Ce que révèle « l’affaire Mila »

Posté le février 18, 2020, 12:18
6 mins

Pendant plusieurs semaines, la France médiatique et politique s’est trouvée agitée par ce qui a été appelé « l’affaire Mila ».

Une jeune fille utilisant les réseaux sociaux a tenu des propos très politiquement incorrects et, c’est un fait, assez vulgaires, concernant l’islam.

Elle a reçu des menaces de mort et des insultes. Elle a dû être déscolarisée.

Des ministres s’en sont mêlés et ont réagi avec lâcheté. La jeune fille a été invitée à la télévision. Des commentateurs l’ont soutenue et ont dit qu’ils « étaient Mila », comme certains ont dit après l’attaque terroriste islamique contre « Charlie Hebdo » qu’ils « étaient Charlie ».

Emmanuel Macron a fini par dire qu’il existait en France un « droit au blasphème ». On peut s’attendre à ce que le calme revienne et à ce que « l’affaire Mila » s’estompe.

Les commentateurs qui ont soutenu la jeune Mila ont dit que les menaces et les insultes qu’elle a subies montrent que la société française est malade, et ils ont raison.

La société française inclut en son sein des musulmans qui méprisent les femmes et qui n’admettent pas qu’on critique l’islam, ce qui incite de nombreux non-musulmans à baisser la tête et à se taire pour ne courir aucun risque.

Seuls ceux qui ne savent rien de ce qu’est l’islam peuvent être surpris : l’islam est un dogme intolérant, sectaire, conquérant, n’admettant pas la liberté de parole, méprisant, potentiellement ou effectivement violent vis-à-vis de ce qui n’est pas lui.Il est ce que je viens de décrire dans l’ensemble du monde musulman.

Il est aussi ce que je viens de décrire dans les centaines de zones de non-droit que compte la France et qu’on trouve aussi ailleurs en Europe.

La société française comprend, en outre, de nombreux idiots utiles de l’islam qui sont prêts à considérer qu’on peut traîner le christianisme dans la boue, mais que quiconque critique l’islam commet un acte inadmissible qui justifie menaces et insultes.

La ministre française de la Justice a tenu des propos qui allaient dans ce sens, avant de changer de discours ; et des membres de mouvements de gauche ou d’extrême gauche, tels que La France Insoumise, ont parlé comme la ministre française de la Justice.

Ce que n’ont pas dit les commentateurs qui ont soutenu Mila est que ce qui arrive à celle-ci ne peut être considéré comme un cas isolé.

Il y a des milliers d’enfants en France qui ont dû être déscolarisés ou ont dû changer d’établissement scolaire en raison de l’intolérance islamique qui règne dans les lycées et collèges où des enfants musulmans sont en nombre important.

Et ces enfants n’ont pas eu à dire quoi que ce soit sur l’islam pour se trouver menacés et insultés : il a suffi qu’ils soient juifs pour que cela leur arrive.

Cette situation inadmissible dure depuis des années sans qu’on en parle beaucoup, voire sans qu’on en parle du tout.

Ce que n’ont pas dit non plus les commentateurs qui ont soutenu Mila est qu’il y a en France des écrivains et des journalistes qui critiquent l’islam qui sont, eux aussi, menacés et insultés, et qui se trouvent exclus de tout débat, traînés en justice et condamnés.

Ces gens ne « blasphèment » pas : ils font un travail intellectuel, pensent, et disent ce qu’ils pensent.

Il est très bien que des commentateurs aient dit qu’ils « étaient Mila ». Il est très bien qu’ils aient dit que la société française est malade.

Ce serait infiniment mieux s’ils observaient lucidement la maladie qui frappe la société française et qui va bien au-delà de « l’affaire Mila », s’ils s’intéressaient à tous les enfants déscolarisés et aux écrivains ou journalistes qui critiquent l’islam et en subissent les lourdes conséquences.

Mila va être scolarisée à nouveau.

Les enfants déscolarisés resteront déscolarisés ou devront être inscrits dans des écoles privées chrétiennes ou juives.

Les écrivains et les journalistes qui critiquent l’islam continueront à être menacés, insultés, exclus, traînés en justice, condamnés.

La maladie qui frappe la société française est plus grave que cela se dit.

Est-il possible de remédier à la maladie dès lors qu’elle est aussi grave ? J’aimerais le penser.

Je n‘en suis pas sûr. Tant que la maladie ne sera pas observée lucidement, bien au-delà de « l’affaire Mila », aucun remède pertinent ne pourra être proposé.

Voir les derniers ouvrages proposés par les4verites-diffusion ici

7 réponses à l'article : Ce que révèle « l’affaire Mila »

  1. quinctius cincinnatus

    20/02/2020

    dans le CORAN on trouve TOUT et son CONTRAIRE comme dans … la BIBLE LE Livre plein de fureur et de sang d’ un Peuple qui s’ auto – proclame élu

    Répondre
    • Gérard Pierre

      21/02/2020

      Vous êtes vraiment un exégète du niveau « cours Pigier »

      Répondre
      • quinctius cincinnatus

        22/02/2020

        lisez ! lisez bien ! lisez intelligemment !

        Répondre
        • Gérard Pierre

          22/02/2020

          …… En cinq mots seulement vous venez de définir la quintessence du totalitarisme intellectuel ! …… étant entendu, bien sûr, que « intelligemment » ne peut s’entendre qu’au sens de …  »comme Moi ! » …

          Je plains sincèrement toutes les personnes qui, dans la vie, ne peuvent malheureusement pas éviter de vous côtoyer !

          Répondre
          • quinctius cincinnatus

            22/02/2020

            je n’ ai ( et n’ ai eu ) que des amis chez les gens simples et doués d’ empathie , cela quelle que soit ou ait pu être leur classe sociale , et que des  » ennemis  » chez les imbéciles et les vaniteux de toutes sortes

          • Gérard Pierre

            23/02/2020

             » … des » ennemis » chez les imbéciles et les vaniteux de toutes sortes »

            C’est peu dire qu’intérieurement vous devez vous auto détester !

          • quinctius cincinnatus

            24/02/2020

            voyez vous j’ ai appris très tôt ( et mon éducation familiale y a été pour beaucoup ) à me connaître moi même et surtout à savoir où se situaient mes limites et où étaient mes faiblesses … de ce fait je n’ ai pas votre orgueil d’ Elu à détenir LA Vérité …

            c’ est en cela, pour cela, que vous êtes médiocre

Laisser un commentaire

  • (ne sera pas visible)