Ce que le peuple de droite pense de son gouvernement

Posté le septembre 15, 2010, 12:00
8 mins

Guillaume de Thieulloy, directeur des 4 Vérités-Hebdo, et Muller Édi­tion, ont eu la bonne idée de publier en un recueil de quelque 330 pages l’intégralité des chroniques données à ce journal, depuis le 13 novembre 1999, par Christian Lambert, ancien ambassadeur de France.
On est d’abord frappé, en relisant ces textes, de leur pertinence, même plusieurs années après leur rédaction. Même si les situations évoquées ont évidemment un peu changé.

Le premier article donné au journal concernait l’ex-Yougoslavie, où Chris­tian Lambert avait été ambassadeur (1992-1993) et chef de la délégation française au sein de la Mission européenne de contrôle. Il considérait comme « justes » les bombardements de l’OTAN sur Belgrade. Posi­tion qui n’était certainement pas partagée par la majorité des lecteurs…

Sur tous les autres sujets ensuite abordés, je crois pouvoir dire qu’il a toujours été en phase avec la sensibilité de droite libérale du journal.
Sa collaboration fut d’abord assez espacée. Et portait sur des sujets pour lesquels sa compétence était d’ordre « professionnel ». Une chronique le 4 octobre 2000 sur la France vue par les étrangers : nous nous imaginons souvent être admirés par tous ; nous sommes en fait regardés avec méfiance, avec nos grèves à répétition et nos ministres communistes (à l’époque). Une autre le 30 juin 2001 sur la décolonisation : la faillite des régimes issus de l’indépendance explique la pression migratoire de plus en plus forte des Africains. Le 24 novembre 2001 : « Il sera très difficile de reconstruire l’Afghanis­tan »

À partir de 2002, ses chroniques portent aussi bien sur la situation internationale que sur la situation intérieure. Si le bilan de notre pays est si désastreux, c’est à cause de la médiocrité de notre personnel politique… qui « pratique une mauvaise gestion, une démagogie permanente, un aventurisme financier affairiste, et qui cède à toutes les revendications syndicales » (25 février 2009).
Depuis que ces chroniques ont été écrites, la situation analysée par l’auteur a sans doute évolué, mais pas dans le bon sens, plutôt dans celui des Cassandre… comme l’ambassadeur Lambert !

Dès l’élection de Nicolas Sarkozy, il avertit ses lecteurs : « Le président ne pourra pas tenir le dixième de ses promesses sans augmenter encore les impôts » (27 juillet 2007). « La guerre ethnique est engagée » (19 septembre 2007). « L’Europe va disparaître » sous l’effet de l’immigration (12 décembre 2007).

Le 9 avril 2008, il pose la question politique la plus grave : « Qu’a-t-on fait » (depuis 2007) ? Rien ! « Sinon quelques réformettes tellement compliquées que seuls les experts peuvent les comprendre »… Et de préciser, le 10 septembre 2008 : Sécu­rité, où est la réforme ? Fisca­lité, où est la réforme ? Immigra­tion, où est la réforme ? Le 12 novembre suivant, sur Obama : « Il y a quelque chose de pitoyable chez ceux qui mettent tant d’es­poir dans un homme parce qu’il est noir »…

Chacun des textes repris par cet ouvrage conserve, hélas ! une actualité parfaite. Les mêmes causes produisant les mêmes effets. Et les causes du mal français restent les mêmes, avant ou après Sarkozy : l’extrême complexité d’un État tentaculaire ; le poids d’une fiscalité multiforme et écrasante ; la fin de l’identité française, avec la perspective d’une France à majorité africaine, orientale et musulmane.

Comme on lui faisait un jour remarquer que le constat établi n’était pas très réjouissant, et les perspectives d’avenir qui en résultaient pas optimistes, l’ambassadeur Christian Lambert répondit qu’il n’envoyait pas ses articles à un journal qui s’appellerait « Les 4 mensonges »…

Vous avez déjà lu ces textes, quand ils ont été publiés ? Les relire vous permettra de vérifier leur pertinence. Vous en prenez connaissance pour la première fois ? Vous conviendrez avec moi que Christian Lambert exprime mieux que personne dans la presse française, ce que pense et ce qu’attend le peuple de droite. Ce qu’il pense et ce qu’il attend (ou attendait) de Nicolas Sarkozy. Tout en considérant qu’avec la gauche ce serait pire, simplement d’une couleur rouge un peu plus foncée…

Christian Lambert
Dix ans de chroniques
au service de la vérité
Muller éditions

323 pages – 22 €
À commander auprès de notre
service abonnements
(+ 5,50 € de port)
4 Vérités-DIP 18 à 24, quai de la Marne 75164 Paris Cedex 19

6 réponses à l'article : Ce que le peuple de droite pense de son gouvernement

  1. sas

    19/09/2010

    ben non iosa…..

    …..becassine elle s en sort encore….

     

    ……vue qu elle marche sur l eau…..et que demain elle rase gratis….

     

    que pouarck…quepouarck…

     

    sas

     

    nb ca y est la machine a nous imposer l idiote est de nouveau en marche….

    Répondre
  2. IOSA

    18/09/2010

    Homè[email protected]….

    Il ne peut avoir pire que revoter encore et toujours pour les mêmes, ce qui selon vos dires dénonçant une droite totalement absente en faveur d’une gauche omniprésente.

    Ok, jusqu’à là je pige, mais alors pourquoi s’obstiner à voter pour la droite qui en fait serait la gauche ?….alors qu’il existe une autre alternative via Marine ( et non son père) et dont je me moque totalement qu’elle soit de gôche ou de la droite pas existante, mais elle ce n’est pas eux.

    Sarko c’est sans surprise, Ségo pas mieux, reste qui dans le bateau…le saint esprit ou le simple d’esprit ?

    Ben ni l’un ni l’autre et celà fiche la trouille bleue aux moutons bêlants, je me demande bien pourquoi ?

    Je connais une bonne blague….Sarko et Ségo sont sur un bateau, sarko tombe à l’eau, il reste qui ?

    Réponse: Personne, les coui**es ca marche par deux, c’est inséparable !

    IOSA

     

    Répondre
  3. Reboul

    18/09/2010

    Merci Monsieur Dumais pour cet excellent article dont je partage tout à fait les points de vue.

    J’aurais souhaité pouvoir l’envoyer à l’UMP et au FN, mais li manque un lien transfert pour pouvoir le faire.

    Cordialement

    MRL

    Répondre
  4. HOMERE

    18/09/2010

    Si Si…..on est là et bien là….là là là !!

    Une petite cure de gauche bien assaisonnée, voilà ce qu’il faut à la France de Munich et Daladier….avec leur allié indéfectible du FN, notre gauche de la gauche donnera une bonne leçon à nos tanceurs et censeurs préférés….pan pan cul cul …..la Marine nationale aux oubliettes pour vitae éternam…amen !

    Malgré que Sarkozy fasse une politique censée complaire aux tenants de la surenchère, il faut à présent avoir une posture offensive contre le FN qui n’a que le Président comme ennemi……et l’Europe dont on constate qu’elle même est aussi à gauche.

    Je récapitule : Les maires = à gauche !   Les Présidents de Conseil Généraux = à gauche ! Les Présidents des Conseils Régionaux = à gauche !   le Président de la République = à gauche !   les députés = à gauche !  voilà qui réjouira un Front National plus à gauche que jamais !!

    Alors ? qui parle de la droite ?

    Répondre
  5. IOSA

    17/09/2010

    Ben ? à voir le nombre conséquent de commentaires ( 2 avec le mien) nous pouvons d’ors et déjà dire que la politique gauche/droite des apprentis politicards a fait un excellent travail.

    La preuve ! Ils ne sont même pas capable d’émettre leurs avis !!!

    Sauf, bien entendu ceux qui approuvent Marine….nouveau messie du 3 eme millénaire ( pas du 3eme reich).

    IOSA

    Répondre
  6. SAS

    16/09/2010

    ……que décidément c’est et ce n a jamais été le leur…… ! ! ! ! !

    Nous au FN on le savait déjà……ca en avait la couleur, la forme et surtout l odeur….

     

    …..donc pas surpris que cela en soit….

     

    Bonne nouvelle…avec autant d arrogeance et de carractériels colériques clanistes… L EUROPE EST FINIE.

    point la récréation est terminée…

    sas qui se réjouit

    Répondre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)