Cardinal Sarah : un grand livre politique

Posté le 26 mars , 2019, 10:05
4 mins

J’ai beaucoup d’admiration pour le cardinal Sarah, originaire de la Guinée française. Je me promettais donc, en ouvrant son dernier livre, un bon moment capable d’élever l’âme. De ce point de vue, je n’ai pas été déçu, mais j’ai été surpris de constater à quel point ce livre était aussi un grand livre politique.

C’est de cet aspect que je voudrais parler ici.

Que le cardinal ne soit pas très « politiquement correct » était déjà clair. J’avais naguère été frappé par un livre – paru alors même que la société française pataugeait en plein psychodrame sur l’identité – où l’auteur disait sa reconnaissance à la France pour lui avoir appris à dire « nos ancêtres les Gaulois » – lui donnant par là même accès à sa riche culture.

Dans son dernier livre, le cardinal n’est pas plus adepte de la langue de bois ni des inepties médiatiques à la mode.

La première chose que je retiens de cet ouvrage, sur le plan politique, c’est une profonde défiance pour le mondialisme – c’est-à-dire cette idéologie qui voudrait faire des nations et des civilisations des survivances archaïques, des hommes des êtres interchangeables, et des frontières des ennemis à combattre.

Pour le cardinal Sarah, au contraire, bien connaître notre identité, bien maîtriser nos frontières est la condition de tout échange pacifique entre des personnes humaines.

Logiquement, il a donc des mots très durs contre l’immigration incontrôlée. Il la critique d’un double point de vue. Comme fils de l’Afrique souffrant de voir la jeunesse de son continent l’abandonner et comme fils de la civilisation européenne souffrant de voir l’Europe devenir une sorte de « no man’s land », sans identité ni culture.

Au mondialisme, à l’invasion migratoire, il oppose une sorte d’écologie des civilisations où la diversité des cultures humaines apparaît comme une richesse (voulue par Dieu lui-même) et non comme un handicap.

À la suite de Benoît XVI, il place le débat très haut, ciblant prioritairement la crise culturelle et identitaire de l’Occident.

« L’Occident ne sait plus qui il est, parce qu’il ne sait plus et ne veut pas savoir qui l’a façonné. Cette autoasphyxie conduit naturellement à une décadence qui ouvre la voie à de nouvelles civilisations barbares, écrit-il. »

Le grand prélat désigne sans ambages le totalitarisme islamique comme un ennemi. Mais il insiste aussi sur le fait que l’Occident est menacé également par le totalitarisme nihiliste. D’ailleurs, nihilisme et islamisme se nourrissent l’un l’autre.

Plus remarquable encore, le cardinal Sarah invite à ne pas croire que la démocratie libérale soit l’horizon indépassable de la pensée comme disait Sartre du communisme.

Je note enfin une condamnation appuyée de la répression macronienne contre les gilets jaunes. Emmanuel Macron est d’ailleurs ciblé plusieurs fois comme symbole du dirigeant mondialiste, indifférent à son peuple et à sa culture et soumis aux puissances d’argent. Dans le même temps, le cardinal loue les « populistes » européens comme Matteo Salvini et Viktor Orban pour leur courage à défendre leurs peuples.

En bref, voici un livre d’une remarquable hauteur de vue, capable de réveiller les Européens pour qu’ils défendent enfin leur civilisation si nécessaire au monde !

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

18 Commentaires sur : Cardinal Sarah : un grand livre politique

  1. quinctius cincinnatus

    1 avril 2019

    Mr. G. De T.,

    Mr Gérard Pierre parlant sur ce blog de ” Résistance ” il me vient … brutalement à l’ esprit que Mgr. le Cardinal Sarah sera, un jour l’ autre, traité de ” collabo ” par tous ceux et celles qui vont objectivement dans le ” sens de l’ Histoire ” !

    Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    28 mars 2019

    au sujet des ” livres politiques ” : …

    la prochaine victime des ” juges ” , le Media pour être plus clair, sera Bruno Retailleau

    n’ a t on pas idée d’ avoir pour ambition de reconquérir les ” intelligences ” ? non mais des fois ? un peu de pudeur quand même !

    Antonio Gramsci merci d’ être revenu dans le monde de la pensée politique , cela nous change des ” Mémoires ” et autres Essais polémiques à grands tirages

    Répondre
  3. Gérard Pierre

    27 mars 2019

    L’Afrique fut évangélisée, il y a de cela fort longtemps, par des missionnaires français, heureux de leur foi et fiers du pays qui leur avait permis de la nourrir.

    Ils transmirent aux peuples d’Afrique rencontrés cette foi et cette image qu’ils entretenaient de notre belle France et de sa langue, et bon nombre d’Africains, quel que soit l’endroit où ils vivaient, …… quelles que soient les vicissitudes parfois endurées, …… ont précieusement conservé le tout, …… tandis que la France, et avec elle la vieille Europe, s’enlisait dans le matérialisme et le nihilisme.

    Aujourd’hui, avec la raréfaction des vocations, des prêtres africains viennent de plus en plus, ici ou là, rafraîchir dans nos paroisses de moins en moins fréquentées les âmes fatiguées des Chrétiens de France, …… ou tout au moins de ce qui en reste !

    Comme par un effet boomerang dont seul le ciel a le secret, ils viennent nous rendre, quelque part, ce que nos missionnaires leur ont légué : la fraîcheur d’une foi dépouillée d’automatismes innervant.

    De ce point de vue, Monseigneur Sarah préfigure peut-être un possible retour ! …… Il a compris ce qui échappe précisément à nos énarques et principalement à l’un des leurs, ‘’hôte‘’ temporaire d’un palais de la république !

    Il ne suffit pas à la société macronienne d’assurer, … avec plus ou moins de conviction et d’empressement, … les deux premiers niveaux de besoins des humains qui composent notre société (besoins physiologiques et besoins de sécurité) pour se croire dispensée de devoir se soucier des trois autres niveaux, …… besoin d’appartenance, besoin d’estime et de respect, besoin de s’accomplir.

    Sous la conduite d’un aveugle, l’avenir de ceux qui le suivent ne peut être qu’incertain !

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      28 mars 2019

      ” l’ Afrique fut ” évangélisée ” … par des missionnaires français [ et … belges ] ” enfin pas toute l’ Afrique et en tout cas pas véritablement et profondément ” romanisée ” si on en juge par la luxuriance toute … tropicale des Eglises Evangéliques

      quant à l’ Islam il continue sa pénétration dans le Sahel et en A.F.S. et il est depuis longtemps totalement majoritaire en Mauritanie au Sénégal et bien entendu en Afrique de l’ Est

      certains Etats de l’ Afrique centrale anciennement britannique restant encore majoritairement protestants

      il ne faut pas vivre dans le passé cela n’ amène que déconvenues

      Répondre
      • Gérard Pierre

        28 mars 2019

        Le passé est un prologue, comme le disait fort opportunément un certain William Shakespeare, et la reconquête évangélique de la France par des prêtres venus du Congo, du Bénin, du Gabon, … et même du Sénégal, … est commencée depuis deux ou trois décennies !

        Leurs sermons, pleins d’enthousiasme, tout en sourires, apportent vraiment la « Bonne Nouvelle » ! …… Ça nous change des vieux chanoines psychorigides de notre enfance montant en chaire avec le regard en accent circonflexe et la commissure des lèvres inexorablement tirée vers le bas, nous promettant les feux de la Géhenne si nous ne confessions pas régulièrement !

        On passait alors à côté de l’essentiel du message et ceux qui pratiquent encore aujourd’hui sont précisément ceux qui leur ont résisté, … en approfondissant leur foi.

        « Qu’est la philosophie pour le Catholique sinon la manière dont son intelligence vit sa foi ? » – Nicolás Gómez Dávila.

        Rien n’est perdu !

        Répondre
        • quinctius cincinnatus

          28 mars 2019

          d’ autres ont aussi ” résisté ” en passant au …. ” socialisme ” et ils sont nombreux, instruits, bien ” en place “, et donc … dangereux

          Répondre
          • Gérard Pierre

            28 mars 2019

            Ils n’ont pas résisté ! …… La résistance est active par essence !

            Ils ont succombé à leur léthargie mentale, …… Ils se sont montrés passifs et sont devenus des légitimistes !

            Le légitimiste est un personnage qui s’est senti une fibre sociale sous le front populaire, puis a éprouvé une forte indisposition vis-à-vis du désordre sous Vichy, avant de détester le totalitarisme après la Libération. Si demain un sodomite de diptères arrive au pouvoir vous l’entendrez faire Bzzzzzzzzzzzz, Bzzzzzzzzzzzzz !

            Apologiste de la pensée majoritaire du moment, il vit dans l’air du temps et cultive une logique mâtinée d’amnésie. Intelligent, il intellectualise sa soumission à la pensée convenable en la promouvant au rang de philosophie.

            Par exemple, le légitimiste parle avec autorité de la condition ouvrière ; c’est qu’il connaît la question : il a lu tout Germinal, le bougre. Il sait tout de la vie ; Sartre est l’un de ses maîtres à repenser. Les micros et les caméras l’attirent comme un aimant. Son équilibre repose sur trois pieds : l’amalgame, le procès d’intention et l’ironie. Ôtez lui ces trois béquilles rhétoriques et vous en faites un cul-de-jatte de l’expression orale !

            Tout à la fois sociologues émérites, psychologues avertis et humanistes sélectifs, les légitimistes ont en commun une incohérence verbale qui leur tient lieu de suite dans les idées.

          • quinctius cincinnatus

            29 mars 2019

            ” … la résistance est active par principe … ”

            lorsqu’ un rocher ” résiste ” à mes efforts pour le déplacer fait il de la résistance ?

            lorsque la Fonction Publique s’ oppose à tout changement par une ” force ” d’ inertie mult-syndicale fait elle de la résistance ?

            Ghandi était il un ” résistant ” ?

            etc …

          • Gérard Pierre

            30 mars 2019

            Résister est un acte noble ; c’est opposer activement une force consciente du risque qu’elle encoure à une autre force qui a la volonté d’annihiler votre force.

            Le rocher n’a pas conscience de sa force d’inertie et n’a pas de volonté particulière. Pour peu que vous vous en donniez les moyens, vous saurez vaincre sans risque l’inertie du rocher. Dans ce cas précis, vous connaissiez la réponse puisque vous écrivez ‘résiste’ en le mettant entre parenthèses.

            La fonction publique ne fait pas de la résistance : elle est passive ! … Elle n’est pas à l’initiative du déclenchement d’une force consciente et, de surcroît, elle sait n’encourir aucun risque ! …… Elle fait de l’obstruction, ce qui est vulgaire, subalterne et sans noblesse !

            Quant à Ghandi ! ! ! …… encore une belle invention du mythe pacifiste créé par les maso-gauchistes occidentaux ! …… Il était passif, savait ne rien risquer des Britanniques ! …… Il pratiquait l’opportunisme, et était accessoirement pédophile, mais chut !

            La notion de résistance implique le risque de danger pour celui qui en entreprend la démarche ! …… Jean-Paul Sartre et Yves Montand, pour ne citer que ces deux grandes ‘’consciences‘’ politiques de leur époque, ont surtout « résisté » à l’envie de se battre activement ! …… ce qui, à leurs yeux, leur conférait le droit de nous donner des leçons !

          • quinctius cincinnatus

            31 mars 2019

            les habitudes, les convictions, les préjugés sont autant de rochers

            il existe donc bel et bien une résistance ” passive “

  4. quinctius cincinnatus

    27 mars 2019

    Mais enfin Brenus vous rendez vous compte que c’ est à cause de gens comme vous que les partis de Droite, c’ est à dire qui préfèrent leur Pays et ses codes à une société entièrement cosmopolite et non identifiée , n ‘auront jamais la majorité ?

    Répondre
    • Gérard Pierre

      27 mars 2019

      Le problème de la France, depuis 1871, est que sa population est majoritairement de droite mais structurellement dominée par la gauche ! …… une gauche qui ne dit d’ailleurs pas toujours son nom pour mieux ‘’déconstruire‘’, …… (Presse, administration, postes clés, intellectuels, ‘’artistes‘’, … et bateleurs politiques) !

      C’est vraiment la droite la plus bête du monde.

      Il suffit simplement de se souvenir comment est née la IIIème république, … qui, au début, n’osait même pas prononcer son nom ! … république qui a même réussi à refiler à sa droite les miasmes d’un colonialisme encouragé en son temps par une gauche ‘’civilisatrice‘’ avant de se muer en championne de la ‘’libération des peuples‘’ ! …… et de ce point de vue, la gauche est bien comme l’alcool et ‘’l’herbe‘’ : … paradis artificiel et éphémère garantis avec à la clé un cancer traînant en longueur !

      Plukon = tumeur !

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        27 mars 2019

        il s ‘ agit précisément de cela : prendre le pouvoir intellectuel

        on sait cela depuis … Antonio Gramsci ! non ?

        alors il ne reste plus qu’ à trouver les … ” cerveaux ” !

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        29 mars 2019

        apparemment Wauquiez a su trouvé un ” cerveau ” : Bellamy … et Retailleau vient de sortir un livre plein d’ intelligence

        le problème est maintenant le suivant :

        les ” militants L. R. ” et les cadres à tous les niveaux vont ils … suivre ou bien regretteront ils encore le saltimbanque qui les a mis dans la mouise ; ce qui revient à dire sont ils encore sensibles à l’ intelligence ?

        p.s. / pour le R.N. c’ est foutu depuis longtemps

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        31 mars 2019

        Plukon = tumeur ? … ? … ? …

        Répondre
  5. BRENUS

    26 mars 2019

    Q.Q. Ta haine viscérale de la “peau blanche” a fini par ressortir. Inutile d’en rajouter. Au passage, toi, dont je déduis que ta peau est différente, tu sembles aussi te considérer comme un penseur. Alors : 1 partout et lâches nous la grappe. Par contre, il te faudra ajuster tes lunettes pour lire autre chose que ce qui est écrit dans l’article : la Cardinal en question ne parait pas remettre en cause le droit des européens à vouloir le rester. Mais je sais que tu interprète à la demande, alors…

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      26 mars 2019

      salut le Beauf !

      merci pour votre réponse enthousiaste … de bêtise

      indignez vous disait l’ Autre , si vous ne pouvez pas faire autre chose, mais si possible indignez vous intelligemment !

      Répondre
  6. quinctius cincinnatus

    26 mars 2019

    excellent article qui peut être nous débarrassera enfin de BrenNus Le Beauf , individu réduit à la scatologie et qui pense avoir un cerveau de penseur parce qu’ il a la peau blanche ***

    *** déjà que l’ article du Général 2R, sur Caracas, soulève l’ indignation de son alter-ego en beaufitude je nomme ELEVENTH

    Répondre

Répondre

  • (pas publié)