est à dire, que l’UMP devrait plus être à l’écoute de ses militants et sympathisants, qui sont certainement plus à droite que les "cadres" du parti.

    Répondre
  13. Jaures

    02/05/2012

    Il en est pourtant ainsi depuis que le FN existe. Sa partie conservatrice vote à droite au 2ème tour. Sa partie militante s’abstient. La part qui vient de la gauche, notamment les ouvriers et fonctionnaires, retourne vers la gauche. Ces derniers, j’en connais, votent avant tout contre les immigrés, ils pensent ensuite à leur fiche de paie et à leurs conditions de travail et ne dédaignent pas de suivre les syndicats dans leurs revendications.
    Il en sera de même cette fois-ci.
    Reste à voir ce que donneront les proportions de ces reports (en général 50% pour la première, 30% pour la seconde, 20% pour la troisième) compte tenu de l’image très négative de Sarkozy dans cet électorat.

    Répondre
  14. dissident

    02/05/2012

    bien sur les propos des Fillon, Juppe, Coppe ne facilient pas les reports mais jouer contre son camp dans la fausse droite, c est une habitude, ce sont les memes qui meprisant ouvettement le fn diront des Lundi avec leur cynisme habituel, Hollande doit son election a MLePen ; j aimerais enfin comment mr Coppe pouvait inclure a juste titre d ailleurs les voix du fn a l interieur du camp de la droite a l issue du premier tour et 5 jours apres jurer comme si quelque part un serment avait ete fait que jamais il n y aurait d allaince avec le fn  pour l ump

    Répondre
  15. François

    02/05/2012

      Monsieur Rouxel, je pense que vous avez tout bon!

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)