Carayon soutient les industries de la défense

Posté le novembre 03, 2009, 12:00
2 mins

 

Dans une interview donnée au Figaro, propriété
du groupe Dassault -ce que le journal oublie de préciser au cours de cet article et qui serait bienvenu d’un point de vue déontologique- Bernard Carayon, Député UMP du Tarn, affirme que le
grand emprunt devrait bénéficier aux industries de défense.

 

Le député rappelle l’argument classique de la dualité
des industries de défense et de leur apport aux technologies civiles. Il donne quelques exemples de groupe industriels concernés, dont Dassault, et de marchés d’avenir que la France pourrait
ainsi préempter.

 

Le député oublie malheureusement, sans doute à cause
du politiquement correct, les atouts intrinsèques d’une relance par les industries de défense : celles-ci procurent des emplois qualifiés (ce qui n’est pas le cas du bâtiment et de la
route), permettent donc de donner des débouchés à des jeunes bien formés et constituent rarement un appel d’air à la main d’œuvre immigrée, contrairement aux secteurs bénéficiant habituellement
de la sollicitude des pouvoirs publics comme le bâtiment ou l’automobile.

Enfin, pour des raisons de sécurité, une bonne partie
des industries de défense n’est pas délocalisable.

L’investissement dans la défense permet de maintenir
un certain tissu industriel en France et que les euros pris au contribuable lui reviennent bien sous forme d’activité et de revenus !