Carton rouge pour la CGT

Posté le mai 30, 2016, 8:00
4 mins

Un syndicat, la CGT, qui ne représente que 2 % des salariés, dont une grande partie de fonctionnaires, se sent à l’agonie et craint de perdre sa place de n° 1. Elle a à sa tête Philippe Martinez qui, pour sauver en premier lieu sa place et éventuellement le parti des camarades, veut mettre à feu et à sang notre pays.

Quel est donc son prétexte ? Une diminution des salaires de 30 % ? Un retour à 4 semaines de congé ? Une suppression du code du travail ? L’interdiction du droit de grève ?

Eh bien, non. Une simple loi, dite El Khomri, déjà vidée à 90 % de son contenu initial, ou plutôt un simple article 2 de cette loi qui, ô « crime de lèse démocratie », va permettre, à l’initiative du chef d’entreprise, de demander par référendum directement aux em­ployés de décider de certaines conditions de travail, en dérogation à une réglementation souvent d’un autre âge de notre code du travail de bientôt 4 000 pages.

Est-ce la fin des syndicats ? Non, car cette disposition est limitée dans son application et surtout soumise à un accord d’au moins 50 % des syndicats dits à tort « représentatifs ».

Sachant, en outre, qu’en contrepartie, de nouveaux avantages, qui seront vite de nouveaux « droits acquis », ont été négociés, à tel point que cette loi, qui voulait au départ favoriser la flexibilité, se transforme en une loi déséquilibrée au grand avantage du salarié.

Après un Hollande qui a dégradé notre pays jusqu’à décourager les investisseurs étrangers (qui préfèrent maintenant investir en Allemagne et en Angleterre), c’est au tour d’un Martinez, « patron » de la CGT, de se payer, sur le dos des Français, le président pour qui (il ne faut pas l’oublier…) il a demandé à voter !

L’homme à moustache est prêt à tout. Il voulait même imposer à la presse entière, gratuitement bien sûr, un communiqué dont on connaît le contenu. Si la presse nationale s’était soumise, cela aurait donné l’impression d’un plébiscite.

Devant le refus de la presse, il a tout simplement donné ordre qu’aucune livraison de quotidien ne soit faite en ce 26 mai… Sauf pour « L’Humanité ». Dieu a décidé ! Belle preuve de démocratie.

M. Martinez, vous ne voulez donc plus que le peuple décide puisque vous lui refusez le droit au référendum, comme s’il était incapable d’avoir sa propre opinion et que vous seul déteniez la vérité ? À quand une démonstration de masse pour supprimer le droit de vote du peuple de droite ou de moins à gauche que vous et la CGT ?

Il faut donc « descendre » le soldat Martinez (j’utilise la même métaphore que la CGT avec leurs affiches) ? Se rend-il compte de sa posture de dictateur ?

Donc carton rouge pour Martinez, carton rouge pour la CGT… et carton rouge aussi pour les Français qui les soutiennent !

32 réponses à l'article : Carton rouge pour la CGT

  1. quinctius cincinnatus

    07/06/2016

    Macron se fait faire un shampoing à l’ oeuf à Montreuil, ville on ne peut plus coco(tte ) par la C.G.T. 93 ( celle de Jojo ? ) alors qu’ il faisait la promotion d’ un timbre sur le … Front Populaire … la faute à qui ?

    au quarante n’ oeuf trois !

    Répondre
    • Jaures

      07/06/2016

      En fait Quinctius n’a jamais été médecin mais chroniqueur à l’Almanach Vermot.

      Répondre
  2. quinctius cincinnatus

    06/06/2016

    élection de Philippe Martinosaurus à la tête de la C.G.T. et vote  » démocratie populaire  »

    sa  » compagne  » Nathalie Gramiochipi ( … sans  » e  » à la fin s. v. p. ) était secrétaire de la section santé de la C.G.T. ; elle avait reçu mission par ses mandants de voter CONTRE son époux ; elle apporta les voix de sa section à … Philippe Martinez ; la nomination de celui ci ne fut pas pour autant remise en cause et on dut attendre un certain temps pour que l’ épouse fidèle soit … destituée de son poste

    quant à Philippe.M. qui se défend d’ être au P.C.F. il en fut pourtant un membre très actif jusqu’ à il y a quelques années et est resté très  » proche  » de la direction de ce dernier

    y a t il une Margreth Tatcher dans la salle ?

    Répondre
    • Jaures

      06/06/2016

      Vous devriez prendre pour exemple la CGT où un élu qui ne respecte pas son mandat, quelle qu’en soit la raison, est immédiatement évincé avec son équipe (cela date de mars, Quinctius a le sommeil lourd).
      Ne faudrait-il pas qu’il en soit ainsi avec tous les élus ?

      Répondre
      • Jacky Social

        06/06/2016

        @Jaures: La Purge Permanente, en quelques sortes (voir Zbigniev Bzrezhinsky). Ah, le stalinisme, quel delice!

        Répondre
      • quinctius cincinnatus

        07/06/2016

        et vous trouvez cela normal ? la C.G.T. a t elle poursuivie la dite dame en Justice, comme on le fait dans n’ importe quel cas semblable dans une élection  » républicaine » ? en réalité il semble plutôt s’ agir d’un simple arrangement entre  » coquins  » et, est elle seulement TOTALEMENT exclue , ou bien a t elle encore de l’ influence comme on dit … j’ espère qu’ après cette arnaque au bulletin de vote des délégués ont quitté ce syndicat de type comité central !

        donnez nous plus de détails !

        la chose à mettre à votre … débit c’ est de nous avoir soigneusement caché ce  » détail de l’ histoire  » pour continuer à nous vanter la moralité sans faille de votre syndicat de dinosaures

        Répondre
        • Jaures

          07/06/2016

          Evidemment non, ce n’est pas normal. Quand vous ai-je dit que les membres de la CGT seraient « sans failles » ? Les adhérents à la CGT sont tous des êtres humains avec les mêmes défauts et faiblesses que les lecteurs des 4V. Ce qui les réunit ce sont les convictions. Après, c’est à la démocratie de jouer son rôle: l’élue en question a été évincée avec son équipe. Ce qui m’aurait fait quitter la CGT c’est si, malgré ce vote, la personne était restée en place (un peu comme si malgré un vote négatif de l’assemblée générale, un grand patron avait conservé son salaire. Mais cela est impensable.).
          Les luttes de pouvoir, les manigances et les traitrises n’existent pas que chez Shakespeare. Il y en a même au club de pétanque du bled d’à côté.
          Maintenant, si vous connaissez un parti, un syndicat, une association ou une Eglise où tout le monde est sain, irréprochable et loyal, merci de me le faire connaître.
          Ce qui est sûr, c’est que si on se retire des institutions en raison de la présence de personnes qui ne jouent pas clairement le jeu, on laisse alors à ces personnes le champ libre.
          Je préfère moi travailler dans ces institutions plutôt que jouer les donneurs de leçons sur mon rocher.

          Répondre
  3. quinctius cincinnatus

    06/06/2016

    @ Jaurès est un idiot utile et une bouche inutile

    Répondre
  4. quinctius cincinnatus

    06/06/2016

    information parisienne pour gogos-parisiens

    depuis Bertrand Delanoë la Ville de Paris prend en charge le salaire de 30 permanents de la C.G.T. qui seraient  » employés  » dans l’ une des mutuelles de la Ville la M.C.V.A.P.

    quels recours contre …Delanoë ? déjà que l’ extradition depuis la Tunisie du doublement  » rose  » ne doit pas être chose très aisée

    Répondre
  5. BRENUS

    02/06/2016

    JOJO nous ressort le refrain du merveilleux étudiant ayant obtenu un bas S avec mention très bien . Et peut être aussi un doctorat universitaire en makramé et soocio-psychologie réunis, après 5 ans d’études supérieures . Il s’irrite que le salaud de patron ne sacrifie pas son temps a apporter au rejeton ce que l’EN n’a pas été foutue de lui donner, malgré le cout des études pour la communauté. Il faudrait arrêter ces conneries et dire de temps à autre la vérité : un ou une (une ou un si vous êtes fémino) niveau bac mention très bien n’aurait aucun mal a trouver une école d’ingés même de moyen niveau et sortir avec une peau d’âne qui lui garantirait un job à la sortie – et peut être même avant- Par contre, si le phénix en question persiste a penser que tout le monde, y compris les chefs d’entreprise lui doit tout et tout de suite, pas étonnant qu’il reste sur le pallier. Les boites ne font pas de cadeaux et n’ont pas à en faire, même a ceux qui ont toujours été élevés dans du coton. Depuis la nuit des temps c’est « the struggle for life » et pas bisounoursland. De plus un jeune bien bardé sera mieux armé pour discuter de ses conditions qu’une pleureuse qui attend tout.

    Répondre
    • Jaures

      02/06/2016

      Non. Je dis simplement que les entreprises qui pleurent de ne pas trouver le personnel compétent dont elles ont besoin doivent se demander si elles ont fait les efforts nécessaires pour former les jeunes. Si les entreprises attendent des ingénieurs et techniciens diplômés et compétents, rien ne dit que ceux-ci iront voir celles qui les ont méprisés quand ils cherchaient une formation en alternance.
      Les entreprises qui font l’effort, il y en a heureusement, n’ont pas de problèmes de recrutement.

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        06/06/2016

        les entreprises qui cherchent du  » personnel  » qui soit  » formable  » sont encore plus nombreuses … c’ est ce qui ressort , entre autres choses, d’ une discussion que j’ ai eu samedi avec :

        – un chef d’ une entreprise métallurgique ( P.M.E. d’ une dizaine de personnes )

        – une directrice d’ école … publique ( la pus grande de la ville )

        – un technicien de la filière atomique par ailleurs … syndicaliste C.F.D.T.

        – un ingénieur  » commercial « 

        Répondre
        • Jaures

          07/06/2016

          C’est tout ? Ne vous restait-il pas quelques heures de votre samedi pour interviewer un colonel de l’armée de terre, un chef d’orchestre, un architecte, un expert comptable,…
          Tous sans doute vous auraient dit qu’ils formeraient bien des jeunes mais que, malheureusement, on en trouve plus de leur trempe.
          Parions que quand ils ont commencé dans le métier leurs aînés tenaient sur eux le même langage.

          Répondre
  6. max 2016

    31/05/2016

    Ca c’est du goudron. Il ne manque plus que les plumes…

    La CGT, FO, SUD ainsi que tous les salariés en lutte contre la loi travail sont l’honneur de ce pays.
    La Loi Travail est un nouveau diktat de BERLIN et du MEDEF.

    Répondre
  7. quinctius cincinnatus

    31/05/2016

    quand on  » limite  » les salaires ( ou les honoraires ) et qu’ on augmente les charges et les prélèvements obligatoires est ce mieux ?

    quand on bloque l’ accès aux lieux de travail , est ce mieux ?

    quand les  » unités de production  » ferment ne pouvant faire face à la concurrence est ce mieux ?

    quand les employeurs ne trouvent pas le personnel dont ils ont besoin est ce mieux ?

    quand le consommateur achète son  » alimentation  » à un prix qui ne paie pas le paysan , est ce mieux ?

    quand le consommateur achète chinois pour occuper ses loisirs d’  » après-35 heures  » est ce mieux ?

    etc … etc …

    Répondre
    • Jaures

      31/05/2016

      Vous mélangez un peu tout dans votre soupe.
      – Les pays où il y a moins de charges n’ont pas forcément des salaires plus élevés
      – Les manifestations sont le fait de tous en France. Un ouvrier ou un paysan ne peut pas menacer de partir planquer son pognon en Suisse.
      – La France remporte de nombreux marchés. Son problème est celui des PME, mais celles-ci ont plus de problèmes avec leurs banquiers qu’avec les syndicats.
      – Les employeurs qui ne trouvent pas de personnel s’en donnent -ils les moyens ? Forment-ils des jeunes en alternance ? Quelle rémunération et conditions de travail offrent-ils ?
      – Ce n’est pas le consommateur qui achète la production du paysan (quand c’est le cas, les deux sont heureux) mais les entreprises transformatrices et les grandes surfaces qui leur tordent le cou.
      – Pas de problème si ces mêmes Chinois viennent ensuite en France dépenser leur argent.

      etc…etc…

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        01/06/2016

        je ne  » mélange  » rien du tout ! je ne fais que CITER des  » DYSFONCTIONNEMENTS  » … STRUCTURELS !

        quant aux  » Chinois  » qui  » viennent dépenser leur argent en France  » laissez moi rire … jaune ! : chez moi ils viennent … acheter … le vignoble, les forêts et les terres … tout est à l’ encans !

        quant à vos accusations concernant ces salauds d’ employeurs qui ne forment pas même ceux qu’ ils devraient employer , le consommateur ( de merdes à bas prix , car tous le monde n’ est pas financièrement et psychologiquement un bobo francilien ) , les manifestations qui seraient le fait de tous etc … vous avez tout faux ou plus exactement tout MENSONGER…

        @ Jaurès à recycler comme tous les autres  » politiques  » complètement à … l’ Est de la réalité actuelle ( si c’ est encore possible )

        Répondre
        • Jaures

          01/06/2016

          Je n’ai pas tout faux car je vis dans la vraie vie.
          Renseignez-vous ! Des dizaines de milliers de jeunes en demande de formation en alternance et autant en attente de contrat d’apprentissage restent sur le carreau.
          J’ai déjà cité le cas d’une étudiante titulaire d’un bac S avec mention très bien à qui aucune des plus de 70 entreprises contactées n’a donné sa chance.
          Quant à la Chine, nous y investissons plus de 17 milliards chaque année. Vous ne pouvez vous réjouir qu’on profite de leur main d’oeuvre et de leur marché et refuser qu’eux-même investissent en France. Demandez-vous plutôt pourquoi nos milliardaires préfèrent acheter des atolls au milieu du Pacifique où ils ne mettront jamais les pieds plutôt qu’un vignoble bourguignon. L’évasion fiscale est une occupation plus prisée chez nos riches cupides que l’investissement sur leur beau pays.

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            02/06/2016

             » on  » ne lui demande pas SEULEMENT d’ avoir obtenu une mention T.B. au bac S ( celles ci ont triplé en 20 ans ) on lui demande SURTOUT d’ être compétente … dans un poste productif de richesses pour l’ entreprise … votre parente fait sans doute parti des diplômé(e)s sans … issue, une spécialité elle bien française … si elle a un peu d’ envergure, elle peut toujours aller tenter sa chance en Suisse, en Allemagne, en Angleterre aux U.S.A.

          • Jaures

            02/06/2016

            Il ne s’agit pas d’une parente mais d’un cas (parmi d’autres) cité par la presse (j’y avais déjà fait allusion il y a quelques semaines).
            Un étudiant en alternance n’est pas là pour être productif mais pour acquérir des compétences afin de le devenir.
            Vous avez assez bien cerné le problème: les entreprises ne veulent pas investir dans la formation, y compris avec les jeunes qui ont déjà fait leurs preuves. Il ne faut donc pas qu’elles se plaignent de ne pas trouver les éléments dont elles ont besoin.

          • quinctius cincinnatus

            02/06/2016

            le système … suisse est un bon exemple de réussite professionnel et social … c’ est peut être pourquoi l’ E.N. , les syndicats et les  » politiques  » n’ en veulent pas … qu’ elle aille alors tenter sa chance à l’ étranger comme tant d’ autres l’ ont fait qui ont réussi … ou bien qu’ elle devienne … fonctionnaire ou chômeuse ce qui est du pareil au même pour le budget de la Nation

          • Jaures

            02/06/2016

            Je ne sais quel dépit vous amène à systématiquement encourager les gens à partir de France.
            Si vous n’aimez pas votre pays, n’en dégoutez pas les autres.
            Ce qui ne fonctionne pas en France, il faut l’améliorer. Si vous pensez que tout est pour le mieux au-delà de nos frontières, vous vous mettez le doigt dans l’oeil (ce qui est douloureux).
            On peut admirer les Suisses mais sans oublier à quoi ils doivent leur prospérité: la neutralité et le secret bancaire. Ce ne sont certes pas les Suisses qui empêcheront les djihadistes d’envahir le Mali. Et Daech n’a jamais menacé Genève du moindre attentat.
            En 2014, ce sont les aviations italiennes et française qui ont accompagné l’avion éthiopien détourné jusqu’à Genève. L’aviation suisse n’était pas opérationnelle.
            Pendant ce temps, les émissaires d’UBS parcourent le monde pour, en toute illégalité, inciter les plus riches à la fraude, au blanchiment d’argent sale, aux placements douteux,….
            D’ailleurs, les riches Français de sont pas les seuls à profiter du climat helvète, ils ne sont que 10% des évadés fiscaux en Suisse (12,5% des plus riches). On y trouve autant de britanniques (comme le milliardaire Jim Ratcliffe), belges, espagnols,russes,…
            Et on constate que, même en Suisse, l’évasion fiscale continue: la suppression du forfait a fait baisser de 20% le nombre de milliardaires résidents à Zurich.
            Je comprends que vous incitiez les jeunes à émigrer vers ce pays: la meilleure école du cynisme et de la cupidité.

  8. Jaures

    31/05/2016

    Je ne sais pas quel métier exerce Goudron mais que dirait-il si son patron l’informait que l’entreprise concurrente ayant signé un accord permettant de passer le taux de rémunération des heures supplémentaires de 25 à 10%, la survie de l’entreprise impose de s’aligner sur la concurrence ?
    Pareillement, comment réagiront les salariés si un patron leur dit que s’ils ne signent pas un texte dérogeant aux accords de branche il s’installera en Pologne ?
    Les accords de branche sont une sécurité justement pour les salariés d’entreprises où les syndicats sont faibles.

    « Quel est donc son prétexte ? Une diminution des salaires de 30 % ? Un retour à 4 semaines de congé ? Une suppression du code du travail ? L’interdiction du droit de grève ? » demande ingénument Goudron.
    Est-ce à dire qu’il faut tout accepter en deça ?
    Goudron trouverait-il légitime des grèves si on décidait des baisses de salaires et de jours de congé ?

    Répondre
    • quinctius cincinnatus

      31/05/2016

      vous avez raison : il vaut mieux dans le cas que vous citez dans le paragraphe 1 que l’ entreprise disparaisse corps et biens

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        31/05/2016

        en complément :

        les sièges sociaux … déménagent

        – Technip quitte Paris pour Londres

        – Alcatel préfère la Finlande

        – Lafarge-Holcim migre tout naturellement en Suisse

        – Alstom comme ne s’ y attendait pas le gouvernement socialiste se tire aux U.S.A.

        heureusement comme me dit la même source la C.G.T. garde son siège à Montreuil

        Répondre
        • Jaures

          31/05/2016

          Vous touchez le problème, Quinctius: jusqu’où doit-on aller pour préserver nos sièges sociaux ?
          Accepterez-vous de voir baisser votre retraite pour que Technip reste à Paris ? Ou préférez-vous que ce soit celle de vos anciens patients ?
          Quel intérêt pour les britanniques de voir arriver des sièges sociaux alors qu’ils n’ont plus d’assurance chômage, que la retraite d’état est inférieure à 570€ et qu’on la touche à 65 ans, que le nombre d’allocataires à l’aide alimentaire a été multiplié par 6 depuis 2012 (enquête parlementaire indépendante), que le NHS connait des scandales à répétition, que plus d’un million de salariés sont sur des contrats « 0 heure », que plus de 16% de la population est sous le seuil de pauvreté (5% de grande pauvreté),..
          Il est vrai que le taux d’imposition sur les sociétés y est de 20% (contre 33% en France). Pour cela, l’Angleterre a donc fortement rogné sur les aides sociales.
          Si vous voulez retrouver les sièges sociaux, il faudra le mériter: augmenter l’âge de la retraite, baisser les pensions (chacun s’assurera selon ses moyens), accepter les contrats précaires, dire adieu aux allocations chômage et aux écoles maternelles gratuites,…
          C’est la rançon à payer pour que les membres des conseils d’administrations s’accordent des salaires mirobolants dans votre capitale.
          Mais cela restera provisoire. Car que faudra-t-il faire si, pour garder ses sièges sociaux le R.U décide d’aller plus loin ? Faudra-t-il pousser la semaine de travail jusqu’à 60 heures, la retraite à 70 ans, le travail des enfants, le livret ouvrier ? Où s’arrêtera la course ? Au XIXème siècle ? Au Moyen-Age ?

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            01/06/2016

             » celui qui ne travaille pas ne mange pas  »

            ( proverbe … chinois )

            N.B. 1

            pour ce qui concerne votre référence à la période du Moyen-Âge vous avez tout faux … une fois encore … mais cela est une autre … Histoire

            N.B. 2 ma  » pension  » diminue chaque année mais cela n’ empêche en rien la fuite des sièges sociaux … sans doute avez vous une  » explication  » … de gauche ( sic ) … moi j’ en ai une  » droite-gauche  » : la gabegie !

          • Jaures

            01/06/2016

            Oui je sais qu’il est dans l’air du temps de regarder avec attendrissement le Moyen-Age.
            On oublie vite que 95% de la population n’avaient alors qu’une espérance de vie de 2 ou 3 décennies (inférieure pour les femmes qui bien souvent mourraient en couche) faite d’un labeur quotidien entre famines et épidémies.
            Une vie si rude que seule la période du Moyen-Age comprend 3 siècle où la population a stagné (une période bénie pour l’ami Philippe Druant !).
            Mais il est vrai que les « moyenâgeux » (comme dit Brassens) s’imaginent plus aisément en grands seigneurs plutôt qu’en serfs ou en bouffons.

          • quinctius cincinnatus

            06/06/2016

            @ Jaurès, je ne vous imagine pas même en bouffon ou en fou du Roi … vous ne nous faites pas rire !

          • Jaures

            06/06/2016

            Parce que vous n’êtes pas Roi.
            Quoi que …

    • quinctius cincinnatus

      31/05/2016

      pour Goudron il va certainement y laisser des … plumes !

      Répondre
  9. quinctius cincinnatus

    31/05/2016

    carton jaune … pour @Jaurès !

    vous vous plaigniez à longueur de messages de l’ omniprésence dans le temps de @Jaurès sur le blog ; voici une proposition qui vous intéressera :

    si la loi el Khomri renforce en fait la  » présence  » syndicale dans l’ entreprise ( ce que se garde bien de mettre en avant la C.G.T. ) , François Fillon lui propose que le temps accordé aux  » activités  » syndicales par un délégué ne dépasse pas la moitié des heures … ouvrables

    ainsi @Jaurès travaillerait à mi-temps payé temps complet et serait beaucoup moins disert et prolixe sur le blog

    donc à défaut qu’ un  » politique  » vraiment  » responsable  » propose que l’ argent du syndicat soit uniquement celui des cotisations … volontaires … aux  » primaires  » des L.R. allez plutôt voter pour François Fillon !

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)