Certains problèmes ont des solutions simples !

Certains problèmes ont des solutions simples !

Il peut arriver que des problèmes compliqués aient des solutions simples. Ain­si de deux problèmes évoqués dans le n° 943.

André Le Lan propose, à juste titre, que les parlementaires issus de la fonction publique soient formés à la vie concrète des PME, de sorte qu’ils aient une meilleure opinion du secteur privé et de ses dirigeants.

Il faut cependant tenir compte que les entreprises ont déjà, par manque de moyens humains, tout le mal du monde à ac­cueillir efficacement les étudiants qui se destinent à ce secteur.

La solution anglaise est plus radicale : tout fonctionnaire élu doit immédiatement et irrévocablement démissionner de la fonction publique.

Il en résulte que le nombre d’élus de cette origine est très faible, donc mathématiquement inoffensif dans le cas évoqué.

Last but not least, cela supprime un risque bien plus grave, qui est l’inévitable collusion entre ces nombreux élus et leurs corps d’origine, qui est, à mon avis, une atteinte au principe constitutionnel de la séparation des pouvoirs.

Quant à Guy Millière, il s’inquiète, à juste raison aussi, du désappointement des populations « les plus sinistrées, des pays d’Europe du Sud, conduites au bord du désespoir » et il ajoute : « Si le choix leur était donné, elles opteraient vraisemblablement aujourd’hui pour la possibilité de divorcer d’avec l’Europe qui se construit. Mais ce choix ne leur est pas donné. »

Ce choix leur est pourtant donné par l’article 50 des traités, qui stipule que « Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union. »

L’obstacle, provisoire, est qu’on ne fait pas de publicité à cet article, car les gouvernants se font rarement les avocats de leur peuple. On peut penser que ça changera… 

Jean-Pierre Delmau

Partager cette publication

(2) Commentaires

  • René de Sévérac Répondre

    « La solution anglaise est plus radicale : tout fonctionnaire élu doit immédiatement et irrévocablement démissionner de la fonction publique. »
    Je ne suis pas sûr que cela aboutit à la perfection, mais je suis convaincu, en tous cas, que cela éviterait que la classe politique soit aussi uniforme.
    Une amie de 52 ans, ayant perdu ce printemps sa fonction élective (PS), se rend compte (mais un peu tard, comme dans la fable) que nous ne sommes pas tout à fait égaux entre fonctionnaires et les autres.

    24/06/2014 à 17 h 25 min
  • HansImSchnoggeLoch Répondre

    « Ce choix leur est pourtant donné par l’article 50 des traités, qui stipule que ‘ Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union. ‘  »

    Pas de risques pour le moment la poire de l’EU est bien trop juteuse. Et puis tout seul il faudra se débrouiller tout seul, comme un grand, ce qui n’est pas évident.

    23/06/2014 à 11 h 15 min

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous venez d'ajouter ce produit au panier: