Ce qu’ont vraiment dit les abstentionnistes

Ce qu’ont vraiment dit les abstentionnistes

abstention

 

La gauche de la gauche prétend que l’abstention de nombreux électeurs de gauche, qui a permis le passage d’un grand nombre de communes d’une municipalité de gauche à une municipalité de la droite parlementaire, voire du Rassemble­ment bleu marine ou de la Ligue du Sud, doit s’interpréter com­me l’exigence d’une politique plus à gauche que n’a été celle du gouvernement Ayrault.

Pourtant, cela ne résiste pas à l’examen. Les électeurs qui voulaient exprimer un tel désir avaient, dans la grande majorité des communes, le moyen de le faire très clairement en votant pour des listes du Front de gauche, du Parti communiste, d’EELV… Souvent, ils n’avaient que l’embarras du choix. S’ils ne l’ont pas fait, c’est que ce n’était pas une politique « plus à gauche » qu’ils souhaitaient.

Et, comme ils avaient aussi la possibilité de voter pour une (ou plusieurs) listes soutenues par la droite parlementaire, voire, dans certaines communes, pour une liste du Rassemblement bleu marine, on peut penser que ces abstentionnistes ne trouvaient pas non plus dans ces partis l’annonce de ce qu’ils souhaitaient.

Ce qu’ils ont essentiellement exprimé, c’est un cri de souffrance : ils se sentent brimés de toutes parts, privés d’emploi ou accablés d’impôts (et souvent à la fois sans emploi et désarmés devant les exigences du fisc qui ne désarme pas pour autant). Ils n’osent plus sortir le soir, surtout les femmes, tant les attaques se font nombreuses. Ils ne se sentent plus chez eux parce que, dans leur ville, leurs édiles, qu’ils soient de droite ou de gauche, ne pensent qu’à donner satisfaction à la communauté musulmane en interdisant la célébration, jadis habituelle, des fêtes carillonnées, des arbres de Noël, des galettes des rois et en supprimant le porc dans les cantines scolaires. Et ils voient, sans pouvoir rien y changer, le pouvoir actuel détruire le peu qui leur restait : leurs familles, d’autant plus écrasées qu’elles sont nombreuses, et la confiance de leurs enfants qui doivent désormais trouver normal d’avoir deux papas et pas de maman ou deux mamans et pas de papa ; des enfants à qui l’on interdit de parler à leurs parents des livres et films destinés à les encourager à l’homosexualité qu’on leur donne à lire dans le cadre scolaire, sous prétexte de promouvoir l’égalité entre garçons et filles.

De tout cela, ils ne veulent plus, mais ils ne savent à qui faire confiance pour les en libérer.

Marie Merlin

Partager cette publication

(47) Commentaires

  • Jaures Répondre

    « mes projets? apprendre à lire écrire et compter aux enfants, entre autres matières. les parents n’auraient pas apprécié que j’use d’un intermédiaire pour parler de leurs enfants » dit Philiberte.
    Vous n’avez jamais eu de projet d’école ? Un thématique autour de laquelle vous proposez diverses activités et sorties ? Apprendre à lire et à compter peut prendre de nombreuses formes. Et apparemment vous n’avez jamais assisté à un conseil d’école: les cas individuels n’y sont pas abordés et les parents sont très contents d’en avoir un compte rendu.

    17/04/2014 à 12 h 32 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      je crois avoir compris, depuis le temps qu’elle intervient sur le blog , que @ philberte  » était dans l’éducation nationale « … pas vous ? c’est peut être que vous ne savez pas … lire à moins que ce ne soient mes gènes sémitiques qui me permettent de deviner les choses , c’est possible; en Orient on appelle ça la  » finesse « 

      17/04/2014 à 20 h 36 min
      • Jaures Répondre

        Je croyais que vous aviez compris que mes questions d’un ancien responsable des parents d’élèves s’adressaient à une enseignante. Evidence qui ne l’est pas pour tous.
        Les gènes n’ont jamais permis de deviner quoi que ce soit. Faîtes plutôt confiance à votre pensée. En Occident, on appelle cela la Raison.

        20/04/2014 à 18 h 51 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          pas besoin de jouer la  » finesse  » avec vous @ Jaurès : il suffit de vous citer :

           » apparemment vous n’avez JAMAIS assisté à un conseil d’école  »

          pour ce qui est de la Raison j’en fais mon affaire puisqu’il s’agit avant tout de  » plasticité cérébrale  » une souplesse intellectuelle qui vous est étrangère … vous ratiocinez à longueur(s) de message(s) à partir de propositions fausses

          et pour ce qui est des gènes vous êtes en ce domaine le plus accompli des … ignorants …

          en somme votre place naturelle est bien dans un parti politique et dans un syndicat mais certainement pas dans des joutes de l’esprit … apprenez pour commencer et pour votre épanouissement intellectuel, auquel je tiens figurez vous, les fondements de la rhétorique … je vous assure que sortie du garrot de la dialectique marxiste votre intelligence naturelle s’épanouirait … s’il vous plait ne l’asphyxiez pas; je suis un homme naturellement bon quoique vous pouviez penser

          20/04/2014 à 20 h 53 min
          • Jaures

            Cher Quinctius, vous me citez bien mais me lisez mal. Je débute ma phrase par l’adverbe « apparemment », comme j’aurai pu écrire « apparemment, Quinctius ne lit pas mes posts ».
            J’admets bien volontiers par ailleurs être un ignorant. Un autre, bien plus glorieux disait que sa « seule certitude est de ne savoir rien ».
            Donc, expliquez moi quelles études montrent qu’un homme d’origine sémite est mieux à même de « deviner les choses » qu’un autre, par exemple d’origine asiatique et, de surcroit, que cette capacité seraient due à la présence de tel ou tel gène.
            Instruisez-moi. Je suis avide.

            21/04/2014 à 16 h 03 min
  • Jaures Répondre

    « Au lieu de nous bassiner pendant 52 semaines par an avec vos inepties, engagez -vous et essayez de les mettre en pratique. » écrit Hans sans rire.
    Incroyable ! Je suis sans doute le seul sur ce site (chroniqueurs inclus) à exercer un mandat électif. je suis un des rares à militer au sein d’un parti et d’un syndicat, à être membre de plusieurs associations et c’est à moi qu’on demande de s’engager.
    Si je ne suis pas élu sur ma commune c’est que d’autres font cela très bien et que je ne leur ménage pas mon soutien, même quand c’est difficile.
    Et vous, Hans ? Le club pétanque ou l’Amicale des Pêcheurs ?

    12/04/2014 à 21 h 54 min
    • philiberte Répondre

      c’est beau d’être à ce point polyvalent!
      vous ne m’enlèverez pas mes doutes.

      13/04/2014 à 12 h 20 min
      • Jaures Répondre

        Ce n’est pas si difficile. C’est le non engagement qui me parait inconcevable. Comment peut-on avoir des enfants à l’école sans être membre d’une association de parents d’élèves ? Comment peut-on voir des gens à la rue ou des familles démunies sans participer un minimum à la solidarité ? Comme peut-on se plaindre de son salaire et de ses conditions de travail sans être membre d’un syndicat ? Comment peut-on critiquer les hommes politiques sans jamais s’engager ne serait-ce que localement ?
        Il est vrai qu’il est plus confortable de râler et de rentrer ensuite chez son automobile.

        15/04/2014 à 11 h 06 min
        • HansImSchnoggeLoch Répondre

          Le seul qui se plaint sur ce site, c’est bien vous.
          Décidément vous ne faites rien comme les autres, si vous couchez avec votre automobile, libre avec à vous.

          15/04/2014 à 18 h 05 min
          • quinctius cincinnatus

            se plaindre n’est pas le mot ; il faudrait plutôt dire se lamenter car il y a un souffle religieux, oui je dis bien de religieux , dans les textes de @ Jaurès … il s’engage , le problème est qu’il s’engage, l’aveugle, dans des impasses !

            Bonnes Pâques aux Chrétiens de Faloula

            20/04/2014 à 20 h 59 min
    • HansImSchnoggeLoch Répondre

      Être le cerf auto-proclamé dans votre zoo privé (parti, syndicat, etc….) ne vous engage nullement. Il suffit de nous bassiner la doxa officielle de vos mignonnes et mignons, sport auquel vous vous consacrez sans vergogne sur ce site.
      Vos répétitions fatiguent, changez de disque, le socialisme n’a jamais marché et ne marchera jamais.
      NB: sans rire, avec toutes ces occupations, avez-vous encore le temps de travailler?

      13/04/2014 à 13 h 27 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      engagement pour engagements le votre ( dans les rangs du P.S. vraisemblablement ) ne nous rassure pas pour autant et j’en parle en connaissance de cause : des aveugles guidant des sourds !

      13/04/2014 à 15 h 34 min
    • Frédéric Bastiat Répondre

      A la CGT on vote à main levée cela permet de limiter l’abstention et la portée du vote par la même occasion.

      Quant à militer à la FCPE cf ce qu’en dit fort justement Jean-Paul Brighelli, le reste est du même tonneau.

      15/04/2014 à 14 h 01 min
      • Jaures Répondre

        Il y a d’autres fédérations de parents d’élève et même des associations autonomes (AAPE).
        Mais quand on ne veut rien faire, rien n’est jamais assez bon.
        Et on se laisse d’autant mieux convaincre par les inepties de Brighelli.

        16/04/2014 à 11 h 58 min
        • philiberte Répondre

          en 35 ans d’enseignement, je n’ai jamais compris à quoi servaient les associations de parents d’élève. à récolter des fonds pour la sortie de fin d’année, peut-être?

          16/04/2014 à 12 h 51 min
          • Jaures

            C’est triste. Vous ne vous êtes jamais appuyée sur les parents pour obtenir des moyens pour votre école, l’ouverture d’une classe, des réparations nécessaires ? Cela ne vous intéressait pas de faire part lors des conseils d’école de l’avancée de vos projets et que les parents élus répercutent aux autres vos succès et vos difficultés ?…
            Dommage.

            16/04/2014 à 17 h 04 min
          • philiberte

            mes projets? apprendre à lire écrire et compter aux enfants, entre autres matières. les parents n’auraient pas apprécié que j’use d’un intermédiaire pour parler de leurs enfants.

            16/04/2014 à 21 h 37 min
          • quinctius cincinnatus

            cela dépend des établissements c’est à dire de LEUR sociologie propre ; et ceci concerne aussi bien les parents d’élèves que les … enseignants …

            16/04/2014 à 23 h 19 min
        • Frédéric Bastiat Répondre

          « Quand on ne veut rien faire »: on obtient les 35 heures et on écrit des posts pendant les heures ouvrables. Quant à « inepties »: évitez d’employer des mots que vous ne connaissez pas ! Votre cuistrerie est patente au vu de vos « interventions ». Militant ne rime sans doute pas avec « intelligent ».

          16/04/2014 à 13 h 21 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          qu’est ce que je vous disait ! ! !

          17/04/2014 à 20 h 37 min
  • Christiane Répondre

    S’abstenir, c’est donner un point d’avance à l’ adversaire. C’est une mauvaise tactique . Aux européennes, votons massivement pour le FN ; la Fronde doit rentrer en force au parlement européen pour faire exploser ce carcan qui veut la mort de notre pays. Le FN souffre encore de la diabolisation dont il a été l’objet dès sa formation. Soyez sûrs que si les médias, le monde politique dans son ensemble, et les différentes associations dont le CRIF se sont ligués contre le FN, c’est bien parce que c’était le seul parti qui pouvait empêcher la destruction de la France. Votons pour lui aux européennes.

    12/04/2014 à 14 h 42 min
    • philiberte Répondre

      dans le cas des municipales dans mon petit village, il n’y avait pas d’adversaire. il est bien évident que j’irai voter aux européennes!

      16/04/2014 à 21 h 39 min
  • R. Ed. Répondre

    Votez patriotes !

    Les patriotes, les nationalistes, ceux qui sont pour leur pays et les leurs…

    Dans tous les pays, dès qu’il a l’émergence d’un parti – directement affublé du terme  » d’extrême droite « , c’est haro sur le baudet de la part de TOUS les partis en place.

    Faire front, faire barrage au retour de la bête immonde, etc…
    La vraie raison, la seule, c’est qu’un élu  » FN  » – par exemple, c’est un élu des partis  » républicains qui perd sa place !!!
    Et la place, elle .est bonne, je dirai même succulente.

    Et la preuve, c’est que se sont toujours les mêmes qui sont en place, c’est un carrousel à bureaux fermé.

    Le dernier  » remaniement – carrousel – ministériel  » en est le dernier exemple : on prend les mêmes, on secoue et on retrouve les mêmes, avec un nouveau numéro pour participer au cirque…

    12/04/2014 à 10 h 34 min
    • Jaures Répondre

      Le mot « patriote » ne vaut que par celui qui le prononce.
      Autrefois, ceux qui prenaient le maquis et ceux qui les fusillaient se disaient également patriotes.
      Par contre, le nationalisme c’est prétendre que son pays est supérieur aux autres et, comme toute prétention, c’est une opinion nuisible.

      12/04/2014 à 21 h 59 min
      • philiberte Répondre

        c’est faux! le nationalisme, c’est préférer ses ressortissants et défendre leur culture au sein de la Nation.
        décidément, vous êtes un troll. tout pour exciter les débats.

        13/04/2014 à 12 h 19 min
        • Jaures Répondre

          Votre définition du nationalisme est assez vague pour qu’on en fasse ce qu’on veut. Préférer ses ressortissants ? Le 13 juillet 1942, ce sont des Français qui éditent la circulaire réclamant l’arrestation de 27427 juifs étrangers, et des policiers français qui l’exécutent.
          Toujours préférer ses ressortissants ?
          Quant à défendre sa culture, je serai bien aise de connaître la conception qu’ont les intervenants de ce site de la culture française.

          15/04/2014 à 11 h 20 min
          • HansImSchnoggeLoch

            Votre culture se résume à celle des choux ert des navets!
            À 11h20 les gens travaillent encore, vous vous postez des commentaires aux 4V.

            15/04/2014 à 18 h 01 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        je suis un  » nuisible « 

        13/04/2014 à 15 h 35 min
      • HansImSchnoggeLoch Répondre

        Jaures: un patriote est un socialiste défroqué qui vient de se battre la coulpe.

        14/04/2014 à 18 h 02 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    demandons , sans plus tarder, à Marie Merlin, ce que les soixante et quelques pour cent d’abstentionnistes aux futures élections européennes , selon l’estimation actuelle, auront bien voulu  » signifier  » et … à  » qui  » ? … que … celui qui ne choisit pas, n’a plus droit à la voix ?

    11/04/2014 à 16 h 44 min
  • DESOYER Répondre

    Marie,
    Adhérez à l’association libérale et sociale (ALS)!

    10/04/2014 à 12 h 03 min
  • philiberte Répondre

    les abstentionnistes auxquels j’ai pu parler m’ont tous dit que « vu les pantins qu’on avait en politique, c’était bonnet blanc et blanc bonnet, et que ça ne valait pas le coup de se déplacer ».
    pour ma part, si je n’ai pas voté dans mon village, c’est qu’aucune des listes ne me convenait, et que j’ai voulu marquer ma désapprobation envers la liste sortante. si le mode de scrutin n’avait pas changé (panachage pour les villes de moins de 1000 habitants au lieu de 3000 auparavant), je serais allée voter.
    d’ailleurs, on se demande pourquoi ce mode de scrutin a changé: on pouvait ainsi se composer une liste qui avait toutes les chances de plaire à tout le monde. quel bénéfice pensaient-ils en récolter?

    10/04/2014 à 8 h 55 min
    • Jaures Répondre

      Si les listes ne vous satisfont pas, que n’en montez-vous une vous même au lieu de vous abstenir et râler ensuite ?

      10/04/2014 à 13 h 14 min
      • philiberte Répondre

        j’aurais bien monté une liste, mais je n’aurais pas pu en prendre la tête: je suis incompétente et consciente de mes limites. par contre, je suis un excellent bras droit.

        10/04/2014 à 15 h 30 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        réponse : parce que les partis  » républicains  » ont bien verrouillé le  » vote  » … il ne vous a pas sans doute échappé que nous ne sommes pas dans le cadre démocratique de la Confédération Helvétique ou même dans celui des U.S.A … votre remarque ( méprisante et satisfaite comme il s’agit d’habitude lorsque vous moquez vos adversaires que la Loi rend impuissants ) est surtout moralement et politiquement stupide … mais nous en avons une longue habitude ! … je pense que sur ce blog vous êtes, avec Millière, et de loin, le plus Torquemada d’entre nous

        10/04/2014 à 17 h 48 min
        • Jaures Répondre

          Renseignez-vous, cher Quinctius, avant de lâcher la bride à votre acrimonie. De nombreuses listes sans étiquette ou d’intérêt communal se présentent à chaque élection et beaucoup sont élues. Il est vrai qu’ensuite elles sont un peu arbitrairement classées « divers droite » ou « divers gauche » mais rien n’empêche quiconque de se présenter.
          Mais il est vrai qu’il est plus confortable de râler et critiquer sans jamais s’engager.

          11/04/2014 à 11 h 55 min
          • HansImSchnoggeLoch

            Au lieu de nous bassiner pendant 52 semaines par an avec vos inepties, engagez -vous et essayez de les mettre en pratique.
            La règle que vous appliquez aux autres compte aussi pour vous.
            Mais il faudra d’abord trouver des électeurs qui votent pour vous. Je pense que les abstentions risquent plutôt d’augmenter avec des candidats comme vous.

            11/04/2014 à 19 h 11 min
          • quinctius cincinnatus

            dans une commune où une liste doit comporter 30 candidats avec en plus la parité dites moi comment faire quand vous n’appartenez pas à un parti  » officiel  » … c’est ce que j’appelle verrouiller les élections … mais rassurez vous il y a bien d’autres façons et moyens de s’engager comme par exemple celle ci : faire plonger les deux listes  » de gauche  » ( un élu chacune au lieu de cinq auparavant ) et faire comprendre par un record d’abstentions et de votes nuls ( avec petits messages ) au maire  » de droite  » qu’il ne fait pas ce qu’il faut pour sa ville et ses concitoyens contribuables … message reçu : le Conseil a été bouleversé de fond en comble et mes  » candidats  » ( ceux que j’estime honnêtes, pragmatiques et efficaces ) ont MAINTENANT des responsabilités à leur niveau de compétence

            13/04/2014 à 16 h 36 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Bonne analyse, en bref c’est la France réenchantée en porcherie par la clique socialiste aux manettes.
    Regardez déjà le pantin qui squatte l’élysée et vous avez tout vu!

    09/04/2014 à 13 h 03 min
  • Jaures Répondre

    Curieux. Connaissant sans doute personnellement chaque abstentionniste, Marie Merlin s’exprime en leur nom en, bien entendu, leur prêtant les motivations qui vont dans son sens.
    Ce qu’il y a de bien avec un abstentionniste, c’est que, justement, ne s’exprimant pas, on peut lui faire dire ce que l’on veut.
    Pourtant, en l’occurrence, l’histoire se répète. En 2001, la gauche avait perdu une centaine de villes. Ce fut le cas en sens inverse en 2008. Le retour de balancier a été d’autant plus violent cette année que le gouvernement disposait d’une large majorité de villes et des pleins pouvoirs aux 2 assemblées.
    Mais prétendre que l’abstentionniste de Paris a les mêmes motivations que celui de Béziers ou que celles du jeune de banlieue ont les mêmes origines que celles de l’agriculteur de Dordogne est une duperie intellectuelle.

    09/04/2014 à 11 h 02 min
    • quinctius cincinnatus Répondre

      #…est une duperie  » intellectuelle  » #

      comme chacun est en mesure de le constater , s’il possède un minimum d’esprit critique, le recours à la duperie est inhérent à la pensée des hommes politiques français … à chacun son tour, hier les électeurs de  » droite  » aujourd’hui les électeurs de  » gauche  » et demain de nouveau les électeurs de  » droite  » … comme quoi s’il existe un mouvement perpétuel c’est bien celui de la crédulité
      quant à l’adjectif  » intellectuelle  » il ne s’applique pas à l’évidence dans ce contexte , l’intellectuel devant être justement celui qui ne se laisse pas  » duper  » par des mensonges grossiers

      09/04/2014 à 14 h 09 min
    • René de Sévérac Répondre

      Jaurès, vous avez raison « l’histoire se répète ».
      D’où l’intérêt de disposer de deux fers au feu : quand l’un se discrédite, l’autre est là en secours.
      Cela dit, l’analyse de Marie ne me semble pas fausse : notez que là où se présentait une alternative, l’abstention était moindre.
      Mais l’alliance des média et du monde politique (UMPS) rend difficile (apparemment risquée) la réelle alternance.
      J’aime beaucoup votre pseudo qui traduit vos aspirations à une vision socialiste : ce mot me gêne car dénaturé par les opportunistes au pouvoir, je me classe donc « colbertiste ».

      10/04/2014 à 8 h 16 min
      • Jaures Répondre

        Votre remarque ne s’est pas vraiment vérifiée. Tout d’abord, la forte abstention s’est manifestée dés le 1er tour. Or, c’est là que le choix est le plus vaste. Ensuite, plus que selon les circonstances électorales, c’est la situation géographique qui a nuancé le niveau de participation.
        Je dénie ce terme d’UMPS. Déjà, à l’intérieur de chacune de ces formations, vous avez des sensibilités très diverses.
        Ensuite, le FN qui l’avance, présente, selon la mode du moment, un programme influencé par des propositions émanant des deux mouvances:plutôt libérales en 2007, plutôt socialistes (voire communistes) en 2012.

        10/04/2014 à 13 h 12 min
        • quinctius cincinnatus Répondre

          on peu même dire des  » sensibilités  » à fleur de peau … rapidement apaisées par un bon poste ou une bonne pommade !

          10/04/2014 à 17 h 50 min
      • quinctius cincinnatus Répondre

        vous devriez lire la ( vraie ) vie ( politique ) de Colbert et si vous êtes un homme raisonnable … vous ne serez plus  » colbertiste  » … encore un  » étiquette  » TROMPEUSE comme les aiment les Français de Droite comme de Gauche, un peu moins, mais guère moins, du Centre … l’ Histoire comme on vous l’a enseignée laisse une teinture indélébile dans vos esprits

        10/04/2014 à 14 h 04 min
        • René de Sévérac Répondre

          Il est bien possible que vous ayez raison.
          En vérité, les passions dans le domaine de l’Histoire se situent plus loin dans le temps.
          Je fais allusion a vos ancêtres ^!
          Cela dit, je ne doute pas que vous m’ayez compris.

          10/04/2014 à 15 h 32 min
          • quinctius cincinnatus

             » je vous ai compris !  » … bonne journée

            11/04/2014 à 14 h 08 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *