Censure orwellienne

Censure orwellienne

Eric Zemmour venait de gagner en appel et d’être relaxé du chef d’injure et de provocation à la haine, pour lequel il avait été condamné à 10 000 euros d’amende, en première instance, après son discours à la convention de la droite.

Mais, le jour même, le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) – officiellement chargé d’assurer une relative diversité d’opinions dans les « grands » médias, et en pratique chargé de pourchasser toute intervention dissidente qui aurait le mauvais goût de ne pas être d’extrême gauche – annonçait son intention de le censurer.

Dans la pratique, alors que l’éditorialiste laisse toujours planer le doute sur son éventuelle candidature à la présidentielle, le CSA a ordonné à CNews, en particulier, chaîne sur laquelle Éric Zemmour officiait tous les soirs, de comptabiliser son temps de parole comme celui d’un « acteur politique national ».

Naturellement, rien n’était précisé sur la façon de procéder. M. Zemmour n’était membre d’aucun parti, il est assez difficile d’attribuer son temps de parole à quiconque.

Cela a d’ailleurs conduit Cnews à se séparer à contrecœur de son chroniqueur vedette. C’était le but recherché. Une censure qui ne dit pas son nom, qui ne s’assume pas – et même une véritable censure orwellienne.

Car cette censure est imposée au nom du « pluralisme » et de la « bonne marche de la vie démocratique » !

Merveille de la novlangue !

Cependant, prêtons un instant attention au fond de « l’argumentation » : Éric Zemmour est censuré parce qu’il fait des commentaires politiques sur la vie politique nationale.

Mais c’est le cas de tous les éditorialistes !

La seule différence entre Éric Zemmour et un éditorialiste du « Monde » ou de France 2, c’est que le premier ne cache pas ses opinions de droite et que le second ne cache pas ses opinions de gauche.

Ainsi, au nom du pluralisme et de la diversité d’opinions, supprime-t-on la presque unique voix médiatique de droite.

Cela semblerait absurde si cette attitude n’avait pas des précédents célèbres. Au vrai, le CSA met ses pas dans ceux – ô combien prestigieux ! – de la censure soviétique.

Comme disait Boukharine : « Sous la dictature du prolétariat, deux, trois ou quatre partis peuvent exister mais à une seule condition : l’un au pouvoir, les autres en prison. »

C’est manifestement aussi la conception du pluralisme selon le CSA.

Ce dernier défend en effet la diversité d’opinions, à condition que toutes ces opinions soient de gauche !

Partager cette publication

(8) Commentaires

  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    Correction: asile psychiatrique.

    16/09/2021 à 10 h 17 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    En ex Union Soviétique Eric Zemmour aurait pu être mis hors circuit de trois manières différentes,
    Une Convocation à la Lubyanka suivie d’une balle dans la nuque.
    Un long Séjour dans un asyle psychiatrique.
    Une Arrestation suivie d’un éloignement dans une des nombreuses colonies de vacance du Goulag.
    En France nous avons une seule CSA qui remplace ces trois moyens (Convocation, Séjour, Arrestation).
    Les Soviets n’y avaient pas pensé mais en France on n’a pas de pétrole mais des idées.

    16/09/2021 à 10 h 14 min
  • vozuti Répondre

    ce qui est intéressant au niveau politique c’est qu’édouard philippe est de plus en plus présent dans les médias, alors qu’il n’a rien à dire. il est censé soutenir macron, mais il fonde son propre parti comme s’il se préparait à se présenter.
    on a l’impression que ceux qui tirent les ficelles ont envoyé macron au casse pipe en l’incitant à forcer la vaccination et qu’ils pourraient s’en débarrasser comme une vielle chaussette juste avant de proposer le plan B, édouard philippe, qui est déjà dans les starting blocs.

    15/09/2021 à 0 h 03 min
  • vozuti Répondre

    quinctius, depuis 1 an et demi j’ai attrapé plusieurs virus, je n’ai pas fait de test mais il serait peu probable que je sois passé à coté du covid alors qu’il y a eu 4 épidémies.
    en ce qui concerne les fake news, le pr raoult, qui est plutot pour le vaccin, a donné les vraies statistiques sur des milliers de cas à marseille : les vaccinés ont 2 fois moins de risques d’attraper le variant delta que les non vaccinés. mais lorsqu’ils l’attrapent ils sont aussi contagieux et font autant de formes graves que les non vaccinés. de plus, le taux de mortalité du variant delta est 4 fois plus faible que pour les variants précédents, y compris chez les non vaccinés.
    par contre les chiffres de 95% de protection (c à d 20 fois moins de risques de l’attraper) et 12 fois moins de contagiosité annoncés par macron le 12 juillet sont clairement des fake news. l’étude sur laquelle macron s’est appuyé concernait une douzaine de cas positifs au variant anglais parmi un groupes de soignants… c’est ce qu’on appelle une étude bidon.
    pour les 22000 morts en europe à la suite du vaccin signalés à la pharmacovigilance, ce sont les chiffres officiels. ce chiffre est indicatif puisque les morts signalés ne sont pas tous dus au vaccin et les morts du vaccin ne sont pas tous signalés, mais en proportion les morts signalés du vaccin covid sont 30 fois plus nombreux que pour les autres vaccins… ce qui n’est pas très encourageant pour ceux qui acceptent de se faire piquer et aussi pour macron, qui sera probablement incriminé s’il y a une explosion des maladies auto_immunes dans les prochaines années.

    14/09/2021 à 22 h 56 min
  • Gérard Pierre Répondre

     « Nous savons qu’ils mentent, ils savent aussi qu’ils mentent, ils savent que nous savons qu’ils mentent, nous savons aussi qu’ils savent que nous savons qu’ils mentent et pourtant, ils persistent à mentir. » – Soljenitsyne 

    14/09/2021 à 19 h 03 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    vozuti que j’ aime bien je ne vous souhaite pas d’ attraper la covid 19 pour vérifier la véracité de vos fake news !

    14/09/2021 à 15 h 58 min
  • vozuti Répondre

    ce que le CSA appelle « assurer une relative diversité d’opinions dans les grands médias » signifie assurer 99,9% d’opinions favorable à la ligne officielle et 0,1% aux contradicteurs.
    c’était déjà la règle il y a 20 ans lors de la présidentielle entre chirac et lepen et c’est toujours la règle pour le feuilleton covid et le « choix » vaccinal.
    ceux qui choisissent de se désinformer dans les médias officiels sont persuadés que le vaccin les protègent à 95% d’un virus très létal.
    ils ne sauront jamais qu’en réalité le vaccin n’est efficace qu’à 50%, qu’en europe 22000 décès suite au vaccin ont été signalés à la pharmacovigilance et que le variant delta n’est pas plus létal que la grippe.

    14/09/2021 à 15 h 31 min
  • quinctius cincinnatus Répondre

    ce ne sont pas exclusivement d’ opinions de gauche que le Media  » autorisé  » nous abreuve jusqu’ à plus soif … il nous abrutit aussi
    pour beaucoup d’ électeurs désabusés par la pitrerie démocratique du politiquement correct voter Zemmour sera le  » must « 

    14/09/2021 à 14 h 25 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: