Capitaine en perdition ou Monsieur Bricolage ?

Posté le avril 01, 2013, 8:00
43 secs

Dans un décor qui rappelait celui des grèves du Service public, avec un son curieusement étouffé et le costume de président de Conseil général, François Hollande n’aura déçu que ceux qui l’ont envoyé à l’Elysée.

Les autres ne s’attendaient guère au choc des idées à défaut du poids de l’image.

Le « Cap » vers le point cyclique de la reprise est maintenu, en dépit du brouillard dense de l’indécision. D’ailleurs, en cours de cette navigation lente, on pouvait quitter l’esquif pour zapper vers un décor plus ensoleillé et vivant, puis reprendre mollement l’écoute sans perdre le fil du message…

La « Boite à outil » contient surtout des perceuses de comptes en banque et des limes à grosses dents pour râper les recoins de profits. Le marteau-piqueur qui doit démolir les règlements administratifs du « Choc » salutaire annoncé est chez « Quiloutou » de Matignon, bien que le nom de l’opérateur n’ait pas été prononcé une seule fois!

28 mars, ni une soirée au coin du feu, ni une tribune révolutionnaire. Juste une télé-réalité très ennuyeuse.

Henri Gizardin

http://target2007.typepad.fr/hgizardin/

5 réponses à l'article : Capitaine en perdition ou Monsieur Bricolage ?

  1. HansImSchnoggeLoch

    2 avril 2013

    Cinq années de hollande suffiront pour mettre le pays bas!

    Répondre
  2. HansImSchnoggeLoch

    2 avril 2013

    Nous avons ici un apparatchik digne des temps héroïques des soviets couplé avec un flemmard de premier ordre. J’ai téléchargé il y a quelque temps dàjà la vidéo où il se vantait d’être payé à ne rien ne rien foutre.
    Un peu plus de 50% des électeurs avaient votés pour cet ectoplasme, c’est dire que le conditionnement des gens dans les kindergarten si cher à Jaures marche remarquablement bien.

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      2 avril 2013

      Pour une fois sa bonne étoile lui a fait défaut au Normand madré ( c’est du Flaubert ou mieux du de Maupassant )
      Il croyait aveuglément que la crise économique serait derrière lui et qu’il aurait la chance du luthérien Jospin … c’est dire que faire Science Po Paris , H.E.C. , et l’ E.N.A ne contribuent en rien à ouvrir bien grand l’entendement … un Q.I. de 125 doit même suffire ( j’en ai la preuve dans mon entourage ! )

      Répondre
  3. Kikounache

    2 avril 2013

    La crédulité des Français est insondable. Qui peut encore croire en cet illusionniste dont les promesses de campagne n’étaient que paroles irréfléchies destinées à se faire élire ? Cette stratégie a d’ailleurs parfaitement fonctionné et “M. Bricolage” est à d’Elysée. Il détient donc tous les pouvoirs et en particulier celui de d’y rester cinq ans. Et nul doute qu’il va s’y employer et exiger de ses valets-ministres qu’ils lui cirent les pompes sans faillir ! Et si l’on est obligé de reconnaître que cette stratégie a porté ses fruits, on ne peut que regretter la servilité de ses valets. Mais serviles jusqu’où ?…

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      2 avril 2013

      la crédulité du Normand de même … voir plus haut !

      Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)